LibertyVox • Voir le sujet - LA BIOGRAPHIE (SÎRA) DU PROPHETE DE L'ISLAM
 
 
Retour à l'accueil
Index du forum

LibertyVox

La voix est libre !
Nous sommes le 17 Oct 2019, 17:31

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 12 Mai 2006, 11:40 
http://www.oumma.com/article.php3?id_article=340


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Mai 2006, 11:45 
La « Sîrat Al Rasûl » traduite intégralement pour la première fois en Français
Par Abdurrahmân Badawî
lundi 28 janvier 2002

La vie du prophète Muhammad (sas) a fait l’objet de nombreuses biographies. Ces dernières que les historiens construisirent dès le huitième siècle, se basent toutes, essentiellement ou en partie, sur « Sîrat Al Rasûl » de Ibn Hishâm. Ce présent ouvrage (éditions Al Bouraq) est la traduction intégrale et inédite de la source la plus ancienne qui ait été écrite sur la vie du Prophète Muhammad (sas).

Le traducteur, Abdurrahmane Badawî est un éminent penseur et philosophe arabe contemporain.

Commençons par dénoncer une erreur « impardonnable » commise depuis au moins cinq siècles1 par des biographes et surtout par des éditeurs modernes, et qui consiste à dire : Sîrat Ibn Hishâm, car l’auteur de la Sîrat Rasûl Allâh est Ibn ’Ishâq, et lui seul. Ibn Hishâm n’a fait qu’abréger un peu le texte original de Ibn ’Ishâq et y introduire quelques notes généalogiques et linguistiques qui sont généralement insignifiantes, voire d’aucune valeur pour l’éclaircissement du texte. André Guillaume, dans sa version anglaise, a bien fait de reléguer les notes de Ibn Hishâm à la fin de la traduction2. D’ailleurs, ces notes ne représentent -quantitativement- qu’un tiers du texte de Ibn ’Ishâq.

Ibn ’Ishâq*

Qui est Ibn ’Ishâq, l’unique auteur de la Biographie de l’Envoyé d’Allâh (sas) ?

Son nom est Muhammad Ibn ’Ishâq Ibn Yasâr Ibn Khiyâr, on dit aussi Ibn Kûnân. Il fut surnommé Abû Bakr ou ’Abû ‘Abd Allâh. Son grand-père fut emprisonné par Khâlid Ibn al-Walîd lorsqu’il s’empara de ‘Ayn al-Tamr en l’an 12 h. Khâlid l’envoya à al-Madînah à ’Abû Bakr, le calife, avec les autres captifs. Yasâr avait été parmi ceux qu’avait retenus Chosroès, le roi de la Perse, et que Khâlid trouva dans l’église de ‘Ayn al-Tamr à la frontière de l’Iraq.3 Parmi eux se trouvaient également le grand-père d’Ibn al-Kalbî, le généalogiste et Muhammad Ibn Sirîn, le traditioniste. Yasâr fut acheté par Qays b. Makhramah b. al-Muttabib b. ‘Abd Manâf, qui l’affranchit quand il se convertit à l’Islam ; d’où la nisbah « al-Qurâshî » donné à Ibn ’Ishâq par affranchissement. Yasâr enfanta deux fils : ’Ishâq et Mûsâ, qui devinrent traditionistes, c’est-à-dire qui compilaient et transmettaient les traditions concernant le Prophète Muhammad .

’Ishâq Ibn Yasâr enfanta Muhammad, l’auteur de la Biographie de l’Envoyé d’Allâh (SAW),4 probablement en l’an 55 h, à al-Madînah. Aussi l’appelle-t-on al-Madanî. Il suivit la même route que son frère et son oncle paternel, à savoir : la compilation et la transmission des traditions du Prophète.

Ses maîtres, ses garants

1. Al-Qasim b.Muhammad b. ‘Abû Bakr Al Siddiq
2. Nâfi’, muawlâ ‘Abd Allâh b. ‘Umar
3. Abû Salamah b. ‘Abd al Rahmân b. ‘Awf
4. Muhammad b. Muslim b. Shihâb al Zuhri
5. ‘Abd al Rahman b. Hurmuz al A’raj
6. Muhammad b. Ibrâhîm b. Al Taymî
7. Ja’far b. Muhammad al Sâdiq
8. ‘Abd Allah b. Abî Nujayh
9. Ja’far b. ‘Amru b. ‘Umayyah al ‘Amri
10. Hîsham b. Urwah
11. Al-‘alâ’ b. ‘Abd al Rahmân
12. Al Muttalib b. ‘Abd Allâh b. Qays b. Makhramah
13. Bukhayr b. ‘Abd Allâh b. Al-‘Ashajj
14. Yazid b. ‘Abi Habîb al Misrî
15. Sa’îd al-Muqburî
16. ‘Âsim b. Umar b. Qatâdah
17. ‘abd Allâh b. Al Fadl al-Hâshimî
18. Yahya b. Sa’îd al ‘Ansarî
19. Shu’bah b. Al Hajjaj
20. Rawh b. Al Qâsim

Il fréquenta :

1. Qays b. Mâlik, le fondateur du système malachite en fiqh (mort en 179) 2. Sa‘îd b. al-Musayyab, l’un des plus éminents successeurs
3. Sâlim b. ‘Abd Allâh b. ‘Umar ;
4. ’Abân b. ‘Uthmân.

A l’âge de trente ans, il se rendit en Egypte et y entendit les leçons de Yazîd b. ’Abû Vabîb.5 Ensuite, il retourna à al-Madînah. Il alla à al-Kûfah, à al-Jazîrah sur le Tigre, et à al-Rayy.
Il s’établit finalement à Bagdad et fut présenté au Calife ‘Abû Ja‘far al-Mansûr, deuxième calife ‘abbasside, lorsque celui-ci était à al-Virah.6

Ibn Khillikân7 dit que Ibn ’Ishâq mourut à Bagdad en 150 ou en 151 ou en 152 h. Il fut enterré dans le cimetière d’al-Khayzarân, sur la cité est. Cet endroit est d’après le nom d’al-Khayzarân, la mère de Hârûn al-Rashîd et de son frère al-Hâdî car elle y est enterrée.

La Sîrah

Passons maintenant à l’œuvre principale - ou unique ? - de Ibn ’Ishâq, intitulé : Sîrat Rasûl Allâh (Biographie de l’Envoyé d’Allâh).

Son disciple, Ziyâd b. ‘Abd Allâh al-Bakkâ’î, écrivit deux copies complètes de l’original écrit par Ibn Ishâq.

Malheureusement, aucune de ces deux copies, ni des copies faites directement d’après elles, ne nous sont parvenues. Ainsi, le texte original tel qu’il fut rédigé par Ibn ’Ishâq, est-il perdu ?

Une troisième copie de l’original fut écrite par Maslamah b. Fadl al-’Abrash al-’Ansârî. Al-Xabâri cite l’original de Ibn ’Ishâq d’après la copie de Ibn Fadl.

Une quatrième copie de l’original fut écrite par Yunûs b. Bukayr en Rayy. Elle fut employée par Ibn al-’Athîr (né en 555h et mort en 630h) dans son ‘Usud al-Ghâbah. Une partie de cette recension existe, dit-on8, à la Mosquée Qarawiyyîn (n.727) à Fez (Maroc). Cela veut dire qu’au moins, jusqu’au premier tiers du 7e siècle de l’hégire (13e de l’ère chrétienne) une copie complète de l’original de Ibn ’Ishâq existait encore.

Enfin, Ibn al-Hâshim dans son al-Fihrast, (p.92) mentionne une copie écrite par al-Nawfalî (mort en 234 h.), et qui serait donc la cinquième copie. Mais, que je sache, aucun auteur ne la cite.

Aucune, donc, de ces cinq copies, ni aucune autre copie faite d’après elle n’existe plus. Le texte original écrit par Ibn ’Ishâq est perdu.

La recension de Ibn Hishâm

Et malheureusement, il ne nous reste plus que la recension de Ibn Hishâm. Avant d’en parler, disons quelques mots sur celui-ci.9

’Abû Muhammad ‘Abd al-Malik b. Hishâm b. ’Ayyûb al-Vimayrî al-Basrî est né à al-Basrah. Il alla en Egypte - nous ne savons pas à quelle date - et y passa tout le reste de sa vie. Il mourut le 13 Rabî‘ II, 218 h à Fustat.

Il était savant en généalogie et en grammaire. Cela explique pourquoi la presque totalité de ses notes porte sur la généalogie et la philologie. Al-Suyûtî dit de lui qu’il était l’un des meilleurs savants comme philologue, historien et généalogiste.

Ibn Khâthîr dit qu’il vécut en Egypte, où il rencontrait al-Shâfi‘î. Les deux se récitaient un grand nombre de poèmes des Arabes.10

Ibn Hishâm avait dépeint (p.4, éd. Wüstenfeld) les principes qui l’ont guidé dans sa recension. Les voici :

1 - Il commence avec le prophète ’Ismâ‘îl, supprimant donc toute l’histoire avant celui-ci, une histoire traitée par Ibn ’Ishâq comme le prouvent les citations chez al-Xabarî dans son Histoire et dans son Tafsîr du Coran.
2 - Il supprime les récits où il n’est pas question du Prophète Muhammad et qui ne sont pas mentionnés dans le Coran.
3 - Il supprime ce qui ne touche pas à l’objet du livre ou qui ne l’explique pas - par besoin d’être bref, comme il le dit.
4 - Il laisse tomber les vers et les poèmes qu’il a vu « qu’aucun des savants en poésie ne connaît. »
5 - Il élimine des passages en les remplaçant par : « Il ne sied pas d’en parler, la mention nuit à quelques gens, al-Bakkâ’î ne nous recommande pas de rapporter. »

Ces principes nous font supposer que Ibn Hishâm a supprimé beaucoup de passages de l’ouvrage original écrit par Ibn ’Ishâq, ce qui nous fait regretter la perte immense des copies ci-dessus mentionnées de cet ouvrage.

C’est une calamité qui est survenue à pas mal d’ouvrages arabes et étrangers de grande importance. Mentionnons par exemple : Âdâb al-Falâsifah de Vunayn Ibn ’Ishâq11 et ’Akhbâr al-‘Ulamâ’ bi ’Akbhâr al-Vukamâ’ d’al-Qiftî.12

Outre ces principes, Ibn Hishâm rapporte, de son propre cru, d’autres versions des événements que celles rapportées par Ibn ’Ishâq, mais comme l’a maintes fois remarqué al-Suhaylî dans son commentaire, elles sont plus maladroites et moins justes.13.

Tout cela prouve que Ibn Hishâm avait, par sa version, beaucoup nui à l’ouvrage original de Ibn ’Ishâq.

Si quelqu’un dit que Ibn Hishâm a pourtant rendu un grand service en permettant par le -relativement- petit volume de sa recension, à mieux répandre l’ouvrage, et, partout, à lui assurer une sorte de survie, cela n’est pas sûr. En revanche, on peut affirmer que son abrégé a contribué plutôt à la perte de l’original, les gens se contentant d’un abrégé minuscule au lieu de transmettre par copie le très gros ouvrage de Ibn ’Ishâq.

Mais comme le dit A. Guillaume : « Perhaps his greatest service is his critical observations on the authenticity of the poetry of the Sîrah, not only when he records don’t all, or some, authorities report certain poems all together, but also when he corrects Ibn ’Ishâq, and assigns verses to their true author. »14

Pourtant ce « mérite » est sujet à caution, pour les raisons suivantes :

1 - Ibn Hishâm ne mentionne pas les noms de ces « connaisseurs en poésie » qu’il dit qu’ils ont rejeté l’authenticité de tel ou tel poème.
2 - Il ne nous donne pas non plus les raisons pour lesquelles ces « connaisseurs de poésie » ont nié l’authenticité ou l’attribution à tel ou tel de ces poèmes. S’il avait fait cela, il aurait rendu un grand service à la critique historique en ce qui regarde les poèmes cités.

Mais il y a là quand même un grand service qui fait grand honneur aux critiques littéraires arabes aux 2e et 3e siècle de l’hégire. C’est aussi une belle leçon pour les imbéciles « savants » conformistes de notre temps actuel qui ont fait tant de tollé, quand, depuis 130 ans, et surtout en Egypte dans les années vingt, on a nié l’authenticité de la plupart de poèmes arabes attribués à l’époque pré-islamique et au temps du Prophète. Ces critiques des 2e et 3e siècles furent mille fois plus intelligentes et plus libres et plus ouvertes d’esprit que nos soi-disant « savants » contemporains.

Notre traduction

Dans notre traduction, qui est la première en français nous avons essayé d’éviter ces défauts. Elle est littérale et très conforme au texte arabe, malgré ce que cela comporte de lourdeur et même du sacrifice de l’élégance du style français. Car la Sîrah est essentiellement un livre d’histoire religieuse et politique, elle n’est pas une œuvre littéraire.

Aussi faut-il être fidèle aux exigences scientifiques et ne faire aucun cas de l’élégance littéraire. Elle est calquée très fidèlement sur l’original ; elle en est le miroir pur.

Muhammad (tome 1) par Ibn ’Ishâq traduit par Abd al-Rahmân Badawî, 654 pages : 26,07 euros
Muhammad (tome 2) par Ibn ’Ishâq traduit par Abd al-Rahmân Badawî, 608 pages : 26,07 euros

Ce livre est disponible :
Librairie de l’Orient & Éditions Al Bouraq
18, rue des Fossés Saint Bernard - 75005 Paris
Tél. 01 40 51 85 33 - Fax 01 40 46 06 46

1. Al-Siyûxî : Vusn al-Muhâdarah , cité par Wüstenfeld, c.2, P. XXXV. Güttingen 18 bs.
2. The life of Muhammad, p. 691 - 798.
· Wüstenfeld (t.II) a reproduit et a traduit un bon nombre de notices biographiques qui concernent Ibn Ishâq. Nous y référons en ce qui suit.
3. Al-Bakrî :Dictionnaire géographique, s.v. Ibn Khilikân n° 623 ; Ibn al-Najjâr : al-Kamal fî ma‘rifat al-rijâl , n° 270.
4. Nous l’appellerons dorénavant : la Sîrah.
5. Voir Biographie von Gewahrsmännern de Ibn ’Ishâq ; éd. Fischer, Leiden, 1890.
6. Al-Khatîb al-Baghdâdî (c. I, p. 221) prétend qu’al-Mansûr l’avait chargé d’écrire la Sîrah pour son héritier al-Mahdî et qu’il l’avait abrégée après. Cette information paraît être une légende.
7. Ibn Khillikân : Wafiyât al-’a‘yân, n° 623.
8. A. Guillaume : Life of Muhammad, p. XVII. Il dit qu’il espère publier cette partie, mais il ne l’a pas fait.
9. Voir : Ibn Khillikân , n° 390, de Slane, II, 128 ; al-Yâfi‘î : Mir’ât al-Janân, II, 77 ; Suyûxî : Bughyat al Wu‘ah, p. 315.
10. Cité par al-Suyûtî : Vusn al-Muhâdarah, chap. sur les linguicités cité par Wüstenfeld, II, p. XXXV
11. Voir notre édition, Koweït, 1995 ; abrégé par Muhammad Ibn ‘Alî al-’Ansâri.
12. Edition Lippert, 1903 ; abrégé par al-Zawzani.
13. Voir : A. Guillaume, p. XLI - XLII
14. Ibidem, p. XLII.
Abdurrahmân Badawî
Penseur et philosophe arabe contemporain.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Mai 2006, 12:03 
http://www.oulala.net/Portail/article.p ... ticle=1200


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Mai 2006, 12:07 
La biographie du Prophète Mahomet de Ibn Hichâm. Texte traduit et annoté par Wahib Attalah. Fayard, 2004, 432 pages, 25 Euros


« Encore une vie de Mahomet » s’exclame en introduction de son « Mahomet » le professeur Wahib Attalah. Oui, « encore une » ! Mais elle manquait ! Et elle est le fruit d’une démarche inédite et fort à propos, puisqu’elle va puiser « presque à la source ». En effet, c’est une double démarche scientifique qui préside à la rédaction de cet ouvrage : une démarche de traduction et une démarche de connaissance historique. Cette double démarche fait la force de cet ouvrage d’autre part assez aride. Parce qu’il n’est pas question là d’une simple « bio » compilant des données connues et étudiées. La démarche invite la philologique et l’histoire à se rencontrer.

Ibn Hichâm (IX ème siècle), a trouvé que la biographie du prophète, rédigée par Ibn Ishâkun demi siècle plus tôt, à la demande du Calife Abbasside Al Mançur, était trop longue. Il s’est donc attelé à une dure tâche : résumer le texte de son illustre prédécesseur sans rien lui ôter de ses précisions historiques qui en faisait la richesse. Un abrégé donc, mais de l’arabe à l’arabe. Et dans le même siècle avec donc des mots utilisés par le premier ayant la même valeur sociale pour le second.

Wahib Attalah, professeur honoraire à l’Université de Nancy, arabisant, helléniste et historien, a eu la même démarche. Trouvant que le texte de Ibn Hichâm (As Sira-n-abbawiya) riche de 1600 pages in-quarto était encore trop long, il a voulu en présenter une édition abrégée. C’est louable. Mais il nous offre, en plus de l’abrégé, une traduction remarquable. Parce que sans se limiter à traduire le mot dans son sens d’aujourd’hui, il le replace systématiquement dans le contexte de l’apparition de l’Islam. Il ajoute à la traduction, de la sociologie historique. C’est ce qui manque le plus aujourd’hui à la compréhension de l’Islam. Car comment comprendre les choix du Prophète sans les replacer dans un contexte historique qui les explique et qui incite, forcément, à en avoir une lecture différente aujourd’hui que le contexte social est différent.

Le texte de Ibn Hichâm, par rapport à celui de Ibn Ishâk, s’allège de tout ce qui ne concerne pas directement le Prophète. Il écrit d’ailleurs lui même : j’allégerai le récit (...) de tout ce qui ne touche pas directement le prophète, n’a pas de rapport avec la révélation du Coran et n’apporte aucun éclairage nouveau sur ces questions ». C’est une démarche bien connue des scientifiques, sociologues, juristes etc. aujourd’hui : le sujet, tout le sujet, mais rien que le sujet. Notre « traducteur » nous offre des commentaires propres à éclairer le lecteur. Il restitue une « vie du Prophète » accessible aujourd’hui par les curieux d’Histoire et propre à répondre aux questions de ceux qui lisent par quête spirituelle ou religieuse. D’une certaine manière, en privilégiant les texte proches de la source aux interprétations successives et biographies lointaines et engagées, Wahib Attalah fait œuvre utile contre les obscurantistes qui veulent accaparer l’Histoire et le Texte pour n’en délivrer qu’un message déformé, adapté à leurs morbides nécessité politiques.

Mais qu’est-ce que la vie d’un homme lorsqu’elle est racontée sinon un formidable livre d’histoire... ? La traduction qui nous est livrée aujourd’hui de la Sira-n-abbawiya nous plonge autant dans l’intimité du Prophète de l’Islam que dans celle de l’Histoire riches de tant et tant d’histoires. Le professeur Wahib Attalah s’inscrit, par son remarquable travail de traduction commentée ajouté d’un index raisonné, dans la filiation de Paul Ricoeur qui disait : « amener le lecteur à l’auteur, amener l’auteur au lecteur, au risque de servir et de trahir deux maîtres, c’est pratiquer ce que j’aime appeler l’hospitalité langagière ».
[img]http://www.oulala.net/Portail/IMG/arton1200.jpg[/img]


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Mai 2006, 12:12 
[img]http://www.coranix.com/biblio/hicham1.gif[/img]


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Mai 2006, 06:52 
http://www.islam-qa.com/topics/nosrat_a ... _fre.shtml


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message: apologie du prophète !
MessagePublié: 14 Mai 2006, 06:58 
:arrow: IL FAUT REPONDRE A L'OCCIDENT EN FAISANT DES BIOGRAPHIES DU PROPHETE EXEMPLAIRES.
OH MY GOD LES MENSONGES QUE L'ON VA VOIR FLEURIR :cry: :cry: :cry:



Au nom d’Allah le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux





Apologie du Prophète

Déclaration condamnant l’attaque du Prophète Salla Allahou Alaihi wa Sallam par les journalistes du Danemark et de la Norvège.



Louange à Allah Seigneur des mondes ; j’atteste qu’il n’y a de divinité qu’Allah et que Mohammed est Son Messager, que la paix et le salut d’Allah soient sur lui, sa famille est ses Compagnons.

L’une des choses les plus importantes dont le musulman s’enorgueillit est la croyance en le Messager d’Allah, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, et l’amour qu’il a pour lui. Les musulmans croient en tous les Prophètes, que la Paix et le salut soient sur eux, et ne font aucune distinction entre eux, mis à part que le Prophète Mohammed, Salla Allahou Alaihi wa Sallam en est le sceau et le meilleur. Il, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, sera le premier à ouvrir la porte du Paradis et après l’avènement de son message, la croyance en lui est la seule voie pour y accéder.

Que peut-on donner comme réponse à la caricature satirique publiée par le journal danois ‘’Jylands Posten’’ le mardi 30 Septembre 2005 ? De qui se moquait-il ? Il se moquait du plus grand homme que la terre ait connu, de l’imam des Prophètes, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, avec des dessins outrageux et impudents comme est impudente la mécréance et les mécréants !

Puis en ces derniers jours – le jour de l’Aid al Ad'ha exactement - confirmant leur hostilité démesurée, le journal ‘’Magazint’’ réitère la même attaque et retourne le couteau dans la plaie en publiant les mêmes dessins caricaturaux.

(( أتواصوا به بل هم قوم طاغون)) الذاريات

« Est-ce qu'ils se sont transmis cette injonction ? Ils sont plutôt des gens transgresseurs. » {Sourate An-Najm verset 53}



Que pouvons-nous répondre face à cette hostilité déclarée ? Devons-nous nous taire, fermer nos yeux et boucher nos oreilles … alors que notre cœur continue encore à battre ?

Par celui qui a honoré Mohammed et élevé son rang ! Nous préférons être enfouis dans la terre que de nous ressentir incapables de défendre le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, et de dire la vérité.

Certes, je sacrifierai l’honneur de mon père, de mon grand-père ainsi que le mien

Pour préserver celui du Prophète Mohammed, Salla Allahou Alaihi wa Sallam.



Le rang du Prophète Mohammed, Salla Allahou Alaihi wa Sallam.

Il n’y a aucune expression qui puisse cerner les aspects de la grandeur du Prophète Mohammed, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, et il n’y a aucun mot qui puisse la décrire …Grandeur qui a embrassée tous les peuples, parcourue toutes les époques et s’est établie éternellement.

Elle est présente dans tout cœur, fermement établie dans toute âme, appréciée par le proche et le lointain et reconnue par l’ami comme par l’ennemi.

Car le Prophète Mohammed, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, a atteint la perfection dans la morale avec une éminence inégalable: il est l'homme le plus sage et son avis et son opinion sont les plus corrects. Il est le plus généreux des hommes, plus généreux que le vent apportant la pluie car il ne craint pas de devenir pauvre. Il dort affamé alors qu’il a dispensé les biens par centaines, il ne garde rien pour lui et inculque à son compagnon : « Ô Bilal ! Dépense et ne craint pas qu’Allah décroîtra tes biens »



Il est, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, la personne la plus tolérante : les agression des ignorants ne font qu’accroître sa clémence. Ainsi dans l’apogée de sa victoire, il interpelle les prisonniers et avec une grande clémence leur dit : « Partez vous êtes libres ! »

Il est, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, la personne la plus humble. En effet, il fréquente le pauvre et le nécessiteux, s’assoit avec le vieux et la veuve, la petite fille peut le prendre par la main jusqu’aux confins de la ville pour qu’il lui réalise ses exigences. Il ne cherche pas à se distinguer de ses compagnons par une quelconque apparence de grandeur, ni par un trait particulier.

Il a, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, le caractère plus doux et le tempérament le plus facile. Lorsqu’il doit choisir entre deux choses il choisit toujours la plus aisée et la plus facile à réaliser si elle n’est pas interdite. Malgré cela il est le plus ferme quand il s’agit d’une obligation et le plus fort quand il s’agit de défendre la vérité. Il ne se met jamais en colère pour des raisons personnelles mais si les limites d’Allah sont transgressées rien ne peut tenir devant sa colère et son visage devient d’une extrême rougeur.

Il est, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, la personne la plus brave et la plus déterminée. Il se bat contre ses ennemis avec bravoure, fermeté et patience (en pleine bataille, entourée par ses ennemis il leur fait face et crie : « Me voici, à vrai dire je suis le Prophète, je suis le fils de Abdalmouttaleb ») …

Il a, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, la langue la plus vertueuse, la parole la plus véridique, la plus éloquente et la plus claire. Les paroles qui sortent de sa bouche sont comparables dans leur beauté et leur clarté à des perles scintillantes. Il est le symbole même de la chasteté et de la pureté.

Il est, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, l’homme le plus juste dans son jugement et le plus équitable envers son adversaire. Il est impartial, applique les lois de la Chariâ avec le plus proche des gens et jure par Celui Qui détient son âme : « Si Fatima fille de Mohammed vole, je lui couperai la main ! »

Il a, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, l’âme la plus pure parmi les créatures, l’esprit le plus élevé et c'est lui qui connaît le mieux son Créateur, Allah.

Il donne, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, à chaque ayant droit ce qu’il mérite : à Son Seigneur, à son ami, à son épouse, à sa Daâwa (mission)….



Il est, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, l'homme le plus ascète et le moins attaché aux choses matérielles de la vie. Il mange ce qui lui est présenté, ne refuse jamais ce qu’on lui offre et ne recherche pas l’introuvable. Il dort sur une natte de paille et sur le cuir rempli de paille.

Il est, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, le plus indulgent avec les faibles et le plus miséricordieux avec les nécessiteux et les pauvres. Sa clémence et son affection incluent l’être humain et l’animal : il avertit ses compagnons en leur disant : « Une femme a été châtié en Enfer à cause d’une chatte qu’elle a emprisonné jusqu’à la mort : elle ne lui a pas donné à manger, ni ne l’a laissée manger des larves de la terre. »

Si le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, n’avait de faveur que le fait d’être l’intermédiaire qui a apporté la guidance du ciel à la terre et à transmettre le noble Coran à tout l’univers, cela serait suffisant et l’humanité toute entière ne pourrait jamais l’en gratifier ou l’en remercier assez.

Ceci n'est qu’une petite étincelle de la lueur du Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, et seulement un rayon de lumière de sa grande moralité. Le sujet est très vaste et le contexte ne permet pas d’en donner le fond.

Consultez l’histoire humaine et demandez-lui si elle a connu une personnalité de la grandeur, de la vertu, du comportement et du caractère de Mohammed, Salla Allahou Alaihi wa Sallam ! ?

Il a été préservé de tous les défauts et s’est hissé au dessus de toutes les fautes.



Les propos des occidentaux sur le Prophète Mohammed Salla Allahou Alaihi wa Sallam

Lorsque de fameuses personnalités contemporaines ont eu connaissance de la biographie du Prophète Mohammed, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, elles n’ont pu qu’admettre sa faveur, sa suprématie et son honorable caractère.

Voici quelques uns de leur propos :

Michael Hart, auteur de l’ouvrage ‘’Les 100 personnes les plus influentes dans l’histoire’’ a dit : « J’ai choisi Mohammed comme leader de cette liste … car Mohammed, sur lui la paix, est le seul homme dans l’histoire qui a totalement réussi tant sur le plan religieux que temporel ».



George Bernard Shaw, écrivain britannique a dit : « Ce dont le monde a le plus besoin est un homme qui a l’esprit de Mohammed. Les hommes religieux dans le moyen-âge, par ignorance et par fanatisme, ont propagé une image obscure de la religion de Mohammed qu’ils ont considéré comme l’ennemi du christianisme. Mais après avoir eu connaissance de l’histoire de cet homme, j'ai trouvé que c’est un prodige exceptionnel et j'ai conclu qu’il n’est pas l’ennemi du christianisme mais le sauveur de l’humanité. Selon mon opinion, s’il avait à se charger des affaires de ce monde actuel, il résoudrait tous nos problèmes et assurerait la paix et le bonheur que le monde entier espère »



Annie Besant a dit : « Il est impossible qu’un individu qui étudie la personnalité du grand Prophète des Arabes, comment il a vécu et a éduqué les gens, ne ressente pas une profonde estime et un grand respect pour cet honorable Prophète, l’un des grands Messagers d’Allah »



Alphonse de la Martine a dit : "Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens, l'immensité de la réussite sont les trois mesures du génie de l'homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l'histoire moderne à Mohammed ? Les plus fameux n'ont remué que des armes, des lois, des empires ; ils n'ont fondé (s’ils ont fondé quelque chose) que des puissances matérielles qui s'écroulèrent souvent avant eux. Celui-là a remué des armées, des législations, des empires, des peuples, des dynasties, des millions d'hommes sur un tiers du globe habité mais il a remué de plus des autels, des dieux, des religions, des idées, des croyances, des âmes... Sa patience dans la victoire, son ambition toute d'idée, nullement d'empire, sa prière sans fin, son triomphe après le tombeau attestent plus d’une conviction que d’une imposture. Ce fut cette conviction qui lui donna la puissance de restaurer un dogme. Ce dogme était double, l'unicité de Dieu et l'immatérialité de Dieu ; l'un disant ce que Dieu est, l'autre disant ce qu'il n'est pas, l'un renversant avec le sabre des dieux mensongers, l'autre inaugurant avec la parole une idée ! Philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d'idées, restaurateur de dogmes rationnels, d'un culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d'un empire spirituel, voilà Mohammad ! À toutes les échelles où l'on mesure la grandeur humaine, quel homme fut le plus grand?..."



J.W.H. Stab dans son livre : « L’Islam et son fondateur » a écrit : «En jugeant le peu de moyens dont il disposait et la pérennité de ce qu’il a réalisé, aucun nom au cours de l’histoire ne se manifeste plus illustre et plus fulgurant que le Prophète La Mecque.

Sous son impulsion nombre de dynasties ont trouvé l’existence, des cités, des palaces fameux, des temples ont été bâties par sa cause. De grandes provinces se sont soumises à la foi par sa cause. Ses paroles ont gouverné la vie de générations qui ont accepté qu’elles dirigent leur vie et qu’elles soient leur guide dans leur vie future. Des milliers de voix des croyants prient Allah de le bénir et estiment le vrai Prophète d’Allah et le sceau des Prophètes. En jugeant selon les normes de grandeur….nul mortel ne pourrait être comparé à Lui. »



Dr. Gustav Weil a dit dans « L’histoire des personnalités musulmanes » : Mohammed était un exemple éclatant pour son peuple. Son caractère était pur ainsi que ses qualités. Sa maison, son habit, sa nourriture étaient caractérisés par une rare simplicité. Il était tellement modeste qu’il n’avait pas accepté que ses Compagnons l’appellent par un surnom qui soit une adulation. Comme il n’acceptait pas qu’un autre lui rende un quelconque service que lui-même peut accomplir.

Il était accessible à tout le monde, à tout moment. Il visitait le malade et était plein de sympathie pour tous. Sa générosité et sa bienveillance étaient illimitées tout comme il était dévoué pour le bien-être de la communauté »



Le philosophe britannique, Thomas Carlyle, qui a gagné le prix Nobel pour ce livre ‘’Les héros’’ a écrit : C’est une honte pour chacun d’écouter les accusations disant que l’Islam est un mensonge et que Mohammed est un imposteur et un falsificateur. On l’a distingué pendant toute sa vie avec des principes inébranlables, une sincère détermination, bienveillant, généreux, compatissant, pieux, vertueux, digne d’éloges, libre, humaniste, très sérieux, sincère. Et avec toutes ces qualités, il avait le plus doux caractère, le tempérament le plus aisé, de bonne humeur, de compagnie louable et agréable, mieux il était plaisant et spirituel. Il était juste, sincère, clairvoyant, magnanime, pur et présent d’esprit. Son visage était radieux comme s’il avait en son sein des lumières illuminant toute nuit obscure. Il était un grand homme par sa nature, il n’a pas été éduqué par une école ni par un instituteur et il n’avait point besoin de tout cela »



Johann Wolfgang Von Goethe, écrivain allemand, a dit : « Nous les Européens avec tous nos concepts n’avons pas pu encore atteindre ce que Mohammed a atteint et nul ne pourra le dépasser. J’ai cherché dans l’histoire de l’humanité un homme qui en soit l’exemple idéal et je l’ai trouvé en la personne du Prophète Mohammed. Et ainsi doit se révéler la vérité et s’élever comme a réussi Mohammed à assujettir le monde entier par le monothéisme ».



L'authenticité de la Prophétie de Mohammed Salla Allahou Alaihi wa Sallam


Si le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, n’avait rien d’autre comme preuve de l'authenticité de son message que sa biographie purifiée et la pérennité de sa législation, ce serait suffisant pour quiconque a un cœur ou prête l’oreille tout en étant témoin. En effet, sa vie est un livre ouvert et chacun peut y consulter ce qui l’intéresse.
La pérennité de la religion du Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, durant cette longue période, son triomphe ainsi que l’entrée en foule des gens dans sa religion sont des preuves incontestables qu’il est vraiment le Messager d’Allah.
L’imam Ibn Taymiya a dit : « Les Prophètes ont informé que le falsificateur qui prétend être un prophète ne subsiste qu’une période très courte. C’est d’ailleurs cet argument qu’a utilisé l’un des rois chrétiens lorsqu’il a entendu un homme insulter le Prophète Mohammed, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, et l’accuser de mensonge.

Ce roi a réuni les savants chrétiens et les a questionnés sur le prophète mystificateur : combien dure sa prophétie ?

Ils l’ont informé que d’après les prophètes d'Allah que le mystificateur ne dure qu’un petit nombre d’années, une trentaine au maximum.

Il leur a dit : Voici la religion de Mohammed qui persiste depuis plus de cinq ou six cent ans, elle continue à triompher, à être acceptée et suivie par les gens !! Et il a conclu : Comment cet homme (Mohammed) serait-il un menteur ? Puis il a décapité l’homme calomniateur (celui qui a injurié notre Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam) »



Défendre le Prophète Mohammed, Salla Allahou Alaihi wa Sallam

L’un des droits du Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, sur tout musulman est qu’il doit l’aimer, le respecter, l’honorer, le glorifier, suivre sa Sunna et de le défendre.
En cette conjoncture douloureuse que nous vivons, pleine d’animosités et d’afflictions pour la nation musulmane, nous voyons une campagne virulente et vilaine menée par certains prêtres et moines ainsi que par des faibles d’esprit contre la personnalité du Prophète Mohammed, Salla Allahou Alaihi wa Sallam.
Bien que ces insultes nous enragent, nous y voyons le signe d’une prochaine victoire de l’Islam et de l’anéantissement de ces gens.

Car les musulmans ancêtres se réjouissaient de la défaite imminente de tous les ennemis de l’Islam qui osaient proférer des injures contre la personne du Messager d’Allah Salla Allahou Alaihi wa Sallam.
L’imam Ibn Taymiya a dit : ‘’ Allah se venge de celui qui insulte ou dénigre Son Messager. Allah fait triompher sa religion et dévoile la duperie du menteur quand la peine légale (correspondante à son mensonge) n’est pas appliquée.’’
Ainsi de nombreux musulmans crédibles, qui sont aussi des gens de savoir et d’expérience, ayant participé à l’encerclement des forteresses et de villes du littoral syrien (Cham) habitées à l’époque par les romains ont dit : « Nous encerclions une forteresse ou une ville pendant un mois ou plus et nous ne pouvions la prendre d’assaut jusqu’à désespérer de les vaincre. Mais dès que ses habitants commençaient à insulter le Messager d’Allah, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, ou à le dénigrer, alors nous augurions que la conquête était proche et qu’elle ne tardait pas plus d’un ou de deux jours. Et toutes les fois que ceci arrivait nous conquerrions le lieu avec force et c’était pour eux un carnage ».

Ils ont dit aussi : ‘’Nous nous réjouissions de la victoire quand nous les entendions dénigrer le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, bien que nous étions enragés de les entendre proférer de tels propos.’’ Et c’est la même chose que des amis de confiance m’ont relaté concernant les gens du Maghreb lorsqu’ils combattaient les chrétiens. »


Notre devoir pour la défense et le soutien du Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam.

Allah dit : « Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui ; ceux-là seront les gagnants. » (Sourate 7/ Verset 157)
Il y a plusieurs moyens pour le musulman de soutenir le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam. Les plus importants sont :



* Condamnation officielle et à tous les niveaux de cette attaque et la critiquer avec force. Nous sommes surpris que cette condamnation n’ait pas eu lieu cette fois, bien que ce soit la seule arme que nous utilisons habituellement dans de pareilles situations. Et nous sommes une fois de plus surpris que ce soit le ministre britannique des affaires étrangères qui condamne en premier cette offense, devançant beaucoup d’autres qui devaient le faire bien avant lui.



* La contestation au niveau des instituions et organisations islamiques officielles telles que les ministères des affaires religieuses, les maisons de la Fetwa et les universités islamiques ….



* La réprobation au niveau des nombreux centres et organisations islamiques et populaires.



* La protestation des personnalités scientifiques, culturelles et spirituelles et la déclarer du haut de toutes les tribunes et surtout celles des deux lieux saints.



* L'Objection des centres islamiques en occident par la réplique à cette campagne et sa condamnation.



* L’envoi par tous les musulmans d’e-mails vers toutes les organisations, les universités et les gens influents occidentaux, condamnant cette campagne. Si des millions d’e-mails sont ainsi envoyés ils auront sans doute un impact réel et palpable.



* Location d’heures dans les programmes radios et télévisés pour défendre le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, y inviter des personnes éloquentes qui ont une connaissance de la mentalité occidentale et qui ont une expérience dans les entretiens avec les occidentaux.



* Ecrire et publier des articles forts et sages dans les journaux et les magazines, même si cela nécessite l’achat d’un espace publicitaire, et aussi les publier en plusieurs langues sur des sites Internet.



* La production de cassette vidéo par l’intermédiaire d’agences professionnelles dans laquelle on présente un résumé émouvant sur la vie du Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, en mettant en relief sa vertu, ses grandes qualités et dissiper d’une façon convaincante les différentes suspicions soulevées par des esprits malsains sur sa biographie. Et que ce soit une production parfaite et convaincante



* Imprimer des livres et des brochures sur la biographie du Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, en mettant en relief les problèmes suscités par la pensée occidentale.



* L’ organisation de meetings et des conférences dans les universités et les centres culturels pour contrer cette attaque surtout en Amérique.



* L’écriture par les Oulémas vertueux de réponses claires, dans lesquelles ils commentent et clarifient le point de vue de la religion concernant l’offense de tous les Prophètes.



* Effectuer des expositions internationales, mobiles et permanentes, dans les aéroports, les centres commerciaux et les places publiques en coordination avec les autorités locales pour montrer certains aspects de la personnalité du Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Salla.



* Production d’œuvres dans différentes langues qui parlent de la vie du Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, pour éclaircir le monde sur sa vie et pour contrer cette attaque odieuse.



* L’échange d’idées bénéfiques sur cette affaire entre les gens qui aiment le Prophète pour permettre à chacun de participer dans la défense de leur bien-aimé et d’exprimer leur amour envers lui.



* Production de CD sur cette affaire



* Edition d’un magazine mensuel qui ne parle que du Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, et éclaire les gens sur son comportement avec ses ennemis.



* Organisation de congrès internationaux pour éclairer les gens sur la tolérance de l’Islam et démontrer que les accusations contre le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, sont mensongères et fausses.

Au niveau des gens qui travaillent sur Internet et qui ont des sites web :



* Etablissement d’une base de données sur la vie du Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, dans toutes les langues. Il existe dans ce domaine des programmes sur Internet qui ont été créés par le comité mondial de soutien du Sceau des Prophètes, mais un programme ou deux ne suffisent pas et il en faut beaucoup plus.



* La formation de groupes spécialisés dans la mise en valeur des bienfaits de l’Islam et sa façon de considérer sur le même pied d’égalité tous les Prophètes.



* Création de sites ou de forums ou établir de fenêtres dans les sites existants qui s’intéressent à la vie de l’Elu d'Allah, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, et mettant en relief l’universalité de son message.



* La participation à des dialogues sereins avec les non-musulmans et les inviter à faire des recherches sur sa personnalité et le message qu’il a amené.



* L'envoi d'émails aux différentes adresses électroniques dans les moments opportuns sur la personnalité du Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, et sur sa mission.



*L’annonce dans les moteurs de recherche connus de livres et de conférences qui parlent du Messager d’Allah, Salla Allahou Alaihi wa Sallam.

Nous implorons Allah le Très Haut d’accorder la suprématie à Sa religion, d’accorder la victoire à Ses bien-aimés et d’humilier Ses ennemis (les injustes verront bientôt le revirement qu’ils [éprouveront] !)

Et louange à Allah, Seigneur des univers.

:cry: :cry: On va avoir des biographies du prophete de l'islam EXEMPLAIRES, A FAIRE PLEURER DANS LES CHAUMIERES. ADIEU LA CRITIQUE HISTORIQUE, LA REFLEXION INTELLIGENTE :cry: :cry:

http://www.islam-qa.com/topics/nosrat_a ... _fre.shtml


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Mai 2006, 07:27 
http://www.isesco.org.ma/pub/FR/BioProphet/P1.htm

Ce qui n'est pas de l'apologie est vu comme une critique! Impossible de parler objectivement du prophète de l'islam :cry: :cry:


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Oct 2006, 22:01 
Ministre du moratoire

Enregistré le: 03 Juil 2006, 17:18
Messages: 7182
Parallèles historiques: qui est le plus proche de Mahomet?


Citation:
Certains comparent Mahomet à la face obscure d' Alexandre le Grand.
Personnellement , je trouve que le modèle antique qui lui ressemble le plus c'est Hannibal, même culture sémitique(cela dit sans racisme) même haine , même fixation contre une Rome qui pour le mahométan médiéval ou actuel se confond avec l'Occident médiéval ou d'aujourd'hui.
Hannibal, certes, ne finalisa pas cette haine dans un livre , mais la manière dont il menaça Rome fait penser à la façon dont ceux qui cherchent à imiter leur "beau modèle" menacent l'Occident.

Hannibal un barbu précurseur, les Barcides, une tribu du même tonneau que celle d'où sorti un Mahomet.


Et bien moi Maximus, je dirais que le Mahomet plus contemporain serait Michael Jackson.

Ci-dessous surpris à St tropez chaussé de chaussures de femmes.
[img]http://img.aftonbladet.se/noje/0610/12/jacko210.jpg[/img]


[img]http://www.mjfanclub.net/history/images/statue_small.jpg[/img][img]http://www.cluas.com/images/music/opinion/michael_jackson.jpg[/img]


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Oct 2006, 22:23 
Africanus Rex
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Avr 2006, 18:23
Messages: 6654
Localisation: Entre Poitiers et Covadonga.
D'ahuri pédophile il passe au rôle de Houri aux yeux noirs.

_________________
VIS ET HONOR
-Ne pas subir
-Frapper l'ennemi c'est bien. Frapper l'imagination c'est mieux (deux maximes attribuées au Maréchal de Lattre de Tassigny)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: apologie du prophète !
MessagePublié: 14 Oct 2006, 01:33 
Delcambre a écrit:
:arrow: IL FAUT REPONDRE A L'OCCIDENT EN FAISANT DES BIOGRAPHIES DU PROPHETE EXEMPLAIRES.
OH MY GOD LES MENSONGES QUE L'ON VA VOIR FLEURIR :cry: :cry: :cry:
..................

:cry: :cry: On va avoir des biographies du prophete de l'islam EXEMPLAIRES, A FAIRE PLEURER DANS LES CHAUMIERES. ADIEU LA CRITIQUE HISTORIQUE, LA REFLEXION INTELLIGENTE :cry: :cry:


Je suis tombé, lorsque l'"affaire" des caricatures était encore d'une actualité brûlante, aussi sur ce "remarquable" site et sa page offusquée de la pieuse défense de leur prophète et je réfléchissait sur l'opportunité de reproduire le texte ici - donc voilà ce qui est fait grâce à l'imam finalement pas si caché que ça. :) :wink:

Ce qui m'a frappé le plus et ce que je trouvais (je trouve d'ailleurs toujours) le plus interpellant, c'était - c'est - ce côté organisationnel, ce côté froidement rationnel de la planification minutieusement détaillée avec un vrai esprit d'un fonctionnaire zélé ultra efficace qui fait immanquablement penser à la machine exterminatrice nazi, laquelle fut un cocktail indigeste d'une philosophie teutonique relookée, d'un militarisme prussien au top de la technologie et d'une monstrueuse bureaucratie kafkaïenne, tout cela rehaussé de quatre glaçons de l'antisémitisme des plus intransigeants et impitoyables.

L'esprit de l'article fait transparaître le vrai islam, auquel on ne peut effectivement pas reprocher un manque de rationalité - le cerveau humain excellaient toujours par les exploits stupéfiants dans le domaine de la rationalisation de l'irrationnel. Lorsque le cerveau humain tourne à vide en plein régime, ça donne des temples colossaux destinés à mutiler, mortifier et finalement anéantir la vie. Qu'est-ce islam qu'un autre cocktail indigeste d'un tordu apo-théisme de récupération (qui se veut "mono", mais il faudrait alors faire de GROS efforts de l'abstraction de l'idolâtrie aveugle du "beau modèle"), de la mentalité foncièrement guerrière et rapace bédouine et de la juridisation tatillonne déshumanisée de leur Malleus Maleficarum qu'ils appellent Coran, tout cela agrémenté de quatre olives de l'antisémitisme viscéral.

L'énumération interminable, digne d'un robot écervelé hyper productif, de tous les moyens à envisager pour distribuer leurs chiffons hagiographiques d'Epinal musulman - soit dit en passant et souligné en rouge, les moyens dont l'écrasante majorité n'auraient JAMAIS vu le jour dans ce monde morbide qu'aurait été celui abandonné à l'islam et son prophète - nous fait découvrir dans toute sa splendeur cette fourmilière totalitaire, dans laquelle s'affairent des myriades de fonctionnaires bornés aux cerveaux délavés jusqu'à la trame, et qui représente le vrai islam.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 23 Jan 2007, 22:30 
Un message privé a failli m'énerver . Sans révéler son auteur, je le mets en ligne pour en conserver la saveur .
Citation:
LibertyVox Index du Forum
Boîte de réception :: Message
De: ******
A: Delcambre
Posté le: 23 Jan 2007, 22:00
Sujet: bonjour
Bonjour,

Etes-vous bien Anne-Marie Delcambre ? Si c'est le cas, pourrez-vous répondre à quelques-unes de mes questions ? je souhaiterais juste que vous m'apportiez quelques précisions sur les origines de l'Islam.

Bien à vous


Et le lundi à 17H sur RocKIK, que fait BALWA ? Elle fait sauter des crêpes ??? :shock: Elle parle des origines de l'islam. En plus il y a des milliers de pages sur ce forum pour expliquer , "déconstruire" les origines de l'islam :shock:


Dernière édition par Delcambre le 23 Jan 2007, 22:43, édité 3 fois au total.

Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 23 Jan 2007, 22:42 
Africanus Rex
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Avr 2006, 18:23
Messages: 6654
Localisation: Entre Poitiers et Covadonga.
Et Tariq Ramadan qui nous sort une bio d'un Prophète quasi Christique, presque soufi, en effet , il a bien retenu la leçon , ce n'est pas Al Boukhari qui exhortait les prosélytes à nous "exhorter de la plus belle des manière en nous disant les choses de manière à nous le rendre agréables à entendre"? cette phrase que je ne cite pas avec exactitude me reste néanmoins dans la tête comme" la guerre est une ruse", et cette guerre est en effet très intelligemment conduite.
Il ya du pain sur la planche.

_________________
VIS ET HONOR
-Ne pas subir
-Frapper l'ennemi c'est bien. Frapper l'imagination c'est mieux (deux maximes attribuées au Maréchal de Lattre de Tassigny)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 23 Jan 2007, 22:43 
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 30 Avr 2005, 01:16
Messages: 6806
:lol: :lol: :lol: Pour moi ça sera juste avec un peu de sucre et du beurre :idea:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 23 Jan 2007, 23:31 
Ministre des Colonies
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 26 Juin 2006, 12:09
Messages: 2840
Localisation: au sud du progrès
Le premier qui demande une crêpe au sarrasin, je le... :evil: :twisted: :evil:
:lol: :lol: :lol:

_________________
L'islamisme c'est l'islam appliqué dans sa totalité.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 12 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher pour:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com