LibertyVox • Voir le sujet - L'ISLAM AU CANADA !
 
 
Retour à l'accueil
Index du forum

LibertyVox

La voix est libre !
Nous sommes le 15 Juil 2019, 21:57

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 554 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 37  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: L'ISLAM AU CANADA !
MessagePublié: 12 Mar 2006, 09:05 
Islam: 1ère religion la plus pratiquée au Québec.
Les faits sont têtus. Il faut regarder la réalité en face: l'Islam prend pied dans le talon d'achille de l'Amérique du Nord: le Québec.
La dame du CAIR-Canada a bien appris la leçon des spécialistes des relations publiques "façon Frères Musulmans"...
-------------------------------------------------------------------------------
Le Devoir
Derrière le voile
Regard sur les femmes musulmanes du Québec

Clairandrée Cauchy
Édition du samedi 11 et du dimanche 12 mars 2006

Mots clés : Québec (province), Femme, Religion, hijab, musulman

L'islam est devenu, lors du dernier recensement, la religion la plus pratiquée au Québec après les cultes chrétiens, devançant la religion juive. Quelque 108 000 personnes, dont 49 000 femmes, pratiquent la religion musulmane, pour la plupart à Montréal. Plusieurs s'interrogent sur le statut de la femme musulmane. Le Devoir a tenté de poser un regard de l'intérieur sur ces femmes musulmanes aux croyances et aux parcours divers. On peut lire ces textes aujourd'hui et lundi.

Enjouée et rieuse, Sarah Elgazzar porte fièrement son foulard en signe d’affirmation de son identité musulmane. Gardienne de but au hockey, Sarah fait régulièrement dévier le tir des préjugés sur son voile en répliquant avec humour.
Jacques Nadeau


«Soumise», «asservie», «arriérée» : ces qualificatifs se lisent dans le regard de plusieurs passants, et à plus forte raison de passantes, qui croisent une femme voilée. «C'est votre mari qui vous oblige à le porter ?», voilà la question qui surgit fréquemment lorsqu'une discussion s'entame.

Ce jugement agresse les musulmanes. Elles en ont assez d'être perçues comme un bloc monolithique, comme la «nation Islam incarnée dans un foulard», comme les victimes d'une religion oppressante.

Certaines d'entre elles souscrivent à l'interprétation voulant que le port du voile soit une obligation divine. D'autres y voient un choix motivé par une quête spirituelle, la revendication d'une identité musulmane ou la volonté de se soustraire aux rapports de séduction. Une autre catégorie de femmes musulmanes considèrent que le voile est une tradition culturelle, n'entrant tout simplement pas dans l'équation de leur pratique religieuse. Cependant, toutes craignent que l'incompréhension, voire le mépris et la discrimination, n'accentue l'isolement des musulmanes.

Pour Nadia Jakubowska, une jeune femme d'origine marocaine qui travaille en marketing à Montréal, la décision de porter le voile est venue sur le tard, au milieu de la vingtaine. «Pour moi, c'est un jalon dans mon cheminement spirituel. Est arrivé un moment où je me sentais gênée de sortir sans mon voile», confie la femme de 31 ans.

Loin de représenter une soumission, le voile lui confère un certain pouvoir sur son image. «Le voile sert à dire que mon être est plus important que mon paraître. Je gère mon corps comme je l'entends. Mon corps m'appartient», fait valoir Nadia, dont la garde-robe est composée de foulards aux couleurs pastel.

De toute évidence, ceux qui la regardent ne donnent pas à son hijab la même signification. Elle voit dans le regard de plusieurs femmes qu'elle rencontre de la colère, du dégoût et de la pitié. Les réactions épidermiques à l'égard du voile sont, selon plusieurs musulmanes, beaucoup plus fréquentes au Québec qu'en terre anglo-saxonne. «C'est peut-être à cause de ce que les femmes ont vécu ici avec l'Église. On représente un retour du religieux pour des femmes qui se sont battues contre la religion pour se libérer», expose Nadia, «achalée» de voir les jugements s'abattre sur elle.

Si le voile relève pour elle d'un cheminement spirituel, son amie Sarah Elgazzar y ajoute une dimension identitaire. La psychoéducatrice de 27 ans a décidé de le porter en octobre 2001, un mois après les attentats contre les tours jumelles de New York. «C'était irréaliste, la manière dont on parlait des musulmans. Pour mes amis, j'étais l'exception. "Toi, tu es différente", me répétaient-ils. Je me suis dit : non, ce n'est pas juste. Ce sont eux [les terroristes] qui sont l'exception, nous sommes la réalité. Je suis fière d'être musulmane, d'être ce que vous pensez être l'exception», raconte Mme Elgazzar, qui agit aujourd'hui à titre de porte-parole francophone pour le Canadian Council on American-Islamic Relations (CAIR-Can), en marge de son travail dans un centre jeunesse.

À des lieues de l'archétype de la musulmane soumise, Sarah est gardienne de but au hockey. Rieuse et enjouée, elle ose défier avec humour ceux qui la traitent en pauvre victime. Cela ne l'empêche pas de s'insurger devant l'attitude condescendante de plusieurs femmes : «On ne réalise pas que les femmes qui portent le voile font un choix. On a un féminisme impérialiste qui nous dit : non, tu ne peux pas choisir, on va te dire ce qui est bon pour toi, et c'est d'enlever ton voile.»

Les interprétations du Coran varient au sujet du voile. Est-ce une suggestion ou une injonction «divine» ? Vise-t-on seulement les femmes du Prophète ou toutes les musulmanes ? Plusieurs y voient une tradition, érigée depuis en exigence de l'islam. Une chose est certaine, les mouvements islamistes en émergence depuis les années 1970 préconisent une interprétation littérale qui consacre l'obligation de porter le voile et les inégalités entre hommes et femmes.

Lorsqu'on lui demande si elle porte l'habit politique imposé par les fondamentalistes, Nadia Yakubowska se rebelle. Elle rejette l'interprétation rigoriste qui impose le voile aux croyantes : «Je n'accepterais pas plus qu'on m'oblige à porter le voile que je ne voudrais me soumettre aux diktats de la mode et de la marchandisation du corps.»

Elle remet en perspective le verset coranique traitant du voile. La «révélation» qui aurait été faite par Dieu au prophète Mahomet sur le voile ne serait survenue que 14 ans après la première révélation. «Dieu avait beaucoup de choses à dire avant cela ! [...] Des femmes ne ressentent pas le besoin de porter le voile et elles sont tout aussi croyantes», affirme Nadia.

Professeur de théologie spécialiste de l'islam, Patrice Brodeur invite à ne pas juger trop rapidement les femmes portant le hijab. «Une bonne partie d'entre elles le font par choix et non par choix idéologisé. C'est un choix, au terme d'un processus où il y avait liberté dans la décision. Il faut être conséquent avec soi-même. Si on est pour la liberté d'expression, de choix, dans la façon dont on s'habille, dont on développe ses croyances et ses comportements, il faut respecter ces choix», fait valoir le professeur de l'Université de Montréal, soulignant que des féministes musulmanes portent le voile.

Ras le bol d'être stigmatisée

Le voile cristallise les tensions vécues par plusieurs musulmanes. Celles qui le portent essuient le jugement de la société majoritaire; celles qui ne le revêtent pas subissent les pressions de certains membres de leur propre communauté. Étudiante à la maîtrise en droit, Noreen Majeed a goûté aux deux médecines. Elle a décidé de délaisser le voile récemment après l'avoir porté pendant une dizaine d'années. La femme de 32 ans n'en pouvait plus d'attirer les regards suspicieux. «Il y en a qui pensent que plus tu souffres, plus tu fais de sacrifices, mieux c'est. Moi, je ne suis pas d'accord avec cela.» L'Indo-Pakistanaise, bardée de diplômes en sciences de la santé et en droit, a choisi de l'enlever pour «gagner son pain» et cesser d'être stigmatisée.

Lorsqu'elle avait adopté le voile, sa famille et son entourage avaient vivement critiqué son choix. Entre-temps, elle est devenue un exemple et a fait des émules. La réprobation n'en a été que plus importante quand elle a fait volte-face et remisé son foulard. «Je suis tombée en disgrâce. Il y a toujours un jugement. [...] Je suis coincée entre une société laïque devant qui je dois me défendre chaque jour et ma communauté où on me dit que deux ou trois cheveux dépassent», explique la femme, visiblement écorchée.

Alors qu'elle espérait se soustraire aux regards trop insistants des hommes en adoptant le voile, elle a constaté que les musulmans lui lançaient des oeillades. «Cela ne m'a pas protégée. C'était une expérience similaire, dans un autre monde», confie Mme Majeed.

Son amie Siham Barakat l'écoute en berçant son bambin de dix mois. Elle se désole de voir le hijab alimenter ainsi les clivages. La Marocaine d'origine qui vit au Québec depuis 15 ans s'habille selon des «critères de modestie» en se couvrant jusqu'aux poignets, mais sans pour autant cacher sa chevelure ondulée. «C'est malheureux que le voile prenne autant de place. Dans la communauté musulmane, on le voit comme une panacée. Dans la société majoritaire, t'es moins qu'un être humain parce que tu le portes.» Elle constate que les pratiquantes non voilées peinent à s'engager dans leur communauté parce qu'elles «n'entrent pas dans le moule». De l'autre côté, des femmes très actives portant le hijab se voient fermer les portes dans la société québécoise à cause des préjugés.

Elle considère le voile comme «archi-secondaire» dans l'islam, un élément qui relève plutôt des traditions culturelles que de la religion en tant que telle.

«Une obligation»

Pour Dalenda Ben-Saïd, une Tunisienne de 36 ans, le voile n'est absolument pas optionnel. Ses petites filles de cinq et six ans le portent aussi, afin qu'elles n'aient pas l'ombre d'un doute sur la nécessité de le porter lorsqu'elles arriveront à l'adolescence.

Cette mère de trois enfants, qui vit au Québec depuis six ans, assure qu'il ne s'agit pas de «sexualiser» ses fillettes. «Lorsqu'elles arriveront à la puberté, qu'elles auront leurs menstruations et que leurs seins se développeront, elles seront obligées de le porter. Je veux qu'elles soient habituées, qu'elles ne trouvent pas ça difficile», fait valoir la mère de famille, convaincue que les musulmanes non voilées ne connaissent pas suffisamment les textes religieux.

Pourtant, Dalenda se promenait elle-même tête nue il n'y a pas si longtemps. C'est l'écoute d'un prêche sur cassette qui l'a convaincue de porter le hijab. «Parfois, on lit le Coran, mais on ne comprend pas le vrai sens du mot. Sur la cassette, on expliquait très bien», explique la femme, en ponctuant ses phrases de remerciements à Dieu.

Pour elle, le voile a deux fonctions : la protéger du regard des hommes, mais aussi «protéger» les hommes qui pourraient être troublés à sa vue. «Si les hommes regardent les femmes, ils vont commettre des pêchés. Comme cela, les hommes ne peuvent faire des choses qui vont fâcher Dieu», croit Dalenda.

Cette façon de rendre les femmes responsables, voire coupables, du désir des hommes contribue probablement au grand malaise des Québécoises à la vue du voile. La pomme et le péché originel commis par Ève ne sont peut-être pas si loin dans l'imaginaire collectif. L'éventail des motifs qu'invoquent certaines musulmanes pour porter le voile est néanmoins beaucoup plus large.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Mar 2006, 11:14 
Il faut que Maurice Dantec sauve le Québec !


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 24 Mar 2006, 10:29 
http://www.saphirnews.com
Université québecoise blamée: elle refusait un lieu de prière aux musulmans

La Commission des droits de la personne du Québec a blâmé mercredi une université pour avoir refusé d'octroyer un local de prière à un groupe d'étudiants musulmans qui fréquentait l'établissement.

L'École de technologie supérieure (ETS) a été invitée à ce "que les étudiants de religion musulmane puissent prier, sur une base régulière, dans des conditions qui respectent leur droit à la sauvegarde de leur dignité" a expliqué la Commission.

Cette institution, chargée de "veiller aux principes" de la Charte québécoise des droits, fonde son jugement sur "le droit des étudiants musulmans inscrits à l'ETS de recevoir des services d'enseignement en pleine égalité, sans discrimination fondée sur la religion".

L'organisme, qui n'a qu'un pouvoir de recommandation, a toutefois précisé que le fait de réserver un local exclusivement à la pratique d'une seule religion constitue une "contrainte excessive".

L'École de technologie supérieure a désormais 60 jours pour proposer un "accommodement raisonnable" à ses étudiants musulmans afin de trouver un local qui conviendrait à la prière.

La décision rendue mercredi constitue la réponse à une plainte déposée en 2003 par un groupe de 113 étudiants musulmans fréquentant cette institution d'enseignement spécialisée dans l'ingénierie.

Une série de griefs formulée par les étudiants musulmans de l'ETS a toutefois été rejetée par la Commission québécoise.

Ces derniers réclamaient entre autres le droit de fonder une association étudiante religieuse et jugeaient discriminatoire l'interdiction de se laver les pieds dans les lavabos de l'université.

Jeudi 23 Mars 2006

http://www.saphirnews.com/Universite-qu ... af781c6a80


Dernière édition par Delcambre le 24 Mar 2006, 10:37, édité 1 fois au total.

Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 26 Mar 2006, 20:12 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 25 Mar 2006, 05:26
Messages: 1
Mme Delcambre, tout d'abord mes respects, je suis votre discours avec assiduité chaque semaine sur Rrrrockik-dot-com. Je n'ai pas mis les pieds en Europe depuis un an, mais j'imagine que vous avez une sacrée force de caractère pour affirmer tout ce que vous dites haut et fort.

Maintenant mon point de vue sur lequel j'aimerais bien avoir votre opinion: je crois qu'attaquer les lois est un angle de pénétration risqué pour l'implantation de l'Islam en terre canadienne. Il ne faut pas oublier que depuis 15 ou 20 ans, le taux de participation de la population aux élections générales est en chute libre, pour n'atteindre qu'un vulgaire 60% de l'électorat à la fin janvier. Donc, 40% des gens n'ont plus confiance en leur gouvernement, et la dissidence est très forte, regardez à quel point rockik.com casse du politique dans leur show. Je crois qu'on n'aurait pas vu cela si les gens avaient confiance en leurs politiciens.

Il ne faut pas oublier non plus que nous ne sommes pas une puissance coloniale, et que la grande majorité de la population (même les anglais et français) est considérée par l'état fédéral comme immigrante à la base. Regardez un peu la démarche souverainiste québécoise, on en a eu des terroristes, et Dieu seul sait à quel point ils furent réprimés violemment. Sous les ordres d'un québécois, qui plus est!

Je ne vous envoie qu'un seul lien pour appuyer ma position:

[url=http://www.theglobeandmail.com/servlet/Page/document/v5/content/poll/pollResultHub?id=39493&pollid=39493&save=_save&show_vote_always=no&poll=GAMFront&hub=Front&subhub=VoteResult]Globe & Mail, polls results[/url]

La crème intellectuelle canadienne-anglaise a finalement avoué que sa mentalité profonde est calquée sur celle du Commonwealth. Et même, sur ces 30000 voteurs, j'aimerais bien savoir combien sont de descendance autre qu'européenne (mais je soupçonne que le lectorat du Globe&Mail est représentatif de la diversité culturelle torontoise). Cette métropole est le centre de l'univers canadien-anglais (expression souvent utilisée par la presse), soi-disant "the most multicultural city in the world" (celle-là aussi, je la retrouve fréquemment dans les journaux). Toronto, c'est six millions de gens et dont les immigrants composent la majorité (près de 55%) de la population. Je sais de quoi je parle quand je dis que la métropole est extrêmement ouverte et accueillante. Même, les canadiens anglais sont très favorables au port du Kirpan à l'école. Mais le sondage en question, il dit tout. C'est l'exemplification par l'extrême d'une vague de fond qui se veut pour l'instant silencieuse.

Je crois qu'il ne se passera pas la même chose qu'en Europe ici. Je crois que l'islamisation du Québec ou du Canada n'arrivera pas, et j'imagine deux scénarios pour expliquer cette impossibilité.

D'une part, si les taux de participation aux élections continuent à chuter et qu'une majorité d'électeurs rejettent la politique, ce sera la résurgence de la loi naturelle (natural law, comment est-ce que cette expression se traduit en français?), avec notre bonne vieille morale judéo-chrétienne comme lanterne pour guider nos pas. Alors ce sera la guerre.

L'autre possibilité: si ce désengagement populaire n'advient pas, que la gauche hypnotise effectivement la population, et que l'on se soumette, il ne faut tout de même pas oublier qu'on a la chance d'être les voisins immédiats des États-Unis (grosso modo, New York est à la même distance de Montréal que Toronto). Saviez-vous que quand on daignait parler de nous dans les talk-shows américains dans les années 70 et 80, on nous appelait "soviet Canuckistan" en raison des politiques interventionnistes et multiculturelles de Trudeau et compagnie? Pourtant nous sommes parmi les pays les plus capitalistes de cette bonne vieille terre. Alors imaginez comment les USA vont nous considérer si les musulmans en viennent à s'extraire du reste de la société, comme ils le font en Europe, au Canada. Les USA vont pratiquer sur nous l'annexion préventive, j'en suis certain, et aucun membre de l'OTAN ne voudra prendre le risque de s'y opposer: trop grand territoire, trop faible population, trop fort ennemi. Face au déclin de l'hégémonie américaine annoncée pour ce siècle, le Canada est probablement la seule porte de sortie des USA pour réaffirmer leur puissance, particulièrement en considérant l'accès nouveau aux terres que les changements climatiques vont permettre! Et même: ça se fera dans un claquement de doigts, car il y a plus de deux siècles qu'ils nous lorgnent la binette, et s'ils n'en ont pas toujours eu les moyens, aujourd'hui ils le peuvent, et bientôt, ils le voudront.

Dernière chose: les canadiens qui portent à gauche considèrent que le 11 septembre 2001 visait exclusivement les États-Unis. Pourquoi? Parce que qu'ils croient en l'exception canadienne: le pays le plus aimé de la Terre, ses citoyens sont les bienvenus partout, vive le passeport Canadien, et blah di blah di blah. Ce fut vrai il y a un temps, mais plus nécessairement aujourd'hui. Malgré cela, à ce jour en 2006, aucune attaque terroriste digne de ce nom n'a eu lieu en sol canadien. Lorsque la première bombe terroriste sautera sur notre territoire, ouvrez bien vos yeux et regardez ce qui va se produire, car il faut remonter en 1812 pour voir le territoire canadien sérieusement menacé par une force extérieure (les USA!!!). Depuis cette époque, nous vivons une paix intérieure un peu irréelle,, nous croyons invincibles, et détachés du reste du monde. Il faut dire que l'impact des attentats de Londres a été non négligeable ici. Mais la situation de la gauche ici c'est un château de cartes, et le premier souffle venu la fera tomber.

Autrement dit, qu'il cause une mort ou cent mille, le premier attentat terroriste en sol canadien va nous "ramener dans le bon sens du monde", comme on dit chez moi.

Est-ce que les européens pensaient un peu comme moi voilà dix ou quinze ans, et se sont réveillés devant les faits accomplis, ou bien est-ce que nous avons là un rempart incassable contre l'islamisation de l'Amérique du Nord?

Merci de votre patience!

p.s.: merci aussi à tous les intervenants sur rockik.com d'ouvrir les yeux des québécois au monde extérieur!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 27 Mar 2006, 00:11 
Merci, François, pour vos encouragements.
Là où il y aurait danger c'est si le seuil de tolérance venait à être dépassé , c'est-à-dire si le nombre de musulmans venait à être trop important. Mais ce n'est pas le cas au Québec. Le seul danger c'est une gauche qui pourrait se gargariser du multiculturalisme et vous endormir au lieu d'éveiller votre vigilance. Il faut toujours être sur ses gardes car une société qui devient cosmopolite devient de par ce fait ..dangereuse.
Le canada n'échappera pas à la venue d'étrangers de confession musulmane. Il faut être ferme sur nos principes .
Mais votre analyse me semble excellente.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Juin 2006, 15:17 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 26 Fév 2006, 14:04
Messages: 221
Localisation: Le Mans
Exellent post Eclairage avec en plus les caractères gras et soulignés pour montrer leurs mensonges (taqia) et ton petit commentaire.

Et les muzz qui se place toujours en victime comme d'habitude. :roll: :evil:


Les muzz sont persécutés tant que la charia n'est pas adoptée.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Juin 2006, 23:56 

Enregistré le: 24 Mar 2006, 21:10
Messages: 113
Localisation: Québec, Canada
Une raison de plus pour "décâlisser" de cette province...
La gauche y est trop forte, paradis des dhimmis de l'Amérique.

Y'en a marre... :?

_________________
Fier d'être coupable de zandaqa


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Juin 2006, 07:39 
Accueillir de façon massive des gens dont la culture est radicalement OPPOSEE à la nôtre ....c'est nourrir et éduquer de futurs ennemis qui...se retourneront et vomiront leur haine pour le pays d'accueil.

Au moment de l'invasion du Koweït par l'Irak , j'ai appris par une palestinienne chrétienne , Jeannette Srouji, aujourd'hui décédée, l'histoire suivante totalement authentique.

Les intellectuels palestiniens étaient fort nombreux au Koweït, et à des postes de médecins, de chirurgiens .Certains touchaient d'énormes salaires. Lors de l'invasion du Koweït, l'émir du Koweït a pu contater , avec horreur, que des Palestiniens , à qui il avait accordé sa confiance, en qui il avait confiance, ont quasiment tous, pris parti pour Saddam
Hussein. Mais ce n'est pas cela qui est choquant mais....la suite.

Après la victoire des Américains, l'émir furieux a viré de leurs postes les traîtres, ces Palestiniens qui avaient souhaité la victoire de Saddam.

Eh bien, certains Palestiniens, pour retrouver leurs postes, ont envoyé leurs mères pleurer et plaider leur cause auprès de l'émir, pour que leurs fils retrouvent leurs postes perdus.

J'étais outrée !

C'est cela le monde que l'Europe accueille, un monde qui accepte les bienfaits de l'Occident et qui en même temps crache sur l'Occident !!!
et qui , demain, s'il en a la possibilité, ...détruira l'Occident :( :(


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 27 Juin 2006, 07:25 
Parfois je me dis que mes craintes sont vaines et que peut-être il n'est pas utile d'affoler davantage. Ce que je viens de lire est extrêmement grave pour différentes raisons qui ne sautent pas aux yeux à première vue . Pendant que les autruches nous endorment avec leurs propos lénifiants, les musulmans ne dorment pas. Là ils franchissent un pas. Ils ne s'assimilent pas...mais
J'en suis toute retournée. A lire ce que met "Eclairage", cela devient extrêmement clair pour moi. Merci "Eclairage" car dans cette lettre il y a leur programme comme dans la fatwa de L'UOIF, en France, au moment des émeutes de banlieue, il y avait leur pensée.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 27 Juin 2006, 10:37 
Sur le reportage"les loubavitch à l'école" c'est extrêmement bien fait , très lucide et absolument ahurissant.
Mais c'est un reportage "sain". La journaliste n'a pas peur de dire son étonnement. Je pense que les Juifs orthodoxes sont habitués aux critiques et qu'ils n'iront pas menacer de mort ceux qui ont fait ces critiques. Le père Samuel et sa messe en latin paraît , lui aussi, ahurissant et il a été démoli par les médias. Il n'a pas envoyé un de ses fidèles tuer les journalistes. LA REACTION AUX CRITIQUES EST DIFFERENTE.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 27 Juin 2006, 11:16 
Je nuancerai et vous avez entièrement raison.
Une fois encore vous me fournirez la matière de ma prochaine intervention car c'est une question capitale.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 27 Juin 2006, 11:47 
Eclairage a écrit:
Vous avez bien fait de nuancer les choses, mais cela pose tout de même la question des valeurs qui peuvent être inculquées à des jeunes enfants, tout cela avec la bénédiction du Ministère de l'Éducation qui finance ces écoles religieuses.


(Précision préliminaire: je n'ai pas encore vu le reportage)

Je voudrai juste réagir à ceci, de manière générale... ou plutôt poser la question : est-ce vraiment à un ministère ou à un état de "veiller aux valeurs inculquées"? Ne devrait-il pas se cantonner à veiller à la qualité de l'enseignement sur des critères objectifs (savoir lire, compter, connaître les matières scientifiques au programme), et laisser le choix des "valeurs" aux parents?

C'est une question que je me pose un peu moi-même, par ex. lorsque je lis [url=http://www.brusselsjournal.com/node/1121]ce genre de choses[/url]; je n'ai pas de réponse toute faite.

Mais laisser l'état "décider des valeurs", ça ne me plaît pas. Pas du tout. Et encore moins lorsque je pense à certaines "valeurs" actuellement prônées...


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Juin 2006, 09:11 
Eclairage a écrit:
Il avait été question de cette lettre à l'émission Wake Up!


Salam aleikum,

Notre communauté s’est montrée très généreuse à maintes occasions pour aider des frères et des sœurs dans le besoin.

Cette fois-ci, Astrolabe a été sollicitée pour aider au démarrage de la première école musulmane de la ville de Québec. Les instigateurs de ce projet nous ont contactés pour les aider à mener à bien ce démarrage.

Dans le passé, nous avons aidé à rapatrier, inhumer ou éponger les dettes des morts. Aujourd’hui, nous vous sollicitons pour aider les vivants à bien vivre leur religion dans ce pays où les défis d’assimilation identitaire ou religieuse sont très grands.

Le besoin actuel pour que l’école démarre en septembre prochain est de:

50 000 $.

Faisons de notre mieux pour aider cette équipe de spécialistes à démarrer cette école qui ajoutera une autre expérience d’école musulmane à celles actuellement existantes. Celle-ci se veut très professionnelle sur les deux plans académique et religieux.

Deux documents sont attachés à ce message :

1- 1 page explicative du projet.
2- La référence de shaykh Assawi (Arabe, Anglais)

Pour aider, veuillez contacter l’un des frères dont les coordonnées suivent :

Nom
Tel
Email
Location

Adel Larabi
514-667-4072
adel@hotmail.com
West Island

Mourad Rarbo
514-721-7031
mrarbo@hotmail.com
Villeray, St Michel

Amar Haddouche
450-688-8918
amar_cpa@hotmail.com
Laval

Kamel Hamard
514-745-3726
hamardk@yahoo.com
Saint Laurent

Mouloud Ait Ikhlef
514-334-0756
maitikhelef@yahoo.ca
Acadie, Ahuntsic

Abdallah Halladja
514-999-4522
ahall21000@yahoo.ca
Parc Extension

Mourad Bouzegza
514-748-8996
mramizus@yahoo.com
Ville Saint Laurent

Puisse Allah vous récompenser dans cette vie et dans l’au-delà.

Pour Astrolabe,
Mourad Bouzegza

_____________________________

Première école musulmane de la ville de Québec,
Un environnement musulman, sain et de qualité,
Pour l’épanouissement de nos enfants, Nous avons besoin de votre aide


Nous avons le plaisir de vous annoncer que nous sommes sur le point d’inaugurer notre première école musulmane de la ville de Québec. L'École de l'Excellence vise à offrir aux enfants un environnement protecteur, instructif et constructif. En effet, les élèves s’épanouiront dans un milieu de vie agréable qui leur transmet les valeurs islamiques et qui renforce leur foi et leur identité.

L’École de l’Excellence est une corporation à but non lucratif qui appartient à la communauté. Les administrateurs qui sont en charge de gérer ses actifs sont des membres impliqués possédant de hautes compétences et expériences dans le domaine de l’éducation et de la gestion. Ces personnes bénéficient de la confiance et du soutien de la communauté de Québec en général et de ses associations en particulier (Centre Culturel Islamique de Québec, Association des Étudiants Musulmans de l’Université Laval).

Cette équipe, au nom d’Allah et pour le salut de nos enfants, vous sollicite pour l’aider à réunir les moyens nécessaires au démarrage de ce projet de première école musulmane, imminente pour notre ville.

Le budget du projet pour la première année (40 élèves) est estimé à 100 000 dollars Canadiens. La somme qui doit être disponible pour le démarrage (garanties de bail, assurances, achats de matériels, achats de mobiliers, matériel informatique et autres) est évaluée à 50 000 $. Cette somme devrait être disponible dès la fin du mois de juin, afin d'offrir au projet toutes ses chances de réussite.

Nous faisons appel aujourd’hui à votre générosité afin d’édifier ensemble cette institution prometteuse. Toute contribution quelle qu'elle soit ne cessera jamais de se multiplier dans vos livres d'actions même si vous avez rejoint votre Créateur.

« Ceux qui, de nuit et de jour, en secret et ouvertement, dépensent leurs biens (dans les bonnes oeuvres), ont leur salaire auprès de leur Seigneur. Ils n'ont rien à craindre et ils ne seront point affligés ». Coran 2 :274

______________

Sur l'ancien site du CCIQ, il est question d'une autre école, l'École Al Farabi, mais dans les faits, il s'agit du même projet, "École Al-Farabi" est tout simplement l'ancien nom.

http://www.cciq.org/cciqnew/Default.asp

École Al Farabi

Mission
En collaboration avec les parents et les membres de la communauté, l'école Al Farabi offre un milieu d'éducation de qualité aux élèves en développant le potentiel d'apprentissage et humain de chacun. La transmission de la langue arabe et de la foi musulmane est au coeur de son action.

Programme


* Enseignement du français (programme officiel du ministère de l’Education des Loisirs et du Sport)
* Enseignement de la langue arabe
* Enseignement de la langue anglaise
* Education religieuse ou morale
* Education physique
* Initiation et utilisation de l’outil informatique
* Art

Activités parascolaires

* Sorties éducatives
* Jeux de sociétés (Jeux d’échecs , scrabble…)
* Peinture sur soie
* Peinture aquarelle
* Activités artistiques en arabe
* Ateliers écolo-recyclo
* Arts martiaux
* Autres….

Services offerts

* Services de garde
* Service psychopédagogique
* Soins infirmiers
* Ateliers de préventions sur la santé
* Bibliothèque

_________

Madame, Monsieur,

Votre enfant est présentement inscrit en maternelle ou en 1ère année primaire dans une école publique ou privée. Il est important de connaître qu’une nouvelle possibilité s’offre à lui, à savoir celle de la nouvelle école Al Farabi.

En effet, votre enfant peut s’épanouir à l’école Al Farabi qui lui dispense un enseignement du programme québécois officiel* dans un encadrement qui prône les valeurs musulmanes. Il évoluera dans un milieu éducatif qui est en harmonie avec son environnement familial.

* La délivrance du permis du ministère de l’éducation est attendue pour le mois de mai 2006.

(...)

Edifiant !!!! :wink:


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Juil 2006, 17:57 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 04 Avr 2006, 15:09
Messages: 152
Localisation: AMERICA
Le schema est toujours le meme.

1- Immigration
Ils envoient tout pleins de celulles musulmanes.
Ils placent leurs pions. Envoie des colons. Il s'agit d'immigrations de peuplement. Ils s'infiltrent.

2- Regroupement communautaire
Les celulles se regroupent en un corps musulman.
Ca y est, ils ont atteint une masse critique. Ils demandent une "reconnaissance" des mosques, l'autorisation du foulard, l'interdiction du porc et de l'alcool. Bref, ils islamisent.

3- Conversion d'autochtones
Afin de s'infiltrer encore d'avantage dans le corps de l'hote, ils convertissent des celulles de souches.

Tout au long de ces 3 phases, avant et apres, ils se reproduisent sans arret. Ce jeune canadien s'est a peine convertis, on le mari avec une "bonne musulmane" et la machine a faire des musulmans est lancee.

4- Musulmans majoriaires
Jihad generalise. Les celulles musulmanes devenue plus nombreuses attaquent ouvertement les autres....


---


Les francophones doivent etre malades!
Que ce soit au Quebec, en France, ou en Belgique, la pensee est intoxiquee par ce post-marxisme-gauchiotte de relativisme multi-cul-turelle de merde.

Ainsi, lorsqu'on arrete des terroristes musulmans.
Pas d'amalgame, les forces de l'ordre defendent en particulier les musulmans qui ont peur des repressions des autochtones.

Par contre les autochtones .... ils peuvent toujours s'inquieter de l'implantation de l'islam, personne ne viendra les defendre...

J'ai qd meme l'impression que la situation est sensiblement meilleur au Quebec qu'en Europe. En effet, le tipe du couteau n'a pas ete arrete pour racisme ou islamophobie. En france, cela aurait ete retenu comme plus grave encore que les menaces de morts qu'il a fait...


--

Enfin, il y a un avantage a ce que le Quebec s'islamise.

C'est que les americains ne vont pas se poser 36 questions!
Les choses qu quebec vont vite se degrader, ils reproduisent le meme modele qu'en France.

Sauf que, les americains ne vont pas tombe dans l'angelisme gauchiottes et vont bien contre-attaquer.

Si les americains vont contre-attquer, alors cela mettra au grand jour le deja de l'islam, et il sera legitime pour tout le monde d'attaquer l'islam.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Juil 2006, 19:02 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 04 Avr 2006, 15:09
Messages: 152
Localisation: AMERICA
Je suis d'accord avec toi Charles.
C'est pour ca que je dit que les francophones sont malades.

Car ils sont largement plus touches que les autres occidentaux.
Ils sont beaucoup plus pro-immigration et maso-ethnique que les autres peuples d'occidents.

Rien que le fait d'essayer de parler du FN posement et rationnelement sur ce forum releve des plus grande difficultes alors ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 554 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 37  Suivant

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher pour:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com