LibertyVox • Voir le sujet - LE BLASPHEME EST UN CRIME POUR L'ISLAM !
 
 
Retour à l'accueil
Index du forum

LibertyVox

La voix est libre !
Nous sommes le 24 Aoû 2019, 18:49

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 184 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 13  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 27 Déc 2005, 13:36 
http://les rapports.ladocumentationfrançaise.fr/BRP044000830000.pdf

Afghanistan: libération prochaine d'un patron de magazine condamné pour blasphème - AFP
La justice afghane a réduit mercredi en appel à six mois, dont la moitié avec sursis, une peine de deux ans de prison infligée au directeur d'un magazine féminin condamné pour blasphème, a-t-on appris auprès du tribunal.
Ali Mohaqiq Nasab, éditeur du magazine féminin Haqoq-e-Zan ("Droits des Femmes") avait été arrêté début octobre puis condamné à deux ans de prison après que la Cour Suprême, saisie par des mollahs et soutenue par des conseillers du président Hamid Karzai, eut demandé son arrestation.

La cour d'appel a réduit sa peine à six mois, dont deux mois et 22 jours ferme, le directeur du magazine ayant présenté des excuses devant le tribunal, a indiqué à l'AFP un responsable de la cour.

"Il s'est excusé devant la cour pour ce qu'il avait écrit à propos de la conversion, qui avait choqué les oulémas", a expliqué le porte-parole du tribunal, Wakil Omeri, selon lequel le journaliste devrait être libéré dans quelques jours.

La conversion à une autre religion est interdite par la loi islamique afghane.

L'Association indépendante des journalistes d'Afghanistan (IJAA), qui avait estimé que la condamnation violait la liberté d'expression et constituait une atteinte aux médias, a estimé que même cette réduction de peine était trop lourde.

"Même ça, c'est trop pour lui", a commenté le président de l'association, Rahimullah Samander.

Ali Mohaqiq Nasab, 50 ans, avait été arrêté pour divers articles, concernant, outre le problème de la conversion religieuse, la sévérité des peines encourues selon la loi islamique par le femmes convaincues d'adultère.

Son arrestation avait soulevé, en Afghanistan et dans le monde, des vagues de protestation des défenseurs des droits de l'Homme et de la liberté d'expression.

Plusieurs journalistes afghans ont été emprisonnés ou contraints à fuir le pays ces dernières années, la plupart sous la pression de groupes religieux conservateurs et de la Cour suprême, malgré le processus de démocratisation du pays lancé après la chute des talibans fin 2001.

------------------------------------------------------------


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 27 Déc 2005, 14:04 
http://www.c-e-r-f.org

LE MRAP VEUT REPRIMER LE BLASPHEME

La déclaration hautement significative, effrayante, de Mouloud Aounit, président du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap), sur le blasphème (sur France 3 le 13 janvier 2005 journal de midi[1]) aurait dû faire les gros titres des journaux depuis deux jours : « Aujourd’hui si la liberté d’expression est un bien fondamental et fait partie des droits de l’homme, la liberté de blasphemer et la liberté d’ouvrir le champs au racisme doit être réprimée avec la plus grande fermeté. »

Ce n’est ni plus ni moins que le rétablissement du délit de blasphème qui est demandé par un « défenseur des droits de l’homme ». S’en indigne-t-on ? Mais non, ce sont les propos absolument grotesques et non crédibles d’un pitre politique (propos de Le Pen sur l’occupation), qui donnent lieu à force démonstration d’indignation. Pas de panique, notre intelligentsia n’a jamais qu’une guerre de retard.

Le lendemain, Aounit précise : « Il ne fallait pas entendre dans blasphème un sens religieux: ce que je critique, c'est tout ce qui porte atteinte à l'intégrité de la personne », « le Mrap réaffirme que la critique des religions, de toutes les religions, y compris l'islam, est légitime » (AFP).
Voilà qui calmera notre intelligentsia, aux yeux de laquelle la répression du blasphème parait une impossibilité absolue. Cette tranquille certitude ne tient pourtant que par l’ignorance lourde de l’état actuel du droit dans le monde.

Pour comprendre l’extrême gravité de ces propos, il faut savoir d’une part qu’au niveau international, les Etats islamiques mènent campagne, au nom de la lutte contre l’ « intolérance religieuse », contre la liberté de blasphémer et contre la liberté de changer de religion. Ils ont réussi à faire disparaître la mention du droit de changer de religion ( crime d’apostasie selon l’islam) des dernières déclarations internationales de droits humains. Régulièrement, à l’ONU, ils martèlent que la haine de l’islam est un grand péché contre les droits humains[2].

Il faut savoir d’autre part, que dans presque tous les pays d’Europe, ainsi qu’en Alsace-Moselle, le blasphème est réprimé[3], et qu’en Angleterre, non content de la définition du blasphème, on discute actuellement de l’instauration d’un délit d’ « islamophobie »[4]. Dans les pays européens, les définitions légales du blasphème peuvent être décrites exactement selon les termes du MRAP : elles ne comprennent pas (seulement) littéralement le sens purement religieux, mais font référence au respect des « sentiments » des croyants ou tenants d’autres convictions philosophiques…

« Staline, Hitler : assassins, salauds ! » : de tels propos pourraient selon ces définitions être interdits pour ne pas heurter les « croyances » des communistes ou des nazis... « Mahomet : assassin, salaud ! » : même punition. Pendant ce temps, les Etats islamiques peuvent, dans une même déclaration, écrire d’abord que l’islam est une religion de paix et d’amour, et ensuite, au nom de la réprobation contre l’intolérance religieuse, reprocher à l’Union européenne de critiquer la lapidation et autres peines relevant de la loi islamique (« charia »). Si l’Union européenne appliquait le droit du blasphème en vigueur dans nombre de pays européens, elle s’interdirait en effet une telle intervention contre la lapidation.

En France « de l’intérieur » (Alsace-moselle exceptée), le délit de blasphème parait moyen-âgeux. Personne ne songerait à s’alarmer d’entrer dans une Europe fédérée qui dans sa majorité le condamne : nous ignorons cette répression, elle nous parait im-pos-si-ble.

Or, la France « de l’intérieur » est à cet égard une exception, en europe occidentale. A cause de cette exception, jusqu’à présent en France les attaques du combat islamique (« djihad ») contre le blasphème ont été menées seulement au nom de la lutte contre l’ « islamophobie », mot- valise semant la confusion entre critique des religions et incitation à la haine contre les musulmans réels ou présumés. C’est donc en France une nouvelle étape, extrêmement grave, dans la guerre de minage idéologique contre nos démocraties, qui vient d’être franchie. Et ce dès les premiers jours l’année du centenaire de la loi 1905 de séparation de l’Eglise et de l’Etat, et quelques jours à peine après l’adoption de la loi anti-sexiste/homophobie, dont le CERF avait souligné qu’elle ouvrait la voie au délit d’ « islamophobie ».

« Nous », Français-e-s ne l’avons pas vu. Nous n’avons toujours pas compris la guerre idéologique de la théocratie musulmane contre les institutions démocratiques.

Anne Vigerie

du Cercle d’étude de réformes féministes.

15 janvier 2005

PS : Le 12 janvier, la Cour d'Appel de Toulouse confirme la condamnation de Aides pour avoir utilisé le slogan "Sainte capote protégez nous"

[ "A Toulouse, en avril 2004, à la suite d’une plainte venant du côté chrétien cette fois, une association de lutte contre le Sida, ayant montré une image de religieuse avec le slogan « "Sainte-Capote, protège-nous », a déjà été condamnée pour "injures publiques » « envers des personnes en raison de leur appartenance à une religion déterminée" …" Note du CERF ]

Ainsi le "blaspheme" est condamné en France au nom d'une lutte contre le "racisme anti-chretien" :

http://www.aides.org/

http://www.aides.org/sites/actualites/? ... 65aa86967b

http://www.e-llico.com/content.php?section=actu&id=3614
--------------------------------------------------------------------------------
[1] http://videojts.france3.fr/popupjt/popu ... =2&debit=2

[2] Cf livre « Face aux obscurantismes … » Cercle d’étude de réformes féministes (p103s) http://www.c-e-r-f.org

[3] Id (p116 et suivantes) Allemagne, Autriche, Danemark, Suisse, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal

[4] Le monde 8 décembre 2004 Un projet de loi britannique réprimant « l'islamophobie »


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 02 Fév 2006, 11:12 
COMMENTAIRE

Le blasphème est autorisé

NOUVELOBS.COM | 02.02.06 | 07:09

par Jean-Marcel Bouguereau, rédacteur en chef au Nouvel Observateur et éditorialiste à la République des Pyrénées, pour laquelle a été rédigé cet article

MAHOMET ricanant, une bombe dans son turban. Une autre caricature croque le Prophète sur un nuage à l'entrée du paradis lançant à des auteurs d'attentats suicides: «Allez-vous-en, on n'a plus de vierges.»
Et douze autres, du même tonneau, pas toujours du meilleur goût, publiés dans un quotidien danois, suscitent une onde de choc. Les ministres arabes, oubliant que la liberté de la presse règne au Danemark, demandent des sanctions, bien que le journal en question ait présenté des excuses aux musulmans. Mais ça ne suffit pas. France-Soir qui a republié ses caricatures s’est vu immédiatement condamner par le fantomatique conseil du culte musulman et son directeur e été limogé par le propriétaire franco-égyptien Raymond Lakah qui a présenté ses «regrets auprès de la communauté musulmane». Peut-être faudrait-il rappeler que la liberté de la presse est totale, dans le cadre du respect de la loi. Chacun a le droit, en France, de critiquer les religions. Le blasphème est même autorisé. On a parfaitement le droit, jusqu'à preuve du contraire, de vomir les religions, de les juger mensongères, abrutissantes, abêtissantes.

A moins qu’on veuille rétablir le crime de blasphème ? Bien des gloires de notre littérature, de Lautréamont à André Breton ont blasphémé. Et d’abord Voltaire qui, certes, prenait des risques sérieux en s’en prenant à cette puissance temporelle et spirituelle omniprésente qu’était l’église catholique. Il n’est pas certain que nous ne soyons pas aujourd’hui dans une situation similaire, avec une montée préoccupante de l’intégrisme islamique. Pourquoi pourrait-on bouffer du curé, se moquer du pape, de mère Teresa, du dalaï-lama, mais jamais de l'islam, sous peine d'être accusé de racisme ? Les épisodes d’intolérance criminelle vis-à-vis de Salman Rushdie ou de Taslima Nasreen n’ont pas suscité de protestation de la part des pays musulmans qui viennent aujourd’hui nous donner des leçons de morale au nom d’un respect à sens unique. Ce n’est évidemment pas un hasard si s’oppose un pays, le Danemark, qui, en matière de mœurs, s’est depuis longtemps s’est montrée à l’avant-garde et les tenants les plus obscurantistes d’une religion, l’Islam, qui en attendant une réforme qui, décidément, ne vient pas, fait souffrir des millions de musulmans et notamment de femmes musulmanes.

Jean-Marcel Bouguereau
(le jeudi 2 février 2006)


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 02 Fév 2006, 14:38 
Nasrallah : Ils n’auraient pas osé si la fatwa contre Rushdie avait été appliquée
02-02-2006
:arrow: communiqué par Etabori :lol:

http://www.lorient-lejour.com.lb/page.a ... 05022&pf=1
Dans un discours prononcé à l’occasion d’un rassemblement à caractère religieux devant des centaines de militants, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a fustigé hier les caricatures du Prophète Mohammad parues dans la presse danoise, norvégienne et, hier, française.
Sayyed Nasrallah a réfuté les affirmations sur la liberté de la presse et souligné que « si un musulman avait eu le courage d’exécuter la fatwa de l’imam Khomeyni à l’encontre de Salman Rushdie, ces journaux n’auraient pas osé aujourd’hui s’en prendre à notre Prophète ».


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 02 Fév 2006, 17:29 

Enregistré le: 19 Déc 2005, 22:17
Messages: 79
Je suis sûre, chère Madame Delcambre, que vous êtes ravie des derniers avatars sur les caricatures de Mahomet... le Directeur de la rédaction de France Soir viré... j'en avais des frissons en entendant ça ce matin à la radio. En plus, les journalistes restaient discrets sur le sujet. Il aurait dû y avoir une levée de boucliers pour affirmer et réaffirmer la liberté de la presse, fondamentale... Tous les journaux de France et de Navarre auraient dû parler d'une même voix.
Bien sûr, le pape, les Catholiques (soi-disant fanatiques) no problem pour les ridiculiser à longueur de journée... c'est sûr, les foules catholiques ne sont pas prêtes de descendre dans la rue et de brûler des drapeaux et ce n'est pas demain la veille que Monsieur Chirac ira à l'ONU pour cause d'anticléricalisme.
C'est étrange, on a reçu la liberté en héritage, et voilà qu'on s'enferme soi-même dans la tyrannie.
Peur, quand tu nous tiens...

_________________
"On ne peut se défendre d'une certaine humeur quand on voit leurs faits et gestes exposés sur la grande scène du monde."
Emmanuel Kant


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 02 Fév 2006, 22:43 
joiesauvage a écrit:
Je suis sûre, chère Madame Delcambre, que vous êtes ravie des derniers avatars sur les caricatures de Mahomet... le Directeur de la rédaction de France Soir viré... j'en avais des frissons en entendant ça ce matin à la radio. En plus, les journalistes restaient discrets sur le sujet. Il aurait dû y avoir une levée de boucliers pour affirmer et réaffirmer la liberté de la presse, fondamentale... Tous les journaux de France et de Navarre auraient dû parler d'une même voix.
Bien sûr, le pape, les Catholiques (soi-disant fanatiques) no problem pour les ridiculiser à longueur de journée... c'est sûr, les foules catholiques ne sont pas prêtes de descendre dans la rue et de brûler des drapeaux et ce n'est pas demain la veille que Monsieur Chirac ira à l'ONU pour cause d'anticléricalisme.
C'est étrange, on a reçu la liberté en héritage, et voilà qu'on s'enferme soi-même dans la tyrannie.
Peur, quand tu nous tiens...

Vous avez raison, joiesauvage, la réaction des musulmans, face aux caricatures de leur prophète, me ravit dans le sens où cela confirme ce que je n'ai jamais cessé d'affirmer.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 03 Fév 2006, 21:44 

Enregistré le: 19 Déc 2005, 22:17
Messages: 79
j'aimerais partager votre optimisme, mais j'ai quant à moi l'impression que cela ne suffit pas. Les gens font des dissertations pour savoir si oui ou non les caricatures sont réellement scandaleuses et provocantes et blessantes, mais ils ne relèvent pas le caractère démesuré de la réaction musulmane, qui devrait pourtant leur mettre la puce à l'oreille.
Quant à beaucoup de citoyens (à qui j'ai parlé) ils ne sont tout simplement pas au courant et me traitent de "catastrophiste" quand j'essaie de leur expliquer.

_________________
"On ne peut se défendre d'une certaine humeur quand on voit leurs faits et gestes exposés sur la grande scène du monde."
Emmanuel Kant


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Fév 2006, 00:40 
joiesauvage a écrit:
j'aimerais partager votre optimisme, mais j'ai quant à moi l'impression que cela ne suffit pas. Les gens font des dissertations pour savoir si oui ou non les caricatures sont réellement scandaleuses et provocantes et blessantes, mais ils ne relèvent pas le caractère démesuré de la réaction musulmane, qui devrait pourtant leur mettre la puce à l'oreille.
Quant à beaucoup de citoyens (à qui j'ai parlé) ils ne sont tout simplement pas au courant et me traitent de "catastrophiste" quand j'essaie de leur expliquer.

Je puis vous assurer que les journalistes qui m'ont appelée sont .. "touchés" par le caractère démesuré de la réaction musulmane .
Même la Vie ( ex vie catholique ) me demande une interview !
Ne parlons pas de "Valeurs actuelles" plus proche de mes idées !. Mon éditeur est assailli de coups de fils parce que cette histoire des caricatures a fait beaucoup plus que tous les discours que l'on peut prononcer et que certains cathos se disent qu'ils ont peut-être été trop angéliques !!


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Fév 2006, 10:42 
http://permanent.nouvelobs.com

Vendredi, journée de la colère ?
Un éminent religieux a appelé à observer vendredi une "journée internationale de colère", pour protester contre la publication des caricatures.


Un influent religieux musulman, le Qatari d'origine égyptienne Youssef el-Qardaoui, a appelé à observer vendredi 3 février une "journée internationale de colère", pour protester contre la publication de caricatures du prophète Mahomet dans plusieurs journaux européens.
Le religieux interdit de séjour aux Etats-Unis a appelé dans un communiqué "les musulmans, les érudits, les religieux et les imams partout, à déclarer vendredi une journée internationale de colère pour protester contre ces offenses qui ont malheureusement été reprises et publiées par d'autres journaux dans plusieurs pays européens".
"Que vendredi soit une journée internationale de colère pour Dieu et son prophète", a dit cheikh Qardaoui qui dirige l'Union internationale des oulémas musulmans, créée en juillet 2004 et basée à Dublin.
Il avait suscité la polémique en juillet 2004 en raison de propos justifiant les attentats suicides en Israël.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Allah Ouakbar
MessagePublié: 04 Fév 2006, 12:25 

Enregistré le: 31 Aoû 2005, 06:31
Messages: 5
Bonjour.
Sur cette récente polémique, je me permets de vous indiquer un texte lui-même... polémique, ici : [url]http://stalker.hautetfort.com/archive/2006/02/03/allah-ouakbar.html[/url]

Cordialement.
JA


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Fév 2006, 15:06 
[img]http://www.quigif.com/taz2.gif[/img]
L'article est intéressant et c'est vrai que parfois la presse a exagéré , n'ayant pas peur des catholiques placés dans l'impossibilité de réagir et de répliquer. Mais autrefois , Voltaire vous le dira, le blasphème était très sévèrement puni. Si le blasphème n'est plus puni c'est que nous avons "désacralisé" le monde.
Aujourd'hui, au vingt et unième siècle, l'islam punit de mort le blasphémateur et tous les efforts de libre pensée, de laîcité , de rationalisme se trouvent remis en question.
Je trouve impensable que la presse occidentale ne réagisse pas violemment contre ce totalitarisme violent et totalitaire qu'est l'islam et continue à croire à ces mensonges d'un islam "modéré" et tolérant dont les intellectuels musulmans et les islamophiles de tout poil vantent les mérites mais qui n'existe pas .


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Fév 2006, 16:20 

Enregistré le: 31 Aoû 2005, 06:31
Messages: 5
Je me fiche de la Presse, elle ne mérite que des crachats, des coups de pied au derière, des égorgements publics. J'ai moins de respect pour le parisianisme médiatique que pour le dernier poseur de bombe fanatisé, qui au moins crève pour sa foi. Demandez à un Duhamel, à un Marcelle de témoigner leur courage, ah !
Attention, je n'ai jamais prétendu avoir la moindre nabienne fascination envers les islamistes : pour moi, il n'y en a pas de modérés, enfin si, mais ils seront égorgés par leur barbus de frères.
Seul m'intéresse l'Islam en ceci, comme je l'affirme, qu'il est une espèce de "marteau mystique" qui finira bien par réveiller la Chrétienté...
A vous.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 04 Fév 2006, 16:53 
L’ affaire des dessins ( caricatures ?) de Mahomet

Ou : La conspiration des calotins contre la liberté et la democratie en Europe ...


Renaud Girard nous explique qu'il est impossible de remedier a la montee de l'islamisme dans les pays musulmans et que nous devons defendre nos valeurs democratiques ici, chez nous.
Le ministre libanais lui repond qu'"ici", chez nous, c'est chez lui, puisque nous devons selon lui respecter les reactions de la minorite musulmane.
Et tous clerges de France d'embrayer sur le theme du respect des sentiments religieux des uns et des autres.

En France nous avons conquis la democratie contre le sentiment religieux de la majorite, ( et aussi en s'appuyant sur les conceptions les plus intelligentes de certains religieux sur les rapports entre pouvoir et religion).

Alors nous pouvons dire legitimement MERDE AUX BIGOTS de toutes obediences !

La religion c'est comme l'alcool : un peu ça peut etre bon si c'est du bon ( ou de la bonne, disons les bons aspects des religions), mais beaucoup : ATTENTION LES DEGATS !



Nous sommes toutes des petites sirènes - danoises !



Aujourd'hui les islamistes tentent de dresser musulmans contre non musulmans en Europe et partout, et de semer la confusion dans les esprits sur la notion de démocratie.
Rembarrons les !

La démocratie consiste à être critique donc à "blesser" et a supporter des "blessures" à ses petits sentiments,

la démocratie exige que la raison passe au dessus des sentiments premiers, pour assurer le respect des personnes et non des dieux.

Les islamistes sement la haine, ils tuent, ils s'appuient sur le coran : critiquons tout cela, les islamistes et le coran avec,

mais sans oublier de respecter les hommes et les femmes, nés ou issus de pays soumis à l'islam.

A ceux qui vivent ici : disons : restons unis, meme si nous n'avons pas la meme appreciation des dessins de Mahomet :

restons unis, ne tombons pas dans le piege de haine des islamistes !!!


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Fév 2006, 17:11 

Enregistré le: 31 Aoû 2005, 06:31
Messages: 5
Curieux ce message : vous voulez que nous restions unis, que nous ne tombions pas dans la haine et, en même temps, que comptez-vous donc faire de l'Islam en France, en Europe ?
Leur montrer l'intérêt qu'il y a de se convertir aux plaisantes sirènes de la société moderne ? Vous êtes bien certain(e) que cela va suffire ?
Tsss; je rigole toujours de voir comme la société semble paraître, aux yeux de beaucoup, un remède à la barbarie. Qu'elle croule, si son unique Dieu est la liberté de pensée. Qu'elle crève, cette société, si son unique transcendance est celle de la possibilité de gagner à l'EuroMillion...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Fév 2006, 21:15 
To follow most of the world press in english on this subject
Pour suivre tout ce que dit la presse anglaise sur les caricatures de Mahomet, les drapeaux qui sont brûlés, les ambassades qui brûlent , la foule qui attaque les ambassades danoise et norvégienne en Syrie etc...

http://www.newsnow.co.uk/newsfeed/?name ... d+Cartoons
[img]http://images.amazon.com/images/P/0825424003.01._THUMBZZZZZ_.jpg[/img]


Haut
  
Répondre en citant  
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 184 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 13  Suivant

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher pour:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com