LibertyVox • Voir le sujet - Un professeur Israélien obtient le Nobel d'économie
 
 
Retour à l'accueil
Index du forum

LibertyVox

La voix est libre !
Nous sommes le 21 Aoû 2019, 23:21

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
MessagePublié: 11 Oct 2005, 13:19 
Bouldingue
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Sep 2005, 14:09
Messages: 6219
Localisation: Londres
Un professeur Israélien obtient le prix Nobel de sciences économiques Prof. Robert Aumann de l'université hébraique de Jérusalem a été nommé co-gagnant du prix Nobel de cette année des sciences économiques hier, devenant le huitième Israélien a joindre ce club prestigieux, le quatrième ces quatre dernières années. Aumann partagera le prix $1.3 millions avec Thomas américain C. Schelling. Selon le comité Nobel les deux ont gagné le prix "pour avoir augmenté notre compréhension des conflits et la coopération par la théorie jeu analytique
."Aumann est le cinquième lauréat Nobel lié à l'université hébraique et est le premier membre actif de corps enseignant a recevoirle prix. Il avait travaillé à l'université pendant 49 ans. Aumann a indiqué que le prix était un hommage aux nombreux accomplissements de la science et des sciences économiques israéliennes et à une reconaissance de l'importance de la théorie des jeux rectangulaires comme champ d'étude.

Voila la liste de prix Nobel juifs et musulmans dans le monde :

INTELLECTUAL OUTPUT

.

ARAB / ISLAMIC NOBEL WINNERS
20% of World's Population
1,400,000,000 Muslims

Literature
1988 - Najib Mahfooz 1988.

Peace
1978 - Anwar El-Sadat
1994 - Yasser Arafat... A Joke!!! *

Chemistry
1990 Elias James Corey
1999 - Ahmed Zewail

Medicine
1960 Peter Brian Medawar
1998 Ferid Mourad
Physics
Abdus Salam
.
.
* The Norwegians played an ugly joke on the world by pretending Arafat was a Man of Peace. award.


special Nobel Prize for
I N T E G R I T Y!

Norwegian, Kaare Kristiansen was a member of the Nobel Committee. He resigned in 1994 to protest the awarding of a Nobel "Peace Prize" to Yasser Arafat, whom he correctly labeled a "terrorist."

JEWISH NOBEL WINNERS
0.2% OF WORLDS POPULATION
12,000,000 (million) Jews
Literature

1910 - Paul Heyse
1927 - Henri Bergson
1958 - Boris Pasternak
1966 - Shmuel Yosef Agnon
1966 - Nelly Sachs
1976 - Saul Bellow
1978 - Isaac Bashevis Singer
1981 - Elias Canetti
1987 - Joseph Brodsky
1991 - Nadine Gordimer
2002 - Imre Kertesz

World Peace

1911 - Alfred Fried
1911 - Tobias Asser
1968 - Rene Cassin
1973 - Henry Kissinger
1978 - Menachem Begin
1986 - Elie Wiesel
1994 - Shimon Peres
1994 - Yitzhak Rabin
1995 - Joseph Rotblat
Chemistry

1905 - Adolph Von Baeyer
1906 - Henri Moissan
1910 - Otto Wallach
1915 - Richard Willstaetter
1918 - Fritz Haber
1943 - George Charles de Hevesy
1961 - Melvin Calvin
1962 - Max Ferdinand Perutz
1972 - William Howard Stein
1972 - C.B. Anfinsen
1977 - Ilya Prigogine
1979 - Herbert Charles Brown
1980 - Paul Berg
1980 - Walter Gilbert
1981 - Ronald Hoffmann
1982 - Aaron Klug
1985 - Herbert A. Hauptman
1985 - Jerome Karle
1986 - Dudley R. Herschbach
1988 - Robert Huber
1989 - Sidney Altman
1992 - Rudolph Marcus
1998 - Walter Kohn
2000 - Alan J. Heeger

Economics

1970 - Paul Anthony Samuelson
1971 - Simon Kuznets
1972 - Kenneth Joseph Arrow
1973 - Wassily Leontief
1975 - Leonid Kantorovich
1976 - Milton Friedman
1978 - Herbert A. Simon
1980 - Lawrence Robert Klein
1985 - Franco Modigliani
1987 - Robert M. Solow
1990 - Harry Markowitz
1990 - Merton Miller
1992 - Gary Becker
1993 Rober Fogel
1994 - John Harsanyi
1994 - Reinhard Selten
1997 - Robert Merton
1997 - Myron Scholes
2001 - George Akerlof
2001 - Joseph Stiglitz
2002 - Daniel Kahneman

Medicine

1908 - Elie Metchnikoff
1908 - Paul Erlich
1914 - Robert Barany
1922 - Otto Meyerhof
1930 - Karl Landsteiner
1931 - Otto Warburg
1936 - Otto Loewi
1944 - Joseph Erlanger
1944 - Herbert Spencer Gasser
1945 - Ernst Boris Chain
1946 - Hermann Joseph Muller
1950 - Tadeus Reichstein
1952 - Selman Abraham Waksman
1953 - Hans Krebs
1953 - Fritz Albert Lipmann
1958 - Joshua Lederberg
1959 - Arthur Kornberg
1964 - Konrad Bloch
1965 - Francois Jacob
1965 - Andre Lwoff
1967 - George Wald
1968 - Marshall W. Nirenberg
1969 - Salvador Luria
1970 - Julius Axelrod
1970 - Sir Bernard Katz
1972 - Gerald Maurice Edelman
1975 - David Baltimore
1975 - Howard Martin Temin
1976 - Baruch S. Blumberg
1977 - Rosalyn Sussman Yalow
1977 - Andrew V. Schally
1978 - Daniel Nathans
1980 - Baruj Benacerraf
1984 - Cesar Milstein
1985 - Michael Stuart Brown
1985 - Joseph L. Goldstein
1986 - Stanley Cohen [& Rita Levi-Montalcini]
1988 - Gertrude Elion
1989 - Harold Varmus
1991 - Erwin Neher
1991 - Bert Sakmann
1993 - Richard J. Roberts
1993 - Phillip Sharp
1994 - Alfred Gilman
1994 - Martin Rodbell
1995 - Edward B. Lewis
1997 - Stanley B. Prusiner
1998 - Robert F. Furchgott
2000 - Eric R. Kandel
2002 - Sydney Brenner
2002 - Robert H. Horvitz

Physics

1907 - Albert Abraham Michelson
1908 - Gabriel Lippmann
1921 - Albert Einstein
1922 - Niels Bohr
1925 - James Franck
1925 - Gustav Hertz
1943 - Gustav Stern
1944 - Isidor Issac Rabi
1945 - Wolfgang Pauli
1952 - Felix Bloch
1954 - Max Born
1958 - Igor Tamm
1958 - Il'ja Mikhailovich
1958 - Igor Yevgenyevich
1959 - Emilio Segre
1960 - Donald A. Glaser
1961 - Robert Hofstadter
1962 - Lev Davidovich Landau
1963 - Eugene P. Wigner
1965 - Richard Phillips Feynman
1965 - Julian Schwinger
1967 - Hans Albrecht Bethe
1969 - Murray Gell-Mann
1971 - Dennis Gabor
1972 - Leon N. Cooper
1973 - Brian David Josephson
1975 - Benjamin Mottleson
1976 - Burton Richter
1978 - Arno Allan Penzias
1978 - Peter L Kapitza
1979 - Stephen Weinberg
1979 - Sheldon Glashow
1988 - Leon Lederman
1988 - Melvin Schwartz
1988 - Jack Steinberger
1990 - Jerome Friedman
1992 - Georges Charpak
1995 - Martin Perl
1995 - Frederick Reines
1996 - David M. Lee
1996 - Douglas D. Osheroff
1997 - Claude Cohen-Tannoudji
2000 - Zhores I. Alferov


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Oct 2005, 13:28 
Si ma tante
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 01 Mai 2005, 13:46
Messages: 16595
Source: http://www.primo-europe.org
Extrait:

Israélien ou Israélo-américain ?

L'AFP a le clavier qui démange dés qu'il s'agit d'écrire le mot Israël. L'AFP préfère donc dire aux médias que Robert Aumann est israélo-américain. Cela atténue un peu le propos. Et le lecteur distrait pense, grâce à l'AFP, que Monsieur Auman vit et enseigne aux USA.

En réalité, ce professeur né en 1930, en Allemagne, a fait un doctorat aux USA. Il est professeur à l'université Hébraïque de Jérusalem depuis ... 1955 !!!!
"Je pense que la théorie du jeu génère des idées importantes dans la résolution des conflits et dans leur approche en général", a déclaré Aumann, joint au téléphone en Israël par l'Express.

Prié de dire si elle pourrait contribuer à la résolution du conflit israélo-palestinien, le chercheur a répondu: "J'espère en effet que la théorie du jeu puisse être utilisée d'une façon ou d'une autre et jouer un rôle dans ce règlement."

En attendant une étude plus incisive des travaux de ces deux chercheurs, nous pourrions conseiller à la coûteuse AFP et leurs supplétifs de lire un des ouvrages auquel Robert Aumann a participé intitulé "L'incomplétude de la logique marchande pure". Nul doute qu'ils en feront leur profit, pour autant qu'ils sachent lire, ce qui reste à démontrer.

© Primo Europe


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 11 Oct 2005, 15:11 
Bouldingue
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Sep 2005, 14:09
Messages: 6219
Localisation: Londres
Merci pour votre commentaire lucide. Les salauds de l'AFP jaloux, envieux et crapuleux, avec leur propre agenda néfaste, ne sont pas capable d'admettre la vérité.
ETABORI


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 11 Oct 2005, 16:15 
Bouldingue
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Sep 2005, 14:09
Messages: 6219
Localisation: Londres
Deux pionniers de la théorie des jeux lauréats du prix Nobel d'économie
LE MONDE | 11.10.05 | 14h14 • Mis à jour le 11.10.05 | 14h14
Par David Encaoua (professeur à l'Université Paris-I)


L 'attribution du prix Nobel d'économie, en 1994, à trois éminents représentants de la théorie des jeux avait constitué un événement majeur qui avait réjoui, en son temps, la communauté économique scientifique. Mais qui, en même temps, l'avait plongé dans une relative incompréhension que l'Académie royale des sciences de Suède n'ait pas associé les noms de Robert Aumann et Thomas Schelling, tant leurs travaux sont fondateurs en la matière.


Le premier sentiment après l'attribution du prix Nobel de cette année est donc celui d'une injustice réparée. Le Nobel 2005 récompense deux pionniers dont les travaux indépendants sont issus d'une conviction commune et profonde qu'une finalité essentielle des sciences sociales est de comprendre pourquoi et comment les interactions dans les groupes humains, les organisations ou entre les pays peuvent conduire aussi bien à des stratégies conflictuelles qu'à des comportements coopératifs. C'est "pour avoir amélioré notre compréhension du conflit et de la coopération" que le prix Nobel d'économie de 2005 leur a été attribué en commun.

Robert Aumann est israélien, professeur à l'Université hébraïque de Jérusalem. Il a exercé une influence profonde en théorie des jeux et a fondé une véritable école internationale. On retiendra ici trois de ses multiples contributions. La première concerne l'analyse des situations d'interaction sociale qui se répètent au cours du temps. L'apport d'Aumann a été de montrer que si dans une optique de court terme, une approche non coopérative conduit souvent à des stratégies qui ne sont pas collectivement optimales, la prise en compte du long terme élargit considérablement le champ des issues possibles. La coopération résulte du fait qu'un comportement agressif d'un acteur, même s'il est favorable à court terme, lui est défavorable à long terme s'il prend en compte la chaîne de réactions que son comportement induit.


MESSAGES FAMILIERS

La deuxième contribution a consisté à montrer comment la présence d'un médiateur, qui se contente de communiquer avec chaque acteur individuellement, peut contribuer à favoriser la coopération. Une troisième contribution a permis d'introduire une notion fondamentale, à la base même du fonctionnement des groupes sociaux : celle de connaissance commune. Il ne suffit pas que chaque agent soit rationnel pour déterminer l'issue d'une interaction sociale. Il faut de plus que chaque agent pense que chacun des autres est rationnel, que chaque agent pense que chacun des autres pense que chacun est rationnel, et ceci ad infinitum.

Les implications de l'hypothèse de connaissance commune s'avèrent considérables. Les théories de l'arbitrage en finance tirent, par exemple, parti de cette notion.

Thomas Schelling est américain, professeur d'économie à l'Université du Maryland. Son ouvrage essentiel, Stratégie du conflit, paru en 1960 et traduit en 1986, a connu un succès considérable. Ses messages nous sont devenus tellement familiers qu'on a du mal à percevoir aujourd'hui leur nouveauté. Prenons l'exemple d'une course aux armements nucléaires, thème qui nourrira deux autres ouvrages de 1961 et 1966. Schelling explique pourquoi disposer d'une force nucléaire est une forme de coopération, certes imparfaite, mais qui ne se comprend que dans une logique de dissuasion. Eviter les coûts de l'arme nucléaire aurait été certainement meilleur pour tous, mais ceci est pratiquement inatteignable en raison d'une absence de confiance mutuelle. Disposer de l'arme nucléaire apparaît être une menace dont Thomas Schelling a cherché à identifier les deux caractéristiques qui en assurent la crédibilité : le caractère d'engagement irréversible d'une part et le coût de l'engagement d'autre part. Ces deux notions se sont avérées très fructueuses dans de nombreux domaines, comme l'économie industrielle ou la politique de stabilisation conjoncturelle.

Schelling a développé par ailleurs un grand nombre d'intuitions. Il a ainsi pressenti que la nature coopérative de certains accords ne pouvait se comprendre sans la dimension de confiance mutuelle qui s'instaure au cours du temps entre les mêmes acteurs. Il a également analysé une série de microphénomènes ayant des effets globaux, comme, par exemple, des phénomènes de ségrégation urbaine raciale qui naissent après un changement significatif des proportions initiales.

David Encaoua (professeur à l'Université Paris-I)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 11 Oct 2005, 16:44 
Bouldingue
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Sep 2005, 14:09
Messages: 6219
Localisation: Londres
Il y a seulement 12 millions de juifs dans le monde entier. Pourtant, ils ont reçu 166 prix Nobel. Les musulmans (1.4 milliard)... soit 117 fois le nombre de juifs!
Basé sur ce rapport Nobels Musulmans / Juifs, avec un ratio de 117 contre 1 on pourrait s'attendre à ce que les musulmans aient 22.260 lauréats Nobel. Ils en ont HUIT ! (Allah Akbar, en effet !)
À moins que les Norvégiens commencent à attribuer des prix Nobel pour les enlèvements, bombardements de pizzerias, attaques de civils dans les autobus et trains, attaques suicides, homicides, égorgements, detournements d'avions, attaques sur les ambassades et autres actes de barbarie, le bas niveau, presque gênant, de la contribution musulmane au bien-être de la civilisation et de l'humanité par le monde Arabo-Musulman continuera.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 10 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher pour:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com