LibertyVox • Voir le sujet - Belfast, histoires périphériques.
 
 
Retour à l'accueil
Index du forum

LibertyVox

La voix est libre !
Nous sommes le 24 Aoû 2019, 23:27

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 87 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 16 Mai 2005, 01:07 
...


Dernière édition par www.auxsourcesdumal.com le 10 Jan 2007, 12:50, édité 3 fois au total.

Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Mai 2005, 02:19 
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 30 Avr 2005, 01:16
Messages: 6806
www.auxsourcesdumal.com, tu as un bouton "éditer" prévu à cet effet, qui te permettra donc de modifier le contenu de tes propres messages ...
En haut à droite de chaque post.
Nous avons gardé ta dernière version (corrigée par toi) et effacé les 2 autres :D


Dernière édition par LibertyVox le 16 Mai 2005, 21:37, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Mai 2005, 13:47 
Johnny, votre résumé me paraît assez juste.

J'ajouterai que l'évolution de l'IRA en groupe maffieux, ou purement crapuleux est un effet du Darwinisme économico-politique pourrait-on dire : la recherche de fonds, nerf de la guerre, devient un but en soi quand les buts de guerre perdent de leur pertinence. Pour faire image : quand les "clercs" se reconvertissent dans la politique parlementaire et rejoignent le Sinn Fein, par exemple, les "combattants" perpétuent la lutte clandestine en virant dans le gangstérisme pur et simple.

Je connaissais (comme tout le monde, dirais-je), la punition consistant à loger une balle dans le genou (qui implique de facto une amputation), mais je croyais qu'elle n'était réservée qu'aux "traîtres". Quels genres de conneries faut-il avoir fait pour mériter pareil sort ? À une époque (années 80 ?) les dealers en étaient, etre autres, les victimes. Hypocrisie, concurrence (on élimine les "indépendants"), ou cordon sanitaire : pas de drogue chez "nous" ?

Sinon, historiquement, le fait est moins connu mais les premiers mouvements paramilitaires protestants datent des années 1910/1920, si mes souvenirs sont bons.

À ce propos, j'ai croisé un jour dans un de ces néo-pubs parisien (moins de cinq ans d'âge et dont la raison d'être est autant la bière que les écrans plats géants retransmettant des matches de sport collectif), "australien" en l'occurrence, une brochette de gars de l'UVF ou de la LVF, des têtes (et des gabarits) à faire peur à un skinhead endurci, les mains couvertes de slogans tatoués... Le genre de gars à qui on n'aimerait même pas demander du feu.

Enfin, je me demande si l'implantation de McDo ou de Wall-Mart est l'alternative la plus heureuse (mon europhilie sceptique mais néanmoins franco-centrée me ferait préferer, à tout prendre, un Carrefour) . "Peace and Mass Trade", nouveau slogan des années 2000 ?


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Mai 2005, 14:15 
Si ma tante
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 01 Mai 2005, 13:46
Messages: 16595
L'IRA a toujours utilisé des méthodes ultra violentes terroristes... Son financement, comme beaucoup d'autres groupes terroristes, a souvent été d'origine maffieuse. Dans les années 70 / 80, les passerrelles entre groupes terroristes irlandais, français, allemands, libanais, palestiniens étaient nombreuses et l'idéologie nébuleuse qui les animait était plus proche du gangstérisme que de la défense d'une "cause"...
Quant à la "protection" des catholiques, je vois mal par exemple (et entre autre) comment des actions comme l'assassinat en août 1979 de Lord Mountbatten, héro de le seconde guerre mondiale, pourrait se justifier de ce point de vue.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Mai 2005, 14:58 
...


Dernière édition par www.auxsourcesdumal.com le 10 Jan 2007, 12:51, édité 2 fois au total.

Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Mai 2005, 15:22 
...


Dernière édition par www.auxsourcesdumal.com le 10 Jan 2007, 12:51, édité 1 fois au total.

Haut
  
Répondre en citant  
MessagePublié: 16 Mai 2005, 19:47 
Euh....

Johnny, quand Liberty Vox te suggérait de "rééditer ton message", c'était sur le post d'origine.

Je sais, ça fait chic dans l'index d'avoir plein de réponses mais là ça nous fait quand même trois versions d'un même texte relativement long avec des changements mineurs...


Haut
  
Répondre en citant  
MessagePublié: 16 Mai 2005, 20:33 
Ambrose a écrit:
Euh....

Johnny, quand Liberty Vox te suggérait de "rééditer ton message", c'était sur le post d'origine.

Je sais, ça fait chic dans l'index d'avoir plein de réponses mais là ça nous fait quand même trois versions d'un même texte relativement long avec des changements mineurs...


Erreur de manip'.

Johnny


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message: l'IRA
MessagePublié: 19 Juin 2005, 07:32 
L’IRA, énième victime du 11 septembre ?
mardi 22 mars 2005.

Le Sinn Féin boudé aux Etats-Unis. Au plus fort de la guerre contre les indépendantistes irlandais, le gouvernement britannique n’aurait pas rêvé mieux.
Mais ce que les pressions royales n’ont pas réussi à obtenir des 40 millions de citoyens de souche irlandaise, les attentats du 11 septembre l’ont servi sur un plateau d’argent. Encore et toujours traumatisée par les attaques de 2001 et par la guerre en Irak, la population peine à faire la différence.

Engagée dans la guerre antiterroriste, l’administration Bush s’est, de son côté, illustrée en recevant très officiellement, à la Maison-Blanche, la famille d’un homme poignardé par des militants de l’IRA à la suite d’une altercation dans un bar. Au milieu de cette polémique, le gouvernement travailliste, le plus proche allié de l’administration républicaine, faisait adopter une loi antiterroriste durcissant la précédente et l’élargissant aux citoyens britanniques. Les militants irlandais sont prévenus.

L’actualité remet à nouveau l’Armée républicaine irlandaise (IRA) sur le devant de la scène. La tendance actuelle est à la marginalisation, au dénigrement et à la déconsidération, notamment aux Etats-Unis où la cause irlandaise a toujours bénéficié d’un fort soutien. Ce pays compte 40 millions de citoyens de souche irlandaise et nombreux sont ceux qui, comme les Kennedy, revendiquent leurs origines irlandaises.

En visite officielle en Irlande, même George Bush revendique des ancêtres originaires de cette partie de l’Europe. De sources diplomatiques irlandaise et américaine, l’association Les amis du Sinn Féin récolte chaque année environ 1 million de dollars aux Etats-Unis (751 000 euros), dont près de 800 000 gagnent les caisses du parti en Irlande. Or, en visite dans l’Est américain pour la fête de la Saint-Patrick, Gerry Adams, président du Sinn Féin, n’a rencontré ni le président Bush ni le sénateur démocrate Ted Kennedy qui ont refusé de le recevoir. Selon Katlhleen Cavanaugh, qui enseigne les sciences politiques et le droit international à l’université nationale d’Irlande, Sinn Féin est « présenté comme un parti qui continue de soutenir la violence à des fins politiques et si j’étais Gerry Adams, je n’essaierais pas de lever des fonds en ce moment[...] ». Conscient du climat hostile qui règne contre son mouvement, Gerry Adams n’a lancé aucune opération de levée de fonds.

Les prétextes de la levée de boucliers
A l’origine de cette situation, le meurtre de Robert McCartney. Ce dernier a été battu et poignardé à mort dans la rue, la nuit du 30 au 31 janvier, après une altercation dans un bar devant plus de 70 témoins. Quel rapport le mouvement politique a-t-il avec ce crime ? Les cinq sœurs de la victime accusent l’IRA d’avoir tenté de couvrir les meurtriers de leur frère. Aussi sont-elles allées aux Etats-Unis pour obtenir le soutien du président Bush et des élus américains de souche irlandaise afin que les coupables soient traduits en justice. Devant la pression populaire, le Sinn Féin a suspendu 7 de ses militants impliqués dans le meurtre et a communiqué les noms de ces personnes à la police nord-irlandaise. L’IRA a été plus loin, en proposant de passer les coupables par les armes. La proposition a été rejetée par les sœurs de Robert McCartney.

Les détracteurs de l’IRA évoquent également le cambriolage de la Banque centrale nord-irlandaise. Ce qui est devenu le vol d’argent liquide le plus important de l’histoire du Royaume-Uni a permis à ses auteurs de rafler un butin de 26 millions de livres, (38 millions d’euros) sans faire de victimes. Le Sinn Féin a nié toute implication de l’IRA, accusant le gouvernement britannique d’utiliser ce cambriolage à des fins politiques pour détruire le processus de paix. Cependant, 3 millions de livres ont été saisies début mars à Dublin dans des milieux proches de l’armée républicaine irlandaise. L’enquête se poursuit.Sans connaître les détails de ces affaires, il semble néanmoins étrange qu’un mouvement politico-militaire soit condamné après avoir lui-même reconnu et condamné les auteurs du crime. Quant au cambriolage, il représente une méthode traditionnelle employée par les mouvements militaires illégaux.

Combien de crimes crapuleux et de cambriolages ont-ils été commis dans les rues dominées par l’IRA depuis plus de trente ans ? Innombrables sans doute, alors pourquoi la mort tragique de ce père de deux enfants a-t-elle autant de conséquences aujourd’hui ? Le premier élément de réponse consiste à préciser, situer et donc relativiser cette levée de boucliers, en soulignant que la dégradation de l’image de l’IRA n’est pas perceptible au niveau interne. « La grande majorité de l’argent du mouvement républicain [Sinn Féin et IRA] vient d’Irlande, l’organisation est loin d’être pauvre », assure un diplomate irlandais. De plus, les spécialistes s’accordent aussi à dire que, lors des élections municipales et législatives du printemps, Sinn Féin devrait rester le principal parti catholique d’Irlande du Nord. Hypothèse confortée par le fait que le processus de paix est au point mort depuis plus de 2 ans.

Cette situation maintient la puissance, l’influence et la légitimité de l’IRA sur la scène politique. A l’échelle internationale, les choses sont différentes. « Ceux qui acceptaient de payer 1 000 dollars le repas pour dîner avec Gerry Adams au Waldorf-Astoria à New York n’étaient pas des supporters venus de la base mais des classes aisées américaines, aujourd’hui particulièrement vulnérables à la rhétorique antiterroriste de l’après-11 septembre du gouvernement Bush », explique Kathleen Cavanaugh.

Les raisons de cette nouvelle hostilité
Les effets du 11 septembre ne se sont pas cantonnés aux Etats-Unis. Ils ont traversé l’Atlantique pour atteindre un Etat directement concerné par les agissements et la gestion du dossier nord-irlandais. Il s’agit bien évidemment du Royaume-Uni. Après un véritable bras de fer avec l’opposition, le gouvernement Blair a réussi à faire adopter son projet de loi antiterroriste.

Menée par les conservateurs et les libéraux-démocrates, l’opposition a accepté de voter le texte jugé liberticide après avoir obtenu la possibilité de le modifier en profondeur d’ici à un an. Parmi les questions contestées, citons la question de la charge de la preuve contre les personnes soupçonnées de terrorisme. Les opposants à cette loi souhaitaient que des preuves plus solides que de simples « soupçons » soient avancées pour priver un suspect de liberté. Le ministre de l’Intérieur a écarté toute négociation sur cet amendement.

Face à la détermination de l’opposition, le gouvernement Blair a également accepté que les nouvelles mesures prévues soit prises avec l’aval d’un magistrat (l’avant-projet de loi excluait ce dernier). Appelé « sunset clause », cet amendement a été appuyé par 24 travaillistes, dont Lord Irvine, ancien attorney général au sein du gouvernement travailliste et mentor juridique du Premier Ministre. La nouvelle loi antiterroriste a été immédiatement appliquée par le ministre de l’Intérieur britannique à dix ressortissants étrangers suspectés de terrorisme. Neuf d’entre eux avaient été libérés la veille après plus de trois ans de détention. Les « control orders » imposent d’importantes restrictions aux libertés, telles que l’assignation à résidence, l’interdiction de quitter leur domicile de 19h00 à 07h00, le port d’un bracelet électronique, l’interdiction du téléphone portable et de l’Internet ainsi que la limitation de contacts avec l’extérieur.

La nouvelle loi antiterroriste 2005 autorise le ministre de l’Intérieur à prendre de telles mesures, avant d’avoir obtenu l’aval de la justice, contre des suspects étrangers et britanniques. En conséquence, la loi s’appliquera aux indépendantistes nord-irlandais. Cet aval doit cependant être obtenu a posteriori. Dans ce sens, elle n’est pas différente des lois précédentes. La loi antiterroriste de 2000 permet l’incarcération sans mise en examen et sans procès d’étrangers soupçonnés d’activités terroristes. Durcie en 2001 après les attentats du 11 septembre, elle a permis le maintien en détention d’une douzaine d’étrangers, certains depuis plus de trois ans, dans des prisons britanniques, dont Belmarsh. Cette législation a été dénoncée en décembre par les Law Lords, la plus haute instance judiciaire britannique, comme contraire à la convention européenne des droits de l’Homme. Selon de nombreuses associations de défense des droits de l’Homme, dont Amnesty, cette législation a permis de créer en Grande-Bretagne un petit « Guantanamo bis ».

Par Louisa Aït Hamadouche, latribune-online.com




Copyright © 2003-2005 algerie-dz.com
Accueil | Archives | Alger | Kabylie | Poésie | Forum | Contact


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 03 Jan 2007, 15:30 
J'aime bien les Irlandais, je fais remonter ce fil qui est devenu le dernier...

[img]http://img156.imageshack.us/img156/1376/libertyvox1nj1.gif[/img]


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 03 Jan 2007, 15:37 
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 30 Avr 2005, 01:16
Messages: 6806
:wink: Et qui est cette libertynaute? :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Jan 2007, 12:14 
Je ne vois que Théo pour nous donner une réponse. C'est le meilleur détective que nous connaissions, mon clone et moi :wink:


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Jan 2007, 12:19 
Ange de l'orthographe
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 08 Jan 2006, 20:26
Messages: 2487
Localisation: Quelque part entre une chaise et mon ordinateur
Merci Mme Delcambre, mais il reste un détail important, c'est que même si je le savais (et je ne le sais pas) je ne le dirais pas car le net permet de garder un anonymat ;)
Imaginons je mets une photo d'alen mais je ne dis rien, personne ne saura que c'est alen, c'est pareil pour cette jeune et jolie jeune femme ;)

_________________
Réveillez vous majorité silencieuse, écrasons le mensonge et vive la VERITE! Shlomo !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Jan 2007, 14:23 
LibertyVox a écrit:
:wink: Et qui est cette libertynaute? :wink:


:D Mais respectez le sujet des fils !!!! :D :D :D

Un libertynaute irlandais:

[img]http://img144.imageshack.us/img144/5340/bernardshawrh6.jpg[/img]

Bibliographie :
- L'Argent n'a pas d'odeur (1892),
- L'homme aimé des femmes (1893),
- Le Héros et le Soldat (1894),
- Candida (1894),
- L'homme du destin (1896),
- Disciple du diable (1896),
- César et Cléopâtre (1898),
- Homme et surhomme (1903),
- La Commandante Barbara (1905),
- Le Vrai Blanco Posnet (1909),
- Androclès et le lion (1912), pièce historique qui traite de l'exaltation religieuse en conjuguant les traditions du miracle médiéval avec la pantomime victorienne de Noël.
- Pygmalion (1912),
- La maison des coeurs brisés (1919),
- En remontant à Mathusalem (1920),
- Sainte Jeanne (1923),
- La Charrette de pommes (1929),
- Trop vrai pour être beau (1931),
- L'Idiot des îles imprévues (1934),
- Les Aventures d'une jeune Négresse à la recherche de Dieu (1932),
- Guide de la femme intelligente en présence du socialisme et du capitalisme (1928).
- La Vérité est bonne à dire (1932).


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Jan 2007, 18:18 
:oops: George Bernard Shaw ...mais il est mort en 1950 !


Haut
  
Répondre en citant  
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 87 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 8 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher pour:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com