LibertyVox • Voir le sujet - DSK Dominique Strauss-Kahn
 
 
Retour à l'accueil
Index du forum

LibertyVox

La voix est libre !
Nous sommes le 21 Juil 2019, 10:25

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 769 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 52  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: DSK Dominique Strauss-Kahn
MessagePublié: 10 Nov 2006, 20:13 
Africanus Rex
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Avr 2006, 18:23
Messages: 6654
Localisation: Entre Poitiers et Covadonga.
Ce prétendant PS à l'investiture en vue de l'élection présidentielle à -t-il son fil?

En tout cas ce natif de Tunisie à l'air d'énoncer des énormités dignes d'un Jacques Chirac, la même islamophilie, étonnant ou alors compréhensible pour un juif pied-noir, maire d'une des communes les plus islamisées de France.
Ou il est naïf ou il est habile, c'est au choix.

_________________
VIS ET HONOR
-Ne pas subir
-Frapper l'ennemi c'est bien. Frapper l'imagination c'est mieux (deux maximes attribuées au Maréchal de Lattre de Tassigny)


Dernière édition par MAXIMUS le 10 Nov 2006, 20:14, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 10 Nov 2006, 20:14 
Grand Pope
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Fév 2006, 00:47
Messages: 14749
C'est un con. La vache, j'ai des avis très nuancés et argumentés !!!
:lol:

_________________
Plus Ultra


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 10 Nov 2006, 20:15 
Africanus Rex
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Avr 2006, 18:23
Messages: 6654
Localisation: Entre Poitiers et Covadonga.
Je pense aussi pour cette hypothèse, un con de dhimmi.

_________________
VIS ET HONOR
-Ne pas subir
-Frapper l'ennemi c'est bien. Frapper l'imagination c'est mieux (deux maximes attribuées au Maréchal de Lattre de Tassigny)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 10 Nov 2006, 20:18 
Grand Pope
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Fév 2006, 00:47
Messages: 14749
Disons qu'il est représentatif du système soiviétique français. Une partie des hauts fonctionnaires de ce pays (j'inclue tous ces pd de politiciens de merde de l'ump, ps, pc, etc...) ont choisi l'apparence "social" plutôt que l'apparence "capital". Il en fait partie, mais ce gros crevard de merde ne saura jamais ce que c'est d'être français, avec le smic, sa bagnole qui crame, la peur au bide et la pression fiscale et idéologique de cet état de merde. Bref, qu'il court vite le jour où ça va tondre gratis.

Il doit avoir en plus le complexe de "solidarité avec l'envahisseur" qu'ont tous les immigrés ou fils d'immigrés qui n'ont pas encore fait fonctionner leur cervelle. Représentatif de cet état pourri, de cette république à tuer à coup de piolet, il se sert comme les copains du "pauvre petit immigré ISLAMISTES ET INVASIF" pour tenir le peuple français par la PEUR, car il le déteste, ce peuple.

_________________
Plus Ultra


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 20 Oct 2008, 08:15 
Xerox
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 29 Mai 2007, 07:15
Messages: 3133
Ou comment avoir les bourses en feu n'est pas facile à vivre.... :lol:

http://www.ladepeche.fr/article/2008/10/19/482765-Dominique-Strauss-Kahn-un-vaudeville-au-FMI.html

Dominique Strauss-Kahn : un vaudeville au FMI
Publié le 19/10/2008 08:54 - Modifié le 19/10/2008 à 08:53 | S. B.

Washington. Le patron du Fonds monétaire international aurait-il favorisé une collaboratrice avec laquelle il a eu une liaison? Une enquête est ouverte.

Dans les relations de travail, les Américains ne plaisantent pas avec la bagatelle. Dominique Strauss-Kahn va l'apprendre à ses dépens. L'ancien ministre socialiste, âgé de 59 ans, devenu grâce à Nicolas Sarkozy le patron du Fonds monétaire international se retrouve, en pleine tourmente financière, obligé de reconnaître publiquement un adultère.

C'est le très sérieux « Wall Street Journal » de New York qui a révélé hier cette « love affair ». Dominique Strauss-Kahn fait actuellement l'objet d'une enquête sur un possible abus de pouvoir dans le cadre de relations intimes avec une subordonnée. Shakour Shaalan, qui représente l'Égypte et d'autres pays arabes au conseil d'administration du FMI, a réclamé l'ouverture de cette enquête, sous les conseils des représentants russes, mais aussi américains.

Selon le Wall Street Journal, Dominique Strauss-Kahn aurait eu l'hiver dernier une liaison avec une responsable du département Afrique du FMI. Le journal et l'agence de presse américaine Bloomberg citent le nom de la maîtresse de DSK : il s'agit de Piroska Nagy, une jeune économiste d'origine hongroise.

La presse américaine raconte le vaudeville qui s'est joué au sein du très sérieux FMI. C'est le mari de Piroska Nagy, l'économiste argentin renommé Mario Blejer, qui a découvert le pot-aux-roses. DSK écrivait des courriels à Piroska Nagy.

Nommé à la tête du FMI en septembre, Dominique Strauss-Kahn aurait commencé à écrire quelques mots doux à sa collaboratrice dès le mois de décembre. L'imprudent évoquait sur les mails la possibilité d'une aventure sentimentale. Aventure qui se serait concrétisée à l'occasion d'une conférence en Europe, début 2008…

Le mari alerte un Russe

La liaison entre DSK et Piroska Nagy aurait cessé après que Mario Blejer l'a découverte. Furieux, le mari serait allé conter sa peine de cœur à un représentant russe du FMI, Aleksei Mozhin. Lequel est allé tout répéter à l'Égyptien Shakour Shaalan, qui a demandé l'ouverture d'une enquête. Le mari trompé, l'économiste Mario Blejer, connaît bien le FMI pour y avoir travaillé.

Après une scène de ménage que l'on imagine pénible, Piroska Nagy a dû quitter le FMI à Washington ; depuis le mois d'août, l'économiste hongroise se trouve à Londres, où elle travaille pour la Banque européenne de développement et de reconstruction. L'affaire aurait pu en rester là. Une affaire privée.

Sauf que l'enquête du FMI, confiée à la société Morgan, Lewis & Bockius LLP, porte sur les conditions du départ de Piroska Nagy. Les enquêteurs veulent savoir si DSK a favorisé l'économiste hongroise, ou bien au contraire s'il l'a poussée vers la porte. Ils examinent « avec attention » les émoluments touchés par Piroska Nagy.

Robert Litt, l'avocat de l'économiste hongroise, a déclaré que sa cliente « n'a pas reçu de pressions pour quitter le FMI ». La prime de départ qu'elle a perçue serait équivalente à celle reçue par d'autres salariés. « Elle n'a pas eu un traitement particulier, favorable, ou défavorable », a ajouté l'avocat.

« Un incident », dit DSK

Mi-septembre, Dominique Strauss-Kahn a été informé de l'ouverture de cette enquête. Il aurait à ce moment-là déclaré qu'il acceptait d'y collaborer.

Le patron du FMI a dû se fendre d'un communiqué : « Cet incident s'est produit dans ma vie privée. À aucun moment, je n'ai abusé de ma position de directeur du FMI ». Mais cet « incident » pourrait ne pas être isolé : les enquêteurs diligentés par le FMI poursuivent des investigations pour savoir si DSK n'aurait pas « favorisé » une deuxième employée du FMI. Ils rendront leurs conclusions fin octobre.

Voilà DSK plongé dans l'embarras. Il est marié avec la journaliste Anne Sinclair. La révélation publique de la liaison que le patron du FMI a eue avec Piroska Nagy survient en pleine crise financière. Crac krach. DSK pourrait-il devoir quitter le FMI ? Dans une Amérique où l'on ne badine pas avec l'amour au bureau, ce ne serait pas une première.

L'Amérique puritaine ne badine pas avec l'amour

En France, les incartades conjugales de DSK mettraient du sel dans les dîners bourgeois, mais ne donneraient pas lieu à déclaration, et encore moins à une enquête publique. Mais aux Etats-Unis, il en va différemment. C'est ainsi que l'on a vu un président en exercice, Bill Clinton, contraint d'avouer à un procureur les détails d'une relation avec une stagiaire de la Maison Blanche, Monica Lewinsky. Bill Clinton n'a pas comparu pour la bagatelle, mais pour parjure. Dans un premier temps, il avait nié avoir entretenu cette relation; or, aux USA, le président prête serment devant la Bible.

L'Amérique des WASP («white anglo-saxon protestant», «blanc anglo-saxon protestant») est puritaine. Un héritage des pionniers qui ont migré d'Europe au XVIIe siècle. L'Amérique ne badine donc pas avec l'amour... et encore moins au bureau. Le politiquement correct, à l'égard des femmes comme des minorités, est de rigueur outre-Atlantique. Car la procédure y fait rage. Le droit est une seconde nature pour les Américains. Une main déplacée, et c'est une plainte pour harcèlement sexuel, une promotion refusée, et c'est un procès pour discrimination raciale, religieuse....

Dès lors, rien d'étonnant à ce qu'une relation de caractère strictement privé se transforme en affaire d'Etat. Bill Clinton en a fait les frais. DSK pourrait en faire la cruelle expérience. Car le FMI, dans la période de crise actuelle, ne pourrait accepter qu'un scandale vienne ternir une institution fréquemment critiquée pour son inaction.

Une carrière compromise ?

Dominique Strauss-Kahn, 59 ans, a derrière lui une belle carrière. Après un court passage au CERES de Jean-Pierre Chevènement, au milieu des années soixante-dix, il lie son destin à celui de Lionel Jospin. En 1986, il est député, président de la Commission des Finances, secrétaire national du PS. Quand Mitterrand est à la barre, il fait de lui un ministre délégué à l'Industrie et au Commerce extérieur de 1991 à 1993. Deux ans plus tard, maire de Sarcelles, il épouse la journaliste de TF1 Anne Sinclair. Puis il est nommé ministre de l'Economie et des Finances (1 997). En 1999, une campagne médiatique met en cause son rôle, en tant que consultant, dans des affaires judiciaires remontant au temps où il était avocat (Générale des Eaux, Mnef, affaire Elf). Il démissionne pour pouvoir se défendre. La justice le met hors de cause. Jacques Chirac est élu, « DSK » est secrétaire national du PS. Aux primaires du parti, il est le candidat social-démocrate, contre Fabius et Ségolène Royal. Au sortir des législatives de juin 2007, les sondages le placent en concurrent crédible face à Ségolène. Puis il change d'horizon, devient le patron du Fonds monétaire international, avec l'appui de Nicolas Sarkozy, qui n'est sans doute pas mécontent de le voir loin de l'Hexagone tout en représentant la France au FMI. En mai dernier, DSK avait annoncé qu'il envisageait de briguer la présidence en 2 012 et qu'il s'y préparait. L'« affaire » ruinera-t-elle ses espoirs ?

On l'accuse de népotisme

Le FMI a diligenté une enquête pour savoir si DSK a favorisé, ou non, une employée, en l'occurrence sa maîtresse. L'enquête ne porte pas sur la vie privée du patron du FMI, mais un possible abus de pouvoir. Les enquêteurs diligentés par le FMI veulent savoir si DSK a favorisé sa maîtresse, ou au contraire s'il a exercé des pressions conduisant à son départ. Ils enquêtent aussi sur les émoluments qu'elle a perçus.

Un précédent

En mai 2007, le président de la Banque mondiale Paul Wolfowitz a dû quitter ses fonctions après avoir été accusé d'avoir personnellement demandé l'avancement de sa compagne.Shaha Riza était employée de la Banque mondiale. Elle avait bénéficié d'importantes augmentations de salaire et de promotions. Le comité d'éthique de la Banque mondiale n'a pas apprécié. Paul Wolfowitz a dû démissionner. Il dirige maintenant le conseil économique USA-Taïwan.

Qu'est-ce que le FMI ?

Le Fonds monétaire international, qui réunit 185 pays, a multiplié les interventions depuis l'éclatement de la crise financière en septembre 2008. Il a contribué au vaste plan élaboré par les pays du G7. Cette institution a été créée en juillet 1944 lors de la conférence de Bretton Woods pour garantir la stabilité monétaire internationale, dont l'écroulement au moment de la crise de 1929 avait eu des effets catastrophiques sur l'économie. Après Michel Camdessus et Jacques de Larosière, DSK est le troisième français à diriger le FMI.

_________________
ImageImage

Libérale, libertarienne et même anarcap... ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 20 Oct 2008, 19:33 
Grand Pope
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Fév 2006, 00:47
Messages: 14749
Une minable affaire de cocufiage.........qui finit en scandale mondial!!! :lol: :lol: :lol:
J'adore les humains :D :lol:

_________________
Plus Ultra


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 21 Oct 2008, 10:30 
Si ma tante
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 01 Mai 2005, 13:46
Messages: 16595
:D J'adore aussi... DSK a juste oublié un détail. Il n'est pas en France, il est dans un pays où on ne badine pas avec le sens de l'honneur et où les médias ne sont pas encore totalement soumis au pouvoir... C'est sûr que ça doit lui faire un choc de vivre et travailler dans une démocratie où on ne se comporte pas comme un petit potentat sans compte à rendre... :wink:

Quant à Anne Sinclair, si elle souhaite se venger de cette humiliation... :lol: :lol: :lol:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 21 Oct 2008, 19:35 
Xerox
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 29 Mai 2007, 07:15
Messages: 3133
:lol: :lol: :lol: Peut-être que nos frères Américains vont nous déclencher une petite chasse aux sorcières ? :lol: :lol: :lol:

C'est marrant ça... Les plus grands socialos ont tous des salaires de princes arabes (nets d'impôts, s'il vous plaît), des harems, des avantages à tous les étages... et n'ont à la bouche que taxes, impôts, lois, contrôles, interdictions, obligations ...

_________________
ImageImage

Libérale, libertarienne et même anarcap... ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 21 Oct 2008, 19:37 
Grand Pope
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Fév 2006, 00:47
Messages: 14749
Hep, Dominique.... j'espère au moins qu'elle était "nasty" à souhait la secrétaire!!!!! :lol:

_________________
Plus Ultra


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 22 Oct 2008, 18:44 
Xerox
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 29 Mai 2007, 07:15
Messages: 3133
Un buzz... :lol: En cherchant des infos sur DSK, je tombe sur bakchich info qui renvoie sur Agoravox... "Agora Vox livre un témoignage explosif sur DSK" ...

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=46125



L'article :
Citation:
L’affaire DSK est-elle l’arbre qui cache la forêt ? Dans les dîners mondains, dans le tout-Paris, le directeur du FMI est paraît-il connu pour ses conquêtes amoureuses. Sa supposée relation intime avec une économiste hongroise défraye en ce moment la chronique. Mais cette relation entre adultes consentants est après tout sans conséquence si, comme le dit lui-même DSK, elle ne s’est bornée qu’à un banal échange amoureux. Il y a plus grave. Une vidéo en ligne sur le web explique à mots couverts que DSK aurait pu se livrer à des violences sur Tristane Banon, une jeune journaliste et romancière. Si les faits sont avérés, l’accusation est terrible. Or la victime ne les dissimule pas, mieux, elle accuse le directeur du FMI de l’avoir malmenée.

Comment cette vidéo n’a-t-elle pas fait un buzz énorme sur Internet ? On peut se le demander. Car son contenu est fracassant. Fracassant, peut-être, mais impossible à exploiter car le nom du protagoniste y est censuré. Pourtant, il n’est pas besoin d’être grand clerc pour savoir qui se cache derrière les bips... Il nous fallait vérifier que nos intuitions ne nous trompaient pas.

Dans cette vidéo, Tristane Banon, jeune journaliste et romancière, accuse un homme apparemment haut placé d’avoir voulu la violer. Qui est cet homme ? Mystère ? La scène se passe sur Paris Première pendant l’émission de Thierry Ardisson 93, Faubourg Saint-Honoré (diffusée le 5 puis le 20 février 2007).

Tristane Banon est assise autour de la table en compagnie des autres convives (étaient également présents Jacques Séguéla, Thierry Saussez, Jean-Michel Aphatie, Roger Hanin, Gérald Dahan, Claude Askolovitch et Hedwige Chevrillon) quand elle déclare : « Moi, c’est avec [et là le nom est remplacé par un long bip] avec qui ça c’est super mal passé. C’est le chimpanzé en rut ! » Et l’animateur Thierry Ardisson d’abonder dans son sens : « c’est un obsédé ! », lance-t-il.

Chacun se demande évidemment qui peut bien être cet individu dont on ignore pourquoi l’on bipe le nom. Pour le savoir, il a suffi de demander à la principale intéressée, Tristane Banon elle-même, qui nous a répondu le plus simplement du monde qu’il s’agissait de Dominique Strauss-Kahn.

Pourquoi avoir censuré le nom de ce politicien qui en 2002 n’était plus ministre, mais député et qui, en ce début d’année 2007, venait d’être nommé loin de Paris, au FMI ? « Je ne sais pas du tout, nous explique Tristane Banon. Ce que je sais c’est qu’il y avait déjà eu un problème une première fois quand Thierry Ardisson m’avait invitée sur l’émission Tout le monde en parle. On avait parlé de ça à la fin de ma séquence et la chaîne avait demandé à ce qu’on retire carrément toute la séquence... C’est une décision de Télé Paris et de Stéphane Simon. Ce n’est pas moi qui l’ai demandé, en tout cas ».

Autre sujet d’étonnement : pourquoi, en février 2007, personne n’a parlé de cette affaire ? Et pourquoi cette vidéo a-t-elle disparu d’internet comme si on avait voulu la supprimer définitivement des mémoires ? L’accusation portée par Tristane Banon est grave, mais pas absurde. Et elle est récurrente. « Qui n’a pas été coincée par Dominique Strauss-Kahn ? », demandait récemment Danielle Evenou pendant une émission de Laurent Ruquier. La presse anglo-saxonne, suivie par des blogs français, a également fait ses choux gras avec sa supposée liaison avec Yasmina Reza.

Comme on le sait, l’actuel directeur du FMI est actuellement sous les feux de l’actualité pour une affaire qui défraie la chronique, à savoir sa relation intime avec Piroska Nagy, une économiste hongroise qui a travaillé pour le département Afrique du FMI jusqu’en août dernier. DSK est soupçonné par l’institution internationale « sur un éventuel abus de pouvoir dont il aurait pu se rendre coupable en accordant des indemnités de départ trop importantes à Nagy ou en manœuvrant pour l’envoyer à Londres », selon Le Point.

Si Dominique Strauss-Khan ne nie pas avoir été proche de Mme Piroska Nagy, il nie en revanche tout abus de pouvoir. L’affaire aurait pu se terminer là si l’on ne reprochait pas également au directeur du FMI d’avoir agi en faveur d’une jeune femme qui a travaillé dans son équipe de campagne pendant la primaire socialiste de 2007, Emilie Byhet. Il lui est reproché d’avoir suggéré au département des ressources humaines du FMI de lui attribuer un stage au département recherche de l’institution...

Ces affaires ne sont certes pas à prendre à la légère, mais elles portent moins à conséquence que l’accusation que Tristane Banon lance à l’encontre de Dominique Strauss-Kahn. A l’époque des faits, en 2002, la jeune femme n’avait pas osé porter plainte. Pourtant elle avait pris contact avec un conseil juridique qui, d’après ce qu’elle explique dans la vidéo, possédait sur son agresseur supposé un fort volumineux dossier. Mais Tristane Banon a renoncé à porter plainte. Elle y renonce toujours, d’ailleurs :

« De toute façon, maintenant, je ne sais même pas s’il n’y a pas prescription. Ça fait six ans. Au départ, je voulais porter plainte, mais après il y avait eu l’histoire de Johnny Hallyday avec sa nana, c’était pile en même temps que ce qui m’était arrivé... Qu’est-ce qui va empêcher 50 % des gens que je vais croiser de ne pas me croire, ils ne sont pas censés croire en ma bonne foi. Alors je me suis dit qu’il fallait vivre avec ça. Et puis qu’est-ce que j’ai à y gagner ? De l’argent ? Je ne veux pas de son fric. Et si c’est pour faire vendre des bouquins sur ce genre de réputation, franchement je préfère en vendre peu ou pas... Et puis il y avait tout bêtement le fait que je vis seule à Paris. Il est avec un mec qui n’est pas forcément un tendre, il n’a pas forcément des méthodes très raffinées... Je ne pense pas qu’il m’aurait fait assassiner, mais me refaire le portrait, ça aurait été possible... ».


Comment tout cela s’est-il passé ? Tristane Banon prend contact avec Dominique Strauss-Kahn en 2002. A cette époque, elle prépare un livre, Erreurs avouées, qui sera publié quelques mois plus tard chez l’éditeur Anne Carrière, sans le témoignage de Dominique Strauss-Kahn. On comprend pourquoi en écoutant le récit de son entrevue sur Paris Première :

« ... Il a proposé qu’on se voit, il m’a donné une adresse, que je ne connaissais pas, déjà ça m’a étonné parce que je connais un petit peu sa vie, plus ou moins, donc je sais où il habite, je sais où est sa permanence, l’Assemblée je vois un peu où c’est situé. Rien de tout ça.

Je suis arrivée devant l’adresse, je me suis garée, je suis montée, c’était un appartement vide, complètement vide, avec un magnétoscope, une télévision, un lit au fond, très beau, il a bon goût, Monsieur a bon goût, poutres apparentes sublimes, sur cour intérieure, et puis là il a gentiment fermé la porte. J’ai posé le magnétophone tout de suite pour enregistrer, il a voulu que je lui tienne la main pour répondre, parce qu’il m’a dit « je n’y arriverai pas si vous ne me tenez pas la main », et puis après la main c’est passé au bras, et c’est passé un peu plus loin, donc j’ai tout de suite arrêté...

Je suis arrivée là-bas, j’avais un col roulé noir, ça fait peut-être triper les mecs un col roulé noir mais faut arrêter, et après surtout c’est que ça s’est très très mal fini, parce qu’on a fini par se battre, donc ça s’est fini très très violemment, puisque je lui ai dit clairement... [intervention d’un invité] non non on s’est battu au sol, pas qu’une paire de baffes, moi j’ai donné des coups de pieds, il a dégrafé mon soutien-gorge, il a essayé d’ouvrir mon jean... Ça a très mal fini, mais moi ce qui m’a marqué... [coupure montage]. Bon moi j’ai fini par partir, il m’a envoyé tout de suite un texto en disant « alors je vous fais peur ? » d’un air un peu provocateur, et je lui avais parlé quand on se battait, je lui avais dit le mot « viol » pour lui faire peur, ça ne lui a pas fait peur plus que ça, comme quoi apparemment il était accoutumé, et après il a pas arrêté de m’envoyer des textos en disant « je vous fais peur ? »

Selon Tristane Banon, DSK l’aurait empêchée de publier les passages le concernant :

« Anne Carrière a eu les jetons, elle a retiré le chapitre, ce qui, je pense, a été sincèrement une connerie car des journalistes l’avaient reçu... Ce que je n’ai vraiment pas apprécié c’est ce qu’il a fait après. Car dans l’histoire je n’étais pas méchante, je ne portais pas plainte, je retirais le chapitre, je faisais tout ce qu’il disait de faire. Il y avait beaucoup d’interviews de prévues dans la presse écrite, des passages télé, etc. et il a appelé Marc-Olivier Fogiel en lui demandant d’annuler parce qu’il avait peur que je parle de ça, chez lui parce que c’était du direct. Maintenant, c’est parole contre parole. C’est ce que m’a dit Marc-Olivier Fogiel et je ne vois pas pourquoi il me mentirait, mais Fogiel m’a dit, alors qu’il m’avait invitée (j’ai encore l’invitation de sa production), il m’a dit écoute Tristane, on me menace de couper le faisceau si je te laisse passer ».

On peut toujours épiloguer et se demander qui est ce « on » capable de censurer les passages où il est question de lui sur une chaîne câblée, de censurer un éditeur, de menacer de black-outer une émission de divertissement sur une chaîne grand public ?

« Le seul vrai problème de Strauss-Kahn est son rapport aux femmes, écrivait dans un de ses billets Jean Quatremer. Trop pressant, il frôle souvent le harcèlement. Un travers connu des médias, mais dont personne ne parle (on est en France). Or, le FMI est une institution internationale où les mœurs sont anglo-saxonnes. Un geste déplacé, une allusion trop précise, et c’est la curée médiatique. ».

Que va faire désormais le FMI de ces révélations ?


France pays de la liberté, des dwoits de l'homme, de la démocratie... :lol: Espérons que ce début de troisième affaire vienne aux oreilles du FMI, et aussi que d'autres affaires soit découvertes... :lol: C'est plus marrant que Desperate house wife !!!!

_________________
ImageImage

Libérale, libertarienne et même anarcap... ;)


Dernière édition par laurence le 22 Oct 2008, 19:05, édité 2 fois au total.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 06 Nov 2008, 16:32 
Si ma tante
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 01 Mai 2005, 13:46
Messages: 16595
Nouveau slogan pour le PS:

Yes we (Strauss) can ! :lol:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 06 Nov 2008, 17:07 
Ministre du moratoire

Enregistré le: 03 Juil 2006, 17:18
Messages: 7182
Enorme !

Citation:
"On a fini par se battre! On s'est battu! Pas qu'une paire de baffe! J'ai donné des coups de pied, il a dégraffé mon soutien-gorge, il a essayé d'enlever mon jean (...) Ensuite, il m'a tout de suite envoyé un texto "alors je vous fait peur". Quand on se battait, je lui ai dit le mot "viol" pour lui faire peur mais ca ne lui a pas fait plus peur que ca, comme quoi il était accoutumé. (...) J'ai constitué un dossier je suis allé voir un avocat qui avait déjà une pile comme à son sujet."


Et encore et toujours des origines au (Censuré) ! Soupirs... :roll:

C'est si souvent comme ca avec les petits, moches à gros nez du bled: d'abord encensé par leurs mères débiles "mon fils fera des raaaaaavaaages", puis confrontés à la réalité virile des hommes Européens et le rejet des femmes, puis bourrés de complexes et déprimés, puis ultra-rageux/ambitieux revanchards. :roll:

Mais DSK comme les autres le savent; ils mourront moches, tricheurs, méprisés et sans jamais avoir été en paix avec eux-mêmes.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 08 Nov 2008, 00:30 
Duc

Enregistré le: 01 Mai 2006, 19:10
Messages: 3166
Localisation: Bayonne
Au FMI , s'il n'y a pas abus de pouvoir et/ou droit de cuissage hiérarchique, ce qui est le cas apparemment, il n'y a rien à redire pour moi, ça le regarde lui et sa femme, leur problème, vie privée.

Par contre le témoignage de Tristane Banon est terrible, et le comportement de S-K impardonnable. S'il avait fait ça à une de mes filles... on l'appellerait maintenant Kahnette ! On ne force jamais une femme!

"Dans cette vidéo, Tristane Banon, jeune journaliste et romancière, accuse un homme apparemment haut placé d’avoir voulu la violer."
Je n'ai pas pu m'empêcher de faire passer la vidéo à des ami(e)s de gauche. Ca doit pas être gommé comme ça, d'une pichenette PS-intéressée!

Notez comment toute la garde socialiste et les médias -voire la garde médiatique?- l'ont follement protégé pour le dédouaner très vite de ses démêlés au FMI. C'est fait. Image média.com sans tâche! Le couillon basique n'y verra que du feu, il peut voter. Le futur Président de la France, à pas toucher, c'est déjà dans la seringue de leur Labo, Ségolène étant maintenant à leurs yeux complètement disqualifiée comparée à "l'expert".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 08 Nov 2008, 01:06 
Ministre du moratoire

Enregistré le: 03 Juil 2006, 17:18
Messages: 7182
A mon avis, DSK ne passera pas 2009 sans être ex-communié, Jacques! Il ne faut pas sous-estimer que l'information est en marche!

Putain, quand on pense à toutes ces jeunes femmes, sécrétaires ou étudiantes, d'il y a dix, vingt, cinquante ou cent ans qui ont été violées par ces gens-là!
Imaginez ces petites, parfois connes, parfois vénales, mais qui ne méritaient pas d'être frappées, menacées, violées.
Et sans parler de toutes celles que les violeurs de pouvoir ont sans doute fait taire par des "accidents!...

C'est là où je pense que le tabassage à mort peut être une activité tout à fait plaisante.

TOUT va à présent se savoir sur certains pédophiles, violeurs et autres détraqués qui nous ont gouvernés!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: DSK Dominique Strauss-Kahn
MessagePublié: 17 Fév 2009, 20:10 
Xerox
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 29 Mai 2007, 07:15
Messages: 3133
On pensait l'affaire morte et enterrée... Que nenni!!! :lol: L&O aura peut-être raison !

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/affaire-dsk-la-lettre-qui-accuse_741522.html

Affaire DSK : la lettre qui accuse
Par Marcelo Wesfreid, publié le 17/02/2009 à 15:05

Les avocats chargés d'enquêter sur la liaison entretenue par Dominique Strauss-Kahn avec une économiste d'origine hongroise ont-ils écarté en octobre une lettre de cette dernière qui accusait le patron du FMI d'abus de pouvoir?

Pourquoi le témoignage de Piroska Nagy, avec laquelle Dominique Strauss-Kahn a eu une liaison en janvier 2008, a-t-il été en partie passé sous silence par les enquêteurs chargés de faire la lumière sur un éventuel abus de pouvoir du directeur général du Fonds monétaire international (FMI)?

Dans une lettre envoyée le 20 octobre dernier aux enquêteurs mandatés par le FMI, et dont L'Express a eu connaissance, l'économiste d'origine hongroise qui travail­lait sous les ordres de DSK écrit: "M. Strauss-Kahn a abusé de sa position pour entrer en relation avec moi." Et de poursuivre : "Je n'étais pas préparée aux avances du directeur général du FMI. [...] J'avais le sentiment que j'étais perdante si j'acceptais, et perdante si je refusais."

Or cette mise en cause ne figure pas dans le rapport final des enquêteurs, d'une tout autre tonalité, publié cinq jours plus tard et sur la base duquel le conseil d'administration du FMI a blanchi DSK.

Contacté par nos soins, un responsable de l'enquête affirme avoir "pris en compte le contenu de la lettre dans la préparation du rapport" ainsi que le résultat de 28 auditions.

Piroska Nagy (qui n'a pas répondu à nos questions) conclut sa lettre par ce jugement: "Je crains que cet homme [DSK] n'ait un problème qui, peut-être, le rend peu apte à diriger une organisation où travailleraient des femmes."

_________________
ImageImage

Libérale, libertarienne et même anarcap... ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 769 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 52  Suivant

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Exabot [Bot], Google [Bot] et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher pour:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com