LibertyVox • Voir le sujet - HOMMAGE A ELISSEIEVNA
 
 
Retour à l'accueil
Index du forum

LibertyVox

La voix est libre !
Nous sommes le 24 Aoû 2019, 07:47

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 257 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 18  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: HOMMAGE A ELISSEIEVNA
MessagePublié: 15 Juil 2005, 12:12 
Elisseievna n'interviendra plus sur ce forum et cela me fait de la peine . C'est la voix des féministes que nous n'entendrons plus pour faire contrepoids à certaines déclarations . C'est dommage pour nous ... et pour elle car ,comme le disait Uncle :wink: ,c'est parfois bien de débattre de façon contradictoire :!: :?:
Pourtant elle devrait être satisfaite ...puisque le "GRECE" a été rayé des fils . Injuste diront certains car Terence n'a pas " dérapé " . Seulement à la question courtoise et gentille de Serge Goldman sur son opinion concernant certains auteurs un peu " sulfureux " , répondre de façon désinvolte que l'on préfère Nabe à Dantec c'est justifier l'exclusion avant même d'être allé plus loin . :roll: :twisted: :evil:
"Liberty vox " ne veut pas dire n'importe quoi sur le plan de l'éthique et de la morale . La littérature de cloaque n'a rien d'enrichissant .
Terence admire de Benoît ! Que venait-il donc faire sur ce forum :?: :!:

Mais Elisseievna a demandé que toutes ses interventions soient effacées . Ce qu'elle disait dans le dernier , concernant la tradition juive du respect de l'étranger. C'était quelque chose de très intéressant , et tout cela envolé :!: (Je vais chercher dans les fêtes juives . Je n'y connais rien , c'est une honte ) :!: :?: :roll:

Enfin ce fil nous rappellera la présence d'Elisseievna , même si elle ne nous parle plus :cry: :( :( :( :( :( :x


Dernière édition par Delcambre le 15 Juil 2005, 13:43, édité 1 fois au total.

Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Juil 2005, 13:23 
[EN SOUVENIR DU DERNIER POST D'ELISSEIEVNA ]

http://www.mfa.govIL/MFAFR/MFAARCHIVES/1990_1999

Les fêtes juives en Israël

1 Dec 1999

PLEINS FEUX SUR ISRAËL

Les fêtes juives, dont l'origine remonte à l'antiquité, sont intensément célébrées en Israël, de diverses façons. Se traduisant par des usages et des coutumes, traditionnels ou non, elles impriment leur marque à de nombreux aspects de la vie nationale. Les fêtes juives sont les "repères" par lesquels les Israéliens ponctuent l'année. Elles font véritablement partie intégrante de la vie quotidienne, dans la rue, à l'école, dans les synagogues et dans les foyers à travers le pays.

Shabbat

Tous les timbres sont reproduits avec l'autorisation du Service philatélique d'Israël Le Shabbat, jour de repos hebdomadaire (le samedi), se passe en général en famille ou entre amis. Les transports publics sont interrompus, les usines fermées, les services essentiels réduits au minimum et, dans la mesure du possible, des permissions sont accordées aux soldats. La majorité non pratiquante profite de ce jour de repos hebdomadaire pour partir en excursion, se distraire sur les plages et autres lieux de loisirs. Les juifs pratiquants consacrent de nombreuses heures aux repas en familles et aux offices à la synagogue. Ils s'abstiennent de voyager, de travailler ou d'utiliser des appareils électriques.

Roch Hachanah Roch Hachanah marque le début de l'année juive. Cette fête est mentionnée dans la Bible (Lév. 23:23-25) par 1'expression "convocation sainte, commémoration par une fanfare" [par le chofar, la corne de bélier]. Le terme Roch Hachanah, "commencement de l'année", est un terme rabbinique, comme le sont d'ailleurs les thèmes redoutables de la fête: repentir, préparation au jour du jugement divin et prière pour une année efructueuse. Les deux jours de la fête tombent le ler et le 2 Tichri du calendrier juif - ordinairement en septembre dans le calendrier grégorien - et commencent, à l'instar des autres jours, dès le coucher du soleil de la veille de la fête. Les principales coutumes de Roch Hachanah sont la sonnerie du chofar au milieu d'un office assez long qui souligne les thèmes de ce jour et le repas de fête pris en famille pour inaugurer la nouvelle année. Des prières de repentir s'ajoutent à la liturgie ordinaire.

A maints égards, Israël commence lannée à Roch Hachanah. La correspondance administrative, la presse écrite et la plupart des émissions font dabord mention de la date hébraïque. Les vux de nouvel an sont en général adressés avant Roch Hachanah.

Yom Kippour Yom Kippour, huit jours après Roch Hachanah, est le jour du grand pardon et de "contrition" (Lév. 23: 26-32) afin qu'on puisse être lavé de ses fautes. Unique jour de jeûne prescrit par la Bible, c'est l'occasion pour l'individu d'énumérer ses mauvaises actions et de procéder à l'examen de ses fautes. Ce jour-là, le juif doit prier pour le pardon des fautes commises envers Dieu et amender son comportement vis-à-vis de son prochain. Les principaux préceptes de Yom Kippour - offices prolongés et 25 heures de jeûne - sont observés par bon nombre de personnes ordinairement non pratiquantes.

Yom Kippour l'emporte en solennité sur toute autre fête, y compris Roch Hachanah. Ce jour-là, le pays s'immobilise totalement pendant 25 heures; les lieux de divertissement sont fermés; la télévision et la radio cessent leurs émissions - y compris les informations; les transports publics sont suspendus et les routes ellesmêmes sont fermées. Le souvenir de la guerre de 1973 - une attaque-surprise lancée contre Israël, le jour de Kippour, par l'Egypte et la Syrie - rend cette solennité plus prégnante encore en Israël.

Souccot Cinq jours plus tard survient Souccot, décrite dans la Bible (Lév. 23:34) comme la "Fête des Tabernacles". Souccot est l'une des trois fêtes qui, jusqu'en 70 de l'ère chrétienne, étaient l'occasion d'un grand pèlerinage au Temple de Jérusalem et qui sont donc désignées par l'expression "fêtes de pèlerinage". A Souccot, les juifs commémorent l'exode d'Egypte (vers le XIIIe siècle avant l'ère chrétienne) et expriment leur reconnaissance pour l'abondance des récoltes. Dans certains kibboutzim, Souccot est célébrée comme Chag Haassif (la fête des récoltes), évoquant les thèmes de l'engrangement de la seconde récolte de céréales et de la cueillette des fruits d'automne, le début de l'année agricole et les premières pluies.

Pendant ces cinq jours séparant Yom Kippour de Souccot, des dizaines de milliers de foyers et d'entreprises construisent des souccot - des cabanes d'habitation temporaire, rappelant les cabanes dans lesquels les Israélites vivaient dans le désert après la sortie d'Egypte. En outre, on se procure une branche de palmier, un cédrat, des branches de myrte et de saule, les quatre espèces nécessaires au rituel de la fête. Dans tout le pays, les souccot s'alignent dans les parkings, sur le toit des maisons et même sur les pelouses et les espaces publics. Toutes les bases militaires en ont une. Certains Israéliens passent la fête et les six jours suivants dans leur soucca.

En Israël, la partie chômée de la fête de Souccot (et des deux autres fêtes de pèlerinage, Pessah et Chavouot) dure une seule journée. Les communautés de la diaspora la célèbrent pendant deux jours, en souvenir de l'époque de l'antiquité où les calculs du calendrier étaient effectués au Temple et leurs résultats transmis en diaspora par tout un système de coursiers et de feux allumés sur les collines.

Au rituel sont ajoutées des prières supplémentaires, notamment le Hallel, série de bénédictions et de psaumes récités à Roch Hodech (premier jour des mois lunaires du calendrier hébraïque) et au cours des fêtes de pèlerinage.

Après le premier jour chômé, la fête de Souccot se poursuit à un niveau de sainteté moindre, comme le prescrit la Torah (Lév. 23:36). Durant cette semaine de demi-fête, les écoles sont en congé et de nombreux lieux de travail ferment leurs portes ou abrègent la journée. La plupart des Israéliens passent les journées de demi-fête de Souccot et de Pessah dans des sites de loisirs à travers le pays.

La semaine intermédiaire et la période des fêtes se terminent par Chemini Atséret, "la convocation sainte du huitième jour" (Lév. 23:36) qui coïncide avec Simhat Torah. La célébration de Chemini Atséret/Simhat Torah se caractérise par les danses des hommes portant les rouleaux de la Torah - les cinq Livres de Moïse, ainsi que par la récitation du dernier et du premier chapitre du Pentateuque, renouvelant le cycle annuel de la lecture hebdomadaire. Au crépuscule, de nombreuses communautés continuent les festivités souvent à l'extérieur, les restrictions rituelles imposées dans la journée étant alors levées.

Hanouccah Hanouccah, qui commence le 25 Kislev (ordinairement en décembre) commémore le triomphe des juifs, sous la direction des Maccabées, sur les Grecs (164 avant l'ère chrétienne): la victoire militaire de la petite nation juive contre la puissante Grèce et la victoire spirituelle de la foi juive sur l'hellénisme. La sainteté de la fête réside dans cet aspect spirituel et dans le miracle de la fiole d'huile d'olive consacrée qui suffisait pour allumer le candélabre du Temple pendant une seule journée, et qui dura huit jours, jusqu'à la réinauguration du Temple.

Hanouccah est célébrée en Israël, comme en diaspora, pendant huit jours. L'élément central de cette fête est l'allumage des bougies chaque soir - une bougie le premier soir, deux le second, etc - en commémoration du miracle du Temple. En Israël, le message de Hanouccah souligne avec vigueur le recouvrement de la souveraineté; I'une des coutumes largement suivies en diaspora consiste à offrir un sévivone (toupie). Les différentes faces du sévivone portent les initiales hébraïques du message: "Un grand miracle s'est produit ici"; en diaspora, les initiales signifient "Un grand miracle s'est produit là-bas". En Israël, pendant toute la semaine, les écoliers sont en vacance mais les lieux de travail fonctionnent normalement.

Tou BiChevat, le quinzième jour du mois de Chevat (janvier-février), mentionnée dans les sources rabbiniques comme
le nouvel an des arbres qui sert de référence pour les fruits de l'année sabbatique et la dîme, ne comporte pratiquement pas de rituel propre. Mais c'est devenu la journée où la population, en particulier les écoliers, plantent des arbres, contribuant ainsi à l'intense reboisement entrepris par le Keren Kayémet leIsraël (le Fonds national juif) et les autorités locales. Bien qu'il fasse encore froid, c'est durant ce mois que les arbres fruitiers fleurissent, à commencer par l'amandier.

Pourim Pourim, autre fête instituée par les autorités rabbiniques, tombe le 14 Adar (le 15 Adar dans les villes fortifiées), au début du printemps. Comme le relate le Rouleau d'Esther, la fête de Pourim commémore la délivrance des juifs menacés d'extermination dans l'Empire perse d'Artaxerxès. Cette fête, qui prescrit une joie sans les barrières habituelles, compense la solennité de la plupart des autres fêtes juives. Les écoliers sont en congé, des festivités publiques sont organisées, la presse publie des canulars rappelant ceux du ler avril, les enfants (et les adultes) se déguisent, et la lecture du Rouleau d'Esther est ponctuée par les interventions bruyantes des auditeurs chaque fois que le nom d'Haman est prononcé. Les juifs orthodoxes se laissent aller, dans certaines limites, à l'ébriété, et procèdent à l'accomplissement de toutes les prescriptions: dons d'aumônes, lectures soir et matin du Rouleau d'Esther, échanges de mets et plantureux repas de fête.

Pâque :roll: :idea:
(Pessah) Le 15 Nissan, au printemps, est le jour de Pâque (Pessah), la fête de la sortie d'Egypte (vers le XIIIe siècle avant l'ère chrétienne) et de la libération de l'esclavage. La liberté est en fait la note dominante de Pâque. Les préparatifs de Pâque commencent bien avant la fête, les foyers et les entreprises se débarrassant de toute trace de hametz - le levain et tout ce qui en contient - conformément aux prescriptions de la Torah (Ex. 12:15-20). La veille de la fête est consacrée à des pratiques préparatoires dont l'incinération des restes de nourriture interdite.

:D Le soir de la fête se déroule la cérémonie du séder, :D avec la lecture de la Haggadah, récit minutieux de l'esclavage et de l'Exode d'Egypte :D *. Lors de ce repas de fête, la famille réunie consomme des mets traditionnels, en particulier la matsa - le pain azyme. Les pratiques du lendemain ressemblent à celles des autres fêtes de pèlerinage.

*[Et c'est là que vous disiez qu'on apprenait aux enfants le respect de l'étranger car les Hébreux avaient connu l'exil . Je me souviens plus des mots exacts mais c'était très bien dit :!: ]

Pâque vient probablement au second rang après Yom Kippour en matière d'observance par les non-pratiquants. Par ailleurs, un rituel laïc de Pâque, se fondant sur les aspects agricoles de la fête, est pratiqué dans certains kibboutzim. C'est une fête du printemps, une fête de la liberté, et c'est la date de la récolte des premières céréales. Pâque comprend également la semaine "intermédiaire" - cinq jours de demi-fête consacrés à une prière plus longue qu'à l'accoutumée et aux loisirs, pour se terminer par un dernier jour de fête chômé.

Journée du Souvenir de la Shoah Moins d'une semaine après Pâque, est célébrée la journée du souvenir des héros et des martyrs de la Shoah, et le peuple d'Israël tout entier évoque la mémoire des six
millions de martyrs juifs victimes des nazis. Ce jour-là, une sirène retentit à dix heures du matin et la nation observe deux minutes de silence, s'engageant "à se souvenir et à rappeler aux autres le devoir de ne jamais oublier".

Journée du Souvenir La journée du Souvenir des soldats tombés pour la défense d'Israël est commémorée une semaine plus tard, à la mémoire de ceux qui sont morts dans les combats pour la création de l'Etat d'Israël et pour sa défense. A 20 heures la veille et à 11 heures, une sirène retentit pendant deux minutes et, en silence, la nation tout entière se souvient de sa dette et exprime sa reconnaissance éternelle à ses fils et à ses filles qui ont donné leur vie pour que le pays parvienne à l'indépendance et poursuive son existence.

Jour de l'Indépen- dance 2003 Cette journée est immédiatement suivie par le jour de l'Indépendance (5 Iyar), l'anniversaire de la Proclamation de la création de l'Etat d'Israël, le 14 mai 1948. Il ne sagit pas dune célébration centenaire, mais la journée revêt une grande signification pour les nombreux citoyens qui ont personnellement et activement participé à la création du nouvel Etat et ont été les témoins des changements considérables survenus depuis 1948.

La veille du jour de l'Indépendance, les municipalités organisent des célébrations publiques, les haut-parleurs diffusent de la musique populaire et les foules descendent dans la rue pour participer à l'atmosphère de la fête. Dans la plupart des synagogues ont lieu des offices spéciaux marquant la renaissance nationale dIsraël, au cours desquels sont récités les hymnes de louange qui composent le Hallel.

Le jour de l'Indépendance, de nombreux citoyens se rendent sur les champs de bataille de la guerre d'Indépendance et visitent les monuments aux morts. Ils partent aussi en excursion et, d'une façon générale, passent la journée en plein air, agrémentée de pique-niques et de barbecues.

C'est ce jour-là que sont décernés les Prix Israël de littérature, des arts et des sciences et qu'a lieu le concours international de Bible organisé pour la jeunesse juive. Les bases militaires sont ouvertes au public et l'armée de l'air et la marine procèdent à des parades militaires.

Lag Ba'Omer (18 Iyar), le trente-troisième jour du décompte des semaines entre Pâque et Chavouot, commémorant les événements de l'époque de la révolte de Bar Kochba contre Rome (132-135 de l'ère chrétienne), est devenue une célébration populaire chez les enfants qui organisent de grands feux de camp.

Le jour de Jérusalem est célébré le 28 Iyar, environ une semaine avant Chavouot, et commémore la réunification en 1967 de Jérusalem, capitale d'Israël, après être restée divisée durant dix-neuf ans par des murs de béton et des barbelés. I1 est rappelé en ce jour que Jérusalem est "le point focal de l'histoire juive, le symbole de sa grandeur passée, de ses réalisations spirituelles et de son renouveau moderne". Le Hallel est récité dans certaines synagogues.

Chavouot
Chavouot, la troisième des fêtes de pèlerinage, tombe le 6 Sivan, sept semaines après Pâque, à la fin de la récolte de l'orge et au début de la récolte du blé. La Torah (Deut. 16:10) la qualifie de fête des semaines (en hébreu Chavouot) dont le décompte s'effectue à partir de Pâque, et la décrit comme le moment privilégié où les prémices des céréales et des fruits étaient offertes aux prêtres dans le Temple. Son autre définition - célébration du don de la Torah au Sinaï - est d'origine rabbinique. Chavouot est célébrée chez les orthodoxes par une nuit d'étude des textes religieux et, à Jérusalem, par un immense rassemblement des fidèles au Mur occidental. Dans les kibboutzim, la fête marque le point culminant de la récolte des céréales et de la maturation des premiers fruits, dont les sept espèces mentionnées dans la Bible (blé, orge, raisin, figue, grenade, olive et datte).

Le long été jusqu'à Roch Hachanah est ponctué par le 9 Av (Ticha be'Av, qui tombe en juillet ou début août), l'anniversaire de la destruction des premier et deuxième Temples. Ce jour-là, sont observés plusieurs rites de deuil et de privation, comme à Kippour (notamment une journée entière de jeûne).

Certaines communautés observent d'autres rites en fonction de leur origine ethnique. Parmi les célébrations les plus connues, on peut citer la Mimouna, au lendemain de Pâque, célébrant le renouveau de la nature et ses bénédictions, caractéristique du judaïsme marocain; et, après Souccot, la Saharana du judaïsme kurde, la fête nationale des juifs au Kurdistan. Citons également la fête du Sigd de la communauté juive éthiopienne, célébrée à la mi-novembre, en Ethiopie, pour exprimer la nostalgie de Sion, et en Israël aujourd'hui pour exprimer leur reconnaissance.

Ainsi Israël, à travers la diversité de sa population et de ses modes de vie, célèbre le cycle des fêtes juives tout en soulignant le caractère juif du pays et sa centralité pour le judaïsme.

Le calendrier des fêtes juives

Nom de la fête Date
hébraïque Date
grégorienne
5764
2003
Roch Hachanah 1-2 Tichri 27-28 septembre
Jeûne de Guedaliah
3 Tichri 29 septembre
Yom Kippour 10 Tichri 6 octobre
Souccot 15-21 Tichri 11-17 octobre
Chemini Atséret-Simhat Torah 22 Tichri 18 octobre
Hanouccah 25 Kislev -
2 Tévet 20-27 décembre
2004
Tou BiChevat 15 Chevat 7 février
Jeûne d'Esther
- rappelant le jeûne de trois jours de la reine Esther avant sa tentative de persuader Artaxerxès d'annuler les projets d'extermination de son conseiller, le terrible Haman (Vle siècle avant l'ère chrétienne)

11 Adar 4 mars
Pourim 14 ou 15 Adar 7 ou 8 mars
Pâque 15-21 Nisan 6-12 avril
Journée du Souvenir des héros et des martyrs de la Shoah 28 Nisan 19 avril
Journée du Souvenir 5 Iyar 26 avril
Jour de l'Indépendance 6 Iyar 27 avril
Lag B'Omer 18 Iyar 9 mai
Jour de Jérusalem 28 Iyar 19 mai
Chavouot 6 Sivan 26 mai
Jeûne du 17 Tamouz
- jeûne rappelant la date où l'armée babylonienne (586 av.) et plus tard 1'armée romaine (70 ap.) percèrent une brèche dans les murailles de Jérusalem, avant la destruction du premier et ultérieurement du deuxième Temple.
17 Tamouz 6 juillet
Neuf Av
9 Av 27 juillet
5765

Roch Hachanah 1-2 Tichri 16-17 septembre
Jeûne de Guedaliah
3 Tichri 18 septembre
Yom Kippour 10 Tichri 25 septembre
Souccot 15-21 Tichri 30 septembre - 6 octobre
Chemini Atséret-Simhat Torah 22 Tichri 7 octobre
Hanouccah 25 Kislev -
2 Tévet 8-15 décembre

Hebrew
Copyright ©2004 The State of Israel. All rights reserved Terms of use Use of cookies


Dernière édition par Delcambre le 15 Juil 2005, 13:49, édité 2 fois au total.

Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 20 Juil 2005, 10:37 
Bonjour,

il me semble avoir lu que vous auriez ecrit :

« Vous savez, les juifs et les musulmans sont par les textes plus proches entre eux que des chrétiens »

J'ai envie de repondre : ce n'est pas parce que quelqu'un vous a plagié, et en plus en s'emmelant les pinceaux (ce doit etre l'effet du telephone arabe ?), que l'on est "proche" de lui meme dans les textes !
:)))

Le coran parle des gens qui se moquaient de Mahomet : evidemment, les juifs meme de l'epoque ont du commencer par rire en l'entendant ...

Cordialement

Elie

:arrow: :arrow: :arrow: :arrow:
Merci , chère Elisseievna , j'ai pris la liberté d'alimenter votre " fil " pour que vous soyez toujours présente parmi nous . Votre remarque est , comme toujours , fort pertinente :wink:


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 20 Juil 2005, 12:50 
Ha la la, me voici forcée d'intervenir ...

C'était juste un message privé, je n'aurais pas cede a mon envie de repondre ceci, en le formulant TEL QUEL, et EN PUBLIC.

Non pas pour dissimuler mes idées, mais pour ne pas blesser inutilement des gens; il faudrait ajouter tant de choses pour ne pas être comprise de travers...

La réaction des juifs du temps de Mahomet s'explique, mais je ne preconise pas du tout la moquerie, et je respecte les gens qui essayent de donner une interpretation intelligente et "fraternelle" du coran.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 20 Juil 2005, 13:11 
Swiss cheese & chocolate

Enregistré le: 06 Mai 2005, 09:35
Messages: 866
Localisation: CH
Mais un certain nombre d'entre eux le font avec une idée derrière la tête, ont deux visages et un double discours. Comment faites-vous la différence?
-


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 07 Aoû 2005, 09:19 
Merci à Elisseievna d'avoir indiqué cet article extrêmement intéressant , mais rendu difficilement compréhensible , à cause de mots arabes non traduits. J'en ai traduit quelques uns pour rendre le texte lisible !



http:/news.stcom.net/modules.php?name=News&file=article&sid=1511
(voir adresse exacte à la fin du post suivant de Elisseievna )

khotba: Qu'est ce que le Djihad [khotba=sermon]

Qu'est ce que le Djihad ?(guerre sainte)
Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Le mot Djihad est dérivé de «Juhd », qui signifie « faire des efforts substantiels ». La définition du mot Djihad lui-même a été défini dans le dictionnaire arabe comme: « faire le plus grand effort pour atteindre quelque chose d’aimé ou de se sauver de quelque chose de détesté. »Les savants du Fiqh (jurisprudence islamique) ont reconnu que le Djihad en terme Shar’i(législation islamique) signifie: « Combattre dans le chemin d'Allah ou de tout ce qui peut faciliter ce cours ».

Sourate Al-Hajj (Le pélerinage):

38. Allah prend la défense de ceux qui croient. Allah n'aime aucun traître ingrat.
39. Autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués (de se défendre) - parce que vraiment ils sont lésés; et Allah est certes Capable de les secourir.
40. Ceux qui ont été expulsés de leurs demeures, - contre toute justice, simplement parce qu'ils disaient: ‹Allah est notre Seigneur›. - Si Allah ne repoussait pas les gens les uns par les autres, les ermitages seraient démolis, ainsi que les églises, les synagogues et les mosquées où le nom d'Allah est beaucoup invoqué. Allah soutient, certes, ceux qui soutiennent (Sa Religion). Allah est assurément Fort et Puissant.
41. Ceux qui, si Nous leur donnons la puissance sur terre, accomplissent la Salat,(prière) acquittent la Zakat,(aumône) ordonnent le convenable et interdisent le blâmable. Cependant, l'issue finale de toute chose appartient à Allah.
42. Et s'ils te traitent de menteur, [sache que] le peuple de Noé, les Aad, les Tamud avant eux, ont aussi crié au mensonge (à l'égard de leurs messagers),
43. De même que le peuple d'Abraham, le peuple de Lot.
44. Et les gens de Madyan. Et Moïse fut traité de menteur; Puis, J'ai donné un répit aux mécréants, ensuite Je les ai saisis. Et quelle fut Ma réprobation!

Les règles du Djihad :

Il y a deux types de Djihad contre les kouffars (mécréants). (pluriel de kâfir=mécréant; ici cela désigne les non musulmans !)

1 - Le Djihad offensif : (ce sont les musulmans qui attaquent)

Quand les musulmans lancent une attaque offensive. Si cette attaque est contre des kouffars (mécréants) qui ont précédemment reçu le message de l'Islam, alors il est préférable de les appeler à l'Islam avant de commencer l'attaque. Si le message de l'Islam ne les a pas encore atteints, alors les kouffars doivent être invité à l'Islam, si elles rejettent cette vraie foi, alors ils devront payer la Jizyah (capitation). S’ils refusent de se soumettre au paiement de la Jizyah, les musulmans doivent alors lutter contre eux.

Avec ce type de Jihad les kouffars qui complotent contre les musulmans sont

repoussés et leurs coeurs sont remplis avec crainte, de sorte qu'ils ne réussissent pas leurs plans. Le Djihad offensif est Fardh Kifayah(obligation collective), dont le but est d'assurer que les kouffars(infidèles) restent terrorisés et à l’écart des méfaits permettant au message de l'Islam d’être propagé sans aucune obstruction.

Si un groupe de musulmans s'acquitte de cette obligation alors il sera suffisant au nom de tous les musulmans, mais s’il n'y a aucun musulman qui s’acquitte de cette obligation tous seront considérés pécheurs.

Il est énoncé dans Fatawa Shami: « On exige de l'Imam (chef) des musulmans qu’il expédie l'armée régulièrement une fois ou deux fois par an vers les pays de koufr(l'infidélité). C'est également le devoir de tous les musulmans d’aider l’Imam dans cette noble cause. Si l'Imam n'envoie pas d’armée, alors il sera considéré comme pécheur.

La majorité du Djihad entreprit à l’époque de notre Prophète Muhammad (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) entrait dans la catégorie de Djihad offensif.

Le Qur'an(le coran) a invité les musulmans à entreprendre le Djihad offensif et quand cette obligation est acquittée d'une manière satisfaisante il n’y a aucun besoin apparent de jihad défensif. Quand les musulmans négligent cette importante obligation alors ils sont soumis au Djihad défensif et ceci est devenu, malheureusement, largement commun de notre temps

2. Le Djihad défensif:( Les musulmans sont appelés à se défendre contre des non musulmans)

Le Djihad défensif, est défini par un ennemi kafir (non musulman)attaquant les musulmans, les forçant dans une position de défense. C'est une des obligations les plus importantes pour les musulmans. En faisant des recherches et en étudiant le travail de Djihad de nos prédécesseurs (salafs)(Anciens), nous comprenons que le Djihad est considéré Fardh ‘Ayn (obligation individuelle)dans les conditions suivantes:

a - Quand les mécréants attaquent un pays ou une ville appartenant aux musulmans ou s' ils prennent les commandes d'un pays musulman.

b - Quand les mécréants prennent des captifs musulmans.

c - Quand une femme musulmane est retenue par les koufars(non musulmans), lui assurer la liberté est fardh(obligation) pour la Oummah (communauté)musulmane entière.

d - Quand l'Imam (chef) des musulmans leur ordonne d’aller au Djihad.

e - Quand les koufars et les musulmans se font face sur le champ de bataille et que la bataille a lieu.

L'explication du Fardh ‘Ayn(obligation individuelle) est que chaque personne ira au Djihad (combat)au point que le fils s’élancera sans la permission de son père, l'épouse sans la permission de son mari, le débiteur sans la permission du créancier.

Le Djihad devient fardh(devoir , obligation), premièrement sur tous les musulmans se trouvant dans le secteur attaqué. Si les musulmans ne sont pas suffisants ou ils n'accomplissent pas ce Djihad, alors il est obligatoire pour tous les musulmans des proches villes ou campagnes d’y assister. S’ils ne sont pas non plus suffisants, alors il sera fardh (obligation , devoir)aux proches pays jusqu'à ce que le fardh(obligation) s'étende de l'est à l'ouest.

En discutant l'issue du Djihad défensif, l’Imam Ibn Taymiyah (‘aleyhi Rahmatullah)(Sur lui soit la miséricorde d'Allah) écrit: « Le Djihad défensif signifie combattre pour défendre notre religion et notre honneur, c'est l'obligation la plus importante. Il n'y a aucune obligation considérée plus nécessaire d’être appliquée après l’Iman que le combat contre un ennemi qui a attaqué pour corrompre notre monde et notre au-delà. Il n'y a aucune condition pour ce Djihad, même pas la nécessité d’un voyage ou des problèmes de santé, en fait chaque individu doit affronter l'ennemi selon ces capacités. »

Nous avons également appris des écritures de nos savants que le Djihad devient non seulement Fardh ‘Ayn(obligation individuelle pour chaque musulman)) quand les ennemis attaquent, mais également quand l'ennemi est à une distance de voyage shar’i (légalement prescrit)(77km (à l’époque ndt)), le Djihad alors devient fardh(obligation) pour cette ville.

Le Djihad dans le Qur'an (Coran)

La question du Djihad a été discutée, particulièrement soulignée et considérablement détaillée dans le Qur'an. Il y a consensus d'opinion parmi les chercheurs du Qur'an, qu’aucune autre action n’a été particulièrement détaillée comme le Djihad.

Allah a révélé beaucoup de Sourates (chapitres) dans le Qur'an principalement pour guider les croyants sur ce chemin. La question du Djihad a été exprimée de différentes manières, dans de nombreux versets du Qur'an. Les versets expliquent en détail l'objectif et les avantages évidents du Djihad. Le statut du Moujahid (combattant)est honoré dans le Qur'an et il y a beaucoup de versets qui avertit des dangers d’abandonner le Djihad.

Ce propos est si souligné que certains commentateurs savants du Qur'an ont déclaré que le sujet principal du Qur'an est le Djihad. (la guerre sainte)

La terminologie « Jihad - fi – Sabilillah », qui signifie Djihad(Effort de combat) dans le chemin d'Allah, a été employée dans le Qur'an 26 fois et le mot spécifique, Qital (combat pour tuer ), utilisé dans le contexte du combat dans le chemin d'Allah, est mentionnée dans le Qur'an 79 fois.

Il y a des Sourates entières dans le Qur’an (Coran), qui ont été révélées, expliquant les règles, les vertus du Djihad (Guerre sainte)et l'avertissement contre ceux qui délaissent le Djihad; Comme Al Anfal,(le butin)(sourate le butin, sourate 8) (également connue sous le nom de Sourate Badr(la victoire de Badr en 624 )et Al Baqarah. (la vache , sourate 2)

Les Sourates Al Baqarah,(la vache , sourate 2) ) An Nisa (les femmes, sourate 4))et Al Maïdah (sourate 5r, la table servie)enferment de grands passages sur le Djihad

et dans la Sourate Al Hadid(le Fer , sourate 57), les armes de Djihad sont détaillées. Il y a des sourates qui sont nommées d’après le nom des batailles, telles que Al Ahzaab (sourate les Partis , sourate 33)(bataille du du Fossé), la Sourate Al Qital (combat), Al Fath (victoire) et As Saff (rangées). Les titres de ces Sourates illustrent clairement les thèmes du Djihad. (combat)

Dans la Sourate Al ‘Adiyat (Celles qui galopent , sourate 100)un serment a été pris sur les chevaux des Mujahideen (combattants)et plus loin dans la Sourate An Nasr(la victoire , sourate 110), une révolution mondiale et la propagation de l'Islam a été mentionnée à travers le Djihad.

La vérité est qu'un musulman qui lit le Qur’an avec dévotion est résolu d’atteindre le champ de bataille afin d'atteindre la réalité du Djihad.

C'est seulement pour cette raison que les koufars conspirent à maintenir les musulmans loin de la compréhension du Qur'an, sachant que les musulmans qui comprennent le Qur'an, ne se laisseront pas distancer du Djihad.

Le Djihad dans les Hadiths

Allah Soubhanahou wa Ta’ala(Gloire à Allah le très Haut) a ordonné à Son aimé Prophète Muhammad (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) de combattre et d’inviter les croyants à combattre. Le Saint Prophète (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) a accompli complètement ces deux devoirs. Pour cette raison, il y a des milliers de Hadiths du Prophète (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) concernant le Djihad.

Les Muhadithin (experts dans le domaine des Hadiths) ont compilé les dires et les actions du Prophète (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) concernant le Djihad.

Pour développer une meilleure compréhension de ce sujet, il faut étudier ces compilations qui démontrent clairement l'importance du Djihad.

Aucune action ne peut concurrencer le Djihad

Abou Houraira (qu’Allah soit satisfait de lui) rapporta: « Un homme vint voir le Messager d’Allah (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) et lui dit: « Montre-moi une oeuvre qui équivaut (en récompense) au Djihad.» Le Messager d’Allah (saluts et bénédictions d’Allah sur lui ) lui dit: « Je n’en trouve pas de pareil.» Puis il lui demanda: « Dès que le Moujahid (le combattant musulman) part pour le Jihad, peux-tu entrer dans ta mosquée pour faire la prière sans interruption et jeûner sans jamais rompre ton jeûne ? » L‘homme s’exclama: « Qui pourrait endurer cela »?

( Moukhtassar (sommaire) Sahih Al Boukhari, kitab al Jihad, hadith n°1)

Explication.

La vertu d'une action est basée sur son importance et son statut élevé. En plus du fait que le but du Jihad est d’élever la Parole d’Allah et ceci ne peut pas être réalisé sans Jihad. Pour cette raison l’action la plus vertueuse indiqué dans ce hadith est le Jihad. Comprendre cette action vertueuse par l'esprit humain peut paraître difficile, mais seule la grâce et la miséricorde d’Allah peuvent nous éclairer à cet égard. Quand nous examinons les lois religieuses pour nous fournir les raisons pour lesquelles le Jihad est l’action la plus vertueuse, nous pouvons montrer qu’il est le protecteur de toutes les autres actions. C'est grâce au Jihad qu’il est aisé aux musulmans de pouvoir mener leur façon de vivre et de s’acquitter de toutes leurs obligations sans crainte de l'ennemi. Quand le Jihad est négligé, il est inévitable que les kouffar soumettront les musulmans et dont le résultat sera la rupture de leur mode de vie islamique.

L’autre raison qui fait que le Jihad est l’action la plus vertueuse et qui est différente des autres actions, c’est qu'une personne sacrifie ses deux choses aimées qui sont, sa vie et ses biens. On peut facilement conclure par cette explication pourquoi aucune autre action ne peut concurrencer le Jihad. En référence à d’autres Ahadith (traditions)ou la priorité a été accordée à d'autres actions, ce fut sur un aspect spécifique. Généralement les savants du Hadith ont accordé la priorité au Jihad en analysant les particularités du Hadith ci-dessus.

Un grand savant du Hadith, Kazi Ayadh Maliki, déclare que le statut élevé accordé au Jihad dans ce hadith fait qu’aucune action ne peut valoir le Jihad.

Fathul Bari (Chrah Boukhari), p5, Vol.6.

La valeur du Mujahid (combattant)

Abou Sa’id -Que Dieu l’agrée- a rapporté qu’on demanda à l’Envoyé d’Allah –Qu’Allah lui accorde Sa Grâce et Sa Paix-: “ O Envoyé d’Allah ! Quel est l’homme qui a le plus de mérite?”. II répondit: “Un croyant qui combat dans la voie d’Allah avec sa personne et ses biens”. -Qui après, demanda-ton de nouveau. -Un croyant qui vit dans un défilé d’une montagne craignant Allah en épargnant les gens de ses méfaits”.

Explication.

Selon de ce hadiths, il est clair que la personne qui fait le Jihad dans le chemin d'Allah est plus supérieure aux autres musulmans. De même, ceci a été clairement énoncé dans le Qur’an:

“ 95.Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux - sauf ceux qui ont quelques infirmité - et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d'Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d'excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense; 96. Des grades de supériorité de Sa part ainsi qu'un pardon et une miséricorde. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.” Sourate An Nissa.(sourate 4 les femmes , verset 97/95)

Il est question de la grande et importante vertu du Jihad auquel le Prophète, qu’Allah lui accorde Sa Grâce et Sa Paix, a participé personnellement et a tellement poussé ses compagnons dans cette voie de sorte qu'il n'y eu aucun acte plus aimé et plus vertueux aux yeux des Sahabas(compagnons du prophète) que le Jihad. Voici quelques exemples de l'amour du Jihad parmi les Sahabas (compagnons)(qu’Allah soit satisfait d’eux).

'Umar (Qu’Allah soit satisfait de lui) a dit : « Faire le Hajj car c'est une bonne action, Allah nous a ordonné d’exécuter le Hajj et le Jihad est encore meilleur. »

Kanzul ‘Ummal (recueil de hadith), (p258, vol. 2).

Abu Huraira (Qu’Allah soit satisfait de lui) a dit : « La protection des frontières musulmanes dans le chemin d'Allah (Jihad) est plus aimée à moi que mon adoration d’Allah la nuit de Qadr(la nuit du destin) (Lailatul Qadr) devant al Hajara Aswad (la pierre noire dans le coin de la Ka’ba).

Quand le moment fut venu pour Khalid Ibn Walid (Qu’Allah soit satisfait de lui) de quitter ce monde, il dit : « J'ai cherché dans tous les endroits possible à atteindre la Shahadah(le martyre), mais il était écrit dans ma destinée que je devais mourir dans mon lit. Mon avis concernant cela est qu’il n’y a pas d’action qui me soit plus chère que mon attente avec mon cheval et mon bouclier dans l'obscurité de la nuit, le ciel scintillant suite à la pluie, attendant le début de l'aube, de sorte que je puisse attaquer l'ennemi. »

Al Jihad par Ibn Mubarak, (p88).

Ibn Munzir rapporte que 'Umar (Qu’Allah soit satisfait de lui) a demandé aux personnes lors d’un rassemblement : « Quelle personne atteindra la plus grande vertu et la plus grande récompense? Les gens suggérèrent la Zakat (aumône)et la Salate(prière) et ont convenu que le rang le plus élevé est celui de l'Amir ul Mouminin(commandeur des croyants) (‘Umar lui-même). Puis ils ont commencé à citer d'autres individus. ‘Umar (Qu’Allah soit satisfait de lui) leur dit alors : « Vous dirais-je que la meilleure personne en termes de vertu qui est encore plus haute que l'Amir ul Mouminin (le chef des croyants)? Les gens répondirent : « S’il vous plait, dites le nous ! » Il répondit : « Cette petite personne qui tient les rênes de son cheval en Syrie protégeant l'armée musulmane, ignorant l’animal sauvage qui pourrait le déchiqueter, l’insecte qui le mordra ou si l’armée ennemi attaque. Cette personne est plus haute en rang que les personnes que vous avez mentionnées et il sont plus élevés en vertu que l'Amir ul Mouminin.(le calife , commandeur des croyants) »

Kanzul Ummal, (p289, vol. 2).

Abou Bakr (Qu’Allah soit satisfait de lui) avait l’habitude de marcher pour accompagner les Moujahideen (combattants islamique) jusqu’au périphéries de Madinah. (Médine)

Sunan Kubra Baihaqi, (p173, vol. 9).

On rapporte dans un récit de Kanzul ‘Ummal qu'une personne est venue à ‘Umar (Qu’Allah soit satisfait de lui) et a demandé un cheval. ‘Umar (Qu’Allah soit satisfait de lui) a placé la selle sur le cheval et quand cette personne a commencé à le conduire, 'Umar (Qu’Allah soit satisfait de lui) a suivi cette personne et lui demanda de ne pas l’oublier dans ses invocations. Quand ‘Umar (Qu’Allah soit satisfait de lui) retourna, cette personne dit, " 0 Allah donnent à ‘Umar la meilleure des récompense. "

Kanzul Ummal, (p289, vol. 2).

Puisse Allah nous donner la capacité de suivre la voie des Sahabas(compagnons) dans leur amour pour le Djihad. Ameen.

Le grade des Moujahideen. (combattants)

Abou Horaira, Qu’Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Messager d’Allah (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) a dit: “Celui qui croit en Allah et en Son En­voyé, s’acquitte de la prière, et jeûne le mois de Ramadhan, il incombe à Allah de le faire entrer au Paradis, qu’il ait combattu dans la voie d’Allah ou qu’il n’ait jamais quitté le pays ou il est né”. On lui demanda: “0 Envoyé d’Allah! N’allons-nous pas annoncer cette bonne nouvelle aux gens?”. Il répondit: “Au Paradis il y a cent degrés qu’Allah a préparés à ceux qui combattent dans Sa voie, entre deux degrés, il existe un espace équivalent à la distance qui sépare le ciel de la terre. Lorsque vous demandez à Allah de vous rétribuer le Paradis, que ce soit le Firdaws (le jardin du Paradis) car il est le meilleur et le plus élevé degré du Paradis, au-dessus duquel se trouve le Trône du Miséricordieux, d’où prennent source les fleuves du Paradis”.

Rapporté par Al Boukhari

Explication

Quand un Mujahid (combattant)sacrifie sa richesse et vie pour élever la religion d'Allah, Allah, en échange lui donnera des hauts rangs fil Jannah(paradis), le jour du jugement. Ce hadih annonce que la distance entre deux niveaux fil Jannah(dans le paradis), équivaut à la distance qui se trouve entre la terre et le ciel. Cette référence est pour illustrer la grandeur du Jannah (paradis)et dans un hadith rapporté Tirmizi, la distance entre deux niveaux fil Jannah(dans le paradis) fait référence à 100 ans tandis que dans un hadith rapporté par Tabrani cette distance est de 500 ans.

La grandeur de ces Jannahs (paradis, littéralement jardins)peut être encore prouvée par un autre hadith rapporté par Tirmizi dans lequel il est affirmé que, tout l’univers pourrait être placé dans seulement un de ces catégories de Jannah. Allah a créé ces Jannahs comme cadeau en échange des sacrifices et de la noble action qu’est le Jihad. Il est dit dans ce hadith que le Créateur de ces Jannah est Allah lui-même. On peut apprécier la douceur de ce hadith par les mots mentionnés ci-dessus. Sans aucun doute, les Moujahids, pour qui Allah, lui-même, a créé ces différents Jannah, sont très chanceux

Shah Waliullah dans l'explication du hadith ci-dessus, dit du fait que la religion d'Allah doit être élevée par le Jihad, la récompense du Mujahid est également élevée. Hujjatullahil Baligha, (p548).

Aujourd'hui, les musulmans doivent rétablir cette noble entreprise qu’est le Jihad fisabilillah(le combat pour Dieu) de sorte qu'ils puissent atteindre ces grandes vertus.

Le Palais pour le Shaheed (le martyr)

Samora (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit: Le Prophète (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « J’ai vu cette nuit en songe deux hommes venir vers moi. Ils m’ont enlevé vers l’arbre, puis m’ont fait entrer dans une maison plus belle et plus magnifique telle que je n’en ai jamais vu de plus somptueuse, et ils m’ont dit: « Cette maison, c’est la demeure des martyrs. » » Sahih Al Boukhari. (extrait d’un long hadith don’t l’intégralité du texte se trouve à la fin).

Explication.

Le statut grandiose du Shaheed(martyr) est énoncé clairement dans ce hadith. Le beau palais du Shaheed (martyr)dans le paradis a été montré au Prophète (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) la nuit du Mira’aj (ascension)(quand il est monté aux cieux). le Shaheed(martyr) a sacrifié sa vie pour le combat dans le chemin d'Allah et ce sacrifice est son plus digne et son plus aimé bien. Allah le bénit et l'honore donc avec ces grades et ces rangs élevées et le couvre de Son pardon et de Sa miséricorde. Allah Soubhanahou wa Ta’ala dit le Saint Quran: Sourate Al -i- ‘Imran : (sourate 3,verset 151/157)
« 157. Et si vous êtes tués dans le sentier d'Allah ou si vous mourez, un pardon de la part d'Allah et une miséricorde valent mieux que ce qu'ils amassent. »

C'est en raison de cet honneur d'Allah que les actions du Shaheed (martyr)dureront toujours comme Allah Soubhanahou wa Ta’ala (Gloire au Très Haut)dit : Sourate Muhammad :(sourate 47 ,verset 5/4)

«4 … Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions. »

Le respect et l'honneur du Shaheed(martyr) est tel que les musulmans ont été interdit d'appeler les Shuhadah(martyrs) morts parce qu'ils sont vivants comme Allah Soubhanahou wa Ta’ala dit: Sourate Al Baqarah : (sourate 2, verset 149/154 :

« 154. Et ne dites pas de ceux qui sont tués dans le sentier d'Allah qu'ils sont morts. Au contraire ils sont vivants, mais vous en êtes inconscients. »

Non seulement les musulmans sont interdits d'appeler les Shuhadah (martyrs)morts mais aussi de penser qu’ils sont comme morts, parce que le Shaheed (martyr)a sacrifié sa vie pour une si grande cause, qu’Allah Soubhanahou wa Ta’ala dit : Sourate Al -i- ‘Imran : (sourate 3, verset 163/169)

« 169. Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d'Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus 170. et joyeux de la faveur qu'Allah leur a accordée, et ravis que ceux qui sont restés derrière eux et ne les ont pas encore rejoints, ne connaîtront aucune crainte et ne seront point affligés. »

Une autre raison de ces hauts rangs et de ces vertus pour le Shaheed,(martyr) est parce qu'il a exécuté le meilleur Jihad. Le meilleur Jihad est décrit dans le hadith suivant : « Jabir rapporte qu'une personne a demandé, " 0 Prophète d'Allah, quel est le meilleur Jihad? " Le Prophète (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) dit : " le meilleur Jihad est que les jarêts de votre cheval soient tranchéset que votre sang soit versé (Shahadah). »

Rapporté par Ibn Hibban, Ibn Maja, At Targheeb Wat Tarheeb, (p438, vol. 2.)

Par conséquent, le Jihad est le meilleur acte et la meilleure catégorie de Jihad est lorsqu’on atteint la Shahadah(le martyre). Qu’Allah accorde à tous les musulmans le désir pour la Shahadah(le martyre). Ameen.

Les vertus du Shaheed(martyr) sont nombreuses et ont été rapportées dans les livres de Hadith. Voici quelques uns de ces ces hadith :

Jabir Ibn ‘AbdAllah rapporte que lorsque ' Abdullah Ibn ‘Amr Ibn Haram fut Shaheed, le Prophète (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) lui dit, « 0 Jabir! T’informerais-je de la façon dont Allah a honoré votre père? » Il répondit : « S’il vous plait faites le ! » Le Prophète (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « Allah ne parle pas à personne sauf de derrière un voile mais Il a parlé à votre père directement (sans voile). »

Rapporté par Tirmizi. At Targheeb Wat Tarheeb, (p437, vol. 2).

'Obada Ibn Samit a rapporté que le Prophète (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « Allah garanti au Shaheed (martyr)sept présents:

1 Il lui est pardonné à la première goutte de sang.

2 Il voit son rang dans le Jannah.(paradis)

3 Il paré des vêtements de l'Iman.

4 Il est sauf du châtiment de la tombe.

5 Il sera sauf de la grande crainte du jour du jugement.

6 Une couronne d'honneur sera placée sur sa tête.

7 Il intercédera pour 70 membres de sa famille.

Musnad Ahmed, Tabrani, At Targheeb Wat Tarheeb, (p443, vol. 2).

Anas Ibn Malik rapporte que le Prophète (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « Il y a trois types de Shuhadah:(martyrs)

Le premier est une personne qui est allé de l’avant dans le chemin d'Allah (jihad). Son intention n'était pas de combattre ou d’être Shaheed, il s'est joint seulement pour augmenter le nombre des musulmans. Si cette personne; meurt ou est tuée (dans le chemin d'Allah) tous ses péchés seront pardonnés, il sera sauf (préservé)du châtiment de la tombe, il sera sauf de la crainte du jour du jugement et il sera marié aux hoorain (houris)(femmes du Jannah), il portera les vêtements de l'honneur, et une couronne symbolisant l'honneur et la vie éternelle sera placée sur sa tête dans le Janah.

Le deuxième type de Shaheed(martyr) est un homme qui se dispose pour le Jihad, avec ses richesses et sa vie et avec l'intention de la récompense. Son intention était de tuer les mécréants et de ne pas être tué. S' il est tué ou meurt il sera au rang d'Ibrahim(Abraham) (aleyhi salam), qui est un degré honoré, devant le Roi (Allah) qui a pouvoir sur tout.

Le troisième type de Shaheed(martyr) est celui qui se dispose pour le Jihad, avec sa vie et ses richesses, qui recherche la récompense et est déterminé à tuer ou à être tué. S' il est tué ou meurt, il viendra le jour du jugement avec son épée sur ses épaules quand les gens se traîneront sur leurs genoux. Il leur demandera : « Ne ferez vous pas un chemin pour nous comme nous avons sacrifié notre sang et nos richesses pour Allah soubhanahou wa Ta’ala ? » Le Prophète (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) poursuivit : « Je jure par Celui qui tient mon âme entre Ses mains, si cette personne devait dire cela à Ibrahim ou à n'importe quel autre Prophète ils lui feront un chemin reconnaissant leurs devoirs. » Ces Shuhadah marcheront jusqu' aux pupitres de noor sous le trône d'Allah, s’assieront et regarderons le jugement des personnes. La douleur de la mort ne les atteindra pas, ni les difficulté dans les tombes, ni le soufflement dans la trompette ne leur causeront la moindre crainte. Ils ne seront pas angoissés au sujet de leur jugement, ni de la traversée du pont (du Sirat). Ils observeront le jugement et tout ce qu'ils demanderont leur sera donné. Leur intercession sera accepté. Ce qu'ils demanderont dans le Jannah leur sera donné et quelqu'endroit qu’ils choisiront dans le Jannah sera leur.

Rapporté par Bazzaz et Al Baihaqi.

Abu Darda rapporte qu’il a entendu le Prophète (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) dire que le Shaheed intercèdera pour 70 membres de sa famille.

Rapporté par Abou Dawood, dans At Targheeb Wat Tarheeb.

Mujahid a rapporté que Yazid Ibn Shajara était parmi ceux dont les actions prouvaient ls paroles. Il énonca cela lors d’une Khutba (sermon) : « Quand les cieux sont ouverts et quand les rangs des mécréants et des croyants sont face à face, les portes du Paradis et de l'enfer sont ouvertes et les Hoorain (femme du Jannah) qui ont de grands beaux yeux et bien habillées, observent du ciel. Quand un musulman se déplace en avant elle dit : « 0 Allah, renforce ses pas, 0 Allah, soutient le. » Et quand il tourne le dos à l'ennemi, la Hoorain se couvre de son voile de lui et dit : « 0 Allah, pardonne lui. » 0 gens faites des efforts pour cela, puissent mes parents être sacrifiées pour vous, ne déshonorez pas les hoor du Jannah. Quand une personne est Shaheed, à la première goutte de sang tombant sur le sol, ses péchés tombent comme les feuilles fanées des arbres et la Hoorain descend vers lui et essuie la poussière de son visage. Il lui sera alors présenté un cadeau de cent paires de vêtements, qui ne sont pas de fabrication humaine mais du Jannah. » Il a rajouté en outre : « J'ai été informé que les clefs du paradis sont les épées. »

Ibn Mubarak, (p72). At Targheeb Wat Tarheeb, (p444, vol. 2).





Liens connexes
· Plus à propos de Islaam
· Nouvelles transmises par abu-suleyman

--------------------------------------------------------------------------------

L'article le plus lu à propos de Islaam:
Le Sheikh Oussama Ben Laden dans la Guerre des nouveaux Croisés.


Dernière édition par Delcambre le 07 Aoû 2005, 09:54, édité 3 fois au total.

Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 07 Aoû 2005, 09:47 
Bonjour Mme Delcambre,

je vous envoie la copie d'un echange que j'ai eu avec les 2 responsables de plusieurs associations antiracistes de la CEE, je ne dis pas lesquelles parce que c'etait des echanges prives, c'est juste pour info :

Je viens d'avoir un echange avec les fondateurs de XXX, qui estiment que les plus grands dangers sont " Muslim-hate, antisemitism and terrorism" et ont entrepris de "fighting those who equate Islam or Muslims with terrorism", je leur ai repondu qu'ils faudraient qu'ils combattent Rushdie, et que le plus grand probleme actuel etait la haine islamique contre les mecreants.
Il y a resulté que je me suis fait insulter bassement.
Voici les echanges ( ce sont des echanges prives, mais portant sur des points de vue theoriques ... sauf leurs insultes.
C'est important car ils sont responsables d'un organisme de controle de la "diffamation" sur internet , et c'est triste parce qu'ils avaient denoncé clairement Durban.
(nb : dans un des messages je mets que l'islam est un systeme politique discriminatoire et violent : si je m'etais exprimee en public j'aurais precise que je ne parle pas de "l'essence" de l'islam, sur quoi je n'ai rien dire et rien à fiche d'ailleurs (sauf que je ne suis pas mecontente quand certains arrivent a lire exactement le contraire de ce qui est marqué dans les textes pour trouver un sens humaniste), mais que je parlais des textes de l'islam, de leur logique et coherence litterale et des etats islamiques en place, ce qui n'est pas la meme chose).

____________________________________________________________

Theyr initial text :
(opinion)
By XX

29/7/2005- ....
Devastating moments like the murder of Theo van Gogh put their mark on us all and not only caused anger, fear and distrust, but also worsened the already hostile climate towards Muslims in the Netherlands and abroad. All the attacks on Mosques, Muslim schools and institutions after the murder led to more fear and antagonism, on which Dutch government is not picking up as well as they should. As program director of Human Rights First Michael McClintock wrote: ‘we are quite concerned with the Netherlands thin veneer of civility peeling away after the murder of Van Gogh’.

In the meantime we can conclude that the main problems we face on all sides of the ocean are Muslim-hate, antisemitism and terrorism. A few days after the second London bombing I got a phone call in the evening from a colleague at another Dutch NGO. She was disturbed and had a profound question; what does terrorism really have to do with Human Rights and antiracism? I was not surprised by the question. I was in fact rather glad that somebody asked. Nobody really wants to ask this question, or, if they do, they will give you the answer right away: oppression and colonialism and occupation and capitalism all generate terrorism, we therefore need to fight against those, implying that if we as citizens get our government to do whatever terrorists want, they will leave us alone.

I must say that I find this way of thinking to be of an infuriation and disgusting stupidity. Oh sure, let’s all be nice now so Mr. Terrorist will not blow us up, and in fact it is all our fault or our governments fault.

Anyway, I answered my colleague. It is quite simple. Why do we need to fight terrorism?
1. We do not want to be blown-up.
2. We don’t want other people to be blown-up, whatever the reason.
3. Terrorism generates more hostility between groups in our societies.
4. It’s the trinity, and using the trinity is a racist statement. No, I’m not bashing Catholicism here. I’m talking about another trinity; ‘the
Western World, America & Israel’.

Look at the rhetoric of Islamists and other Islamic fundamentalists and extremists, look at the rhetoric of Al Quaida and her affiliated groups, look at their statements when they claim an attack. You will always find the trinity. The western world, those are the Zionists, which equals the United States, which is ruled by Jews, which is the International Zionist conspiracy, with Israel as the colonial lackey of the U.S. and the Western world. There you go.

Terrorists want all those gone, exterminated or converted to Islam. They want to conquer Europe and America to establish ‘the new caliphate’. They are dangerous crackpots that our out to get us, which means everyone of us that does not conform to their demands, be it Muslim, Christian, Jew, black or white or whatever color, shape or creed. So we need to do what we do; fight racism, discrimination, antisemitism and terrorism; we need to create coalitions between people who do not want extremism, people who want to live together in a multi-ethnic, multi-religious and peaceful world. We need to keep on doing our work as NGOs, fighting Muslim Hate, fighting those who equate Islam or Muslims with terrorism, but we also need to fight injustice, war, oppression and poverty – because we are humans, not because of the nasty little ideologies of those who want to rule us by violence and fear.

____________________________________________________________

My answer :

Reading that the 3 most important dangers are hate against muslims etc, I do not know if this is made to laugh or to cry.

The most dangerous hateful mouvment of today is THE HATE OF THE "KUFFARS", of the non believers by the members of the "oumma".
This hate killed in the islamics countries, intellectuals, children and women, IN EVERY COUNTRY the muslims girls going with non muslim boy (honour crime), in the 9/11, in Madrid, in London. In the Molluques, christians men and women were sexually mutilated during a campaign to convert them by force to islam ...
This HATE IS TEACHED from the quran to the book sold in french in Paris.
THIS HATE IS TEACHED TO THE CHILDREN ALL OVER THE WORLD.
see a part of the informations I already gave in year ago :
http://www.valeursactuelles.com/magazin ... b905e7dda0

THE WAR IS DECLARED BY THE MUSLIMS "ACTIVISTS" against the free world, a war where they try to train the majority the muslims, gaving the model of Mahomet himself.
It is not only hate of non muslims, it is killing of them.
IN BOOKS PUBLISHED IN FRANCE, you can read the preparation of mind to the NUCLEAR DESTRUCTIONS OF ENTIRE POPULATIONS OF NON BELIEVERS, BECAUSE THEY ARE NON BELIEVERS, books for adults and CHILDREN, books showing people in CENDERS, and explaining that the quran that describes the destructions of entire populations of non beleivers by god is a TRUE STORY.

You want to fight against those who said that there is a link between islam and terror ?!
Then KILL NASREEN AND RUSHDIE as well ! Fight them !
Read "FAITHFREEDOM.ORG" instead.
If you said that you want to fight those who say that ALL muslims are terrorist, maybe, but you must precise. Unless you are complice of the fatwa to kill. UNLESS you are complice of those who want to inhibit our reaction to this totalitarism.

Just as all the Germans who can read, who were not to poor to think, where guilty of non fighting Hitler, NO MORE, NO LESS, all the muslim who can read, who are not to poor to think, are guilty of non changing/reforming DEEPLY theyr religion ( in fact that would logically be an other religion...), that mixt politic and religion, and for that reason leads to violence.

If you do not want to see that, just wait for the next nuclear bombing.

Elisseievna


To complete the precedent message, I say that every body who declares that he fight "islamophobia", a word that deliberately mix racism and opposition to a religious/political doctrine is an allies of the islamists.
The "fight against islamophobia" is the coverture for the forbiddening of blaspheme against islam, to the islamiq totalitarism.
Do not pretend to be "antiracist" or "antidiscrimination" when you are "against islamophobia", as islam IS a discriminationnist and violent political system.

___________________________________

Reponses :

Your request to the mailing list

Posting of your message titled "Re: "

has been rejected by the list moderator. The moderator gave the
following reason for rejecting your request:

"Your message was deemed inappropriate by the moderator because of
discriminatory and defamatory content."

If you think you can produce insults like that without facing the
consequenses, you are even more mad than I thought. It's not like I
did not give you enough chances to better your behaviour. Anyaway,
enough fun and games. You are now unsubscribed from this list, go
peddle your hate somewhere else.

________________________________________

My answer :

Your comments are silly



The hate is islamic that is all.





I accuse all that try to hide the TEACHING OF HATE AND CALL TO "GENOCIDE" OF THE MECREANT, based on the Quran, to be complice of this HATE AND CALL TO MASS MURDER



WHAT DO YOU DO as "antiracists" AGAINST THE TEXTS FOLLOWING ?

You treathen those who see a link with the teaching of Mahomet to be suited by justice ???



"Muhammad was a terrorist himself therefore terrorism cannot be separated from the true Islam." write Ali Sina

Peaceful muslim have no legitimacy and are persecuted in the muslim countries and even in the West.



WHAT CAN YOU ANSWER TO "FAITHFREEDOM.ORG" ?



If you can see no difference between :

- the denonciation of this murderous doctrine, as it is actually spreaded amoing the majority of muslim,

- and calls to kill muslim made by fascist in Denmark recently,

then I conclude that you are too stupid.
:arrow: :arrow: :arrow: :arrow:

MA REPONSE (my answer):yes , they are too stupid :x ; en français , je dirais plus que stupides , ils sont trop c...!


http://news.stcom.net/modules.php?name= ... e&sid=1511
(adresse pour l'article sur le jihâd du post précédent . Elisseievna avait groupé l'ensemble dans un mail ; Je l'ai dissocié !)


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 29 Aoû 2005, 20:38 
Merci Mme Delcambre pour votre lecture du Coran telqu'il est réellement.

Un plaggia vous avez dit...et " en se mélangeant les pédales"... et vous avez raison...!

Le rejet des 2 principales religions du Livre ( le Judaïsme et le Chritianisme)

Il est grand temps que les démocraties appellent "un chat , un chat" et défendent avec acharnement les Musulmans tel que "Rujddie" et d'autres qui dénoncent un " Islam " conquérant , prônant un Djihad au nom de Dieu , justifiant tout crime s'il est fait au nom d'ALLAH.

Ces Musulmans menacés de mort , érudits et réformateurs veulent y voir une lecture humaniste et il faut à tout prix les encourager.

La déconnection volontaire aux règles humaines élémentaires à des fins politiques et pour des privilèges personnels , dans un terreau extraordinaire d'une société arrièré abusant les esprits faibles non éclairés.

Nous sommes en danger.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Aoû 2005, 01:10 

Enregistré le: 10 Aoû 2005, 13:42
Messages: 15
Méthode ancienne.

Message reçu 5/5

Bien le bonsoir

Dommage pour les victimes de viols collectifs relégués au simple rang de matériel propagandiste par les idéologues connus depuis 30 ans et continuant à utiliser le terrorisme intellectuel.

La vie est pleine de choix à faire, et les derniers resurrgis des catacombes soixante-huitardes, sont hélas encore capables de faire pression.

HOMMAGE A TASLIMA NASREEN, HOMMAGE A DJADORTT CHAVANN, A AYAAN HIRSI HALI, A FADELA AMARA (du mouvement NPNS execré par Elissaievna) et à toutes les féministes dignes de ce nom (pour reprendre le terme dignité d'AJM qui n'en a pas montré beaucoup dans ce débat pour des raisons qui ne sont pas que rationnelles).

Je persiste et signe : la situation des femmes est supérieure en occident à celle vécue en terre d'islam quoiqu'en dise Essaievna.

L'obsession, l'ego et les préjugés, bref l'endoctrinement idéologique peuvent parfois provoquer des erreurs de cibles.
Le seul problème est que nous sommes dans une situation d'urgence et que ce genre de focalisations parviennent de fait à détourner le sujet essentiel vers des problèmes qui, bien que jugés primordiaux par ceux qui lancent la campagne, vont droit dans le mur vu les problèmes qui s'annoncent.

Le "pervers" se retire devant les hommages aux accusateurs.

Ravi de vous avoir connus.

La prostitution et le viol collectif c'est pareil, et la situation des femmes en occident n'est pas supérieure à celle des femmes en terre d'islam.

Mettez le en bannière en haut de votre site que l'on sache à quoi s'en tenir avant de s'y inscrire. Ajoutez y que les insultes et le langage ordurier ne sont admis que pour les quelques rares femmes dont c'est le mode favori d'expression.


Désolé, j'ai 15 ans d'extrême gauche, dont 6 ans d'usine de métallurgie, et ce genre de manoeuvres, j'en ai soupé. Que ceux qui souhaitent continuer à creuse leur tombe avec leurs propres ongles continuent...sans moi. Le populisme, l'ouvriérisme et le féminisme inconditionnel (même insultant envers les résistantes authentiques à l'islamisation et à de mouvements de terrain comme NPNS) semblent encore prendre auprès des intellectuels : rien n'a changé !

Le terme Liberty semble très largement usurpé et celui de "vox" limité à certaines vox.


Dommage


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Aoû 2005, 05:17 
Swiss cheese & chocolate

Enregistré le: 06 Mai 2005, 09:35
Messages: 866
Localisation: CH
Dommage? Que non point! Un forum qui se débarrasse de ses éléments malsains, sans coercition, par la simple concurrence de ses interventions, ne saurait causer de dommages aucuns. Laisser faire, telle est la règle, d'or, de ceux qui ont compris que le progrès ne vient que des volontaires.

Mais qu'elle est cruelle la liberté, certes, pour ceux qui, habitués à jouer des rancœurs et des animosités, pour faire valoir de creuses et abêtissantes amitiés, jamais ne se soucient de lier leurs idées à l'élan et la force de la vérité.

La prostitution et le viol, dans l'âme de leurs auteurs, oui, certains en témoignent et le proclament, et de ceux-ci des gens de conscience, et après des études patientes, c'est pareil.

Et s'il faut mettre ce thème en bannière, alors mille fois mieux, oui, cette exagération-là, si tant est que, par exception, elle en fut une parfois, que celle, contraire, qui dit que l'amour et la personne humaine sont de ces choses qui, légitimement, se peuvent vendre.
-


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Aoû 2005, 07:18 
DROIT DE REPONSE

Subiaco vous me diffamez .

Jamais je n'ai dit quoi que ce soit qui pourrait nuire aux Ni putes ni soumises, qui sont des femmes tres courageuses, et qui ont fait passer un message utile. Au contraire je les soutiens.

Jamais je n'ai dit que la situation des femmes serait équivalente entre les "femmes sous loi musulmanes" et celles vivant dans des etats qui proclament au moins, a defaut de l'appliquer, l'egalité des sexes.

Je releve juste l'impudence qu'il y a, de la part de certains machos occidentaux, a parler des defauts des autres societes avant de, ou meme sans s'autocritiquer d'abord : j'appelle cela une demarche facho semeuse de haine.

Manifestement, cette pratique de diffamation montre que vous n'avez jamais quitté votre mentalité totalitaire manipulatrice.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Aoû 2005, 08:44 
Je vois qu' eliessievna à mis " de l'eau dans son vin"...au niveau de sa façon de s'exprimer...
Malgré qu'elle se sente diffamée...

Pour ceux et celles qui voudraient la connaître un peu plus , je les invite à aller surfer sur " l'enfer des tournantes"...!

Subiaco , pour ma part , m'est encore plus sympathique compte tenu de son parcours politique et professionnel car il a su évoluer...

J'espère qu'il restera sur ce Forum , au moins pour ceux qui le trouvent interressant et talentueux.

Ce n'est pas le cas des " Alain Krivine et des Arlette Laguillier" des Stalinniens et des Fachos de tous poils.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Aoû 2005, 08:58 

Enregistré le: 10 Aoû 2005, 13:42
Messages: 15
Droit de réponse aussi.......

Je n'ai pas pour habitude de diffamer, pas plus que d'insulter.

Quand dans cette ravissante tirade vous indiquez ....

--------------------------------------
"Je vous souhaite d’avoir un jour a tapiner pour bouffer. Ou de vous retrouver en taule pour consommation de « prostitution sauvage ». On y est fréquemment sodomisé ou autre à son tour : ça peut faire les pieds a certains : on change les rôles…

Il y en a aussi qui pretendaient defendre la laicite avec le soutien des « miss France », le string contre le voile : quelle énormité … Mais faites vous la guerre, étripez vous, messieurs les pourris, vous ne valez pas mieux les uns que les autres !
-------------------------------------------

....cela concerne qui ?
Les miss France , ou plutôt régionales (pas toutes mais au moins une que j'ai rencontrée) ont participé à la manifestation de République l'an dernier à Paris, à l'appel de NPNS. Et sur une pancarte que j'y ai vue , le slogan "le string oui, le voile, non", inscription qui n'engage que son auteur.

Il était donc évident pour moi que votre allusion visait NPNS. Visiblement vous n'aviez pas connaissance de cela et ne visiez pas NPNS. Si tel est bien le cas, je retire ce propos.

Vous pouvez d'ailleurs enlever les autres interventions, l'épuration des "éléments malsains" comme dit ajm ne peut être que bénéfique. Cette notion de "sain et malsain" me rappelle bien des choses.
Vous avez probablement raison, nous sommes trop nombreux à lutter contre l'islamisation et il faut épurer tout ça à grands coups de goupillon et notamment de ceux qui ne font pas l'apologie du système suédois. Puisque c'est ce clivage qui semble déterminant, j'en tire les conséquences.

Je retourne à mes "petites études", n'ayant pas vocation de receptacle d'insultes, anathèmes et excommunications diverses.

Stop ! Merci


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Aoû 2005, 09:01 
Swiss cheese & chocolate

Enregistré le: 06 Mai 2005, 09:35
Messages: 866
Localisation: CH
Évoluer, qu'est-ce donc?

Changer d'adversaire? Après des années passées à combattre la raison, est-ce évoluer que d'utiliser les mêmes armes contre la déraison? Après des années d'échec avec une stratégie faussée à la base, est-ce évoluer que de simplement en adapter les tactiques et la dialectique à un ennemi qui, certes, lui, mérite ce terme? Tous les alliés sont-ils bon à prendre, ou est-il des gens qu'il vaut mieux avoir pour ennemi que comme ami, même dans l'adversité? Et comment les reconnaître, alors, si ce n'est depuis le promontoire offert par des principes aussi solidement ancrés que possible dans les valeurs de base dont on souhaite se réclamer?

Évoluer, c'est d'abord s'interroger.
-


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Aoû 2005, 09:32 
Swiss cheese & chocolate

Enregistré le: 06 Mai 2005, 09:35
Messages: 866
Localisation: CH
J'ai encore ici, dans un coin, ma petite pancarte rouge «NI PUTES NI SOUMISES – LAÏCITÉ, ÉGALITÉ, MIXITÉ» glanée le 6 mars dernier à la Place de la République. Sur cette même place, on pouvait manger des merguez (grillées sur place) et se voir remettre du matériel de propagande en faveur du voile à l'école. Mais il faut dire que les militantes du MLF, également sur place, étaient nettement plus vocales. Ah, et il y avait aussi une banderole marquée «RESPECT» derrière laquelle se tenaient des femmes portant un masque blanc. Tout simplement.
-


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 257 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 18  Suivant

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 8 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher pour:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com