LibertyVox • Voir le sujet - L'assassin de Theo Van Gogh revendique son acte
 
 
Retour à l'accueil
Index du forum

LibertyVox

La voix est libre !
Nous sommes le 15 Juil 2019, 21:22

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 
Auteur Message
MessagePublié: 12 Juil 2005, 17:31 
River
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Juin 2005, 21:02
Messages: 3795
Pour ceux qui n'auraient toujours pas compris le sens du djihad:

L'assassin de Theo Van Gogh revendique son acte


AMSTERDAM (Reuters) - L'islamiste néerlandais d'origine Marocain Mohamed Bouyeri a revendiqué explicitement pour la première fois l'assassinat du metteur en scène Theo van Gogh devant le tribunal qui le juge depuis lundi.

Le cinéaste néerlandais, qui avait réalisé un film critique de la condition de la femme en islam, a été blessé par balle et achevé à l'arme blanche le 2 novembre 2004 en plein Amsterdam alors qu'il se rendait à son travail en bicyclette.

Cet assassinat, inhabituel aux Pays-Bas, avait suscité une immense émotion et provoqué des tensions ethnico-religieuses dans un pays jusque-là plutôt connu pour sa tolérance et qui s'interroge désormais sur l'intégration de sa communauté de près d'un million de musulmans.

"J'ai agi par pure conviction", a déclaré aux juges Bouyeri, 27 ans, vêtu d'une djellabah noire, un exemplaire du Coran à la main. "Je veux que vous sachiez que j'ai agi par conviction, et que je n'ai pas attenté à sa vie parce qu'il était néerlandais ou parce que j'étais marocain et que je me sentais insulté."

Le prévenu a déclaré ne pas regretter son acte, précisant à la mère de sa victime, présente dans le prétoire, qu'il n'avait aucune sympathie pour elle et que, s'il le fallait, il réitérerait l'assassinat de son fils.

"J'assume toute ma responsabilité. Ce serait lâche de ma part si je me dissimulais derrière les règles du jeu en ne disant rien pour éviter d'écoper de la peine maximum", a ajouté le prévenu, qui, lors de la première journée de procès avait fait valoir son droit au silence.

Accusé d'homicide volontaire avec préméditation, mais aussi de tentative de meurtre de policiers lors de son arrestation, peu après la mort de Van Gogh et de possession illégale d'armes, Bouyeri encourt une peine de prison à perpétuité. Le verdict sera rendu dans deux semaines.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 21 Juil 2005, 07:18 
A l'attention de Ajm :
Vu que vous êtes le meilleur traducteur de la planète et que vous dévorez les informations à une allure redoutable , vous pourriez faire cette traduction !? cela ralentira votre rythme . Sinon je vais la faire et ce serait sot car vous êtes super ! :cry: :cry:

Le site http://www.thereligionofpeace.com vient de m'être envoyé par Rudy de Belgique , comme étant INCORRECT ?!

http://www.thereligionofpeace.com

http:news.bbc.co.uk-BBC News Europe-

Van Gogh suspect refuses defence

Mr Bouyeri was arrested shortly after the killing
The man charged with the murder of the controversial Dutch film-maker Theo van Gogh has refused to offer a defence at the start of his trial in Amsterdam.
Mohammed Bouyeri, 27, said he did not recognise the authority of the court and spoke only to confirm his name and utter a prayer in Arabic.

Prosecutors say Mr Bouyeri killed Mr Van Gogh in a ritualistic murder committed in the name of radical Islam.

The November 2004 murder shocked the Netherlands and raised ethnic tensions.

Mr Bouyeri, who has dual Dutch-Moroccan nationality, could face a life sentence if he is convicted.

A note spiked into Van Gogh's body carried threats against his co-author, Somali-born Dutch MP Ayaan Hirsi Ali. An outspoken critic of Islam, she wrote the script for his short film Submission, which offended many Muslims.

Mr Bouyeri is also accused of the attempted murder of bystanders and police, and obstructing the work of Ms Hirsi Ali. She went into hiding after Van Gogh's death.

Revenge attacks

Mr Bouyeri appeared in a special high-security courtroom in Amsterdam clutching a copy of the Koran. His lawyer told the court there would be no defence case put forward by Mr Bouyeri or on his behalf.

The death of Theo has left a big empty space in our family that will never be filled

Theo van Gogh's sister Josien

The head judge said that the trial would go ahead nonetheless. There will be no summing up in the trial, which is expected to last two days.

Mr Bouyeri was arrested following a shoot-out with police, just minutes after Van Gogh had been shot several times and stabbed.

The prosecution said Mr Bouyeri had hoped to die a "martyr" at the hands of the police.

Rudolph Peters, a professor of Islamic Culture at Amsterdam University, told the court that letters and other writings by Mr Bouyeri showed he had become radical more than 18 months before the killing.

He appeared to be a hardline Muslim who saw himself as an "instrument of God", Mr Peters said.

The judge read out transcripts of police recordings of Mr Bouyeri, who is said to have told his younger brother: "I knew what I was doing, and I succeeded. I swear to God, if there were a death penalty, I would be begging for it."

'Empty space'

Van Gogh's mother and sister both made an emotional address to the hearing.

His mother Anneke van Gogh said: "After the death of our son it became clear that writing and images are dangerous, they can get you killed."


Theo Van Gogh was a well-known critic of Islam and multiculturalism

The film-maker's sister Josien said: "The death of Theo has left a big empty space in our family that will never be filled... we hope that Bouyeri will get the highest possible sentence, but we are the ones who got a life sentence on 2 November."

The murder sparked a wave of revenge attacks on mosques and counter-attacks against Christian churches in the Netherlands.

Police are holding about a dozen suspected Islamist radicals said to be associates of Mr Bouyeri in the so-called "Hofstad" group.

They will go on trial accused of being in a criminal organisation and planning to kill prominent politicians.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 21 Juil 2005, 10:25 
Swiss cheese & chocolate

Enregistré le: 06 Mai 2005, 09:35
Messages: 866
Localisation: CH
Merci du compliment, mais il est inutile de traduire ce genre de choses. C'est fait de toutes manières dans les agences de presse. Attendez quelques heures et fouillez les news en français. En l'occurrence, il s'agit d'une news du 11 juillet, en fait déjà obsolète. Le Nouvel Obs en avait fait ceci, par exemple:

[url]http://permanent.nouvelobs.com/europe/20050711.OBS3049.html[/url]

Le meurtrier présumé de Theo Van Gogh jugé

NOUVELOBS.COM | 12.07.05 | 11:56

Mohammed Bouyeri, âgé de 27 ans, est accusé d'avoir tué en pleine rue le cinéaste le 2 novembre 2004. Il risque la prison à vie.

Le meurtrier présumé du cinéaste néerlandais Theo van Gogh, le Maroco-Néerlandais Mohammed Bouyeri, a refusé de s'exprimer et d'être défendu vraisemblablement en raison de ses convictions religieuses, lors de son procès qui s'est ouvert lundi 11 juillet à Amsterdam.

"Mon client souhaite qu'aucune défense ne soit menée en son nom. Il souhaite utiliser son droit à rester silencieux", a déclaré son avocat Peter Plasman dès l'ouverture du procès.

Lorsque le président du tribunal, le juge Udo Willem baron Bentinck, lui a demandé si cette attitude était motivée par ses convictions religieuses --Mohammed Bouyeri est décrit comme un islamiste radical par les enquêteurs--, l'accusé a acquiescé d'un mouvement d'un tête mais n'a pas dit un mot.

Mohammed Bouyeri, 27 ans, a refusé de répondre aux questions des juges expliquant que son avocat avait "suffisamment expliqué sa décision" et qu'il n'avait "rien à ajouter".

Il est arrivé à l'audience vêtu d'une longue chemise, d'un keffieh palestinien noir et blanc sur la tête avec un livre relié de cuir en arabe.

Haute sécurité

Le procès de Mohammed Bouyeri s'est ouvert lundi 11 juillet devant un tribunal sous haute sécurité d'Amsterdam.

Son procès devrait durer deux jours. Il risque la prison à vie, une peine appliquée à la lettre aux Pays-Bas.

Le cinéaste controversé Theo van Gogh, un arrière petit-neveu du peintre Vincent van Gogh, a été abattu et poignardé le 2 novembre 2004 alors qu'il faisait du vélo à Amsterdam.

Son meurtre avait choqué les Pays-bas et suscité de fortes tensions communautaires.

Mohammed Bouyeri avait été arrêté au terme d'une fusillade avec la police, quelques minutes plus tard.

Il est également soupçonné d'appartenir à un groupe terroriste aux ramifications internationales. Il a demandé à son avocat de ne présenter aucune défense devant le tribunal, précisant qu'il avait "dit tout ce qu'(il avait) à dire".

Films controversés

Le cinéaste avait reçu des menaces après la diffusion du téléfilm "Soumission" qu'il avait réalisé avec la collaboration d'une femme politique néerlandaise de droite qui avait renoncé à la foi islamique. La protection policière entourant son domicile avait été levée faute de preuve concrète de la menace, selon le procureur Leo de Wit.

Theo van Gogh avait été critiqué pour des films controversés.
Plusieurs plaintes avaient été déposées contre lui l'accusant d'avoir tenu des propos antisémites, anti-chrétiens et anti-musulmans lors d'interviews ou dans les éditoriaux qu'il écrivait sur son site Internet ou dans un journal néerlandais.

"Un vide dans notre famille"

"Nous espérons que monsieur B. sera condamné à la peine la plus lourde possible", a déclaré la soeur du cinéaste, Josien, qui s'est exprimée au nom des victimes.

"Le meurtre brutal de Theo a créé un vide dans notre famille et ce vide ne sera jamais comblé", a-t-elle ajouté.

La voix parfois coupée par l'émotion, la mère de Theo van Gogh, Anneke, a souligné que "ce meurtre montre que "le stylo et l'image", deux moyens d'expression du cinéaste et polémiste, "sont dangereux et peuvent mener à la mort".

"Est-ce vraiment ce que nous voulons?", s'est-elle interrogée.

La date du verdict n'a pas encore été fixée.

Suspecté de participation à une cellule terroriste, le groupe Hofstad, Mohammed Bouyeri n'est pas inculpé pour cette accusation faute de preuves suffisantes à ce jour.

L'enquête se poursuit et il pourrait comparaître ultérieurement dans cette affaire pour laquelle quinze terroristes présumés sont détenus, 14 aux Pays-Bas et un en Grande-Bretagne.

"Fasciné par la violence"

"Ma conclusion est que Bouyeri se voyait comme un instrument de Dieu", a déclaré Ruud Peters, spécialiste de droit et de culture islamique à l'université d'Amsterdam.

L'accusation a dressé le portrait d'un islamiste radical "fasciné par la violence". Des nombreuses cassettes vidéo montrant des exécutions ont été retrouvées au domicile de Mohammed Bouyeri à Amsterdam.

Dans une "lettre au peuple néerlandais" évoquée à l'audience, Mohammed Bouyeri lance une série de menaces: "Vous devrez payer de votre propre sang la mort et la torture de nos frères et soeurs musulmans. Vous serez partout la cible d'attaques dans le métro, le bus, dans les centres commerciaux".

Pour Ruud Peters, cette dernière lettre exprime "des pensées proches de l'organisation terroriste Al-Qaïda".

Coiffé d'un keffieh palestinien noir et blanc, la barbe bien fournie et un livre en arabe près de lui, Mohammed Bouyeri a refusé d'être défendu par son avocat lundi.

Alors qu'il avait indiqué qu'il ne parlerait pas lors des débats, il s'est exprimé brièvement en arabe au moyen d'une introduction à la prière: "Allah, plein de pitié et de compassion, je cherche ma protection". Il s'est ensuite contenté d'ajouter, en néerlandais, que si "le procureur ou le tribunal avait discuté avec mon avocat, j'aurais peut-être songé à dire quelque chose et à vous donner une réponse".

Mohammed Bouyeri a refusé de répondre aux questions des juges
-


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 21 Juil 2005, 14:25 
Swiss cheese & chocolate

Enregistré le: 06 Mai 2005, 09:35
Messages: 866
Localisation: CH
Et puis, pour les news: http://www.infoweb-j.net
(par exemple les meilleurs sources pour les évacuations des stations de métro londoniennes)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 26 Juil 2005, 13:26 
http://wanadoo.fr actualités

Mardi 26 Juillet 2005

Réclusion à perpétuité pour l'assassin du cinéaste Theo van Gogh

Le tribunal d'Amsterdam a condamné mardi un jeune islamiste maroco-néerlandais, Mohammed Bouyeri, à la réclusion à perpétuité pour l'assassinat du cinéaste Van Gogh, soulignant le choc profond créé aux Pays-Bas par cet "acte terroriste".

Mohammed Bouyeri, un fils d'immigrés marocains né et élevé à Amsterdam, avait avoué lors de son procès avoir tué Theo van Gogh "par conviction religieuse", au nom d'une vision extrêmement violente de l'islam.

Arrière petit neveu du peintre Vincent van Gogh et polémiste connu pour ses critiques contre l'islam, Theo van Gogh avait été abattu et égorgé en plein centre d'Amsterdam, le 2 novembre 2004 alors qu'il faisait de la bicyclette. "L'attentat terroriste contre Theo van Gogh a suscité des sentiments très forts de peur et d'insécurité dans la société", a souligné le président de la chambre Udo Willem Bentinck.

"L'accusé a juré lors du procès qu'il referait la même chose s'il était libéré (...) il n'y a donc qu'une seule peine adaptée à ce crime, la prison a vie", a ajouté le juge. "La société doit être protégée de la meilleure manière possible contre l'accusé", a souligné M. Bentinck pour expliquer le choix de cette peine très lourde.

Aux Pays-Bas, la prison à vie est appliquée à la lettre et les détenus finissent en principe leurs jours derrière les barreaux, à moins d'une grâce accordée par la reine. Depuis la Seconde guerre mondiale, seuls deux condamnés à perpétuité ont été graciés. Vêtu d'une djellaba grise, barbe noire bien fournie et keffieh noir et blanc sur la tête, Mohammed Bouyeri est resté quasiment impassible à l'énoncé de cette peine qui l'envoie, à 27 ans, pour le reste de ses jours en prison.

Il a juste hoché la tête puis a quitté la salle d'audience, quelques minutes plus tard, sans un regard pour la famille de Theo van Gogh --parents, soeurs et fils du cinéaste-- présents dans la salle. Dans leur jugement, les magistrats ont rappelé que l'accusé "était obsédé par la violence et par une idéologie totalitaire" motivée par une interprétation radicale de l'islam. "A ses yeux, Theo van Gogh était un ennemi de l'islam et devait être tué", ont-il précisé.

Le verdict n'apporte en revanche guère de réponses sur les raisons qui ont fait basculer Mohammed Bouyeri, un jeune homme d'origine marocaine relativement bien intégré, vers l'islamisme radical et violent. Lors des audiences, un spécialiste des questions islamiques, le professeur Ruud Peters, avait évoqué le malaise des enfants de la deuxième génération d'immigrés qui se replient parfois "vers une identité religieuse". "Il y a des similitudes entre Mohammed Bouyeri et les auteurs présumés des attentats à Londres", a souligné le spécialiste français de l'islam Olivier Roy, dans un entretien à la télévision publique néerlandaise NOS.

A Londres, certains des kamikazes présumés étaient aussi des Britanniques d'origine étrangère décrits comme plutôt bien intégrés. Mohammed Bouyeri a également été reconnu coupable de tentative de meurtre contre huit agents de police et d'entrave au travail de la parlementaire néerlandaise Ayaan Hirsi Ali pour l'avoir menacée de mort dans un pamphlet poignardé sur le corps de Theo van Gogh. Ayaan Hirsi Ali était la scénariste d'un court-métrage réalisé par Theo Van Gogh et qui dénonçait les violences faites au femmes au nom du coran. Elle avait dû se cacher durant plusieurs mois après ces menaces.

Mohammed Bouyeri est suspecté d'avoir fait partie d'une cellule terroriste, le groupe Hofstad, active aux Pays-Bas et liée au terrorisme international, mais il n'était pas jugé pour ces faits lors de ce procès. Il a quatorze jours pour faire appel de son verdict. Selon un de ses avocats, il ne devrait cependant pas user de ce droit mais aucune décision définitive n'est prise.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 01 Jan 2006, 02:01 
En ce début d'année 2006 , n'oublions pas ceux qui ont été tués à cause ..d'.Allah !![img]http://muslimparody.com/images/theo-van-gogh.jpg[/img]


Dernière édition par Delcambre le 15 Jan 2006, 22:48, édité 1 fois au total.

Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Jan 2006, 22:56 
[img]http://muslimparody.com/images/1-1-theo-van-gogh.jpg[/img]


Nous n'oublierons jamais :cry: :cry: :cry: :cry:


Haut
  
Répondre en citant  
MessagePublié: 18 Jan 2006, 13:02 
Bouldingue
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Sep 2005, 14:09
Messages: 6219
Localisation: Londres
Moroccan Muslims intimidate Dutch residents who flee homes - -Amsterdam Mayor warns situation is "about to explode "

January 18, 2006

In his last article Theo van Gogh wrote about a couple in the Diamond neighborhood who had been intimidated by Muslim Moroccan youth into leaving- and ended with the words "How long until no Dutch people will be welcome in Amsterdam"?
http://www.volkskrant.nl/binnenland/1137477816568.html
Translation by Beila Rabinowitz

"Moroccan Youth chase residents away once again"
Again a couple has been forced to flee the Amsterdam Diamond neighborhood due to being continually terrorised by Moroccan youths. This was declared by the chairman of the district Amsterdam South Emile Jansch, after an urgent meeting with 13 of his colleagues from other districts with Mayor Cohen. The couple, two homosexuals, have been harrassed both at home and in the street.

The same thing happened to the Jewish resident of the Diamond neighborhood, who had a box full of fireworks thrown into his house. The man was chased down the street with anti semitic slogans.

Jansch called the intimidation "Disturbing". He confessed that the government was powerless against it. "Alas we don't have any ready made answers for the growing intimidation in this part of the city". There will be an investigation to see if there are similiar forms of discrimination in other parts of the city."

Minster Donner announced Tuesday that he would give 5 million euros to four cities to keep Moroccan youths on the "right path". According to the Mayor Amsterdam can really use the money since there has been new unrest in the city in the last month. Car windows have been shattered. "According to Cohen- there are just a few small things needed for the situation to explode".

------------------------------------------------------
woensdag 18 januari 2006 uur.

Marokkaanse Diamant-jeugd jaagt opnieuw bewoners weg

Van onze verslaggever Willem Beusekamp


AMSTERDAM - Opnieuw dreigt een echtpaar de Amsterdamse Diamantbuurt te moeten verlaten wegens aanhoudende terreur door Marokkaanse jongeren. Dit verklaarde dinsdag Emile Jaensch, voorzitter van het stadsdeel Oud-Zuid na afloop van het spoedberaad met zijn collega?s van de dertien overige stadsdelen en burgemeester Cohen.

Het echtpaar, twee homoseksuelen, wordt al geruime tijd thuis en op straat lastiggevallen. Hetzelfde geldt voor de joodse bewoner van de Diamantbuurt, bij wie eerder deze maand een doos met vuurwerk naar binnen werd gegooid. De man wordt op straat met antisemitische leuzen achtervolgd. ?Stuitend?, noemde Jaensch de intimidatie. Hij erkent dat de overheid vrijwel machteloos staat. ?Helaas hebben we geen pasklaar antwoord op de groeiende intolerantie in dit deel van de stad.? Onderzocht gaat worden of in andere stadsdelen eveneens sprake is toenemende discriminatie. Minister Donner van Justitie maakte dinsdagmiddag bekend dat hij voor de komende twee jaar vijf miljoen euro ter beschikking stelt aan de vier grote steden om de Marokkaanse jeugd op het rechte spoor te houden. Amsterdam kan het geld goed gebruiken, want volgens burgemeester Cohen is er in de hoofdstad sinds een maand sprake van nieuwe onrust. Zo worden dagelijks in de hele stad autoruiten vernield. ?Er zijn maar een paar kleine dingen nodig om het tot een uitbarsting te laten komen?, aldus Cohen. Een duidelijke verklaring voor de onrust heeft hij niet, al vermoedt hij dat het strenge politie-optreden bij sommige jeugdgroepen irritatie en onlust heeft opgewekt. ?De politie wijkt echter niet?, zo onderstreepte Cohen herhaaldelijk. De dood vorige week van een 17-jarige Marokkaan die met zijn scooter op de vlucht was voor een agent in burger en daarbij tegen een lantaarnpaal reed, was zo?n incident dat ternauwernood in de hand kon worden gehouden door eendrachtig optreden van politie, stadsdeel Slotervaart en buurtbewoners. Een jaar geleden leidde de dood van een tasjesdief ook bijna tot een volksoproer en in de Diamantbuurt wordt het verongelukken van een 18-jarige autodief vorig jaar november door sommige bewoners nog steeds de politie in de schoenen geschoven. De overlast, niet uitsluitend, maar voor een groot deel veroorzaakt door jeugd van Marokkaanse orgine, is volgens de burgemeester extra lastig te bestrijden vanwege de aanwezigheid van ?een groep van minstens honderd geestelijk- en gedragsgestoorden?. Er zijn vooralsnog te weinig opvangmogelijkheden om deze groep ernstige overlastplegers van straat te halen. Dit betekent, zo moest Cohen toegeven, dat deze jongens voorlopig vrij spel hebben en de politie haar handen vol heeft aan het in de gaten houden van de met naam en toenaam bekende personen.


dinsdag 17 januari 2006 uur.

Randstad krijgt extra geld voor jonge Marokkanen
ANP
http://www.volkskrant.nl/binnenland/1137477742582.html

DEN HAAG - De vier grote steden mogen de komende twee jaar 5 miljoen euro extra verdelen waarmee ze maatregelen kunnen nemen om Marokkaanse jongeren op het rechte pad te houden. De jaren daarna krijgen ze van het Rijk structureel 6 miljoen voor dit doel.


Dat heeft minister Donner van Justitie onlangs aan Amsterdam, Rotterdam, Den Haag en Utrecht laten weten. Het ministerie heeft dat dinsdag naar buiten gebracht.

Aanleiding voor het extra geld is het relatief veel voorkomen van crimineel gedrag onder Nederlandse jongeren van Marokkaanse afkomst. Donner noemt dit een ‘hardnekkig en persistent probleem, dat wordt beïnvloed door enerzijds sociaal-economische factoren van een deel van de populatie en anderzijds door culturele factoren.'

Volgens de bewindsman is een opstapeling van problemen ontstaan in delen van de grote steden. Hij wil dat de steden de probleem zowel bestuurlijk als strafrechtelijk gaan aanpakken. Het is een aanvulling op het veelplegersbeleid waarmee de afgelopen jaren is begonnen. Daarbij worden criminelen die regelmatig de fout in gaan sneller en intensiever aangepakt.

Samen met de hoofdofficieren van justitie moeten de gemeenten maatwerk gaan bedenken voor de Marokkaanse jongeren. Ook moeten volgens Donner de Marokkaanse gemeenschap en buurten nadrukkelijk bij de plannen worden betrokken.

Het extra geld wordt verdeeld op basis van het aantal Marokkaanse inwoners van 12 tot 24 jaar per stad. Amsterdam krijgt met 2 miljoen euro verreweg het grootste deel van het geld (44 procent). Rotterdam krijgt ruim 1 miljoen, Den Haag 750.000 euro en Utrecht 690.000 euro.

Donner wil dat de grote steden aanvullende prestatieafspraken met het Rijk maken over de besteding van het extra geld. Ook worden de effecten geëvalueerd.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 9 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher pour:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com