LibertyVox • Voir le sujet - Arrêtez avec l'islamophobie... devenez ISLAMOSCEPTIQUES !
 
 
Retour à l'accueil
Index du forum

LibertyVox

La voix est libre !
Nous sommes le 23 Oct 2019, 01:03

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 308 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 21  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 04 Mar 2006, 04:03 
De Poulet
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 04 Mar 2006, 02:15
Messages: 6833
Les mots sont les clés de la pensée conceptuelle et à ce titre définissent la réalité que nous créons collectivement.

Les mots sont des armes à ce stade de la guerre, puisque nous subissons un terrorisme mental, cousin et allié du terrorisme de mort et de sang.

Le mot islamophobe est dangereux.

Il ne nous appartient pas.

Il stigmatise ceux qui s'en réclament ou ceux qui en sont taxés. Il implique la phobie, maladie mentale, crainte irraisonnée.

Il suggère la peur, et nous n'avons pas peur. Et pour ceux qui ont peur, il faut que la peur change de camp, comme ils disent à France Echos.

Peut-être vous a-t-on cloué le bec en vous qualifiant d'"islamophobe", voire même de "raciste islamophobe". Et comme vous n'aviez pas de mot pour contredire, pour vous définir, vous avez hésité, perdu votre assurance, ne serait-ce qu'une seconde.

Peut-être vous êtes-vous qualifié vous-même d'islamophobe. Ce qui implique l'acceptation subconsciente de la négativité associée à ce terme.

L'islamophobe est un malade mental que le bon imam prêcheur de paix et de tolérance traitera avec pitié et condescendance.

L'islamophobe est inadapté à la vie en collectivité, relégué au rang de curiosité monstrueuse, avec ses cousins racistes, homophobes et autres xénophobes.

J'aime observer les mots, j'aime fouiller leur intimité, et je n'ai jamais aimé celui-ci. Je l'ai moi-même utilisé, en le détestant. Je sentais les stigmates.

Je voulais un autre mot, un mot qui pourrait nous appartenir. Un mot forteresse, un mot de légitimité, de droiture, de force, de raison.

Amis résistants, je vous suggère le mot "islamoscepticisme", assorti de l'adjectif "islamosceptique".

Au début je le trouvais trop doux, pas assez combatif. La colère est mauvaise conseillère et, avec le recul, j'aime ce mot nouveau.

Le sceptique est de type scientifique, raisonné, presque cartésien.

Le sceptique n'affiche pas d'hostilité primaire envers les idées, et encore moins envers les personnes, mais réclame toujours des preuves.

Le sceptique est un résistant par définition.

Le scepticisme renvoie au prosélyte la charge de la preuve. Il est au départ du côté de la raison face aux superstitieux de tout poil.

Essayez ce type de réplique si vous vous retrouvez aux prises (verbales) avec un quelconque ayatollah:

Ayatollah: "c'est du racisme, vous n'êtes qu'un islamophobe" (d'un revers de la main il suggère votre insignifiance").
Résistant: "Absolument pas. Vous pratiquez l'amalgame, comme à votre habitude. je ne suis absolument pas raciste, et encore moins islamophobe. Je suis, par contre, totalement islamosceptique, et je doute de la viabilité de votre idéologie religieuse dans le contexte du monde réel".

Vous venez de narguer l'ayatollah depuis les remparts de votre forteresse de raison. La même forteresse qu'occupent les eurosceptiques (qui ont gagné au référendum - j'en étais). Le forteresse du "bon sens" et des gens qui s'en réclament. De ceux qui dialoguent mais ne s'en laissent pas conter par les obscurantistes, qui ne se laissent pas trahir par leur propre colère, vous êtes CEUX QUI POSENT LES QUESTIONS, pas comme des élèves soumis, mais comme des avocats de la pensée, pour regarder les ayatollahs bafouiller leur galimatias superstitieux, honteux et moyenâgeux.

Ne les laissez plus jamais vous appeler "islamophobes". Montez au créneau avec l'islamoscepticisme, imposez ce mot. La bataille des mots, c'est aussi celle des perceptions, et donc des idées.

Ne permettez plus jamais aux barbares de vous définir.

Islamophobe, moi ? ABSOLUMENT PAS. Et ARRETEZ VOS INSULTES. Je suis ISLAMOSCEPTIQUE.


FFL.

PS: Je croyais avoir inventé ce mot, tellement il est peu répandu. Google démontre cependant son existence préalable. Mais avec seulement cinq résultats affichés, il y a des progrès à faire ! (par comparaison, 519 000 résultats affichés pour "islamophobie").


Dernière édition par FFL le 21 Oct 2006, 12:22, édité 2 fois au total.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Mar 2006, 04:20 
"Islamophobe" = qui a peur de l'Islam.
"Islamosceptique" = expression PC et euphémique.
Moi je ne prendrai pas de gant : l'Islam c'est de la merde, et ça j'en suis pas sceptique du tout.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Mar 2006, 04:29 
De Poulet
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 04 Mar 2006, 02:15
Messages: 6833
GAG a écrit:
"Islamophobe" = qui a peur de l'Islam.
"Islamosceptique" = expression PC et euphémique.
Moi je ne prendrai pas de gant : l'Islam c'est de la merde, et ça j'en suis pas sceptique du tout.


Sur le fond je suis bien d'accord.

Mais essayez de répondre "l'islam c'est de la merde" à quelqu'un qui vous taxe d'islamophobie sur une radio, sur un forum neutre, ou dans un tribunal, vous risquez de faire son jeu. Vous aurez l'air de confirmer son accusation.

Ce mot, islamoscepticisme, c'est une arme défensive, pour échapper à leurs définitions, et offensive, pour les obliger à prouver ce qui ne peut pas l'être (l'existence de leur dieu). Et pour répliquer du tac au tac.

Après, vous pouvez déballer tout ce que vous voulez sur leur idéologie purulente.

Ce sera juste un islamoscepticisme de bon aloi...

FFL.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Mar 2006, 07:34 
Masqué d'Al Aqsa
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 29 Oct 2005, 12:07
Messages: 2976
nous sommes islamophobes mais modérés :P


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Mar 2006, 12:53 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 03 Mar 2006, 18:08
Messages: 1120
islamovigilant me semble bien aussi.

Nous n'avons pas peur de l'islam. Nous portons un regard critique sur ces dogmes. Nous sommes vigilants quand à son influence sur nos vies et celles des autres terriens.

ET nous souhaitons montrer les dommages collatéraux que la croyance et l'aplication des preceptes de ce cette "religion" occasionnent.

Bref nous ne souhaitons pas que notre modernité soit islamisée...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Mar 2006, 13:22 
Le mot islamophobe est a bannir car il melange sciemment critique de l'islam et haine des musulmans.
En aucun cas il ne faut utiliser ce terme ( mis en circulation par Khomeiny selon Venner et Fourest), qui peut avoir cette ambiguité vis a vis des musulmans.


De meme le terme judeophobe prete a confusion.
C'est antisémite qui correspond a la haine des juifs parce que nés juifs.
Parce que la realité de la haine antijuive c'est aujourdh'ui celle là, celle qui veut tuer les juifs, femmes et enfants et foetus compris.

L'Eglise était "anti-judaisme", l'eglise orthodoxe peut etre largement encore. Mais elle n'arrive meme pas à catéchiser ses propres enfants, alors prosélytiser ... a part les évangelistes ...

Si vous trouvez "islamistophobe" aussi faux, alors il reste simplement "critique de l'islam" ou "opposant à l'offensive de musulmans sur le pouvoir politique".

Mais avant tout, il faut se dire DEMOCRATE, soucieux de préserver la DEMOCRATIE, et notre superbe devise : LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE (sororite aussi merci ...)


Au nom de l'islam, il y a aujourd'hui une triple offensive.
Aujourd'hui la ligne de partage n'est plus seulement la frontiere entre les Etats. Car cette notion (état, nation) n'est pas reconnue par l'islam qui "nous " combat autrement.

La premiere offensive vise les centre de pouvoir
.

La ligne est entre les CENTRES de POUVOIRS aux mains des républicains ou démocrates de diverses tendances, et ceux qui sont au main des musulmans qui veulent les prendre.

L'effort pour promouvoir des lois anti-blasphemes, le débat sur la loi sur le pouvoir de sanction de la Halde, et pour des mesures de "discrimination positive" ... tout cela en fait partie.

La ligne de demarcation entre les combattants pour ces CENTRE DE POUVOIR passe - encore une fois SELON LES CONCEPTS MUSULMANS, et pas selon les notres - entre l'OUMMA selon la conception des musulmans qui connaissent et appliquent le coran, et les autres membres du genre humain, car l'"oumma" regroupe toutes les personnes sur lesquels ces musulmans detérminés a prendre le pouvoir , peuvent exercer une pression.

Pourquoi "selon les concepts musulmans" : parce que la ou nous entendons "religion" nous pensons doctrine touchant au rapport entre un individu et le spirituel, alors que la doctrine islamique concerne le comportement social et la loi.

La doctrine islamique ne peut en aucun cas faire valoir les "privileges" accordé a ce que nos declarations de droits fondamentaux appellent "religion", elle ne peut en aucun cas se prevaloir du refus de la "discrimination a raison de la religion" , car selon ses PROPRES CONCEPTS l'islam n'est pas une "religion" dans notre sens, mais "LA religion et LE droit , LE licite" dans le sens de seule pensée et norme acceptable, licite.

La discrimination a l'égard d'une DOCTRINE PRONANT DES INSTITUTIONS DISCRIMINATOIRES, ET DES PEINES ET TRAITEMENT CRUELS ET INHUMAINS, ET LA PENALISATION DE LA LIBERTE DE PENSEE est fondée en droit !


La deuxieme offensive vise les terres.

La ligne est entre les terres et proprietes de musulmans, réputées selon l'islam etre "terre d'islam", et les autres proprietes territoriales.

La troisieme offensive vise la démograhie

La troisieme ligne d'offensive est la démographie, puisque les islamistes écrivent depuis Boumediene jusqu'a Ramadan ( c'est une interpretation tres evidente de ses ecrits meme s'il ne le dit pas explicitement) que les musulmans sont appeles a dominer l'europe par la voie de l'expansion demographique, "pacifiquement".
Pacifiquement .... sauf qu'une foi conquise, l'Europe sera terre de feu et de sang pour les non musulmans et qu'elle commence deja a l'etre.

Alors face à cette triple offensive, comment defendre la democratie ?
Telle est la question.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Mar 2006, 15:29 
De Cromagnon

Enregistré le: 10 Sep 2005, 17:38
Messages: 1059
Une grande partie de l'Occident ne croit pas non plus à l'état nation. Il s'agit de tous les mouvements issus de l'idéologie de l'internationale prolétarienne. C'est là que l'on retrouve d'une part ce méli-mélo qui au nom de la fraternité humaine se trouve diffuseur d'idées louches et d'autre part, c'est ainsi qu'ils sont "antisionistes" car Israël est un état nation basé sur des valeurs fortes, en guerre depuis sa création.

Lire à ce propos:
Jean-Claude Milner, "La tentation totalitaire de l'Europe démocratique.

bye


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Mar 2006, 15:29 
De Poulet
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 04 Mar 2006, 02:15
Messages: 6833
elisseievna a écrit:
Alors face à cette triple offensive, comment defendre la democratie ?
Telle est la question.


Je suis tout à fait d'accord avec votre post.

Cependant, le combat pour les centres de pouvoir est différé parce que les islamistes ne sont pas encore en nombre suffisant pour s'emparer des réels pouvoirs, politique et militaire.

Alors en attendant, ils s'attaquent au pouvoir de la parole, à la liberté d'expression, à la presse (France Soir, Charlie Hebdo etc.) et utilisent les procédures judiciaires à répétition, avec succès dans trop de cas.

Or, il importe pour les contrer sur ce terrain de gagner la bataille idéologique, qui n'est qu'une bataille parmi d'autres mais qui est importante. Cela passe par la victoire devant l'opinion publique.

L'opinion publique est politiquement correcte et généralement ignorante. Cette situation change lentement, trop lentement malheureusement, grâce à ceux de nos hommes et femmes publics qui comprennent l'étendue du problème. Ils se révèlent, qui au détour d'une phrase, qui par une déclaration fracassante. Ils sont de toutes les obédiences politiques et de toutes origines. Certains sont français, d'autres pas. D'Elizabeth Badinter à Jean-Marie Le Pen, de Luc Ferry à Max Gallo, D'Ayan Hirsi Ali à Maurice G. Dantec, de Philippe de Villiers à Messaoud Bourras, de Salman Rushdie à Alexandre Del Valle.

Et ils divergent, s'entre-déchirent parfois (Villiers/Le Pen), mais tous ont un ennemi commun. Il est grand temps d'ouvrir à notre combat l'esprit des masses politiquement correctes et l'islamoscepticisme est un outil dans cette guerre des idées.

Justement parce que c'est un terme PC.

Il faut arriver au point où les nazislamistes ne pourront plus nous taxer d'islamophobie parce que c'est nous qui leur intenterons des procès.

Pour cela, il nous faut un camp de base, une bannière de légitimité républicaine comme celle de l'"euroscepticisme" qui a rassemblé des courants divers et gagné au référendum.

Se réclamer de la démocratie, c'est bien, mais SOS Racisme et le MRAP s'en réclament aussi. Ils ne pourront pas s'approprier l'islamoscepticisme!

L'islamoscepticisme ne rentre pas dans leur amalgame phobie/racisme. Il faut le faire accepter par le public politiquement correct qui partagerait nos idées s'il les connaissait et s'il connaissait l'islam. L'islamoscepticisme n'est pas la haine ou la peur de l'islam, encore moins la haine des personnes, alors il peut servir d'approche douce. "J'aime beaucoup les musulmans, mais je suis quand même sceptique sur l'islam, qui me semble inique, cruel avec certaines catégories de personnes, irraisonné et incompatible avec notre civilisation". Ah oui, de là, je peux dire toutes les horreurs de cette idéologie, mais si vous me taxez d'islamophobie, je rétorque que j'ai dit "j'aime beaucoup les musulmans", et je vous attaque en justice pour diffamation.

Les offensives territoriale et démographique sont liées (plus d'islamistes débouchera sur plus de propriétés islamisées). Elles appellent d'autres stratégies qui seraient hors-sujet ici mais il existe des stratégies.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Mar 2006, 16:08 
Les Malheurs de Soufi
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 09 Mai 2005, 20:52
Messages: 457
Localisation: Belgique
L'islamoscepticisme : Merci FFL, voila une bonne idée, je l'applique. :D

Non seulement nous devons nous battre pour garder notre civilisation et nos droits contre l'envahisseur, mais en plus nous devons nous défendre contre une parodie de "justice" aux tendances de collabos!

_________________
Un esprit noble s'adonne principalement à la sagesse et à l'amitié.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Mar 2006, 16:17 
Poumons d'acier
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 26 Fév 2006, 17:42
Messages: 2440
Localisation: Périgord
je suis d'accord avec 'gag' ,
et puis etre islamosceptique !!! l'islam ne l'autorise pas non plus .
l'islam n'est pas une race. Les gens nés musulmans qui critiquent et refusent l'islam sont racistes?
islamophobe faut dire islamosceptique
aveugle faut dire non voyant
femme de menage faut dire technicienne de surface
noir faut dire homme de couleur
les races faut dire LA race humaine(merci Gobineau)
enfin tout cela pour dire que l'islamosceptique restera islamophobe

_________________
"les minarets des mosquées sont nos baïonnettes, les dômes nos casques, les mosquées nos casernes et les croyants nos soldats" Erdogan 1er ministre turc

La gauche est une salle d'attente pour le fascisme - Léo Ferré


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Islamphobia--A Fear of Islam?
MessagePublié: 04 Mar 2006, 16:35 
Bouldingue
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Sep 2005, 14:09
Messages: 6219
Localisation: Londres
Islamphobia--A Fear of Islam?
Mark Harding

Editor in Chief, The Christian Standard News
http://www.christianstandard.com/

Islamphobia seems to be the new catch word used by Muslim intellectuals today in the media. It is also finding its way into our courts, unfortunately for the wrong reasons.

A fear of Islam? Yes, for many this feeling is not unwarranted. Consider the horrific actions taken over the years by those calling themselves Muslims. Some fear of Islam is certainly in order. However, such events are not what concerns the Islamic intellectuals who want to take this new word, Islamphobia, into our courts.

They are not thinking about the death and destruction going on today in the name of their cultic god, Allah.
They have little concern about the fact that Christians are being tortured in all Islamic societies today simply because of their Christian beliefs. Nor are they speaking out against the fact that Christian churches are being burned to the ground by ravaging Muslims, all because of a few cartoons that depicted Islam as a cult and Muhammad as a terrorist.

No, those who promote the term Islamphobia seem to be unconcerned about how many "infidels," as we are called, get tortured or killed in Islamic countries, much less ours.

For most of these people, if not all of them, their only concern is that no one is legally allowed to insult their god, their prophet, or the Quran.

They seem to have no comprehension of the principle of free speech, although this principle is gladly extended to them in democratic countries. They insist that any word or act that conflicts with their ideas be punished, and they are pressuring courts in democratic countries to make laws to recognize their rights, regardless of the rights of others.

They seem comfortable with the fact that any seeming infraction of their rules in Muslim countries brings immediate retribution, even death, without any legal process whatsoever.

Many non-Muslims indeed fear Islam in societies like Pakistan, Egypt, Lebanon, Iran, Turkey, Indonesia, Sudan, Saudi Arabia, but are non-Muslims living in Canada, the USA, Denmark or any European country to be labeled Islamphobes only because they wish to tell the truth about this cult—or chide it in some cartoons?

Will the courts of democratic societies deny their people the right of free speech for the sake of a few people of another religion who hide their faces from the rapacious policies of their own religion and try to declare it peaceful?
Will thousands of people continue to be slaughtered because of few tongue-in-cheek cartoons, while these promoters of the word, Islamphobe, refuse to raise their voices in opposition to these atrocities?

I say the way to help get over Islam-phobia is to continue the war against Islam-terrorism as Mr. Bush is doing. What do you think?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Mar 2006, 17:24 
De Poulet
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 04 Mar 2006, 02:15
Messages: 6833
pomponnette a écrit:
je suis d'accord avec 'gag' ,
et puis etre islamosceptique !!! l'islam ne l'autorise pas non plus .


Mais ça, on s'en fiche!!! Ce que je veux, c'est gagner à nos idées les "neutres", les français endormis, anesthesiés. Pas les islamo fascistes.

pomponnette a écrit:
l'islam n'est pas une race. Les gens nés musulmans qui critiquent et refusent l'islam sont racistes?


Bien sur que non. Moi non plus d'ailleurs. Par contre l'islam, lui, est d'ailleurs une idéologie raciste pusque les Juifs constituent une race.

pomponnette a écrit:
islamophobe faut dire islamosceptique
aveugle faut dire non voyant
femme de menage faut dire technicienne de surface
noir faut dire homme de couleur


Et idiot bête il faut dire con et mal comprenant. Bien sur, tout cela est ridicule, au fond. Mais je vous suggère une arme pour la guerre des mots quand vous parlez avec des français moyens pas encore alertés du danger, ou pour clouer le bec à ceux qui vous définissent par le terme islamophobie.

Ils faut gagner les esprits et les esprits sont en majorité "politiquement corrects". Eux (les nazislamistes) ne se gênent pas pour pratiquer la takia).

pomponnette a écrit:
les races faut dire LA race humaine(merci Gobineau)
enfin tout cela pour dire que l'islamosceptique restera islamophobe


Vous voulez dire quoi? Qu'on a perdu d'avance et qu'on nous accusera toujours d'islamophobie et donc de racisme? Si c'est ce que vous voulez dire, alors je ne suis pas aussi pessimiste. Je crois que ce sera une étape importante pour nous d'instituer la critique de l'islam en la séparant des suspicions de racisme, de maladie mentale, etc...

Par contre, ne croyez pas que je suis tendre avec l'islam. :twisted:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Mar 2006, 17:47 
Poumons d'acier
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 26 Fév 2006, 17:42
Messages: 2440
Localisation: Périgord
parce que vous croyez qu'en changeant le mot islamophobie par islamosceptique vous amenez les neutres à critiquer l'islam?
si on me traite d'islamophobe je repond oui j'ai peur de l'islam qui est raciste haineux guerrier et je conseille de lire quelques passages bien juteux du coran, je leur dis de mieux regarder la réalité en face sur ce qu'il se passe dans le monde et qui est responsable et au nom de quoi.
que l'islam n'est pas une race.
perso , qu'ils nous traitent d'islamophobe je m'en fiche ça ne me gene pas pour continuer le combat avec d'autres, et ils trouveront un autre mot qu'islamophobe pour repondre à votre islamosceptique.
pour eux on est des racistes si on touche à l'islam

_________________
"les minarets des mosquées sont nos baïonnettes, les dômes nos casques, les mosquées nos casernes et les croyants nos soldats" Erdogan 1er ministre turc

La gauche est une salle d'attente pour le fascisme - Léo Ferré


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Mar 2006, 18:14 
- phobe ?

a quoi cela rime et sert la peur ?

Nos grands parents ont fichu les "boches" dehors, aujourd'hui c'est les "islamistes" que nous ficherons dehors.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Mar 2006, 18:25 
De Poulet
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 04 Mar 2006, 02:15
Messages: 6833
pomponnette a écrit:
parce que vous croyez qu'en changeant le mot islamophobie par islamosceptique vous amenez les neutres à critiquer l'islam?


Non, je désamorce dans leur esprit l'association islamophobie/racisme, je la contredis, je me démarque de l'étiquette apposée par les nazislamistes, je recadre le débat dans mes termes.

A partir de là, je me donne une meilleure chance de leur faire connaître l'islam.

pomponnette a écrit:
si on me traite d'islamophobe je repond oui j'ai peur de l'islam qui est raciste haineux guerrier et je conseille de lire quelques passages bien juteux du coran, je leur dis de mieux regarder la réalité en face sur ce qu'il se passe dans le monde et qui est responsable et au nom de quoi.


C'est très bien. Mais tout de même, en répondant "oui", vous acceptez la charge sémantique de la définition d'islamphobie, le non-dit qui opère sur l'inconscient de votre interlocuteur, qui peut voir en vous, même subconsciemment, une raciste, une personne motivée par la peur (et donc pas en premier par la raison). Alors que, si vous répondez "non, je ne suis pas islamophobe, mais... etc", vous exigez leur attention et les forcez à écouter sans préjugés (bien entendu, si il s'agit d'interlocuteurs neutres).

pomponnette a écrit:
que l'islam n'est pas une race.


Bien sur.

pomponnette a écrit:
perso , qu'ils nous traitent d'islamophobe je m'en fiche


Mais qui? Les islamistes? Eux, encore une fois, on se fiche de ce qu'ils disent, si on les contredit, c'est pour changer la perception des neutres, ceux qui restent à convaincre.

pomponnette a écrit:
ça ne me gene pas pour continuer le combat avec d'autres, et ils trouveront un autre mot qu'islamophobe pour repondre à votre islamosceptique.
pour eux on est des racistes si on touche à l'islam


Justement, le mot islamophobe suggère le racisme parce qu'il sonne comme "xénophobe, homophobe etc.".

Le mot islamosceptique, lui, est dans la catégorie de "eurosceptique". Il n'est pas connoté autrement que politiquement.

Prononcez "raciste islamophobe", puis "raciste islamosceptique", vous verrez. Les deux ne produisent pas le même effet. Le mot "sceptique" transforme le mot "raciste" en pétard mouillé, alors que le mot "islamophobe" et le mot "raciste" se renforcent mutuellement.

Pourtant, Google --> islamosceptique = 5 pages, Google --> islamophobe = 519 000 pages (dont probablement plus de 500 000 sont des condamnations de l'islamophobie). Vous croyez que ce mot n'est pas chargé contre nous?

C'est quand même notre langage, comme notre terre il nous appartient, alors pourquoi nous laisser coloniser par les mots des nazislamistes? Eux connaissent le poouvoir des mots. Ceux qui définissent le langage définissent aussi la pensée. Moi, je ne me laisserai pas définir, je refuse d'employer leurs mots chargés, piégés comme je refuse de me plier à leur idéologie décérébrée.

FFL.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 308 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 21  Suivant

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 12 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher pour:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com