LibertyVox • Voir le sujet - L'IMMIGRATION CLANDESTINE ?
 
 
Retour à l'accueil
Index du forum

LibertyVox

La voix est libre !
Nous sommes le 14 Aoû 2020, 03:37

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 503 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 30, 31, 32, 33, 34
Auteur Message
MessagePublié: 13 Fév 2016, 00:23 
L'Oeil

Enregistré le: 15 Déc 2008, 18:58
Messages: 2641
Vous croyez qu'ils vont tous repartir à Bagdad ? Je pense plutôt que nombreux seront ceux qui s'installeront chez nous...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 15 Fév 2016, 19:15 
Acerbe
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juin 2006, 04:20
Messages: 4767
Quand les autorités amerloques se foutent légèrement de notre gueule, alors que certaines ONG américaines indirectement affiliées à la CIA ont financé certains passage de masse des pseudo-réfugiés vers l'Europe. Que les Américains règlent d'abord le problème de l'immigration clandestine en provenance de l'Amérique latine, car à ce rythme-là, d'ici quelques décennies le WASP sera une espèce en voie de disparition aux USA.

http://www.rtbf.be/info/dossier/drames-de-la-migration-les-candidats-refugies-meurent-aux-portes-de-l-europe/detail_kerry-la-crise-migratoire-est-une-menace-quasi-existentielle-pour-l-europe?id=9212363

Kerry : la crise migratoire est une "menace quasi-existentielle" pour l'Europe
Publié le samedi 13 février 2016 à 14h58

Les Etats-Unis vont aider l'Europe à faire face à la crise migratoire qui représente une menace "quasi-existentielle" pour le continent, a déclaré vendredi le secrétaire d'Etat américain, John Kerry. "Les Etats-Unis comprennent la nature quasi-existentielle de cette menace pour la vie politique et le tissu de la vie (sociale) en Europe", a-t-il dit, lors de la Conférence sur la sécurité de Munich, un forum annuel de décideurs.

"C'est notre problème"

Le secrétaire d'Etat américain a ajouté qu'il fallait "arrêter cette marée à cause de son potentiel à porter atteinte à l'unité européenne." M. Kerry faisait référence à la mission de l'Alliance atlantique qui doit aider à la lutte contre les passeurs organisant les traversées de migrants de Turquie en Grèce à travers la mer Egée. "Nous ne disons pas 'c'est votre problème, pas le nôtre'. C'est notre problème", a martelé le diplomate américain, au sujet de la "plus grave crise humanitaire en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale".

La France "pas favorable" à un mécanisme de répartition

Les pays de l'Union européenne se déchirent sur la réponse à apporter à l'afflux de centaines de milliers de migrants, notamment syriens. L'Allemagne pousse en particulier pour des contingents d'accueil de réfugiés par les membres de l'UE, une position rejetée par de nombreux pays. Le Premier ministre français Manuel Valls a d'ailleurs rejeté la proposition allemande à Munich. L'Union doit faire passer le message que "nous n'accueillons plus de réfugiés", a plaidé le chef du gouvernement, disant que la France n'était "pas favorable" à un mécanisme permanent de répartition des réfugiés.

_________________
Roma Æterna / Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice. George Orwell.. :serb:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 17 Fév 2016, 03:24 
Grand Pope
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Fév 2006, 00:47
Messages: 14749
La réalité est qu'il n'y a plus de direction aux USA. Il y a des officines, des groupements, des lobbies, des portions antagonistes du complexe militaro-industriel... qui se foutent sur la gueule.

Regardez où ils en sont : le juge de la cour suprême Antonin Scalia décède brutalement, aucune autopsie n'est pratiquée.... sauf qu'on l'a retrouvé avec un oreiller sur la tronche. En clair, il s'est fait repasser. Ils commencent donc à s'entretuer... tout comme ils le font dans le milieu bancaire depuis 2008 (Des dizaines de cadres de Goldman Sachs et JP Morgan ont eu des fins tragiques, sans enquêtes la plupart du temps).

C'est la grosse débandade : tout comme l'URSS vers 1986/1989. Leur seul salut réside PEUT-ÊTRE dans l'élection de TRUMP, qui saura PEUT-ÊTRE raccrocher les USA au train de l'Histoire et en faire une force stabilisatrice plutôt qu'un agent déstabilisant, dévastateur, manipulateur et hostile.

_________________
Plus Ultra


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 17 Fév 2016, 14:24 
Si ma tante
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 01 Mai 2005, 13:46
Messages: 16595
Trump me semble le "moins pire"... au moins personne ne le tient pas les coucougnettes financièrement et son franc-parler est rafraichissant. On verra qui les Américains et les médias choisiront là-bas. Mais je n'ai plus guère d'illusions et je ne sais pas ce qu'il vaut réellement. :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 01 Mar 2016, 20:04 
Acerbe
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juin 2006, 04:20
Messages: 4767
http://breizatao.com/2016/02/25/migrants-les-balkans-ferment-leurs-frontieres-la-grece-menacee-de-submersion-lue-implose/

Migrants : les Balkans ferment leurs frontières, la Grèce menacée de submersion, l’UE implose
BREIZATAO – ETREBROADEL (25/02/2016)

Image

La crise migratoire a encore franchi une étape mercredi avec la tenue d’un sommet à Vienne durant lequel dix nations européennes ont annoncé une politique commune de fermeture de leurs frontières. La Grèce, gouvernée par le parti d’extrême-gauche Syriza, avait jusque là refusé de repousser les migrants musulmans. Elle va donc être rapidement submergée sauf à changer radicalement de cap.

Reuters (lien)

Accueillant une réunion avec les états balkaniques qui voient transiter sur leur sol la route principalement empruntée par les migrants, la Grèce n’ayant pas été invitée, l’Autriche a affirmé que les contrôles aux frontières étaient nécessaires en l’absence de mesures prises par les 28 états membres de l’Union Européenne. Un communiqué conjoint publié mercredi par les pays présents à Vienne affirme que les participants ont accepté d’améliorer leur coopération et de refouler les “migrants qui n’ont pas besoin d’une protection internationale”.

Le gouvernement socialiste autrichien avait fait précéder cette réunion, il y a quelques jours, par des annonces unilatérales qui restreignaient le nombre de demandeurs d’asile admissibles. Ce qui a provoqué la colère d’Angela Merkel, désormais totalement isolée et responsable de l’effondrement de l’espace Schengen suite à son appel à l’immigration totale, en septembre 2015.

La Hongrie organise un référendum

C’est le même jour que Viktor Orban, opposant déterminé à l’invasion migratoire, annonçait, en tant que chef du gouvernement hongrois, la tenue d’un référendum sur la question (voir ici). La Hongrie entend s’opposer au plan soutenu par Berlin et Bruxelles visant à faire payer le prix des décisions d’Angela Merkel aux autres pays européens, lequel suppose de partager les migrants afro-musulmans entre les 28 états-membres. Le Premier ministre hongrois a dénoncé un “abus de pouvoir” et fait donc appel à la souveraineté populaire pour trancher le débat. Une décision surprise qui a été accueillie par un silence de plomb à Berlin et Bruxelles.

Désarticulation généralisée de l’espace Schengen

En plus des décisions unilatérales de l’Autriche, puis des dix nations rassemblées à Vienne et de l’annonce de son référendum par la Hongrie, le groupe de Visegrad (Pologne, Hongrie, Tchéquie, Slovaquie) a décidé, comme nous le rapportions (lire ici), son soutien à la construction d’un mur à la frontière entre la Grèce d’une part et la Bulgarie et la Macédoine d’autre part. L’Allemagne avait là encore protesté, sans parvenir à stopper l’initiative. Dans le même temps, en Norvège, le gouvernement annonçait qu’il anticipait “l’effondrement de la Suède”, elle aussi responsable du gigantesque appel à l’immigration illimitée.

Tous ces événements traduisent l’incapacité structurelle de Bruxelles à définir une politique crédible et applicable. Enfermée dans un immigrationnisme de principe, aveuglée par un antiracisme que masque mal une profonde détestation des masses populaires d’Europe, la Commission Européenne n’a proposé, depuis 6 mois, que l’accueil systématique des migrants afro-musulmans. Une position qui ne pouvait engendrer qu’une rupture majeure et la désarticulation de l’espace Schengen. Ce jusqu’au boutisme, mâtiné d’humanitarisme névrotique abondamment relayé par la presse ouest-européenne, est désormais le plus sur carburant de l’euroscepticisme et du souverainisme. C’est désormais, en Europe, des coopérations concrètes et régionales qui s’imposent, contre toutes les injonctions de Bruxelles ou de Berlin.

Dans un article intitulé “Schengen s’effondre” en date du 28 octobre 2015 (lire ici), nous écrivions dans ces mêmes colonnes : Un effet domino va donc inévitablement se produire, chaque pays des Balkans allant, à court terme, suivre l’attitude de l’Autriche et retourner vers son voisin les masses immigrées et ce jusqu’en Grèce. Cette prédiction s’est matérialisée ces derniers jours.

Brexit en vue

L’amplification de la crise a été accompagnée des tensions grandissantes entre la Grande-Bretagne et l’Union Européenne au sujet de son maintien ou non dans l’UE. Un des éléments clefs de la discussion entre le premier ministre britannique, David Cameron, et le président de la Commission Européenne – Jean-Claude Juncker – ayant tourné autour du refus de plus en plus net de l’opinion publique au Royaume-Uni d’accepter des contingents de migrants européens ou non. En acceptant le principe de négociations avant le référendum sur le maintien ou la sortie de la Grande Bretagne de l’UE, Bruxelles a renforcé la dynamique “séparatiste” au sein de celle-ci. Nombre de nations européennes estiment que si l’Angleterre a le droit d’avoir une adhésion “à la carte”, elles sont en droit d’exiger un traitement identique.

La crise se développe entre Bruxelles et la Suisse

Et l’UE est désormais confrontée à une crise de ses rapports avec la Suisse. En 2014, les populistes de l’UDC avait soumis au vote une proposition visant à instaurer des quotas de migrants pouvant travailler et résider en Suisse. Une décision qui, de facto, met un terme à toute intégration de la Suisse dans l’espace Schengen. Bien que votée démocratiquement, les technocrates de Bruxelles menacent en coulisse cette dernière si elle applique cette loi.

Le Temps (lien) :

Lors d’un conclave spécial ce mercredi, le Conseil fédéral discutera de sa politique à l’égard de l’Union européenne et de la mise en œuvre de l’initiative de l’UDC «Contre l’immigration de masse». Dans dix jours, le gouvernement devrait présenter son projet de message à l’intention des Chambres. Dans ce contexte, Bruxelles a lancé mardi un avertissement sévère à la Suisse: «La moindre référence à une restriction quantitative ou à un système de quota constituera une provocation», met en garde une source européenne proche du dossier. Ainsi donc, toute application d’une loi décidée par référendum devient, pour Bruxelles, une “provocation”.

L’article poursuit : L’avertissement européen arrive quelques jours après l’accord signé entre l’UE et le Royaume-Uni, qui porte aussi sur la volonté britannique de restreindre l’immigration. «Le Conseil fédéral serait mal inspiré d’imaginer que les concessions accordées à Londres soient transposables à la Suisse», tonne notre source. Elle confirme également deux éléments: les négociations bilatérales sont gelées d’ici au 23 juin, date à laquelle les Britanniques décideront de leur maintien au sein de l’UE; deuxièmement, la Suisse ne doit se faire aucune illusion sur les concessions à venir.

L’arrogance des “sources” de Bruxelles n’est cependant pas de nature à masquer la réalité : le cas britannique pose, bien évidemment, un précédent. Mais pas uniquement : ce sont toutes les nations d’Europe qui en posent actuellement l’UE n’est plus en mesure d’imposer quoique ce soit à quiconque. Le ton adopté, qui désormais ressemble de plus en plus à celui d’un système coercitif où la liberté des peuples est assimilée à une menace, traduit le degré de radicalité de la technocratie bruxelloise. Un ton qui, bien loin de modérer les forces centrifuges, les encourage à défier une Commission Européenne non élue et dépourvue de toute légitimité démocratique.

La Grèce menacée à court terme de submersion

Il est un gouvernement qui est désormais dans une situation intenable : celui d’Alexis Tsipras. Le chef du gouvernement d’extrême-gauche s’est distingué depuis un an par un soutien systèmatique à l’immigration de peuplement africaine et musulmane. C’est si vrai que, par aveuglement idéologique, il faisait adopter par la Grèce le droit du sol. Une véritable bombe à retardement.

Avec les états balkaniques qui scellent leurs frontières, la Grèce sous direction socialo-communiste va rapidement se retrouver submergée. Alors que nous ne sommes qu’en hiver, le flot de migrants musulmans atteignant la Grèce s’élève actuellement à 50 000 clandestins par mois (source). Avec le retour du printemps, ce flot va croître et atteindre les chiffres de l’automne qui étaient de 10 000 par jour. Au seul rythme actuel, la Grèce – qui compte 10 millions d’habitants – verra au minimum 600 000 migrants musulmans s’installer dans le pays en 2016. Un volume qui a cependant toutes les chances d’être supérieur.

La Grèce, dans une situation économique désespérée, sera soumise à une invasion qui ne peut aboutir qu’à l’effondrement complet du pays et à des troubles très graves. Ce qui ne sera pas sans incidence dans la région compte tenu des tensions entre la Grèce et la Turquie, sur fond de confrontation entre Ankara et Moscou en Syrie.

_________________
Roma Æterna / Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice. George Orwell.. :serb:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 02 Mar 2016, 18:53 
Acerbe
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juin 2006, 04:20
Messages: 4767
Le culot de ces raclures est sidérant, ils n'ont aucune honte, en effet les réfugiés sont arrivés massivement plusieurs mois avant les frappes russes, les responsables sont connus de tous. Les autorités amerloques pensent encore que le net n'existe pas et qu'un énorme mensonge peut passer comme une lettre à la poste, ces gus insultent notre intelligence à longueur de journée.

http://fr.sputniknews.com/international/20160302/1023049880/otan-russie-europe-crise-migratoire.html

Général US : Moscou se sert des réfugiés comme d'une arme contre l'Europe
09:20 02.03.2016(mis à jour 09:44 02.03.2016)

Image

Le chef des forces de l'Otan en Europe Philip Breedlove a accusé Moscou et Damas d'avoir engendré la crise migratoire dans le but de déstabiliser l'Europe.

Le général Philip Breedlove, commandant suprême des forces alliées en Europe, n'a pas mâché ses mots lors de son intervention devant la commission des forces armées du sénat américain, mardi. A l'en croire, par leurs frappes aériennes en Syrie, la Russie ainsi que le régime de de Bachar el-Assad cibleraient les civils afin de les pousser à fuir leur patrie et à envahir l'Europe.

La stratégie du Kremlin consisterait donc à "ébranler la volonté politique de l'Europe" via un flot incessant de réfugiés, précise le Financial Times. Toujours d'après M.Breedlove, la Russie "crée le flux migratoire et fait en sorte que cela devienne le problème de quelqu'un d'autre. Je dirais que cela revient à se servir des migrants comme d'une arme". Le général a toutefois reconnu que les dernières frappes aériennes russes visaient "vraisemblablement" les terroristes de Daech et du Front al-Nosra, "ce qu'il faudra cependant vérifier".

Le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine n'a pas laissé sans commentaire une aussi lourde accusation. Il estime que l'alliance, et en particulier Philip Breedlove, cherchent à rester impunis pour leurs actions dans la zone du conflit. "On rejette la faute sur autrui – le spécialiste des bombardements de mariages afghans nous a accusés d'effectuer des "bombardements approximatifs", a écrit M.Rogozine sur sa page Facebook.

Le ministère russe de la Défense a déclaré à plusieurs reprises que l'armée de l'air russe ne visait en Syrie que les positions des terroristes de Daech. Les frappes aériennes ne sont effectuées qu'après confirmation du service de renseignement de l'air. Le ministère russe de la Défense a également précisé que la crise migratoire en Europe avait débuté bien avant le début de l'opération russe contre les terroristes de Daech en Syrie, le 30 septembre 2015.
________________________________________________________________________________________________________________________________

La nouvelle route des clandos après la fermeture des frontières serbes, macédoniennes et grecques.

Image

_________________
Roma Æterna / Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice. George Orwell.. :serb:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 04 Mar 2016, 15:22 
Acerbe
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juin 2006, 04:20
Messages: 4767
http://www.bvoltaire.fr/pascalcelerier/les-homosexuels-menaces-dans-les-camps-de-migrants-et-les-centres-daccueil,242657

Les homosexuels menacés dans les camps de migrants et les centres d’accueil
Pascal Célérier. 4 mars 2016

Certains médias ont évoqué des vêtements brûlés ou des lits souillés d’excréments et de nourriture.

On a découvert qu’il n’était pas bon être une femme blanche dans les rues de Cologne envahies par des migrants, essentiellement nord-africains ; on a constaté (certains bien tardivement) qu’il y avait des terroristes parmi les migrants ; on sait aussi (mais on ne l’entend pas assez) que les migrants chrétiens subissent des persécutions violentes pendant toute leur migration depuis leur départ du Soudan jusque dans nos jungles et nos centres d’accueil européens.

Et on apprend, aujourd’hui, que ce sont les migrants homosexuels qui subissent brimades et violences de la part d’autres migrants. C’est depuis les Pays-bas, pays pionnier en matière de défense de la cause homosexuelle, que la nouvelle est tombée. L’association LGBT du pays, le COC, a tiré la sonnette d’alarme et fait pression sur le Parlement pour qu’il vote en faveur d’un accueil « séparé » pour les réfugiés homosexuels afin qu’ils bénéficient d’« endroits sécurisés ».

En effet, plusieurs ONG ont constaté que, dans les centres d’accueil néerlandais, l’acceptation de la diversité sexuelle était loin d’être la norme. Entendez : les homosexuels y subissent humiliations, brimades, violences. Certains médias ont évoqué des vêtements brûlés ou des lits souillés d’excréments et de nourriture. Et le COC redoute que les plaintes officielles ne soient que « la partie visible de l’iceberg », affirmant que la plupart des migrants homosexuels ne portent pas plainte, par peur de représailles.

Eh oui, beaucoup trop de migrants ne sont pas vraiment gay-friendly, semblent découvrir nos belles âmes européennes. Alors oui, agissons, protégeons. Et puis essayons de réfléchir – aux causes, par exemple.

Pourquoi la culture que véhiculent les migrants est-elle si agressive envers les femmes blanches, les homos, les chrétiens ? N’est-ce pas la dimension islamique de cette culture qui est en cause, ou un aspect de cette culture ? Et cette violence-là, et ce qui, dans cette culture-là, peut la motiver, l’encourager ou la tolérer, ce n’est pas acceptable.

Au vu de ces nouveaux faits, il faut pouvoir redire sereinement, avec Kamel Daoud, que oui : « Le sexe est la plus grande misère dans le monde d’Allah » et que « la femme [y] est niée, refusée, tuée, voilée, enfermée ou possédée ». Et il faut rendre hommage au texte de M. Valls publié le 2 mars : « Soutenons Kamel Daoud. »

Les attaques, la hargne inouïe dont Kamel Daoud fait l’objet depuis quelques jours ne peuvent que nous interpeller, nous indigner. […] Entre l’angélisme béat et le repli compulsif, entre la dangereuse naïveté des uns – dont une partie à gauche – et la vraie intolérance des autres – de l’extrême droite aux anti-musulmans de toutes sortes -, il nous montre ce chemin qu’il faut emprunter. […] un musulman ne sera jamais par essence un terroriste, pas plus qu’un réfugié ne sera par essence un violeur. […] Abandonner cet écrivain à son sort, ce serait nous abandonner nous-mêmes. C’est pourquoi il est nécessaire, impérieux, et urgent, comme beaucoup l’ont fait ces derniers jours, de soutenir Kamel Daoud. Sans aucune hésitation. Sans faillir.

_________________
Roma Æterna / Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice. George Orwell.. :serb:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 08 Avr 2016, 14:59 
Acerbe
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juin 2006, 04:20
Messages: 4767
http://lesobservateurs.ch/2016/04/07/norvege-politicien-viole-somalien-soppose-a-lexpulsion-de-agresseur/

Norvège : Un politicien violé par un Somalien s’oppose à l’expulsion de son agresseur
Article publié le 07.04.2016

Image

Karsten Nordal Hauken a été violé par un demandeur d’asile somalien. Il se sent désormais coupable de son expulsion.

« Comment moi, un jeune homme de gauche, féministe et anti-raciste, ai-je pu devenir la victime d’un violeur somalien ? [...] J’ai ressenti un fort sentiment de culpabilité et de responsabilité. J’étais la raison pour laquelle il devait être expulsé de Norvège, et faire face à un avenir très incertain en Somalie. Il avait déjà purgé sa peine en prison. Devait-il maintenant être puni à nouveau ? Et cette fois beaucoup plus durement ? [...]

J’ai perdu des années entre dépression et consommation de cannabis [...] J’ai appris que la culture d’origine du violeur était totalement différente de la nôtre. Dans sa culture l’abus sexuel est surtout une prise de pouvoir et non le résultat du désir. Et il n’est pas considéré comme un acte homosexuel. Pour comprendre comment cela peut se produire, on doit dépasser ses préjugés. [...]

Je ne ressens pas de colère envers mon agresseur, car je le vois plus comme le produit d’un monde injuste. Le produit d’une éducation marquée par la guerre et les privations. [...] Je veux que nous continuions à aider les réfugiés malgré un tel contexte. [...] Je suis d’abord un être humain, et non un Norvégien. Non, je fais partie du monde, et le monde est malheureusement injuste. »

_________________
Roma Æterna / Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice. George Orwell.. :serb:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 503 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 30, 31, 32, 33, 34

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher pour:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com