LibertyVox • Voir le sujet - L'assassinat de la France expliqué à ma petite-fille
 
 
Retour à l'accueil
Index du forum

LibertyVox

La voix est libre !
Nous sommes le 08 Aoû 2020, 01:06

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 420 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 28  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 08 Déc 2008, 20:25 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 16 Fév 2006, 03:50
Messages: 294
Localisation: France
C'est moi qui vous ai envoyé un message.
Bravo pour votre texte :lol: ; je n'y verrais à faire que quelques corrections grammaticales mineures 8)
dans le post du 22 mars 2006
-tu t'es fait coller (le participe passé de faire suivi d'un infinitif ne s'accorde pas)
-figure-toi (ne pas oublier le trait d'union)
-un F majuscule à Français quand il n'est pas épithète
et dans le second texte
-cent mille (sans s)
-aux civils, femmes et enfants (pas de "e" à civil dans ce cas)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 09 Déc 2008, 10:26 
Or not Toby
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 13 Déc 2006, 15:20
Messages: 516
Localisation: ici et là
Il y a un autre sujet à confusion. Nous appelons Arabes les habitants du Maghreb en faisant uniquement une différentiation avec les Berbères (tels Kabyles, etc...) établis dans cette région bien avant l'islamisation. Cette ethnie n'est pas de sang mais de langue et de religion. Les Maghrébins sont mâtinés depuis l'antiquité et le Maghreb a été colonie des uns ou des autres depuis les Romains.

_________________
We are doomed!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 09 Déc 2008, 10:54 
De Cinq Ascètes
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 26 Déc 2007, 05:23
Messages: 359
Remarquable Antigone !
J'attends, moi aussi, la suite impatiemment :wink:
*

_________________
"Là où est le danger, là est ce qui sauve."
Friedrich Hölderlin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 09 Déc 2008, 18:54 
With the wind

Enregistré le: 22 Mar 2006, 18:17
Messages: 182
L'assassinat de la France expliqué à ma petite-fille
Conversation en 17 chapitres et une conclusion

Première partie : III

Le lendemain tu me sautes dessus et me rappelle à brûle-pourpoint

- Mais, quand même, l’armée française a torturé un max en Algérie.

- J’attendais que tu me sortes ce grand classique de la propagande anti-française.

- C’est vrai ou pas ?

- Un «max», je ne sais pas. Enfin, disons que oui, c’est vrai. Mais as-tu jamais entendu parler des horreurs commises par les Algériens eux-mêmes ?

- Non.

- Bien entendu ! Dis-toi bien qu’à côté de l’horreur absolue qu’ont représenté les atrocités inouïes des Algériens en guerre contre nous, la torture «à la française» n’a été qu’une horreur relative à la quelle l'armée française a été malheureusement obligée d'avoir recours sous peine de ne pas pouvoir assurer l'esentiel de sa mission : protéger les popolations civiles.

- Pourquoi n'aurait- elle pas pu les protéger autrement ?

- Parce que c’était une course contre la montre. Tous les jours les terroristes posaient à Alger des bombes qui faisaient des dizaines de morts et de mutilés à vie dans les populations civiles, musulmanes autant que françaises. Il fallait débusquer à temps celui qui allait poser la prochaine et pour ça il fallait faire parler les suspects. Tu sais combien le terrorisme algérien a provoqué de morts dans la population civile française d’Algérie ?

- Non.

- Si on compte les assassinats d’Oran, plus de dix mille, disons, en quatre ans. Et au moins autant de disparus.

- Oui, mais nous, nous avons tué un million d’Algériens.

- Faux. Propagande. Les derniers chiffres donnés par les meilleurs historiens, dont un Algérien, donnent au maximum 250.000, combattants à l’écrasante majorité, et dont une grande partie tuée par les Algériens eux-mêmes. Les dix mille morts français n’ont été, eux, que des civils, soit un civil sur cent tué par terrorisme puisque la population «pied-noir» se montait à un million, ce qui ferait, rapporté à la population française d’aujourd’hui, 600.000 civils tués en quatre ans ! Et encore une fois je ne parle pas des milliers de disparus ni des mutilés à vie.

Tu sembles, cette fois, médusée par le nombre donné.

- *Alors, ai-je repris, qu’aurait dû faire l’armée ? Se croiser les bras et laisser sous ses yeux massacrer des civils innocents ?

- Non, bien sûr.

- Raser la kasbah, repaire des terroristes, sous les bombes ?

- Non plus.

- Alors qu’est-ce qu’il restait ?

- Je ne sais pas, moi !

- Tu vois, tu fais comme tout le monde : tu te défiles. Mais quand tu es responsable de la vie de tes compatriotes et que tu vas vu, de tes yeux vus, des boucheries quasi quotidiennes de femmes et d’enfants déchiquetés par les bombes, la mise à la question des suspects apparaît comme un moindre mal. Ce n’est pas par sadisme, par gaieté de cœur que les militaires se sont ralliés à cette solution.

- Ouais … dis tout de suite que c’est par humanité.

J’ignore ton sarcasme.

- La guerre, ma chère petite, n’est pas une compétition sportive. Il est rare qu’elle soit humaine. Toutefois, contrairement au terrorisme, la pratique de la question par l’armée française laissait, en général -il y a toujours des exceptions- la vie sauve et le corps indemne, sans mutilations. Ce n’était pas la torture à la nazie, à la chilienne, à l’argentine ou à l’iranienne. D’ailleurs tu sais à quel point depuis son indépendance, l’Algérie ne nous fait pas de cadeau. Or jamais ni elle, ni aucune association d’Algériens, n’ont cherché à poursuivre la France et ses officiers pour crimes de guerre ou crimes contre l’humanité.

-C’est vrai. Pourquoi ?

- Parce qu'un procès contre la France aurait amené la défense à mettre en lumières les horreurs bien pires commises par les Algériens eux-mêmes, en particulier sur leur propre population, et que ceux-ci, contrairement à nous, entendent cacher à perpète. **

Tu restes sans rien dire et puis ta curiosité gore reprend le dessus :

- Quelles genres d’horreurs ?

- Outre le terrorisme "ordinaire", des yeux crevés, des oreilles et des nez coupés, des femmes éventrées vivantes, les seins tranchés, les enfants arrachés de leurs entrailles, d’autres écrabouillés ou taillés en pièces, les hommes émasculés, dépecés vivants, et j’en passe (je te vois grimacer d’horreur). Surtout ne me dis pas, comme voudrait le faire croire la propagande, que ces bouchers sadiques étaient comme les résistants français contre les Allemands. La Résistance française ne s’en est jamais prise aux civiles, femmes et enfants, n’a jamais commis ce genre d’atrocités. Et je ne comprends pas, mais alors pas du tout, que les résistants français survivants tolèrent cette comparaison. Tu ne me crois pas ?

- Si, si, mais…

- Oui, je sais. Je vois bien que tu ne peux t’empêcher de penser que je vais trop loin. Tu voudrais d’autres preuves que mes propos. Mais ces preuves indiscutables existent. Elles sont parfaitement connaissables et nombreux sont les historiens qui s’en servent pour dire la vérité. La stratégie est de ne pas leur donner la parole, de ne pas les faire connaître du grand public. C’est aussi simple que ça. D’ailleurs ils n’ont jamais été contredits. Je t’en ferai lire quelques uns.

Tu sembles rassérénée par cette promesse, sans pour autant me tenir quitte :

-* Tu ne peux pas justifier non plus le massacre d'octobre 61 !

- Je ne le justifie pas, mais j'affirme que rien, jamais, n'est clairement dit des circonstances de ce "massacre" qui sans l'exuser, en changent considèrablement l'éclairage.
Premièrement nous étions en guerre avec un ennemi déclaré qui se permettait en territoire français de lancer des mots d'odre de manifestation, et qui a obligé, sous la menace de représailles, les Algériens de France à passer outre à la décision du gouvernement français d'interdire cette manifestation. Avoue que c'était le monde à l'envers ou je ne m'y connais pas.
Deuxièmement, aux dires des liquidateurs de la France, ce massacre, qu'ils commémorent chaque année religieusement, aurait fait 300 morts algériens. Bientôt on nous parlera de génocide. Or, la seule enquête sérieuse et crédible à ce jour, faite à à l'occasion du procès en diffamation intenté par Maurice Papon qui était préfet de police à l'époque, donne 33 morts. Troisièmement, qu'il y ait eu un désir de vengeance de la part de certains policiers, c'est probable et compréhensible même si ce n'est pas excusable.

- Pourquoi voulaient-il se venger?

- Parce que en quelques mois le FLN, avait assassiné sur le sol français plus de 50 paisibles policiers en faction et gardiens de la paix. De plus, ce même FLN assassinait aussi, en France, ses opposants algériens et ceux qui ne crachaient pas au bassinet de son racket. Rien ne prouve qu'il n'a pas profité de la manifestation pour en liquider un certain nombre.
Bref, là aussi, au pire on nous ment, au mieux on nous désinforme. **

Tu sembles vouloir m'objecter quelque chose, puis tu te ravises.

Je pense t'avoir convaincue et reprends le fil de la discusssion :- Tiens, prends les juifs par exemple. Ils sont devenus à force de persécutions subies pendant des siècles l’emblème absolu de la victime, mais il a suffi qu’ils aient un pays à eux pour que, à leur tour, ils se montrent violents à l‘encontre d’un autre peuple, chaque fois qu’il leur semble, à tort ou à raison, que la violence garantit la survie de leur pays.

- Maintenant que j’y pense : c’est vrai ce que tu as dit à propos des Arabes : on suppose vaguement que même si on le pouvait, ce serait mal de vouloir réagir, comme si on méritait, en effet, de se faire agresser par eux. On aurait plutôt tendance à leur faire un surcroît de lèche. J’ai même un copain, Bernard Felonat, qui les défend tout le temps quoi qu’ils fassent même quand ils prennent comme souffre-douleur Martin Durand, haut comme trois pommes, sans le sou, et qui n’a que sa mère pour veiller sur lui, mais elle n’en a pas le temps.

- Classique : faute d’avoir le courage de les contrer et de s’avouer sa lâcheté on préfère se persuader qu’ils ont raison. Et puis, vous êtes, comme on dit, inhibés.

- Inhibés ?

- Oui, inhibés par un sentiment de culpabilité qui n’a aucune raison d’être pour la raison, entre dix autres, que je t’ai donnée, mais aussi parce que votre génération ne connaît plus ni colonisateurs ni colonisés depuis un demi siècle, ni esclaves ni esclavagistes depuis un siècle et demi et que par conséquent il ne peut plus y avoir de coupables, à supposer que les coupables d’hier l’aient été tant que ça. D’ailleurs les Indiens et les Asiatiques qui ont été autant colonisés que les «Arabes» n’ont pas du tout le même comportement. Ils ont tourné la page et s’efforcent de s’en sortir sans jouer les éternelles victimes. Nous aussi, Français, nous avons beaucoup souffert des Allemands : trois guerres abominables en 75 ans, avec des millions de morts et la France détruite. Nous avons pourtant tourné la page dès les années 60, c’est-à-dire quinze ans à peine après la dernière guerre. Et ne parlons même pas du Japon qui est depuis longtemps réconcilié avec le Américains qui lui ont balancé deux bombes atomiques.

Tu hoches la tête en signe de compréhension, mais tu es comme le petit prince : tu ne renonces jamais à une question : - Qu’est-ce que ça veut dire : «inhibés» ?

- Cela veut dire que l’on s’interdit inconsciemment de réagir à un désagrément ou à une agression.

- Ah, je vois… Tu sais, en y réfléchissant, je crois qu’on nous le dit, pour les Arabes, mais sans insister, sans jamais employer les mots «conquête» ou «colonisation» et comme si venant d’eux ce n’était pas un crime, au contraire. On nous montre même la civilisation arabe au Moyen-âge, comme bien supérieure à l’européenne, n’apportant que bienfaits, par exemple, à l’Espagne conquise.

- Oui. Et j’imagine que concernant l’Algérie conquise et colonisée par la France, on ne t’en a dit que pis que pendre alors que, mutatis mutandis, comme on dit en latin, les deux phénomènes à huit siècles de distance l’un de l’autre sont exactement interchangeables : l’Algérie française a été à l’Algérie musulmane ce que l’Espagne musulmane a été à l’Espagne chrétienne.

- Oui, tiens, c’est vrai : Je n’avais jamais fait le rapprochement.

- Difficile de le faire de toi-même. Les coupables sont tes professeurs. En tous cas, tu vois, les voilà de nouveau surpris, et l’idéologie antiraciste avec, en flagrant délit d’incohérence, et grave pour le coup. D’un côté on t’apprend pis que pendre sur l’Algérie française tout en te serinant que toutes les cultures et les civilisations se valent, que c’est «raciste» de dire le contraire -première contradiction- et d’un autre que l’Espagne musulmane a été un grand progrès parce que la civilisation arabo-musulmane de l’époque était très supérieure à celle de l’Europe occidentale, deuxième contradiction qui mord la queue à la première ! Encore heureux qu’ils ne regrettent pas que la France ne soit pas devenue terre musulmane en 732 ! Parce que j’aime autant te dire que pas un de ces menteurs ne souhaiterait vivre dans un pays arabo-musulman ! Quand des contradictions aussi criantes, si criantes qu’un enfant de dix ans pourrait les constater de lui-même, ne sont pas soulignées c’est qu’on te ment en connaissance de cause et si on ment ainsi c’est que l’on poursuit un but inavouable. Toutes ces incohérences font partie de ce qu’on appelle «le politiquement correct». J’y reviendrai.

- Mais, alors, des cultures, on peut le dire que certaines sont supérieures à d’autres ?

- Certainement. La preuve : tes professeurs ne se gênent pas pour t’apprendre que la civilisation arabo-islamique était bien supérieure à celle de l’Europe occidentale au Moyen-âge ; ça peut se discuter mais ce n’est pas du racisme puisque une culture n’a rien à voir avec une race, pas plus qu’un idéologie ou une religion qui n’est jamais qu’une forme d’idéologie censée avoir été divulguée par une quelconque divinité. La civilisation occidentale, à laquelle appartient la France, est encore aujourd’hui la civilisation supérieure, même si c’est défendu de le dire. Cela ne signifie aucunement qu'elle a vocation à l'être de toute éternité. Il est fort possible que dans l'avenir elle soit supplantée à son tour par meilleure qu'elle.Toujours est-il que ses fautes et ses crimes, bien réels, sont identiques à ceux de toutes les autres civilisations, mais certaines de ses plus grandes qualités n’appartiennent qu’à elle, à commencer par son aptitude à l’autocritique qui lui a valu sa supériorité, mais qui par son excès est, malheureusement, en train, aujourd’hui, de l’affaiblir dangereusement. Tu connais la fable de La Fontaine : «Les animaux malades de la peste» ?

- Vaguement.

- Pour que les dieux fassent cesser la peste qui les déciment, les animaux décident de faire leur examen de conscience. Le lion s’accuse de tous les animaux qu’il a dévorés. Mais, comme il est redoutable, tous les autres s’empressent de minimiser ses crimes. Vient le tour de l’âne qui s’accuse d’avoir tondu, de la longueur de la langue, un pré. Aussitôt, comme il est inoffensif, tous les animaux lui tombent dessus en l’accusant d’être, lui, le coupable. Aujourd’hui, l’âne de la fable c’est nous. Personne ne demandera des comptes, par exemple, aux Chinois ou aux pays arabo-musulmans. On minimise ou on passe sous silence les crimes qu’ils ont commis dans leur histoire et qu’ils commettent encore.

- Mais pourquoi ?

- Parce qu'a force de nous accuser nous-mêmes de tous les maux de la terre, nous sommes perçus comme des lopettes desquelles on espères des compensations juteuses.

- En tous cas, on m’a appris que toutes les cultures se valaient, qu’aucune ne détenait la Vérité vraie.

- Dans l’absolu, oui, peut-être, dans l’abstrait, comme on dit que tous les individus naissent libres et égaux. Il n’empêche que par rapport au vécu, un individu lâche et égoïste n’est pas à mettre à égalité avec un individu courageux et compatissant, ni un as de l’astro-physique avec quelqu’un incapable de comprendre une règle de trois. C’est pareil pour les cultures. D’ailleurs si toutes les cultures se valent, et si la Vérité absolue n’existe pas, alors il ne faut pas prendre comme vérité absolue le fait que… la vérité absolue n’existerait pas, ni l’assertion que toutes les civilisations se valent. Les partisans du relativisme culturel devraient commencer par appliquer leur logique à leur idéologie, au lieu d’imposer cette dernière comme si c’était une vérité… absolue.

Tu sembles pressée de revenir à des spéculations moins paradoxales : - Mais si on ne peut généraliser racialement est-ce que l’on peut généraliser culturellement ?

- Dans une certaine mesure, oui.

- Mais alors pourquoi si c’est inacceptable de généraliser et de parler d’inégalités dans le cas des races, est-ce acceptable dans le cas des cultures ? Pourquoi le racisme, non, mais le «culturalisme» oui ? Je ne vois guère de différences entre les deux, finalement.

- Détrompe-toi : la différence est énorme. Le racisme affirme que les comportements, les dispositions d’esprit communes qui caractérisent un groupe humain, qui forment, comme on dit, son «identité» sont dus à des gènes présents dans tous les membres de ce groupe et qui se transmettent inchangés, dès la naissance, de générations en générations. Le «culturalisme» comme tu dis, affirme qu’ils sont dus à la culture de ce groupe, en particulier à ses croyances religieuses et idéologiques.

Tu t’obstines : - Je ne vois pas très bien ce que ça change …

- Tout, ça change tout ! Prends l’agressivité, par exemple, qui caractérise certains groupes humains. Si elle est raciale, génétique, rien, jamais, ne pourra la modifier, ni la volonté ni l’éducation, pas plus que tu ne pourrais changer tes yeux bleus en noirs, ou ton mètre soixante-dix en mètre quatre-vingts, quels que soient ta gymnastique ou ton régime. En revanche si cette agressivité est culturelle, la volonté, l’éducation peut arriver à la changer. La culture elle-même d’un groupe humain peut changer rapidement sous la pression des circonstances ; la race, hormis des mutation improbables, jamais, ou alors tellement lentement que ça revient au même. Autrement dit tu peux améliorer, faire progresser une culture et les personnes qui s’en réclament, une race et les personnes qui en relèvent, jamais. Si agressivité il y a, agressifs sont tous les membres de la race en question, et agressifs ils resteront pour toujours. Ils n’ont pas le choix. C’est sans remède. Cette race peut alors apparaître comme nuisible. En revanche, si l’agressivité est due à la culture, il suffit alors que les individus baignent dans une autre, reçoivent une éducation différente ou décident de leur propre chef de se libérer de l’agressivité provenant de leur culture d’origine pour s’en guérir. Ceci dit, cela n’empêche pas l’agressivité d’exister chez certains individus, dans tout groupe humain, indépendamment de sa culture. Tu comprends ?

- Oui… En somme si je dis que l’agressivité des Arabes est génétique, je suis coupable de racisme mais si je dis qu’elle est culturelle, je ne le suis pas. Je ne vois toujours pas, concrètement, la différence.

- Sur le plan des principes, la différence est fondamentale puisque la première proposition est radicalement fausse, tandis que la deuxième est discutable au sens premier du terme, à savoir qu’elle «se discute», c’est-à-dire qu’elle peut être en partie vraie.

Tu avais l’air un peu perdue et tu as prétexté un coup de fil à une copine pour souffler un peu.

J’ai dit : - Bon, je crois que ça suffira pour aujourd’hui. On en reparlera demain.

(à suivre)


Dernière édition par Antigone le 13 Juil 2009, 16:52, édité 29 fois au total.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 09 Déc 2008, 19:01 
With the wind

Enregistré le: 22 Mar 2006, 18:17
Messages: 182
Le métissage racial arabes-berbères existe. Il est accentué en Tunisie, Un peu moins en Algérie où la population montagnarde de Kabylie y a échappé, mais pas celles des plaines, et encore moins au Maroc.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 09 Déc 2008, 19:38 
De Poulet
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 04 Mar 2006, 02:15
Messages: 6833
Chère Antigone,

Une petite faute de frappe: Irvoas, manque le r.

Il me semble aussi qu'il a été tué par deux (ou au plus trois) agresseurs. Je pense que c'est deux et que le terme de bande est mal choisi.

Si vous voulez, vous pouvez mentionner le meurtre - qui dépasse tout en horreur - de Kris Donald, que les médias britanniques occultent alors qu'ils montent en épingle (évidemment) ceux dont les victimes ne sont pas des sous-chiens.

Si vous parlez de l'Espagne occupée, pourquoi pas rappeler qu'ils ont aussi envahi le territoire français en pillant comme à leur habitude, jusqu'à être arrêtés par Charles Martel. Les derniers ont été expulsés par son petit-fils Charlemagne qui s'est allié au roi des Asturies (si je me souviens bien) pour sécuriser les marches d'Espagne. La France était donc impliquée dans cette amorce de reconquista.

La fille serait étonnée que sa mère lui dise que - même encore vers la fin du XXème siècle - Charles Martel était présenté comme un personnage glorieux dans les écoles primaires. De fait, il est presque le fondateur de l'Europe moderne, en tout cas il a permis à charlemagne de créer un empire qui était européen et chrétien.

Ceci serait aussi un rappel du fait que l'islam a été l'agresseur de l'occident avant toute idée de croisade. Mais peut-être les croisades et leurs causes méritent-elles un chapitre séparé.

Mais j'ose à peine vous faire des remarques tant votre texte est juste et remarquablement écrit. Il s'y trouve beaucoup d'emotion parce qu'il est tellement vrai.

_________________
François Eiffel (F. Eiffel / FFL).

""Un homme est grand dans la mesure où, placé entre l’illusion et la douleur, il choisit la douleur." Thibon


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 09 Déc 2008, 20:07 
Xerox
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 29 Mai 2007, 07:15
Messages: 3133
eksitos a écrit:
Je me pose une question au sujet de l'assimilation des berbères par les arabes.
Il y a une quarantaine d'années, lorsque je travaillais au Maroc à Rabat (cela a duré neuf ans), les berbères et les arabes ne se mélangeaient pas. Il y avait même une animosité et un mépris certain de part et d'autre. Les arabes étaient dans les bureaux ou dans les plaines, les berbères étaient épiciers ou dans les montagnes.
Je crois que ces populations ont dû rester différenciées et que les berbères devraient exiger le départ des envahisseurs !

D'après Emeraude, si j'ai bien compris (voir plus loin), il faut une majuscule à Berbère et même, hélas, à Arabe!


Je ne sais pas s'il y a des Berbères en Egypte, mais j'ai vu une émission sur les pyramides il y a peu, où les chercheurs affirmaient que grâce aux analyses ADN on savait que les habitants actuels étaient les exacts descendants des constructeurs des pyramides... :?:
(je suppose qu'il faut supposer que c'est valable pour tout le magrheb...)

_________________
ImageImage

Libérale, libertarienne et même anarcap... ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 09 Déc 2008, 20:49 
With the wind

Enregistré le: 22 Mar 2006, 18:17
Messages: 182
Je vais me faire un répertoire de vos remarques et j'essaierai de corriger ou de faire des ajoûts soit au fur et à mesure soit ultérieurement.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 09 Déc 2008, 21:56 
Or not Toby
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 13 Déc 2006, 15:20
Messages: 516
Localisation: ici et là
laurence a écrit:
Je ne sais pas s'il y a des Berbères en Egypte, mais j'ai vu une émission sur les pyramides il y a peu, où les chercheurs affirmaient que grâce aux analyses ADN on savait que les habitants actuels étaient les exacts descendants des constructeurs des pyramides... :?:
(je suppose qu'il faut supposer que c'est valable pour tout le Maghreb...)

Peu de Berbères en Egypte. Les descendants des anciens Egyptiens sont les Coptes et, incidemment, l'Egypte ne fait pas partie du Maghreb. :)
Antigone a écrit:
Le métissage racial arabes-berbères existe. Il est accentué en Tunisie, Un peu moins en Algérie où la population montagnarde de Kabylie y a échappé, mais pas celles des plaines, et encore moins au Maroc.

Les "Arabes" du Maghreb le sont par la langue et par la religion (celle-ci véhiculée par la première) mais pas de "race" puisque vous voulez employer ce mot. Comme je l'ai dit plus haut, les habitants du Maghreb ont été mâtinés depuis belle lurette.

_________________
We are doomed!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 09 Déc 2008, 22:51 
Grand Pope
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Fév 2006, 00:47
Messages: 14749
la colonisation "Arabe" de L'ifriqya est un mythe. Ce sont tous des Berbères. Le mythe veut que les berbères soient blonds aux yeux bleus : FOUTAISE. S'il y a des blonds là-bas, ce sont les descendants des esclaves Germains/Scandinaves/Esclavons "SAKALIBA" vendus par ces salopes de carolingiens au dar al islam.

_________________
Plus Ultra


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 09 Déc 2008, 23:16 
With the wind

Enregistré le: 22 Mar 2006, 18:17
Messages: 182
Je suis d'accord : les Berbères sont sans doute mâtinés de tas d'autres peuplades, mais il n'empêche qu'ils n'étaient pas arabes avant... les invasions arabes. Nombre d'Arabes ont fait souche au Maghreb et ont épousé des femmes "berbères" quel que soit ce que l'on met sous ce qualificatif. Que certains kabyles aux yeux bleus soient des descendants d'esclaves du nord de l'Europe est fort possible aussi.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 09 Déc 2008, 23:43 
Or not Toby
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 13 Déc 2006, 15:20
Messages: 516
Localisation: ici et là
J'ai dû mal m'expliquer. :) Je voulais dire que ceux qui ne sont pas Berbères sont très métissés donc ont peu de sang arabe.
Les Vandales, peuple germanique, ayant envahi l'Afrique du Nord (où ils restèrent jusqu'en 533 jusqu'à la conquête byzantine) étaient aussi des "Berbères" pour les Romains et sont probablement plus responsables pour les yeux bleus, etc... que certains esclaves.
Au fait, bon courage ! :)

_________________
We are doomed!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 10 Déc 2008, 01:16 
Africanus Rex
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Avr 2006, 18:23
Messages: 6654
Localisation: Entre Poitiers et Covadonga.
Les Kabyles "blonds" descendent probablement des Vandales. Et puis ce n'est pas le blond, le brun, le roux, le noir, le blanc ou le bleu qui posent un si gros problème, c'est l'aliénation, l'arabisation qu'entraîne inéluctablement l'islam sur des peuples indo-européens, africains, asiatiques... NON-ARABES à l'origine, qui se surbédouinisent à son contact. L'islamisation crée des peuples aliénés qui, lorsqu'ils sont non arabes, cherchent désespérément à ressembler au modèle bédouin imposé par leur prophète.

Quelque chose me dit qu'ils vont, qu'ils doivent bien finir par s'en rendre compte et laisser tomber cette supercherie islamique.

Quand je vois des bosniaques, musulmans, aux yeux bleus et aux belles pommettes de slaves, des iraniens indo-européens, des syriens (autrefois ils étaient araméens), des égyptiens (des coptes descendants des pharaons) aux anciennes et si riches civilisations surjouer les manières arabes, je trouve cela désolant, tous ces peuples ont été aliénés par l'islam.

L'islam, cette anti-civilisation, nous blédifie tous.

_________________
VIS ET HONOR
-Ne pas subir
-Frapper l'ennemi c'est bien. Frapper l'imagination c'est mieux (deux maximes attribuées au Maréchal de Lattre de Tassigny)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 10 Déc 2008, 09:52 
Or not Toby
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 13 Déc 2006, 15:20
Messages: 516
Localisation: ici et là
Complètement d'accord avec vous, c'est l'ISLAM la cause!

_________________
We are doomed!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 10 Déc 2008, 10:25 
With the wind

Enregistré le: 22 Mar 2006, 18:17
Messages: 182
Entièrement d'accord aussi avec Maximus.

Voilà : j'ai essayé de tenir compte de vos suggestions en corrigeant les fautes d'orthographe et en faisant certains ajouts : j'évoque la haine des juifs des "copains" arabes de la petite-fille, la mise en échec de la conquête de la France par Charles Martel et j'ai ajouté aussi dans le premier extrait une considération sur les contrôles d'identité qui est signalé par un * au début et un autre à la fin.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 420 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 28  Suivant

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher pour:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com