LibertyVox • Voir le sujet - Barack Hussein Obama
 
 
Retour à l'accueil
Index du forum

LibertyVox

La voix est libre !
Nous sommes le 26 Juin 2022, 06:47

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 967 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46 ... 65  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 04 Juin 2009, 06:53 
Bouldingue
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Sep 2005, 14:09
Messages: 6219
Localisation: Londres
http://www.tdg.ch/actu/monde/obama-dit-4-verites-monde-musulman-2009-06-03

Obama dit ses 4 vérités au monde musulman
JEAN-COSME DELALOYE | 04.06.2009 | 00:00

FRANC-PARLER | Le président américain prononce aujourd’hui un discours au Caire à l’intention des pays arabes. Son but: bouleverser leur perception des Etats-Unis et des intentions de Washington.

Dialoguer avec le monde arabe… tout en fustigeant le double discours des dirigeants au Proche et Moyen-Orient. Aujourd’hui au Caire, Barack Obama doit prononcer un discours très attendu, censé bouleverser la perception de la politique américaine et réussir là où Condoleezza Rice, ancienne secrétaire d’Etat de George Bush, avait échoué en 2005. Comment va-t-il s’y prendre? Le président américain a déjà donné quelques indices.

Sus au double discours des pays arabes!
Barack Obama a révélé au New York Times qu’il voulait insister sur la nécessité de mettre fin au double discours au Moyen-Orient: «Il faut arrêter de dire une chose en privé et une autre en public.» En réalité, «beaucoup de pays arabes s’inquiètent plus de la volonté de l’Iran de développer l’arme nucléaire que de la «menace» israélienne».

L’Iran invité au 4 Juillet
«Sans entrer dans les détails, je crois que les préoccupations énergétiques iraniennes sont légitimes», a déclaré le président étasunien à la BBC avant d’ajouter que Téhéran pouvait avoir le droit de développer un programme nucléaire pour autant qu’il soit pacifique. «Les Iraniens ont l’impression d’être traités différemment des autres et ça les heurte.» Dans ce contexte, le Département d’Etat a encouragé ses diplomates à inviter des représentants iraniens aux festivités du 4 Juillet, la fête nationale américaine.

Stop aux colonies juives!
Le président américain a répété à plusieurs reprises ces derniers jours que l’Etat hébreu devait geler la construction de ses colonies en Cisjordanie. «C’est important pour nous d’être clairs sur les moyens de parvenir à la paix», a-t-il affirmé à la radio publique américaine. «Nous ne pouvons pas donner l’impression que nous n’attendons des compromis que d’une des parties.»

Dans un souci d’équilibre, Barack Obama devrait aborder l’attitude palestinienne. Il a affirmé au New York Times hier que de nombreux Palestiniens reconnaissent en privé qu’avec une attitude plus constructive, ils auraient pu avancer plus vite.

L’heure des sacrifices
La Maison-Blanche refuse de céder un pouce de terrain dans la bataille idéologique contre Al-Qaida. Il faut s’attendre à ce que Barack Obama adapte son message d’espoir qui l’a porté au pouvoir aux Etats-Unis à son audience arabe pour parler de tolérance, de développement économique et d’inclusion.

Au Caire, le président américain veut, en quelque sorte, servir de miroir à ses auditeurs et devrait dire en substance: «Voilà la situation. Les Etats-Unis sont disposés à travailler avec vous pour régler les problèmes. Mais nous ne pouvons pas imposer une solution. Vous allez devoir prendre des décisions difficiles».


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 04 Juin 2009, 07:04 
Bouldingue
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Sep 2005, 14:09
Messages: 6219
Localisation: Londres
http://www.guysen.com/articles.php?sid=10043&titre=Isra

Israël inquiet du voyage d’Obama
Par Sébastien Diet pour Guysen International News Mercredi 3 juin 2009 à 19:44

Le voyage du président américain Obama en Arabie Saoudite et en Egypte du mercredi 3 au vendredi 5 juin se donne clairement pour objectif de relancer la dialogue entre l’Amérique et le monde musulman. Une tâche ardue après la présidence Bush fils qui se heurte aux inquiétudes israéliennes, l’Etat hébreu craignant de voir le Président adopter une position déséquilibrée dans le conflit israélo-palestinien. La presse internationale quant à elle salue plutôt la fin de l’ère d’affrontement de civilisation Occident – Islam, symbolisée par la rhétorique de George W. Bush.

En un discours, Barack Obama va tenter jeudi 4 juin au Caire, sinon de réparer du moins de colmater l’incompréhension qui s’est creusée entre les Etats-Unis et le monde musulman. Une mission difficile, encouragée toutefois par les sondages, selon lesquels la rue arabe se montre relativement ouverte à la différence revendiquée par le président américain.
« Le président américain a le droit de tenter de se réconcilier avec le monde musulman et faire concurrence à Al-Qaida ou l'Iran pour conquérir son cœur ; pour notre part, nous devons vérifier que ce cela ne portera pas atteinte à nos intérêts communs [avec les Américains] », a lancé mercredi 3 juin le ministre des Transports Israël Katz, proche du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, à la radio israélienne. Celui qui est considéré par M. Netanyahou comme son porte-parole met des mots sur le sentiment généralisé en Israël selon lequel Barack Obama aurait une approche déséquilibrée du dossier israélo-palestinien, à force de vouloir se distinguer de son prédécesseur.

De fait, le conflit israélo-palestinien est au cœur des frustrations du monde musulman. A cet égard, il ne peut pas être totalement absent du discours du Caire, sans quoi l’objectif du président américain deviendrait inatteignable. Un constat que dresse ainsi en France le quotidien conservateur Le Figaro : « Malgré l'intense ballet diplomatique qui a précédé le voyage, nul ne s'attend à des annonces politiques majeures sur l'épineuse question du conflit israélo-palestinien. Mais le président, persuadé que le dossier est crucial pour l'avenir, devrait insister sur la nécessité urgente de mettre fin à la colonisation israélienne dans les Territoires occupés et exprimer son soutien à la création d'un État palestinien vivant en paix aux côtés d'Israël. »

L’objectif de Barack Obama de réconcilier le monde musulman avec les Etats-Unis ne semble pas pouvoir faire l’économie d’un rééquilibrage diplomatique du côté des Palestiniens, selon le journal britannique The Times. « M. Obama a signalé qu’il allait adopter une approche davantage équilibrée que celle de M. Bush, qui laissait à Israël les mains libres pour étendre la croissance des implantations juives en Cisjordanie [Judée-Samarie] occupée », analyse le quotidien de droite de référence au Royaume-Uni.

Le spectre d’une prise en main volontariste du dossier israélo-palestinien par les Etats-Unis est précisément ce qui préoccupe Israël. « Il existe une coopération intense entre Israël et les Etats-Unis, mais les désaccords se sont récemment aggravés », a ainsi déploré M. Katz, en évoquant les récentes demandes répétées de l’administration américaine à geler les implantations en Judée-Samarie, sans distinguer entre les avant-postes illégaux et les implantations légales.

Selon le journal suisse Le Temps, Israël cède à une inquiétude excessive. « Même si la rumeur ne cesse de se propager en Israël, le président américain n’a pas évoqué une seule fois publiquement la possibilité de réunir une large conférence internationale qui viserait à relancer l’ensemble du processus de paix dans la région, à l’image de la conférence de Madrid qui s’était tenue en 1991 », écrit ainsi le quotidien helvète. Lequel en conclut : « Malgré les énormes attentes que soulève sa visite au Proche-Orient, Obama semble donc décidé à maintenir le cap du «réalisme politique» dont il ne s’est en vérité guère écarté jusqu’ici en matière de politique internationale ».

Le décalage entre la presse israélienne, qui relate déjà les relations américano-israéliennes sur le registre du bras de fer, et la presse internationale est désormais patent. L’atmosphère d’affrontement entre l’Occident et l’islam qui demeure associé au prédécesseur de B. Obama n’est vraisemblablement pas pour rien dans les réactions de la presse internationale, partagée entre hommage à l’objectif du président américain et perplexité face à l’ampleur de la tâche. En Espagne, le quotidien de référence El Pais (centre-gauche) salue une diplomatie équilibrée : « La pression sur Israël s’est d’ores et déjà faite clairement. La pression sur les Arabes commence aujourd’hui à Ryad ».

Entre l’ouverture à la rue musulmane et la main tendue à l’Iran d’un côté, et la construction d'une « amitié honnête » avec Israël, Barack Obama s’attèle à des objectifs ambitieux. Sur ce chemin étroit, la diplomatie américaine joue une partie difficile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: BARACK OBAMA
MessagePublié: 04 Juin 2009, 14:16 
Africanus Rex
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Avr 2006, 18:23
Messages: 6658
Localisation: Entre Poitiers et Covadonga.
Dit-il les quatre vérités ou cire-t-il plutôt les quatre babouches? difficile de comprendre sa stratégie, vraiment!

Et voilà que Ben Laden s'en mêle maintenant.

_________________
VIS ET HONOR
-Ne pas subir
-Frapper l'ennemi c'est bien. Frapper l'imagination c'est mieux (deux maximes attribuées au Maréchal de Lattre de Tassigny)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Affirmatif.
MessagePublié: 04 Juin 2009, 14:34 
Hugh*

Monsieur le président Barack Hussein Obama, passe allah trappe les miliers d'assassinés lors du 11 septembre 2001 par des terroristes coranisés (pléonasme) il veut effacer de la mémoire planétaire, ce drame en gage de bonnes relations avec les coranisés, avec moult compliments et flagornerie à tout va...L'Amérique n'est plus L'Amérique...
Heureusement Ben Laden veille... :roll:


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: BARACK OBAMA
MessagePublié: 04 Juin 2009, 16:32 
Acerbe
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juin 2006, 04:20
Messages: 4769
Barack Obama, le spyware-trojan de service qui infecte des millions de personnes aux USA et de par le monde.

_________________
Roma Æterna 753 av. JC - 1453 ap. JC / Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice. George Orwell.. :serb:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: BARACK OBAMA
MessagePublié: 04 Juin 2009, 16:37 
L'Oeil

Enregistré le: 15 Déc 2008, 18:58
Messages: 2662
Et voilà qu'il critique l'interdiction de porter le voile !!! Obama, go home !!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: BARACK OBAMA
MessagePublié: 04 Juin 2009, 16:51 
Y'a Ka
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 17 Mai 2007, 10:14
Messages: 515
Localisation: 665 Milles de Sliema
J'ai lu, rapidement, en diagonale, le discours de Obama.

C'est de pire en pire.

Un extrait significatif:

Citation:
Part of this conviction is rooted in my own experience. I am a Christian, but my father came from a Kenyan family that includes generations of Muslims. As a boy, I spent several years in Indonesia and heard the call of the azaan at the break of dawn and the fall of dusk. As a young man, I worked in Chicago communities where many found dignity and peace in their Muslim faith.

As a student of history, I also know civilization's debt to Islam. It was Islam - at places like Al-Azhar University - that carried the light of learning through so many centuries, paving the way for Europe's Renaissance and Enlightenment. It was innovation in Muslim communities that developed the order of algebra; our magnetic compass and tools of navigation; our mastery of pens and printing; our understanding of how disease spreads and how it can be healed. Islamic culture has given us majestic arches and soaring spires; timeless poetry and cherished music; elegant calligraphy and places of peaceful contemplation. And throughout history, Islam has demonstrated through words and deeds the possibilities of religious tolerance and racial equality.

I know, too, that Islam has always been a part of America's story. The first nation to recognize my country was Morocco. In signing the Treaty of Tripoli in 1796, our second President John Adams wrote, "The United States has in itself no character of enmity against the laws, religion or tranquility of Muslims." And since our founding, American Muslims have enriched the United States. They have fought in our wars, served in government, stood for civil rights, started businesses, taught at our Universities, excelled in our sports arenas, won Nobel Prizes, built our tallest building, and lit the Olympic Torch. And when the first Muslim-American was recently elected to Congress, he took the oath to defend our Constitution using the same Holy Koran that one of our Founding Fathers - Thomas Jefferson - kept in his personal library.

So I have known Islam on three continents before coming to the region where it was first revealed. That experience guides my conviction that partnership between America and Islam must be based on what Islam is, not what it isn't. And I consider it part of my responsibility as President of the United States to fight against negative stereotypes of Islam wherever they appear.

http://www.foxnews.com/politics/elections/2009/06/04/transcript-remarks-president-obama-cairo/

_________________
Les religions chrétiennes furent sanglantes et meurtrières en s'éloignant de leurs textes, tandis que l'islam le fut en se rapprochant des siens. (Eric Conan)

Time to take side ! (The Dissident Frogman)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: BARACK OBAMA
MessagePublié: 04 Juin 2009, 17:43 

Enregistré le: 28 Nov 2008, 12:30
Messages: 286
Obama parle du Traité de Tripoli de 1796... Mais le bey de Tripoli cautionnait le piratage exercé par les pirates basés dans cette ville contre tout état n'ayant pas signé un accord avec lui... De ce fait, sans cet accord, les navires américains étaient menacés! Ce traité est surtout une preuve de racket musulman! Obama, casse-toi!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Affirmatif.
MessagePublié: 04 Juin 2009, 18:13 
Hugh*

J'aurais préféré tant qu'à faire qu'il fut black de black et non pas métissé... le multiculturalisme en est le résultat... bref, les ricains qui ont voté pour lui, et qui sont chrétiens, doivent avoir des rougeurs et des élancements au trou de balle... je ne serais pas surpris d'une résurgence du KKK apparaisse...

La troisième guerre, vraisemblablement à cause d'un fou, est en filigrane commencée... imam Barack Hussein Obama le muézzin vous attend pour toutes les prières journalières...

Le pape dit quoi... va t-il faire arrêter son dialogue inter religieux... ou au contraire appuyer sur le champignon...

Encore heureux que le président russe est et loin moins con...
Je plains de tout coeur Israël...


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: BARACK OBAMA
MessagePublié: 04 Juin 2009, 18:33 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 06 Mai 2006, 13:51
Messages: 341
Localisation: En Occident
Moi aussi je plains Israël. Le discours d'Obama m'a haussé le coeur (et pas que son discours. L'interview où il disait que les USA sont l'un des plus grands pays musulmans... à gerber! :nause2: )
Le paradoxe voudra peut-être que ce sera l'Europe, sous la direction de dirigeants comme Wilders, qui sauvera le monde libre, sans ou contre les USA.
Surprise !

_________________
M'est d'avis que les musulmans modérés et leur secours sont une même chose que fut le prêtre Jean et son armée : un vain espoir de l'Occident...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: BARACK OBAMA
MessagePublié: 04 Juin 2009, 19:37 
Africanus Rex
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Avr 2006, 18:23
Messages: 6658
Localisation: Entre Poitiers et Covadonga.
Il invite les Frère Musulmans "américains" à son discours...

Il donne plus de gages à son côté paternel (kényan et musulman) qu'à son côté maternel (blanc et anglo-saxon), un noir de noir comme le Colonel Allen West qui aurait dû être candidat, West l'ami de Wilders est mille fois plus américain que lui, ce n'est pas la couleur de la peau mais bien le dedans quand on gratte bien qui fait la différence, sa moitié musulmane phagocyte peu à peu son autre moitié chrétienne en la dhimmisant en la pliant de plus en plus(tu parle d'une moitié "chrétienne", un baptême express à 27 ans dans une église très sujette à caution, pire qu'un mariage à Las Végas !).

Obama est soit, comme dirait Coluche, un bel " enfoiré" soit un désastreux crétin, épithète dont on taxait Bush... bien à tort en comparaison.

Encore quelque milliers de jours à attendre... quel calvaire.

_________________
VIS ET HONOR
-Ne pas subir
-Frapper l'ennemi c'est bien. Frapper l'imagination c'est mieux (deux maximes attribuées au Maréchal de Lattre de Tassigny)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: BARACK OBAMA
MessagePublié: 04 Juin 2009, 21:13 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 28 Sep 2008, 16:03
Messages: 386
Ce sac à m...e ne se contente plus des énormités du type "les USA sont une grande nation musulmane". Il fait dans la la leçon de savoir être vis à vis de l'Europe...

De quoi je me mêle : Obama critique la loi française sur le voile islamique

Le président américain Barack Hussein Obama a défendu au Caire le port du voile pour les musulmanes en Occident, prenant le contre-pied de la France. Devant un auditoire où de nombreuses femmes voilées étaient présentes il a affirmé : "Il est important pour les pays occidentaux d'éviter de gêner les citoyens musulmans de pratiquer leur religion comme ils le souhaitent, et par exemple en dictant les vêtements qu'une femme doit porter. Je rejette les vues de certains en Occident pour qui le fait qu'une femme choisisse de couvrir ses cheveux a quelque chose d'inégalitaire". Petit rappel, une américaine musulmane portant le voile, Dalia Mogahed, d'origine égyptienne, a pour la première fois fait son entrée à la Maison Blanche comme conseillère de Barack Obama.

L'intervention de Barack Hussein Obama est non seulement une idiotie qui prouve sa méconnaissance totale de l'islam et de la signification politique et sexiste du voile islamique mais surtout une insulte envers toutes les femmes musulmanes qui luttent au péril de leur vie pour ne pas porter ce symbole de l'asservissement à une religion.

Il semble que les craintes de Michel Gurfinkiel, lire USA/ El Melanchon, soient justifiées et qu’il ne faille voir en Barak Hussein Obama un musulman secret, contraint de feindre pour un temps une adhésion au christianisme. Quant à ceux qui demandaient, faussement naïfs, pourquoi je m'obstinais à nommer le président des Etats-Unis par son patronyme complet ils ont aujourd'hui un début de réponse.

Non content de vouloir obliger les Européens à accueillir la Turquie musulmane au sein de l'Union européenne, voilà maintenant que Barak Hussein Obama veut imposer aux Etats européens les moeurs islamiques. Y compris ceux qui contreviennent aux droits des femmes. N'y a-t-il personne en Europe pour clouer le bec à ce freluquet et lui dire tout simplement : de quoi te mêles-tu ? Mais je ne doute pas un instant que Nicolas Sarkozy aura le loisir et le courage de lui dire sa façon de penser lors des cérémonies du 06 juin (rires).

Source : http://www.rebelles.info/article-32250530.html

_________________
Nations Allah solde de l'or noir cherchent libérateurs. Contactez le standard. Merci !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: BARACK OBAMA
MessagePublié: 05 Juin 2009, 00:24 
Duc

Enregistré le: 01 Mai 2006, 19:10
Messages: 3167
Localisation: Bayonne
Meunier Laïque est Maître chez lui ! Obama avec tout le respect dû aux States, lâche nous les baskets avec ton voile islamique dans l'espace public et les écoles en France ,lâche nous les baskets aussi avec la Turquie dans l'union européenne même si l'UMPS et extrême-gauche s'en réjouissent goulument d'avance et en choeur que ce soit affiché ou hypocrite.

Tant qu"à faire on aurait plus à faire avec la Russie dans l'UE. Mais il semble que la direction US veuille rebelotter la guerre froide par peur de la Chine qui monte en puissance économique ? Ou conversion de cible par trouille de l'islam qu'on préfère amadouer et séduire ?

Selon moi, peine perdue. On se croirait revenu à Chamberlain et à la séduction manquée de Munich. Hitler n'a jamais lâché le morceau mais il fût ému et a laissé croire... On connût la suite de ses intentions mais 2 ans plus tard !

Mais depuis le discours du Caire cet après-midi, la France sur la 3 ce soir et le monde entier pleurent d'islamo-émotion et d'islamo-sympathie. On leur souhaite de ne pas être déçu à terme sur le sujet.

_________________
Notre Cité a dépassé tous dans la pensée, la parole et l'action. Grec ne désigne pas une race, mais une Culture et on appelle Grecs ceux qui ont en commun avec nous la qualité des valeurs, plutôt que l'origine.
ISOCRATE, Panégérique, -400 BC.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 05 Juin 2009, 07:01 
Bouldingue
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Sep 2005, 14:09
Messages: 6219
Localisation: Londres
http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/proche_moyenorient/20090604.FAP6075/obama_fait_reference_a_ses_racines_musulmanes_et_au_cor.html

Obama fait référence à ses racines musulmanes et au Coran
AP | 04.06.2009 | 13:16

Le président américain Barack Obama a fait plusieurs fois référence à ses racines musulmanes et au Coran jeudi dans son discours au monde musulman à l'Université du Caire.

Barack Obama a notamment cité un passage issu du Coran: "Ayez conscience de Dieu et dites toujours la vérité". Il a ensuite précisé qu'il partageait cette conviction "enracinée dans ma propre expérience".

A un autre moment de son discours, il a de nouveau fait référence à ses racines musulmanes. Le président Obama a ainsi souligné que, s'il est chrétien aujourd'hui, son père était issu d'une famille kényane qui "inclut des générations de musulmans".

Il a également mentionné le nom d'un parlementaire américain, Keith Ellison, premier musulman à se faire élire au Congrès, et a noté que ce démocrate du Minnesota avait prêté serment "sur le même Coran que celui que l'un de nos Pères fondateurs, Thomas Jefferson, conservait dans sa bibliothèque personnelle".

Dans son discours, M. Obama a également cité la Bible et le Talmud juif pour appuyer son appel à de meilleures relations entre les Etats-Unis et le monde musulman. AP


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: BARACK OBAMA
MessagePublié: 05 Juin 2009, 07:12 
Bouldingue
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Sep 2005, 14:09
Messages: 6219
Localisation: Londres
http://www.actu.co.il/2009/06/obama-sur-le-conflit-israelo-arabe/

Obama sur le conflit israélo-arabe
[Vendredi 06/05/2009 5:41] par Nessim Cohen Tanugi

Texte officiel, traduit et transcrit par la Maison blanche, du chapitre concernant le conflit israélo-arabe. Nous publierons un commentaire dans le numéro du Lien du mardi 9 juin.


“La deuxième grande source de tension que nous devons aborder concerne la situation entre les Israéliens, les Palestiniens et le monde arabe.

Les liens solides qui unissent l’Amérique à Israël sont bien connus. Cette relation est immuable. Elle se fonde sur des liens culturels et historiques et sur la reconnaissance du fait que l’aspiration à un territoire juif est ancré dans un passé tragique indéniable.

À travers le monde, le peuple juif a été persécuté pendant des siècles et l’antisémitisme en Europe a atteint son paroxysme avec un holocauste sans précédent. Demain, je me rendrai à Buchenwald, qui faisait partie d’un réseau de camps où des Juifs étaient réduits à l’esclavage, torturés, abattus et envoyés aux chambres à gaz par le Troisième Reich. Six millions de Juifs ont été tués - soit un nombre supérieur à celui de toute la population juive d’Israël aujourd’hui. Il est injustifié, ignorant et odieux de nier ce fait. Il est profondément injuste de menacer Israël de destruction, ou répéter de vils stéréotypes sur les Juifs et cela ne sert qu’à évoquer dans l’esprit des Israéliens cette page la plus douloureuse de leur passé et à empêcher de prendre racine la paix à laquelle ont droit les habitants de cette région.

Ceci dit, il est également indéniable que le peuple palestinien, qui regroupe des musulmans et des chrétiens, a souffert en quête d’un territoire. Depuis plus de soixante ans, il connaît la douleur de la dislocation. Beaucoup attendent dans des camps de réfugiés en Cisjordanie, à Gaza et dans des terres voisines de connaître une vie de paix et de sécurité à laquelle ils n’ont jamais eu le droit de goûter.

Ils subissent au quotidien les humiliations - grandes et petites - qui accompagnent l’occupation. Il n’est pas permis d’en douter : la situation du peuple palestinien est intolérable. L’Amérique ne tournera pas le dos à l’aspiration légitime du peuple palestinien à la dignité, aux chances de réussir et à un État à lui.

(Applaudissements)

Depuis des dizaines d’années, une impasse persiste : deux peuples aux aspirations légitimes, chacun marqué par un passé douloureux qui rend un compromis insaisissable. Il est aisé de pointer un doigt accusateur : les Palestiniens peuvent attirer l’attention sur la dislocation consécutive à la fondation d’Israël, et les Israéliens peuvent dénoncer l’hostilité et les attaques dont le pays a de tout temps fait l’objet à l’intérieur même de ses frontières et par-delà. Mais si nous examinons ce conflit à travers le prisme de l’une ou de l’autre partie, nos oillères nous cacheront la vérité : la seule résolution consiste à répondre aux aspirations des uns et des autres en créant deux États, où Israéliens et Palestiniens vivront chacun dans la paix et la sécurité. C’est dans l’intérêt d’Israël, dans l’intérêt de la Palestine, dans l’intérêt de l’Amérique, dans l’intérêt du monde. C’est pourquoi je compte personnellement poursuivre un tel aboutissement avec toute la patience et le dévouement qu’exige cette tâche.

(Applaudissements)

Les obligations qu’ont acceptées les parties en vertu de la Feuille de route sont claires. Pour que règne la paix, il est temps que les parties - et que nous tous -se montrent à la hauteur de leurs responsabilités.

Les Palestiniens doivent renoncer à la violence. La résistance sous forme de violence et de massacre n’aboutira pas. Les Noirs en Amérique ont souffert du fouet quand ils étaient esclaves et de l’humiliation de la ségrégation. Mais ce ne fut pas la violence qui leur a finalement permis d’obtenir l’égalité des droits dans son intégrité. Ce fut la persévérance ferme et pacifique pour les idéaux au cour même de la création de l’Amérique. Cette même histoire peut être racontée par des peuples de l’Afrique du sud à l’Asie du sud ; de l’Europe de l’est à l’Indonésie. C’est une histoire avec une simple vérité : la violence ne mène nulle part. Lancer des roquettes contre des enfants israéliens endormis ou tuer des vieilles femmes dans un autobus, n’est pas un signe de courage ni de force. Ce n’est pas de cette manière que l’on revendique l’autorité morale ; c’est ainsi qu’on l’abdique.

Le moment est maintenant venu pour les Palestiniens de se concentrer sur ce qu’ils peuvent bâtir. L’Autorité palestinienne doit développer ses capacités de gouverner avec des institutions qui répondent aux besoins de son peuple. Hamas jouit du soutien de certains Palestiniens, mais il doit aussi reconnaitre ses responsabilités. Il doit jouer un rôle pour réaliser les aspirations des Palestiniens et unir le peuple palestinien. Hamas doit mettre fin à la violence, reconnaître les accords passés et reconnaître le droit à l’existence d’Israël.

En même temps, Israël doit reconnaître que tout comme le droit à l’existence d’Israël ne peut être nié, il en est de même pour la Palestine. Les États-Unis n’acceptent pas la légitimité de la continuation des colonies israéliennes.

(Applaudissements)

Ces constructions constituent une violation des accords passés et portent préjudice aux efforts de paix. Le moment est venu pour que ces colonies cessent.

(Applaudissements)

Israël doit aussi honorer ses obligations et assurer que les Palestiniens puissent vivre, travailler et développer leur société. Tout comme elle ravage les familles palestiniennes, la continuation de la crise humanitaire à Gaza ne sert pas à promouvoir la sécurité d’Israël, l’absence persistante de chances de réussite en Cisjordanie non plus. Des améliorations dans la vie de tous les jours du peuple palestinien doivent constituer une partie cruciale de la feuille de route pour la paix.

Enfin, les États arabes doivent reconnaître que l’initiative arabe de paix a été un début important, mais non la fin de leurs responsabilités. Le conflit israélo-arabe ne devrait plus être utilisé pour distraire les populations des États arabes des autres problèmes. Il doit au contraire servir de raison pour aider les populations palestiniennes à développer les institutions qui permettront d’asseoir leur État ; à reconnaître la légitimité d’Israël ; et à opter pour le progrès au lieu de se polariser de manière autodestructive sur le passé.

L’Amérique alignera ses politiques avec ceux qui veulent la paix. Nous dirons en public ce que nous dirons en privé aux Israéliens, aux Palestiniens et aux Arabes.

(Applaudissements)

Nous ne pouvons pas imposer la paix. Mais en privé, de nombreux Musulmans reconnaissent qu’Israël ne disparaitra pas ; de même, de nombreux Israéliens reconnaissent la nécessité d’un État palestinien. Le moment est venu de prendre une initiative, sur ce que tous savent être vrai.

Trop de larmes ont coulé. Trop de sang a été versé. Nous avons tous la responsabilité d’oeuvrer pour le jour où les mères d’Israéliens et de Palestiniens pourront voir leurs enfants grandir sans peur ; où la terre sainte de trois grandes religions sera ce lieu de paix que Dieu avait voulu ; où Jérusalem sera un lieu de résidence sur et permanent pour les Juifs, les Chrétiens et les Musulmans et un lieu où tous les enfants d’Abraham pourront se côtoyer dans la paix comme dans l’histoire d’Israh, (Applaudissements), -
comme dans l’histoire d’Israh, de Moïse, de Jésus et de Mohammed (que la paix soit avec eux) unis dans la prière.

(Applaudissements)”


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 967 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46 ... 65  Suivant

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher pour:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com