LibertyVox • Voir le sujet - INFIDELOPHOBIE !!!!
 
 
Retour à l'accueil
Index du forum

LibertyVox

La voix est libre !
Nous sommes le 21 Jan 2020, 09:02

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: INFIDELOPHOBIE !!!!
MessagePublié: 08 Sep 2005, 12:18 
http://www.thereligionofpeace.com

Islamophobia? Try 'Infidelophobia'!!!


Do you suffer spinal twinges when reading of Buddhist teachers shot in the back by Jihad terrorists? Are you prone to experience a slight jabbing pain in the side when hearing of another Israeli stabbed to death by the Palestinian Fedayeen? Do you get a sort of burning sensation in your sinuses upon learning of a family of Hindus forced into a house by the Mujahideen and set aflame? Is there a dry or scratchy feeling in the back of your mouth when told of a Christian getting their throat slashed by Islamists? How about old-school decapitation with a dull blade? Leave you feeling a bit light-headed?

If so, then you may have Islamophobia, a new term that literally means a fear of Islam and its strict devotees. The United Nations recently held a seminar on Islamophobia, in which the “venerable” Kofi Annan, stated that “When the world feels compelled to coin a new term to take account of widespread bigotry – this is a troubling development.”

[Kind of like “Oil for Food” which describes a corruption scandal wherein bureaucrats and member nations of a bloated, pompous, international organization rife with dictators are paid under the table to moralize by another dictator… anyway, back to Islamophobia.]

Kofi goes on to say that Islamophobia has left “many Muslims around the world feeling aggravated and misunderstood, concerned about the erosion of their rights and even fearing for their physical safety.”

If this gets Kofi all worked up, then we suppose that he’ll have plenty to say about Infidelophobia. It’s a condition that leaves a lot of people (infidels, in this case) concerned, aggravated and fearing for their safety as well, along with something else – a big pile of dead bodies. More than 10,000 in fact, and that’s just since 9/11/01 - and doesn’t even include the 3,000 murdered that day. Nor does it include the more than 30,000 others who have been maimed in nearly 2,000 fatal terrorist attacks tracked by TheReligionofPeace.com. The killers are always devoted Muslims, and sometimes the victims as well, but it’s all for the cause of killing infidels as inspired by the Qur’an and Hadiths, so let Allah sort the bodies out as they get delivered.

Those whining about Islamophobia seem to be completely ignorant of the contingency between Jihad and a fear of Islam on the part of its victims. Their solution is not to cease the violence that causes fear, but rather to change the attitudes of non-Muslims. And who is it that is supposed to be bigoted?

Let’s compare what we have thus far.

Victims of Islamophobia, when they aren’t whining, supposedly spend their time worrying that they might be insulted, given the finger, or detained at the airport (in other words, pretty much the same things that happen to a lot of Americans everyday, sometimes concurrently).

By contrast, victims of Infidelophobia don’t have it quite so good. They have to worry about horrific acts of terrorism in places where Muslims have a significant minority (Kashmir, The Philippines, Lebanon, Nigeria…) and flat-out subjugation in the areas under Islamic hegemony (Sudan, Iran, Indonesia and basically any other Muslim country). Even in the “Land of the Free” over the last three years, thousands of Americans have been killed in more than a dozen attacks for shopping, flying or simply showing up at work on time.

Victims of Infidelophobia have good reason to be afraid because unlike Islamophobia, which may usually be categorized as a natural apprehension based on empirical observation, Infidelophobia is nurtured by thousands of radical imams in hate-filled sermons across the globe, as well as thousands of Islamist schools teaching extreme bigotry. There are even millions of Infidelophobes across the world, quite apathetic or even supportive of the many violent fanatics busily applying a literal interpretation of the Qur’an by killing thousands of infidels each year.

Still not sure which is worse? Well, another advantage that an Infidelophobe has over an Islamophobe, is international impunity. Rack up an impressive list of hate crimes and you may find yourself being handed a Nobel Peace Prize someday!

:

Go back to the List of Islamic Terrorist Attacks

TOP

:arrow: Dès que j'ai le temps , je traduis l'article :(




© 2005 TheReligionofPeace.com. All rights reserved.


Dernière édition par Delcambre le 08 Sep 2005, 20:58, édité 1 fois au total.

Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 08 Sep 2005, 20:37 
Un semblant de traduction pour donner les idées générales :wink: :wink:

ISLAMOPHOBIE? ESSAYEZ INFIDELOPHOBIE !

Eprouvez-vous des petits élancements dans les vertèbres quand vous lisez que des enseignants bouddhistes ont reçu une balle dans le dos par des terroristes du jihad ? Avez-vous tendance à ressentir une légère douleur au côté quand vous entendez qu'un israélien a été tué d'un coup de couteau par un fedayin palestinien ? Sentez vous une sensation de brûlure dans vos sinus quand vous apprenez qu'une famille d'Hindous , entrés de force dans une maison sous la contrainte des Mudjahidin ,le feu y a été mis ? Y a-t'il une sensation sèche et rapeuse dans l'arrière-bouche quand on raconte que des chrétiens ont eu la gorge tranchée par des islamistes ? Que penser de la décapitation de la vieille école avec une lame émoussée ?
Si c'est le cas , alors vous pouvez vous déclarer islamophobe , un nouveau terme qui signifie littéralement " peur de l'islam et de ses adeptes rigoristes " !
Récemment les Nations Unies ont tenu un séminaire sur l'islamophobie , dans lequel le " vénérable" Kofi Annan , a exposé que " quand le monde se sent obligé de forger un nouveau terme pour tenir compte d'une tendance généralisée - c'est un développement troublant


Dernière édition par Delcambre le 08 Sep 2005, 21:00, édité 1 fois au total.

Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 08 Sep 2005, 20:56 
(.............)
Ceux qui pleurnichent à propos de l'islamophobie semblent être complètement ignorants de la dépendance entre jihâd et une peur de l'islam de la part des victimes . La solution qu'ils proposent n'est pas de faire cesser la violence qui cause la peur mais plutôt de changer l'attitude des non-musulmans . Alors qui est supposé être sectaire ?
Les victimes d'islamophobie , quand ils ne se plaignent pas , sont supposés dépenser leur temps à craindre d'être insultés .

Par contre les victimes d'INFIDELOPHOBIE ne s'en tirent pas si bien . Ils ont à s'inquiéter des actes horribles de terrorisme dans les endroits où les musulmans sont une importante minorité ( Cachemire , Philippines , Liban , Nigéria ) et les régions sous hégémonie islamique ( Soudan , Iran , Indonésie (...)

Les victimes d'INFIDELOPHOBIE ont de bonnes raison d'avoir peur
(les meurtriers sont toujours des musulmans et les victimes sont parfois elles aussi musulmanes mais TOUS [ces meurtriers ] C'EST POUR TUER LES INFIDELES et ils S'INSPIRENT DU CORAN ET DES HADITHS (........)


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Sep 2005, 01:17 
Oui , nous ne pouvons qu'avoir peur...Ce n'est pas dans nos fantasmes , il ne se passe pas un jour dans le Monde où l'on ne tue pas au nom de l'ISLAM !...
La terreur règne !
Les politiques font semblant de l'ignorer...


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2005, 00:47 
Il faut que les musulmans cessent d'avoir cette phobie de l'infidèle !!! :D


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Oct 2005, 10:48 
Degaulle l'islamophobe

--------------------------------------------------------------------------------

salam aleykoum


Si une communauté n'est pas acceptée, c'est qu'elle ne donne pas de bons produits, sinon elle est admise sans problème. Si elle se plaint de racisme à son égard, c'est parce qu'elle est porteuse de désordre. Quand elle ne fournit que du bien, tout le monde lui ouvre les bras. Mais il ne faut pas qu'elle vienne chez nous imposer ses moeurs".

"De Gaulle, mon père", Philipe De Gaulle

(à propos des communautés étrangères)

"S'ils veulent rester chez nous, ils doivent s'assimiler aux français".

"De Gaulle, mon père", Philipe De Gaulle


" C'est très bien qu'il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu'elle a une vocation universelle. Mais à condition qu'ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne […] Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront peut-être vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l'intégration, si tous les Arabes et les Berbères d'Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s'installer en métropole alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s'appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! ".

d'autres horreurs : http://almouminine.forumactif.com/vi...orum?p=758#758
__________________
http://www.aloustad.com
forum : http://almouminine.forumactif.com/index.htm


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Oct 2005, 11:25 
http://www.ambafrance.org.sa/Acutalites ... 050926.htm Dans son article titré « France / Islam »,
la correspondante d'Al-Watan à Paris, Marcelle Akl, indique que les services de renseignements français ont intensifié la surveillance des activités sites d'extrême-droite hostiles à l'Islam en France et qui prôneraient. la lutte contre l'islam et les Musulmans par tous les moyens pour préserver la pureté ethnique française
Parmi ces sites, France-échos est mentionné dans cet article !
Il y est écrit que France-échos appelle à l’élimination des musulmans et à l'épuration du monde occidental !


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Oct 2005, 11:40 
:arrow: ET POURTANT EN ARABIE ON NE PREND PAS DE GANTS AVEC LES INFIDELES :( :( :(


http://www.vivrealetranger.com

Afrique - Friday 15 October 2004

Arabie Saoudite : Le Ramadan tu feras. À défaut on t’expulsera !


La branche dure a-t-elle repris le pouvoir à Ryad ? À en croire les dernières déclarations du ministère saoudien de l’intérieur, la réponse semble être on ne peut plus positive, avec pour premières cibles les expatriés. Selon un communiqué gouvernemental du 10 octobre, « les résidents non musulmans doivent respecter les sentiments des musulmans en s'abstenant de manger, de boire, et de fumer dans des lieux publics, dans la rue et sur les lieux du travail », pendant la période du Ramadan. Et pour ceux qui prendraient ces nouvelles consignes à la légère, les sanctions pourraient ne pas se faire attendre, ceux-ci étant directement menacés de se voir annuler leur contrat de travail et d’être expulsés du Royaume. Adeptes de la pause KitKat, s’abstenir…


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Islamophobie?
MessagePublié: 31 Oct 2005, 18:26 
Bouldingue
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Sep 2005, 14:09
Messages: 6219
Localisation: Londres
http://www.timesonline.co.uk/article/0, ... 88,00.html

http://www.danielpipes.org/article/
Islamophobie?
par Daniel Pipes,New York Sun, 25 Octobre.

Le groupe Islamiste appelé Hizb ut-Tahrir cherche à convertir le monde en vertu de la loi islamique et préconise des attaques de suicide contre des Israéliens. Interdit en Grande-Bretagne, Il a ouvert une opération clandestine dans les universités britanniques appelée '"arrêt a la islamophobie," révèle le Sunday Times. Le néologisme Islamophobie a été lancé en 1996 en Grande-Bretagne, il y a une décennie, par une auto proclame "Commission on British Muslims and Islamophobia." Le mot signifie littéralement "la crainte anormale de l'Islam" mais il est employé pour signifier le'"préjudice contre des musulmans" et se aux joint plus de 500 autres phobies enjambant pratiquement chaque aspect de la vie.

Le terme a réalisé un degré d'acceptation linguistique et politique, au point que le Secrétaire Général des Nations Unies a présidé dans 'une conférence au moi de décembre 2004 intitulée "confrontant Islamophobie" et au mois de mai l'islamo phobie a été" condamnée par le sommet du Conseil de l'Europe une". Cependant, le terme présente plusieurs problèmes: D'abord, que constitue exactement "une crainte anormale de l'Islam" quand les musulmans agissant au nom de l'Islam composent aujourd'hui le premier source d'agression mondiale, verbale et physique, contre les es non-Musulmans et des musulmans avec qui il ne sont pas d'accord ? Primo, on se demande, quoi constitue la crainte?
En second lieu, alors que le préjudice contre des musulmans existe certainement, "Islamophobie" combine trompeusement deux phénomènes distincts : crainte de l'Islam et crainte de l'Islam radical. …..

Read the full article.

Hizb Ut Tahrir:
http://news.bbc.co.uk/2/hi/programmes/n ... 182271.stm

Né dans les années 1950 au Proche-Orient, le Hizb ut-Tahrir (Parti de la libération islamique) entend rétablir un système politique authentiquement islamique fondé sur le Califat (fonction abolie en 1924 par Kemal Atatürk dans le cadre de ses réformes). S'appuyant sur un corpus idéologique de textes rédigés par ses dirigeants et attentivement étudiés par ses membres, le Hizb ut-Tahrir (HT) représente un cas intéressant de mouvement politique islamiste transnational, présent aussi bien dans le monde arabe qu'en Asie centrale, en Asie du Sud et du Sud-Est, ou encore dans le monde occidental. En Occident, le Royaume-Uni forme le point d'implantation le plus fort du HT, même s'il ne rassemble au maximum que quelques milliers de personnes dans ce pays. Cependant, l'impact d'un mouvement de ce type ne se mesure pas uniquement à son importance numérique.

Le HT se trouve interdit dans de nombreux pays du monde musulman. Il fait également face à de fortes oppositions en Asie centrale, où il a connu un développement important. En Ouzbékistan, notamment, le mouvement fait l'objet d'une répression féroce. Il a également été interdit en Russie et – en Europe occidentale – en Allemagne, où il ne comptait que 200 à 300 membres, en raison de textes jugés comme antisémites.

Le HT affirme utiliser une approche non violente. Cela ne signifie pas qu'il s'agit d'un parti pacifiste, mais qu'il s'appuie sur une méthodologie en trois étapes, fondée sur l'exemple du Prophète. Il faut commencer par trouver et former des personnes convaincues par les idées du parti, qui les propageront ensuite. Puis vient le stade de l'interaction avec l'Oumma, la communauté des croyants, afin d'établir l'islam et ses valeurs dans la société. Enfin, le troisième stade est celui de la prise du pouvoir, si possible avec l'assistance des forces armées (dans un pays musulman, car il n'y aurait aucun sens à essayer de le faire dans un autre pays). Seul l'Etat musulman (le Califat rétabli) aura la compétence pour décider d'opérations militaires. A ce stade, la méthodologie du HT prône donc uniquement un combat intellectuel, même s'il reconnaît la légitimité d'un "djihad défensif" (résistance) dans les contextes où des pays musulmans subissent des agressions (Palestine, Irak, Tchétchénie...).

Le HT se signale par des dénonciations souvent virulentes de gouvernements de pays musulmans ainsi que de politiciens occidentaux qui passent pour agir à l'encontre des intérêts de l'islam. L'une de ses publications proclame "le caractère inévitable du choc des civilisations". Même si, dans la pratique, ses membres peuvent mener une vie professionnelle tout à fait normale, il refuse sur le plan des principes l'intégration dans les sociétés occidentales: ses membres sont invités à se comporter en "bons citoyens" (si l'on peut dire), mais en ne participant pas aux élections dans un système non islamique et en considérant leur identité musulmane comme non compatible avec toute autre identité (par exemple britannique). Le projet du HT est panislamique et n'accepte pas les aspirations à un "Euro-Islam".

Exposant la vrai face de Hizb ut Tahrir

http://www.htexposed.com/


Dernière édition par etabori le 31 Oct 2005, 18:47, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 31 Oct 2005, 18:47 
ajm



Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 612
Localisation: Suisse
Posté le: 25 Oct 2005, 15:23 Sujet du message:

--------------------------------------------------------------------------------

Islamophobie?
par Daniel Pipes :arrow: adaptation Alain Jean MAIRET
New York Sun
25 octobre 2005

Le groupe islamiste nommé Hizb ut-Tahrir aspire à placer le monde sous la loi islamique et défend la pratique des attentats-suicide contre Israël. Frappé d'interdiction en Grande-Bretagne, il implanta une représentation clandestine dans les universités britanniques baptisée «Arrêter l'islamophobie», comme l'a révélé le Sunday Times.

Arrêter quoi, demanderez-vous peut-être?

Créé en Grande-Bretagne il y a une dizaine d'année, le néologisme islamophobie fut lancé officiellement en 1996 par un organisme nommé «Commission d'étude sur les Musulmans britanniques et l'islamophobie». Littéralement, le terme signifie «crainte injustifiée de l'Islam», mais il est utilisé pour désigner un «préjugé contre les Musulmans» et vient s'ajouter à plus de 500 autres phobies couvrant quasiment tous les aspects de l'existence.

Le terme a atteint entre-temps un niveau de réel intérêt linguistique et de reconnaissance politique, à tel point que le secrétaire général des Nations unies présida un séminaire, en décembre 2004, intitulé «Affronter l'islamisme» et qu'en mai dernier un Sommet du Conseil de l'Europe condamna l'«islamophobie».

Mais ce terme présente plusieurs problèmes. Premièrement, qu'est-ce exactement qu'une «crainte injustifiée de l'Islam» à l'heure où des Musulmans agissant au nom de l'Islam constituent la plus importante source mondiale d'agression, tant verbale que physique et aussi bien contre des non-Musulmans que contre des coreligionnaires? Quel est donc le degré de crainte approprié?

Deuxièmement, s'il existe certainement des préjugés contre les Musulmans, l'«islamophobie» fait un amalgame trompeur entre deux phénomènes distincts: la peur de l'Islam et la peur de l'Islam radical. Je dois moi-même subir ce problème: bien que je condamne encore et toujours l'idéologie qu'est l'Islam radical, et non la religion qu'est l'Islam, on m'a présenté comme un nominé pour le fort douteux «Prix de l'islamophobie» en Grande-Bretagne, comme le «principal islamophobe» d'Amériqueet même comme «l'islamophobie incarnée» (ce que je suis en fait est un «Islamismophobe»).

Troisièmement, les promoteurs de la notion d'«islamophobie» exagèrent généralement le problème:

• Application de la loi. Les Musulmans britanniques sont supposés souffrir de discrimination policière, mais une étude statistique réalisée par Kenan Malik réduit en bouillie ce «mythe islamophobe».

• Culture. Les Musulmans «sont confrontés à une avalanche de littérature anti-islamique qui prêche la haine contre l'Islam», prétend le président de la Haute école de sciences islamiques et sociales de Virginie Taha Jabir Al-‘Alwani: «des romans, des films, des livres et des études – parmi les seuls bestsellers on compte près de 1000 romans de ce type.» Un millier de romans calomnieraient l'Islam? Certainement pas. En fait, à peine une poignée de livres le font (par exemple The Haj, de Leon Uris).

• Science linguistique. Un professeur d'études islamiques de l'université George Washington, Seyyed Hossein Nasr, fit état (dans un discours prononcé lors d'un événement organisé par l'ONU, «Affronter l'islamophobie», comme le relate Alexander Joffe) de tentatives inexistantes de dissimuler l'origine arabe des termes anglais tels que adobe – lequel provient en fait de l'ancien égyptien, et non de l'arabe.

• Histoire. Le terme antisémitisme aurait été utilisé à l'origine à l'encontre des Arabes en Espagne, prétendit Nasr dans ce même discours, et il n'aurait pas désigné des Juifs avant la Première Guerre mondiale. Absurde: l'antisémitisme ne date que de 1879, date à laquelle il fut inventé par Wilhelm Marr, et il a toujours servi à désigner les Juifs.

Quatrièmement, la manipulation de Hizb ut-Tahrir avec «Arrêter l'islamophobie» trahit par elle-même le caractère frauduleux de ce terme. Comme l'explique l'article du Sunday Times, «la campagne tente visiblement de contrer le préjugé antimusulman résultant des attentats à la bombe perpétrés à Londres», mais il cite également Anthony Glees, de l'université Brunel de Londres, pour relever que l'intention réelle consiste à répandre des comportements antisémites, anti-Hindous, anti-Sikhs, anti-homosexuels et sexistes ainsi qu'à susciter du ressentiment contre l'influence occidentale.

Enfin, le fait de qualifier d'islamophobes des Musulmanes et Musulmans modérés (comme Irshad Manji) ne fait que révéler au grand jour l'aspect offensif de ce terme. Comme l'écrit Charles Moore dans le Daily Telegraph, les Musulmans modérés, «alarmés à la vue de ce que les islamistes font de leur religion», sont ceux à qui l'Islam fait le plus peur (rappelons-nous de l'Algérie, du Darfour, de l'Irak, de l'Iran, de l'Afghanistan). Ainsi, «ils ne trouvent pas le courage et les mots nécessaires pour affronter l'énorme problème auquel l'Islam doit faire face dans le monde moderne.» Les accusations d'islamophobie, ajoute Malik, sont destinées «à faire taire les critiques de l'Islam, voire les Musulmans qui luttent en faveur de réformes dans leurs communautés». Une autre Musulmane britannique, Yasmin Alibhai-Brown, discerne là un objectif plus ambitieux encore: «Trop souvent, l'islamophobie sert à exercer un chantage sur la société.»

Les Musulmans devraient éviter ce terme discrédité et prendre plutôt la voie d'une introspection approfondie. Au lieu de faire des reproches aux victimes potentielles qui craignent leurs bourreaux autoproclamés, ils feraient mieux de se demander comment les islamistes ont bien pu transformer leur foi en une idéologie célébrant le meurtre (Al-Qaida: «Vous aimez la vie, nous aimons la mort») et de développer des stratégies permettant de sauver leur religion en combattant ce totalitarisme morbide.
-


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Hizb Ut Tahrir:
MessagePublié: 31 Oct 2005, 18:50 
Bouldingue
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Sep 2005, 14:09
Messages: 6219
Localisation: Londres
Hizb Ut Tahrir:
http://news.bbc.co.uk/2/hi/programmes/n ... 182271.stm

Né dans les années 1950 au Proche-Orient, le Hizb ut-Tahrir (Parti de la libération islamique) entend rétablir un système politique authentiquement islamique fondé sur le Califat (fonction abolie en 1924 par Kemal Atatürk dans le cadre de ses réformes). S'appuyant sur un corpus idéologique de textes rédigés par ses dirigeants et attentivement étudiés par ses membres, le Hizb ut-Tahrir (HT) représente un cas intéressant de mouvement politique islamiste transnational, présent aussi bien dans le monde arabe qu'en Asie centrale, en Asie du Sud et du Sud-Est, ou encore dans le monde occidental. En Occident, le Royaume-Uni forme le point d'implantation le plus fort du HT, même s'il ne rassemble au maximum que quelques milliers de personnes dans ce pays. Cependant, l'impact d'un mouvement de ce type ne se mesure pas uniquement à son importance numérique.

Le HT se trouve interdit dans de nombreux pays du monde musulman. Il fait également face à de fortes oppositions en Asie centrale, où il a connu un développement important. En Ouzbékistan, notamment, le mouvement fait l'objet d'une répression féroce. Il a également été interdit en Russie et – en Europe occidentale – en Allemagne, où il ne comptait que 200 à 300 membres, en raison de textes jugés comme antisémites.

Le HT affirme utiliser une approche non violente. Cela ne signifie pas qu'il s'agit d'un parti pacifiste, mais qu'il s'appuie sur une méthodologie en trois étapes, fondée sur l'exemple du Prophète. Il faut commencer par trouver et former des personnes convaincues par les idées du parti, qui les propageront ensuite. Puis vient le stade de l'interaction avec l'Oumma, la communauté des croyants, afin d'établir l'islam et ses valeurs dans la société. Enfin, le troisième stade est celui de la prise du pouvoir, si possible avec l'assistance des forces armées (dans un pays musulman, car il n'y aurait aucun sens à essayer de le faire dans un autre pays). Seul l'Etat musulman (le Califat rétabli) aura la compétence pour décider d'opérations militaires. A ce stade, la méthodologie du HT prône donc uniquement un combat intellectuel, même s'il reconnaît la légitimité d'un "djihad défensif" (résistance) dans les contextes où des pays musulmans subissent des agressions (Palestine, Irak, Tchétchénie...).

Le HT se signale par des dénonciations souvent virulentes de gouvernements de pays musulmans ainsi que de politiciens occidentaux qui passent pour agir à l'encontre des intérêts de l'islam. L'une de ses publications proclame "le caractère inévitable du choc des civilisations". Même si, dans la pratique, ses membres peuvent mener une vie professionnelle tout à fait normale, il refuse sur le plan des principes l'intégration dans les sociétés occidentales: ses membres sont invités à se comporter en "bons citoyens" (si l'on peut dire), mais en ne participant pas aux élections dans un système non islamique et en considérant leur identité musulmane comme non compatible avec toute autre identité (par exemple britannique). Le projet du HT est panislamique et n'accepte pas les aspirations à un "Euro-Islam".

Exposant la vrai face de Hizb ut Tahrir

http://www.htexposed.com/


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 01 Nov 2005, 13:56 
Bouldingue
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Sep 2005, 14:09
Messages: 6219
Localisation: Londres
On nous raconte qu'il y a une différence entre l'Islam extrémiste et l'Islam "normal et pacifique". Si on en juge par leur comportement, les musulmans sont anti-Occident, anti-Démocratie, anti-Chrétiens, anti-Juifs, anti-Bouddhistes, et anti-Indous.
Les musulmans sont impliqués dans environ 25 conflits sur 30 dans le monde : En Cote d'Ivoire, Afghanistan, Algérie, Bangladesh, Bosnie, Congo, Chypre, le Timor Oriental, l'Inde, l'Indonésie (2 provinces), la Cashmere, le Kazakhstan, le Kosovo, le Kurdistan, le Macedonie, le Moyen-Orient, le Nigeria, le Pakistan, les Philippines, le Soudan, la Russie-Tchetchénie, la Somalie, le Tadjikistan, la Thaïlande, l'Ouganda et l'Uzbekistan.
En conclusion, il semble que l'Islam extrémiste soit la norme et l'Islam "normal" extrêmement rare ?


Dernière édition par etabori le 19 Jan 2006, 11:59, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 01 Nov 2005, 14:10 
etabori a écrit:
On nous raconte qu'il y a une différence entre l'Islam extrémiste et l'Islam normal et pacifique Si on juge par leur comportement, les musulmans sont anti-Occident, anti-Démocratie, anti-Chrétien, anti-Juif, anti-Bouddhiste, et anti-Hindou. (Hindou)
Les musulmans sont impliqués dans 25 conflits sur 30 qui ont lieu dans le monde : la Côte d'Ivoire, l'Afghanistan, l' Algérie, le Bangladesh, la Bosnie, le Congo, Chypre, l'est de l'île de Timor, l'Inde, l'Indonésie (2 provinces), le Cachemire, le Kazakhstan, le Kosovo, le Kurdistan, la Macédoine, le Moyen-Orient, le Nigeria, le Pakistan, les Philippines, le Soudan, la Russie-Tchétchénie, la Somalie, le Tadjikistan, la Thaïlande, l'Ouganda et l'Uzbekistan.
En conclusion, il semble que l'Islam extrémiste soit la norme et l'Islam normal , extrêmement rare ?

Pas mal du tout, cher Etabori. J'ai corrigé quelques petites erreurs mais dans l'ensemble c'est bien.
Il n'y a pas de différence entre islamisme et islam. Pas de différence de nature , du moins , seulement une différence de degré ! :D


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 20 Nov 2005, 19:36 
Infidélophobie :twisted:
islamophobie :twisted:
mécréance :twisted:
dhimmitude :twisted: Encore,encore, encore :P :P :P je suis masochiste.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006, 17:26 

Enregistré le: 09 Jan 2006, 08:30
Messages: 26
Voici un excellent article de LSA Oulahbib : [url]http://www.resiliencetv.fr/modules/news/article.php?storyid=237[/url]
Cet article se réfère notamment aux travaux de Anne-marie Delcambre.

Il semblerait que la "concombre" ne raconte pas que des salades et des coraneries contrairement à ce que ses détracteurs prétendent.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivant

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher pour:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com