La Une de LibertyVox en RSS: 15 derniers articles 30 Tous
Retour à l'accueil
Retour à la Une  

Eloge de M. Thévenoud

Français ! Faites comme Thévenoud ! C’est le conseil de Caton l’Ancien pour enrichir la France !

Non ! Monsieur Thévenoud, Thomas de son prénom, député de la première circonscription de Saône-et-Loire et éphémère secrétaire d’Etat (au commerce extérieur, au développement du tourisme, aux Français de l’étranger et à tout ce que l’on voudra d’autre, pêche, chasse aux papillons, députés et pourquoi pas aussi aux Français de France ?) dans le second gouvernement Valls, sous la présidence de M. Hollande, n’est pas un mouton noir, ni un chevreau destiné à être égorgé sur l’autel des boucs émissaires, ni un chat noir, ni un vilain petit canard égaré au milieu de cygnes immaculés, ni le Diable, ni Satan, ni Iblis... La Saône et Loire a beau être le 71e département dans la liste alphabétique des départements français, M. Thévenoud n’en est pas responsable. Il n’est pas à vouer aux gémonies avant que la République ne se débarrasse de lui en le jetant dans les poubelles de l’Histoire ou dans les culs de basse-fosse de quelque forteresse éloignée. 

Certes, en 2012, en 2013 et en 2014, peut-être même au cours des années précédentes, il n’a pas déposé à l’heure dite dans la boîte aux lettres du centre des impôts de son lieu de résidence sa déclaration de revenus et il a dépassé les délais connus de tous pour payer ses impôts, même les taxes locales. Il n’a peut-être pas déclaré ses revenus, mais des fonctionnaires ont fait ce travail à sa place. Ils ont calculé ses revenus au centime près et ils lui ont fait payer les impôts dus, rubis sur l’ongle, augmentés des suppléments importants correspondant aux amendes, pénalités et autres redressements prévus par la loi, si bien que les impôts qu’il a payés, contraint ou non, représentent à peu près le double (peut-être le triple ?) de ce qu’il aurait payé, s’il s’était plié au calendrier civique.

C’est donc une très, très, très bonne nouvelle pour le Trésor public et pour les comptes de la Nation. Voilà qui va redonner le sourire aux Français et un peu de confiance dans le sombre avenir de la France. On ne peut qu’encourager tous les hommes politiques, députés, sénateurs, ministres, présidents de conseils régionaux, présidents de conseils généraux, maires, dirigeants de partis et de syndicats, etc. à suivre la voie courageuse ou audacieuse que M. Thévenoud a tracée pour eux. Les ouvrages sur l’Imitation de Jésus-Christ furent de grands succès de librairie pendant de longs siècles, plus longtemps que le feu de paille que sera le livre de Mme Trierweiller. Il serait bien venu que l’Imitation de Monsieur Thévenoud devînt la Bible (ou le Coran) des temps futurs. L’avenir de la France, tel est son destin. Mesdames et messieurs les ministres, les députés, les sénateurs, les présidents de conseils régionaux, etc. etc. etc. et vous tous qui avez opté pour la profession de politicien, surtout ne déclarez pas vos revenus. Laissez les camarades fonctionnaires les déclarer à votre place. Il faut bien qu’ils aient du grain à moudre et qu’ils ne finissent pas leur journée de travail au moment même où ils la commencent. Ainsi des emplois publics seront préservés. Peut-être même de nouveaux emplois seront créés. Si tous les politiciens suivaient l’exemple de M. Thévenoud et celui de M. Cahuzac, l’Etat devrait créer mille ou deux mille emplois de contrôleur fiscal. Et surtout, vous, ministres, députés, sénateurs, etc. au lieu de payer les 20.000 euros par an dont, a vista de naz, vous êtes redevables, vous en paieriez 50.000 euros, voire 100.000 ou plus, par an. 

Ainsi vous contribueriez très civiquement au redressement des comptes publics et surtout vous rétabliriez le grand principe d’égalité des citoyens devant la loi que vous avez bafoué en 2012 quand vous avez supprimé aux « sans-dents », c’est-à-dire aux travailleurs qui travaillent pour nourrir leur famille, le petit avantage (200 euros par an ?) que leur donnait la défiscalisation des heures supplémentaires, tout en vous gardant bien de supprimer, ce que vous auriez dû faire, les énormes avantages fiscaux (entre autres, de 70.000 à 80.000 euros, ou davantage, de revenus annuels défiscalisés) dont vous bénéficiez. En ne déclarant pas vos revenus et laissant l’administration le faire à votre place, laquelle vous fera payer pénalités, amendes, redressements, en sus de l’impôt dû, vous effaceriez les privilèges fiscaux que vous vous êtes très égoïstement attribués. D’une seule pierre, vous feriez deux coups : apporter des recettes fiscales supplémentaires à l’Etat, qui en a bien besoin pour combler ses déficits et pour payer les dettes que vous avez accumulées depuis 34 ans, et rétablir indirectement le grand principe républicain d’égalité des citoyens devant la loi. Voilà votre devoir, voilà la voie que vous devez emprunter pour redonner du lustre aux vertus civiques, voilà ce qu’il vous reste à faire.

En l’espace d’un an, deux ministres ont été pris la main dans le pot de confiture du retard fiscal. Ils ont payé très cher ces délais dépassés en pénalités, amendes, redressements, sans parler des frais de justice qu’ils ont engagés. Deux ministres sur soixante environ, cela fait un pourcentage de 1 sur 30. Comme ces ministres étaient aussi députés, ce pourcentage peut être étendu à tous les députés, sénateurs, présidents de ceci ou de cela, conseillers de telle ou de telle collectivité, maires, etc., de sorte que, sur environ 3000 politiciens, il y en a 100, pas plus, qui ne déclarent pas leurs revenus, comme le font les citoyens normaux. Des dévots (en l’occurrence, une dévote) prétendent que 99% des hommes politiques déclarent leurs revenus en temps voulu, à l’exception évidemment de tous leurs revenus défiscalisés, et paient leurs impôts comme tout le monde. Eh bien, si cela était vrai, ils ont tort (criminellement tort) de ne pas suivre ces modèles de civisme que sont MM. Thévenoud et Cahuzac. Il faut que les fraudeurs soient plus nombreux. 3000 sur 3000 ou 30000 sur 30000, voilà le plafond à atteindre. Imaginez ce que seraient les impôts réellement payés par ces gens-là, si tous étaient aussi négligents que MM. Thévenoud et Cahuzac. L’Etat disposerait de nouvelles recettes qui chaque année dépasseraient de plusieurs millions d’euros les rentrées fiscales réelles : une manne, un gisement, un filon, un eldorado et enfin des budgets équilibrés.

Mesdames et Messieurs les politiciens, plutôt que de vous indigner, comme le faisait Tartufe, votre maître à tous, imitez vos collègues Thévenoud et Cahuzac ; imitez leurs désirs de fraudes ; imitez leurs actes manqués, et vous enrichirez la France au lieu de l’appauvrir. Et plutôt que de condamner MM. Thévenoud et Cahuzac à la Roche tarpéienne, décorez-les. Ils méritent toutes les croix et tous les insignes que la République, bonne fille, prodigue à tous ceux qui lui sont attachés : la Légion d’honneur, les palmes académiques, le mérite agricole et tous les autres mérites, la croix de guerre, etc.  

© Caton l’Ancien pour LibertyVox

 

Valls, Thévenoud : Les Compères

Retour à la Une

© Caton l’Ancien pour LibertyVox - Article paru le 07/09/2014 Imprimer cet article
URL de cet article = http://www.libertyvox.com/article.php?id=504