La Une de LibertyVox en RSS: 15 derniers articles 30 Tous
Retour à l'accueil
Retour à la Une  

Ouverture de la chasse aux Infidèles

Le maire socialiste de Trappes attaque Riposte Laïque : La chasse aux Roumis est ouverte. Un article d’André Dufour.

L’islamisation éhontée étant l’objet d’un article paru récemment dans Riposte Laïque, le coup devait venir d’une de ces innombrables organisations islamiques dont le maillage enserre de plus en plus cette République de moins en moins Française, au point que cette situation a rendu nécessaire un débat sur l’identité française de plus en plus difficile à définir sans froisser les susceptibilités communautaires.

Mais à quoi bon s’avancer à visage découvert (là il ne s’agit donc pas de musulmanes encagées) alors que l’islam dispose d’un réseau d’affidés roumis rendus dociles, en l’occurrence, par leurs ambitions électoralistes ?

Er c’est ainsi que le maire PS (en attendant qu’il trouve mieux) de Trappes en Yvelines, et on ose à peine le croire, en France, menace des foudres de la justice notre confrère Riposte Laïque pour un article signé Maxime Lépante paru le 24 août 2009, ce nom, ou pseudo, n’est-il pas en soi islamophobe ? Selon l’avocat de ce maire susceptible, cet article serait lui aussi «susceptible» d’avoir un caractère diffamatoire.

Ainsi, chez les nazillons de toutes teintes, le conditionnel vaut culpabilité. En effet, à la relecture de l’article incriminé, je me demande quelle est la personne diffamée alors que le nom de Guy Malandrain, «susceptiblement diffamé», n’y figure même pas sous la plume de l’auteur. Il faut le chercher dans l’une des notes de références qui suivent l’article, en l’occurrence une copie du journal Le Monde où il est dit qu’adjoint au maire communiste, ledit Malandrain s’est présenté contre lui avec le soutien actif et militant de l’Union des Musulmans de Trappes (l’islam y représente 25 % de la population) en contre partie de l’octroi d’un terrain municipal assortie d’une généreuse subvention pour édifier l’une des plus vastes mosquées de France, d’un abattoir hallal, d’un carré musulman dans le cimetière et d’une piscine réservée aux pudibondes musulmanes pour éviter qu’elles ne se souillent dans une eau rendue impure par une présence mâle ou infidèle.  Et de rappeler que le maire sortant, communiste, viscéralement attaché à la laïcité, et donc opposé au détournement de la loi de 1905, a ainsi été «puni» par l’islam politisé. Gageons que la réussite de ce coup d’essai provoquera une émulation pro-islamique chez les candidats aux diverses élections de France et de Navarre, voire nombre de conversions, sous la devise «Paris vaut bien une dawa». A croire que pour se faire une place dans la politique, il faut être un tantinet malandrin.

Si le rappel de ce maquignonnage de politiciens bas de gamme aux frais du contribuable et en violation de la loi de 1905, est «susceptible» d’avoir un caractère diffamatoire, on peut se demander pourquoi ce maire ne poursuit pas le journal Le Monde qui a révélé ces magouilles au public, au lieu de rouler les mécaniques pour intimider les rédacteurs de Riposte Laïque. Ce serait oublier que la délation et le chantage vont de pair avec la médiocrité. Tout le monde n’a pas l’étoffe d’un véritable homme d’Etat, qualité rare qui le différencie des politiciens.

Le Sieur Malandrain et son avocat savent fort bien que leur «susceptible» ne tient pas la route, comme ils savent aussi que Cyrano et l’équipe de Riposte Laïque ne sont pas «susceptibles» de céder à leur grossier chantage. Alors pourquoi cette mise en cause ?

Difficile de se mettre dans la peau de ces néo-inquisiteurs, j’avance néanmoins une hypothèse : ce genre de menaces et d’intimidations ne seraient-elles pas une tentative de bâillonner tous les sites, blogs et journaux Internet qui dénoncent l’islamisation de la France, non pas par «racisme», mais parce que l’islam, tel qu’il défraie la chronique et se manifeste sous nos yeux un peu partout dans le monde et dans nos rues, n’est pas une religion mais une idéologie totalitaire, impérialiste et belliciste.

Composer avec une telle prétendue «religion» est un acte que l’on qualifiait naguère de «collaboration». C’était une infamie qui aurait stigmatisé la France si la Résistance n’en avait pas sauvé l’honneur. Et faut-il le rappeler ? Les Résistants étaient qualifiés de «terroristes» par les nazis et leurs valets français, mais jamais de «germanophobes».

Aujourd’hui, le seul racisme digne d’être dénoncé est la francophobie de ceux qui viennent dans notre Occident, tant décrié par ceux qui en forcent la porte, pour en profiter sans vergogne et sans le moindre sens de la réciprocité.  Venant d’un maire socialiste qui doit renvoyer l’ascenseur à ceux qui lui ont assuré la victoire sur son rival, cette initiative procédurière est donc «susceptible» de passer bien mieux que si la plainte émanait directement d’une association musulmane. Un échange de bons procédés en somme, aux frais du contribuable et au détriment de la loi de séparation de l’Eglise (mais pas de la mosquée semble-t-il) et de l’Etat, mais qui ne coûte pas un centime aux islamistes et leur sauverait la face en cas d’échec.

 

© André Dufour pour LibertyVox

 

Note : Un résumé des menaces contre Riposte Laïque : http://www.ripostelaique.com/Le-maire-de-Trappes-et-son-avocat.html

 

Page d'accueil de l'Union des Musulmans de Trappes

 

Mosquée de Trappes construite avec l'aide des Socialistes

 Image à la Une : Guy Malandrain, Maire de Trappes

 

 

Retour à la Une

© André Dufour pour LibertyVox - Article paru le 10/01/2010 Imprimer cet article
URL de cet article = http://www.libertyvox.com/article.php?id=416