La Une de LibertyVox en RSS: 15 derniers articles 30 Tous
Retour à l'accueil
Retour à la Une  

Il est plus que temps de réagir !

Allons nous tolérer sans réagir l’islamisation de notre pays et notre destruction ? Un article de Charles-Emmanuel Guérin.

Cessons cette tolérance qui nous détruit !

Il y a une différence fondamentale entre une musulmane qui porte le voile (attachement identitaire) et la religieuse chrétienne qui porte un foulard. S’il fallait trouver l’équivalence chez nous, en Occident ou en Europe, toutes les femmes de culture judéo-Chrétienne devraient porter une croix. Les musulmanes ne sont pas des religieuses. Elles n’ont pas consacré leur vie à vivre dans un couvent. Les musulmanes travaillent, se marient et font des enfants.

Maintenant imaginez que toutes les filles (ou presque) de culture chrétienne décident de porter un foulard (comme les nonnes) et le revendiquent avec la même force que les musulmans et avec la même sensibilité. Nous serions taxés de communautaristes. Uniquement NOUS !!! Selon les musulmans, il s’agirait de provocation et d’offense à leur croyance. Nous aurions pu être, nous aussi, offensés et depuis longtemps, mais nous n’avons JAMAIS pris l’initiative de l’être, et perdre l’initiative, c’est quasi perdre la bataille.        

Imaginons donc les Européennes qui déambulent dans les rues, foulard vissé sur les cheveux. Celles-ci croisent sans cesse les musulmanes ainsi que les maris offensés. Que se passerait-il ? Il se passerait un clivage agressif conduisant à des tensions extrêmes, qui aboutiraient inéluctablement au conflit. Ce que veulent les musulmans, ce n’est pas la liberté, puisqu’ils affichent leur enfermement grâce à NOS principes et acquis de liberté. Ce qu’ils veulent est simple : Le Califat. Celui-ci passe par la privation des libertés individuelles, à commencer par celles de la femme. Les femmes doivent être voilées et doivent se marier EXCLUSIVEMENT avec un musulman ou à la rigueur un converti. Les musulmans ne supportent pas la liberté et la laïcité, alors, ils revendiquent leurs droits qui proviennent de NOTRE constitution pour nous priver finalement de la laïcité mais surtout, de l’égalité entre tous.

Vous avez regardé dans nos JT et dans la presse en général, la façon dont sont présentés l’islam en France et le voile chez les musulmanes. Tout est biaisé. Quand des critiques apparaissent contre le voile, de «bonnes âmes» européennes prennent la défense de la pauvre musulmane que l’on agresse dans sa foi, avec des confusions grossières. Par exemple, j’ai lu il y a peu que dans les années 60, «les femmes devaient se couvrir la tête en entrant dans une Église». Je ne saisis pas du tout le parallèle fait entre ces femmes qui devaient se couvrir la tête en entrant dans une Église et les musulmanes qui le portent dès qu’elles sortent de chez elle, qui luttent pour le porter dans TOUS les lieux publics dans lesquels elles sont amenées à évoluer ou à travailler. Où est le parallèle ? Il est dit aussi que les religieuses chrétiennes portent un foulard. Parfait ! Où est le parallèle avec les musulmanes ? Sont-elles TOUTES des religieuses au même statut que nos nonnes ? Bien sûr que non ! Cette confusion est entretenue par nos journalistes qui se hâtent de trouver un parallèle qui n’existe pas. Pour eux, c’est extrêmement facile de faire exister ce parallèle. Ils n’ont qu’à le publier !

Donc, il faut comprendre que les musulmanes qui travaillent ou pas, mariées ou pas, vivant en famille ou pas, sont absolument identiques à nos religieuses chrétiennes qui elles ont voué leur vie au seul service de leur religion. Ce parallèle est absolument ridicule. Les musulmanes ne sont pas des religieuses, elles sont des «CROYANTES». Imaginez maintenant (et je me répète volontairement) que toutes les croyantes chrétiennes arborent un foulard ou une tenue de nonne. Imaginez que toutes les croyantes chrétiennes se vêtent d’une tenue religieuse IN-TE-GRALE comme les musulmanes ? Eh bien, les enseignantes, les institutrices, les infirmières, les policières, les factrices, les employées des administrations, les boulangères, les militaires (et j’en passe…) cristalliseraient la France comme étant un pays croyant et dont la place de la religion est fondamentale.

Or, les Français laissent les musulmans cristalliser la France comme étant un pays croyant… islamique ! Imaginez : Des burqas d’un côté, des femmes habillées en nonne de l’autre. D’après vous, quelle religion sera choquée ? Quel pratiquant sera blessé dans sa foi et sa «sensibilité» religieuse ? Quel croyant se sentira «provoqué» par un signe religieux ostentatoire autre que le sien ? Les musulmans !!!

             On peut se rendre au cinéma voir un film satirique sur Jésus et un autre sur les «atrocités imaginées» qu’Israël fait subir aux pauvres arabes palestiniens, ce sera là, la liberté d’expression. Liberté d’expression car quand même on y tient en France, nous sommes un peuple dont «l’exception culturelle» n’est plus à démontrer… Mais il n’y a PAS UN film satirique sur l’islam et encore moins sur le pédophile, l’assassin, le voleur qui leur sert de modèle, qui s’appelle Mahomet. Un p’tit dessin, une caricature, un p’tit coup de crayon et voilà les ambassades qui brûlent, un prêtre qui se fait assassiner, des sanctions économiques internationales. Mais c’est nous les Français, qui sommes intolérants… c’est évident.

Si je dis «je hais l’islam», alors je suis un raciste, un xénophobe et un intolérant. Il n’est pas permis d’émettre une critique sur cette religion. Je hais cette religion et la morale publique me condamne. A partir de ce moment, certains diront que, sur le même principe de liberté d’expression, il est autorisé donc à émettre un doute sur la Shoah. Dans cette logique : «Je m’autorise à critiquer l’islam, ils s’autorisent à dénoncer ce qu‘ils appellent «la tromperie » de la Shoah». Et c’est bien ce qui se passe. Des Occidentaux font des caricatures de Mahomet. Les musulmans en réponse font des émeutes, et détruisent des bâtiments officiels. S’ajoutent à cela des caricatures humoristiques du massacre des juifs par les nazisn soit en minimisant, soit en niant cette réalité historique. Certains de nos compatriotes français trouvent cela normal… ils disent que c’est la réponse des musulmans face à une offense.

Pourtant, si je ne me trompe pas, il y a une réalité. J’ai le droit de croire ou pas dans le mysticisme, mais je n’ai pas d’autre choix que d’accepter la réalité historique. Il y a négation quand on nie la Shoah, pas quand on accuse le «prophète» musulman de pédophilie, de vol et d’assassinat. C’est une réalité religieuse qui ne se nie pas et qui ne peut être mise en parallèle avec la réalité historique.

Certains vont penser que je pratique un prosélytisme chrétien alors que je tente juste de faire prendre conscience que les Français acceptent et respectent une religion dont les fondements sont la violence, la privation des libertés, la différentiation religieuse et idéologique revendiquée (piscine, tribunaux, cantine, etc.) «Sourate 3, verset 114 : Ô croyants, ne formez de liaisons intimes qu‘entre vous ; les infidèles ne manqueraient pas de vous corrompre ; ils désirent votre perte. Leur haine perce dans leur parole; mais ce que leur cœur recèle est pire encore. Nous vous en avons déjà fait voir des preuves évidentes, si toutefois vous savez comprendre».

Les plus croyants vivent la haine de l’autre (sauf s’il se soumet), pratiquent la barbarie (rituel halal), la légitimité du pouvoir des hommes sur les femmes, les châtiments cruels en punition de l‘adoption de la liberté ou pour des petits délits. Les autres musulmans ne disent rien. Ils cautionnent par le silence… alors que nos origines culturelles et cultuelles judéo-chrétiennes prônent le pardon et la tolérance. Jésus tendait l’autre joue, les punitions divines sont réservées exclusivement à la volonté de Dieu tandis que dans l’islam, les musulmans doivent tuer les infidèles partout où ils les trouvent. Sourate 4, verset 91 : «ils ont voulu vous rendre infidèles comme eux, afin que vous soyez tous égaux. Ne formez point de liaisons avec eux jusqu’à ce qu’ils aient quitté leur pays pour la cause du seigneur. S’ils retournaient à l’infidélité, saisissez-les et mettez-les à mort partout où vous les trouverez. Ne cherchez parmi eux ni protecteur ni ami».

Ainsi les musulmans sont autorisés par le Coran à faire «la justice divine» eux-mêmes, contre tous ceux qu’ils considèrent comme étant infidèles ou impurs (ce qui revient au même).

Le port du foulard islamique est un signe de soumission pour les femmes en particulier car c’est un signe visible et immédiat, mais il est aussi un signe de soumission pour le monde libre en général. Tous les signes visibles islamiques s’infiltrent dans les habitudes des pays à conquérir. Il s’agit de la tenue vestimentaire (foulard, hidjab, Burqa etc.), de lois qu’ils souhaitent changer (jour férié demandé pour les musulmans, amende pour blasphème, etc.) du domaine alimentaire (produits halal généralisés) et des traditions (ramadan, aid el fitr et el kébir) qui nous sont imposées. Dans le même temps, les signes religieux chrétiens traditionnels de notre culture sont retirés suite à des plaintes ou par l’autocensure habituelle de mes compatriotes.

Les musulmans manipulent nos perceptions. Nos dirigeants le savent très bien et ne feront rien. Ils tiennent trop à garder leur niveau de vie. Nos intellectuels sont sans audace ni courage et font même une différence entre les musulmans et les islamistes. Attardons nous quelques instants sur ces manipulations de nos perceptions et sur la complicité active des personnalités politiques ou intellectuelles françaises qui les véhiculent.

Il y a quelques semaines de cela, lors d’une émission télé à propos du bouclage de certaines rues et quartiers de Paris et de France par des islamistes, dans l’émission «C dans l’air», Yves Calvi recevait le 29 octobre 2009 Hervé le Bras (INED, EHESS), Gérard François Daniel Lefeuvre (Université Paris VIII). Ce dernier y déclarait : «Venez le Vendredi rue Myrha, La rue Myrha est fermée par des islamistes qui organisent des prières, etc…», et Yves Calvi de demander : «fermée par des musulmans ou par des islamistes ?». Daniel Lefeuvre de déclarer : «par des islamistes», et Hervé Le bras de répondre «ah, c’est aut’ chose» !!! Non, ce n’est pas autre chose. Ce sont les mêmes. Ce sont tous les mêmes qui prônent l’expansion de l’islam.

Donc, rue Mirah ce sont des islamistes qui ferment la rue en accord tacite avec la police. Ah bon, ah bon. Ce sont des musulmans qui prient ou des islamistes ? Dites-moi je suis perdu. Où est la différence ? Donc à Puteaux, ce sont aussi des islamistes ? Pas des musulmans alors, puisqu’il est dit dans l’émission que les musulmans et les islamistes, ben c’est pas pareil !!!  Bon, donc je dois confondre.

Mais alors à Barbès, là ce sont donc des musulmans qui barrent la route, et pas des islamistes c’est évident. Ou alors je confonds. Je ne sais plus. Ou peut-être que la pleutrerie française (je sais, quand j’écris ça, vous me trouvez un peu brutal et vous m‘en voulez) s’évertue en même temps que les musulmans islamistes à entretenir la confusion. Pour les uns, c’est par absence totale de courage, et pour les autres, c’est dans l’esprit de conquête pour le moment non violente.

Intervention de Ghaleb Bencheikh, président de la conférence mondiale des religions pour la paix, présentateur de l’émission dominicale «islam» sur France2 : échange stérile qui n’est pas imputable à Joachim Veliocas mais aux stratégies de contournement de Ghaleb Bencheick pour ne pas répondre de manière précise. Il dit : «c’est comme si je devais maintenant jauger et je n’aime pas ce genre d’argument, tout le Christianisme sur St Bernard de Clairvaux, lorsqu’il disait  «tuer un homme infidèle ce n’est pas un homicide mais c’est un malicide»» !

Mais on s’en fout de St Bernard de Clairvaux monsieur Bencheickh. Pourquoi ne pas avoir cité Jésus qui tendait l’autre joue après avoir reçu une baffe ? C’est quand même Jésus le prophète des Chrétiens ! Tout comme Mahomet est le modèle des musulmans. Quand des autorités religieuses se sont servies du Christianisme pour faire la guerre, convertir des populations ou s’approprier des richesses, ce fut condamné. Il y eut des luttes internes et l’altruisme occidental a vaincu. A ce jour, nous sommes les premiers à être critiques envers notre culture judéo-chrétienne. On aime encore à «bouffer du curé». Tandis que Mahomet est toujours le modèle des musulmans et tandis que les musulmans en 2009 sont misogynes, susceptibles, violents, sexistes, conquérants et intransigeants. C’est cette actualité là qu’il faut combattre et ne pas prendre en référence un pseudo St Bernard que PERSONNE ne connaît, que PERSONNE n’écoute et que PERSONNE ne prend en exemple. Par contre, un Youssouf al Qaradawi qui prône la lapidation, l’exécution des homosexuels et la charia dans l’intégralité, qui est membre à part entière de l’UOIF est quant à lui un réel personnage contemporain, qui a une réelle influence sur les musulmans et beaucoup de Français.

Vous allez me trouver «empêcheur de tourner en rond» mais je vais jusqu’au bout de la démonstration. Donc un peu de dictionnaire vous fera du bien.

Christianisme : Religion fondée sur l’enseignement, la personne et la vie de Jésus-Christ.

Chrétien, Ienne : Qui professe la foi en Jésus-Christ. Religion Chrétienne = Christianisme.

Catholicisme : Religion Chrétienne dans laquelle le Pape exerce l’autorité en matière de dogme et de morale. Façon dont une personne comprend la doctrine de l’Église romaine.

Catholique : Relatif au catholicisme. Qui professe le catholicisme. Croyant pratiquant.

Islamisme : Religion musulmane. Mouvement politique et religieux prônant l’expansion de l’islam.

Islamiste : Relatif à l’islamisme. Qui est partisan de l’islamisme. Militant islamiste…

Musulman : Qui professe la religion de Mahomet. Musulman = islam. Qui appartient à la communauté islamique.

Tout le monde est d’accord ? Cela fait des années que je m’époumone à vous avertir, un islamiste ou un musulman, c’est la même chose, «the same, Iqual, Gleich, si mile (ou en chinois) 类似». !!

Il est plus que temps de réagir. Il n’existe pas beaucoup de solutions mais il est nécessaire de répondre exactement de la même manière à toutes les provocations émises par les musulmans de France. Puisqu’il s’agit d’un langage compris et assimilé par nos compatriotes, il est donc logique de communiquer avec les Français avec la même tactique que celle utilisée par les musulmans. Il faut que les directeurs de magasins crient «raciste» à chaque fois qu’un musulman demande à séparer les rayons alimentaires pour s‘en approprier un exclusivement halal, que les directeurs d’école crient «intolérant» à chaque fois qu’un musulman tentera d’imposer les repas halal. Les enseignants doivent hurler à la discrimination culturelle et historique à chaque fois qu’un musulman tente de faire interdire des cours, les leçons d’histoire sur l’islam, Mahomet ou la Shoah. Les personnels soignants des hôpitaux doivent absolument crier «assassin» et dénoncer l’islam à chaque fois qu’un musulman empêchera les soins apportés pour sa femme par un médecin homme.         

Il faut récupérer l’initiative !!! Il faut revendiquer le droit français de liberté d’expression et crier haut et fort «je hais l’islam, je ne respecte pas cette religion» !

On se moque du christianisme ? C’est un droit. Si aujourd’hui je défends le Christianisme, au mieux j’aurai droit à un regard amusé, et dans la majeure partie des cas, j’aurai droit à du mépris. Je l’accepte même si cela me dérange. Mais alors, ceux qui méprisent le Christianisme doivent être en cohérence et mépriser de la même manière, avec les mêmes mots et la même force l’islam. Il n’y a pas de raison d’épargner l’islam puisque la haine et la violence sont dans son fondement et qu’il s’agit d’actualité.

Nous devons défendre les églises. C’est fondamental. Les musulmans veulent marquer la différence entre eux et nous ? Je n’invente rien et personne ne pourra dire que je crée du communautarisme. Donc, ils veulent se différencier des autres. Convertir ou se démarquer des autres. Très bien, aidons-les ! Cessons cet intégrisme laïc, car l’on voit où il nous a conduit. Je ne propose pas de devenir croyant, je propose un retour à nos origines culturelles et cultuelles. Soutenons nos curés même si nous n‘allons pas à la messe. Conservons nos coutumes traditionnelles religieuses. Exigeons du poisson le Vendredi (et en plus c’est bon), exigeons un lieu de recueillement dans les entreprises privées et dans les administrations publiques afin de faire pression et revenir dans les valeurs de «liberté, égalité et fraternité». Soyons offensés à notre tour.

Sortons des placards et des greniers les croix et revendiquons notre culture Chrétienne. Répondons «intolérants» à ceux qui nous traitent d’intolérants. Répondons «racistes» à ceux qui nous traitent de racistes. Répondons-leur que ce sont eux les intolérants et les racistes car ce sont eux qui fabriquent les différences et qui revendiquent le droit de se démarquer de tous les autres par l’islam.

Car ce ne sont pas les Français qui changent le visage de la France, nous, nous sommes les mêmes...

 

© Charles-Emmanuel Guérin pour LibertyVox

Officier de Sécurité. Analyste Stratégique.

 

 

Retour à la Une

© Charles-Emmanuel Guérin pour LibertyVox - Article paru le 29/12/2009 Imprimer cet article
URL de cet article = http://www.libertyvox.com/article.php?id=412