La Une de LibertyVox en RSS: 15 derniers articles 30 Tous
Retour à l'accueil
Retour à la Une  

La discrimination anti-française ne passera pas !

Optimus Prime, révolté par la discrimination dont sont victimes les Français de Souche, nous adresse ce manifeste.

Il n’a pas fallu attendre longtemps ! A peine l’élection de Barak Obama connue, les représentants auto désignés des officines pro immigrés ont profité de cet événement pour exiger l’instauration de quotas ethniques par l’intermédiaire d’un manifeste, alors qu’une crise économique sans précédent frappe de plein fouet les classes laborieuses de la république française.

Sans surprise pour ceux qui comme nous n’ont plus d’illusions quant au personnel politique de ce pays, l’on constate que se sont empressés de signer les principaux responsables de ce parti dit de droite, l’Ump, au milieu d’autres élus de la nation.

Faut-il s’en étonner alors que récemment, lors d’une réunion organisée à Nice, Christian Estrosi, député maire de cette ville, a ouvertement prôné l’instauration de tels quotas.

Mais surtout cette démarche est appuyée par Carla Bruni, épouse actuelle du locataire de l’Élysée, qui déclarait d’un ton méprisant, entre deux vocalises inaudibles, ne pas se sentir française.

Ainsi, le système égalitariste français serait donc un obstacle pour ces démocrates "nouveaux français". Cette dernière expression ayant des relents de "peuple ancien" et "peuple nouveau", concepts chers à un autre grand démocrate du 20ème Siècle : Pol Pot.

Pendant des siècles des courants migratoires ont amené des gens de tous horizons, ces personnes n’ont jamais représenté la majorité ni essayé de modifier à leur convenance les fondements de la société qui les accueillait. Il semblerait donc que cet antique savoir-vivre, ce respect du pays "qui accueille" ait disparu.

Désormais, les nouveaux venus "exigent" et cela avec le soutien actif de nos élites corrompues. Tout ceci au nom d’un passé dont nous serions coupables, au nom d’une victimisation perpétuelle. On va même jusqu’à nier l’existence d’un peuple vivant pourtant sur cette terre depuis des siècles. L’expression "français de souche" étant même considérée comme une horrible marque de racisme manifeste envers les "nouveaux français".

Que ceci soit clair, nous n’avons en rien à nous excuser ou nous repentir. Nous ne nous sentons en rien engagés par les positions collaborationnistes prises par la racaille élitaire. Cette dernière, vautrée dans ses palais luxueux, se garde bien d’ailleurs d’appliquer à elle-même ce qu’elle veut imposer au peuple. Nous n’avons pas de leçons à recevoir de super privilégiés et profiteurs du système.

On observe que ces chantres forcenés de l’anti-racisme se font les promoteurs d’une proposition authentiquement raciste, car il n’existe pas de discrimination positive, il y a discrimination tout court à partir du moment où l’on se base sur des critères ethniques ou religieux pour sélectionner les personnes.

Mais ce racisme ne choque pas cette caste du moment qu’il s’applique à cet individu dont ils souhaitent la disparition : le Français de souche.

Nous refusons, à l’heure où les emplois risquent de disparaitre par centaines de milliers, voire par millions, de nous voir refuser l’accès à notre propre pays sous prétexte de notre ascendance.

Nous refusons tout court ce crime contre tous les principes fondant notre république.

Nous refusons de voir disparaitre notre civilisation millénaire.

Les Français de souche, qu’ils soient de métropole comme des Dom-Tom, ne sont pas des «Sous-Chiens» !

Le racisme anti-français ne passera pas !!!


© Optimus Prime pour LibertyVox et Euro-Reconquista

Url "miroir" de cet article sur Euro-Reconquista: http://www.euro-reconquista.com/site/spip.php?article31

Retour à la Une

© Optimus Prime pour LibertyVox - Article paru le 05/12/2008 Imprimer cet article
URL de cet article = http://www.libertyvox.com/article.php?id=361