La Une de LibertyVox en RSS: 15 derniers articles 30 Tous
Retour à l'accueil
Retour à la Une  

Gratitude

Ludovic Lefebvre revient sur le lynchage médiatique d’Eric Zemmour.

C'est avec une joie non feinte, non dissimulée, que nous pouvons remercier comme un seul homme les détracteurs du journaliste polémiste Eric Zemmour.

Pour rappel des faits, afin de comprendre cette curée, ce dernier avait déclaré à la représentante de l'association (encore une) "Les Indivisibles" : «j'appartiens à la race blanche, vous appartenez à la race noire» lors de l'émission "Paris Berlin" animée par Isabelle Giordano sur Arte.

Le prévisible entriste musulman Mouloud Aounit du MRAP, comme le président de SOS Racisme, Dominique Sopo, écrivent au CSA, tandis que l'obamatraqueur français, Patrick Lozès du CRAN, dépose plainte. Guy Birenbaum se demande "comment on peut dire tranquillement des conneries pareilles", pendant que son patron, Bruno Roger-Petit au Post.fr, demande des sanctions. Les internautes antiracistes ne sont pas en reste, comme celui ayant créé le blog «Infocratie» qui a besoin de "cracher sa colère", dit-il, en faisant un billet sur l'éditorialiste du Figaro à la substance pauvre en arguments, lourde en émotions, comme toujours chez ceux qui sont privés de pensée construite. Lisons plutôt : «Il y a longtemps que "la chose Zemmour" m'inspire les plus vils sentiments. Ceux, par exemple, qui pourraient me pousser à avoir envie de répandre son liquide céphalo-rachidien hors de sa boîte crânienne, lentement, mais sûrement, à grands coups de briques dans sa gueule de décérébré». Liberté d'expression et par delà de penser, bien sûr, à laquelle nous sommes nombreux à adhérer à Liberty Vox. Mais pour qui en fait ? Car imaginons qu'un individu pris par hasard dans la foule, Ludovic Lefebvre par exemple, émette les même propos au sujet de Tarik Ramadan. Ne serait-il pas taxé immédiatement d'islamophobe, de raciste, de réactionnaire contre les forces du progrès et par glissement, fécond chez les antiracistes, d'antisémite, de pétainiste et de nazi appelant au meurtre ? Ne serait-il pas trainé devant les tribunaux par les multiculs (diminutif de multi culturalistes) qui ne se sentent décidément plus péter ?

Nous assistons aujourd'hui dans les médias français à l'intéressant phénomène d'une majorité pensante opprimante, réfléchissant et agissant comme une minorité opprimée. Alors que c'est tout à fait le contraire qui se produit en réalité. Zemmour est le dernier des Mohicans face à l'unisson assourdissant de la pensée multiculturelle (qui oublie toujours une culture comme par hasard), mais un opposant est un de trop dans une idéologie dictatoriale, aussi on demande (en se foutant un doigt dans l'oeil, à mon avis, tout de même) qu'il disparaisse de l'objet propagandiste, en l'occurrence : la télévision. Lui ne saisit pas le tribunal lorsqu'il est comparé à Rebatet par un troll dans l'excellent salon virtuel «Le Causeur» et que mille petits propos sur la toile ramènent l'emploi du mot race, non connoté chez lui, à celui des thèses nationales socialistes.

Par delà la polémique Zemmour, c'est en coeur que nous devrions remercier les musulmans de se faire discrets sur les attentats, le sort fait aux femmes, y compris en France, la violence intrinsèque au coran qu'ils répandent partout où ils mettent les pieds, d'être plus que bruyants en vociférant sur le voile à l'école, les piscines mixtes, les mosquées qu'ils veulent mettre à tous les coins de rue, la moindre critique sur leur religion et leur prophète. Tout autant, Edwy Plénel qui demande de légiférer pour que chaque critique du métissage soit reconnue comme un racisme punissable par la loi. La Halde qui demande, sans rire, que "les animaux dans leurs pratiques homosexuelles ne soient plus discriminés dans les ouvrages scolaires notamment en biologie où il n'est mentionné que la reproduction par essence hétérosexuelle" ; que "les poèmes de Ronsard antivieux et sexistes soient ôtés de l'enseignement" etc. (source rapport PDF sur le site de la Halde). Et encore merci à Lozés de s'octroyer le droit de prononcer le mot race ou noir tout en l'interdisant à autrui. Enfin aux politiciens d'autoriser et souvent soutenir ces dérives.

Pourquoi cette gratitude envers des gens devenus fous, liberticides, hors de la démocratie et de ses règles élémentaires ?

Déjà parce qu'ils nous font bien rire à leur insu tant ils sont devenus ridicules avec leurs indignations sans objets, leurs nombreuses contradictions, mais aussi parce qu'ils rendent leur dessein plus visible à la majorité des français et qu'ils vont tellement loin dans leurs interdictions, que même le peuple docile, n'aimant pas la guerre, que nous sommes, va forcément finir par se mettre en colère.


© Ludovic Lefebvre pour LibertyVox

Patrick Lozès du CRAN

Image à la Une: Eric Zemmour

Retour à la Une

© Ludovic Lefebvre pour LibertyVox - Article paru le 01/12/2008 Imprimer cet article
URL de cet article = http://www.libertyvox.com/article.php?id=359