La Une de LibertyVox en RSS: 15 derniers articles 30 Tous
Retour à l'accueil
Retour à la Une  

Le Foot français digne de lui-même

Le Football, opium du peuple de l’antiracisme ? Un billet de Fantômas.

La première fédération sportive de France, la plus riche, n’est jamais avare de célébrations, commémorations, d’actions citoyennes comme l’on dit désormais en Novlandie. Les événements relatés ici sont en eux-mêmes futiles, mais révélateurs de l'état d'esprit de toute une frange de la société.

Une banderole quelque peu chambreuse, des propos alcoolisés tenus par un pauvre bougre et ce sont les foudres de la loi déchaînées qui s’abattent sur les contrevenants. Pas une semaine ne passe sans qu’il ne soit fait appel à lutter contre le racisme, l’homophobie, le réchauffement climatique, ou ne soit organisé un match de bienfaisance pour une association quelconque.

A l’appui nous avons le renfort des vedettes cramponnées qui n’hésitent pas à faire don de leur personne dans des spots subventionnés par de généreux sponsors totalement désintéressés. Nul ne peut mettre en doute la haute probité morale de ces exemples pour la jeunesse, puisqu’à chaque transfert, en moyenne deux fois par saison, elles jurent la main sur le coeur qu’elles ont signé dans le club de leur vie qui les a toujours fait rêver et que de toute façon, un contrat pareil, net d’impôts, ça ne se refuse pas, surtout à l’étranger.

Nous avons des dirigeants qui professent l’antiracisme à longueur de journées et démontrent leur attachement au codéveloppement en bâtissant leurs fortunes et celles de leurs clubs grâce au produit des transferts de joueurs africains.

Il suffit d’ailleurs de les voir en plein ravissement devant le spectacle de l’enrichissement multiculturel offert par les jeunes banlieusards qui agitent des drapeaux des nations maghrébines ou s’affichent avec des effigies du «Che», l’assassin marxiste. Ceci explique sans doute la cécité et la surdité subites de ces instances lors de certains matchs internationaux, lorsque les dits jeunes conspuent l’hymne national et certains joueurs à la confession religieuse non conforme à la charia.

Ces autorités sont tellement préoccupées par la chasse aux démons engendrés par le ventre fécond de la bête qu’elles ont juste oublié de s’intéresser aux petits problèmes rencontrés hebdomadairement sur les terrains amateurs, où l’on peut faire tranquillement et impunément pleuvoir des coups sur les arbitres ou joueurs de l’équipe visiteuse, tout en les qualifiant de «sales français». Bref, nous avons une fédération et un monde du football tout à fait en phase avec l’idéologie bien pensante officielle, qui n’est pas oublieuse de ses devoirs envers le veau d’or médiatique.

Ce week-end, une fois de plus elle n’a pas déçu, elle a été à la hauteur de nos attentes face aux circonstances. ELLE A RENDU HOMMAGE !! Ainsi, lors de la dernière journée de championnat, on eut droit à deux minutes de silence avant les rencontres. Deux minutes pour nos soldats morts en Afghanistan en combattant pour la liberté les islamo fascistes ? Vous n’y pensez pas, soyons sérieux !! Non, deux minutes pour deux supporters marseillais décédés dans un banal accident routier.

Chacun a les héros qu’il peut ! C’est à cela que l’on voit quelles sont les vraies valeurs de cette fédération qui n’est plus française mais farcesque et qui œuvre largement à la crétinisation des esprits.


© Fantômas pour LibertyVox

Une illustration qui se passe de commentaires

Retour à la Une

© Fantômas pour LibertyVox - Article paru le 29/08/2008 Imprimer cet article
URL de cet article = http://www.libertyvox.com/article.php?id=341