La Une de LibertyVox en RSS: 15 derniers articles 30 Tous
Retour à l'accueil
Retour à la Une  

Discrimination gallophobe

Est-il encore légitime d’être français en France ? Un billet d’humeur d’André Dufour.

Selon le Point n° 1850, du 28 février, page 26 «Trente-sept entreprises ont répondu à l’appel de Nicolas Sarkozy pour le développement de l’emploi dans les quartiers difficiles (….) L’objectif est de lutter contre les discriminations liées à la résidence. Avec l’origine ethnique, elles sont en effet l’une des principales causes du chômage des jeunes des banlieues».

Fort bien, mais quelles sont donc les autres causes «moins principales», mais néanmoins déterminantes, du chômage ? On se perd en conjectures. Attendons la réponse officielle et autorisée. Je suggère entre autres que l’économie souterraine, délictueuse, voire criminelle, rapporte plus que la transpiration d’un emploi salarié.

Mais continuons. «La dernière étude réalisée par le bureau internationale du travail montre que, dans 70% des embauches, les employeurs ont favorisé les candidats d’origine française». Il paraît même que «ce taux est supérieur à ce que les experts ont constaté en Suède, en Italie ou aux Pays-Bas». Ne prétendant pas me mesurer avec les experts à tout faire, j’ai tout de même appris le calcul et les fractions dans ma classe du Certificat d’études primaires de l’entre deux guerres. Donc, si dans 70% des cas, les employeurs ont préféré embaucher des Français, ce qui paraît-il, est scandaleux, faudrait-il en venir à expulser les «Gaulois» qui, en travaillant abusivement, privent d’emploi les «jeunes des quartiers difficiles» ?

Il n’en reste pas moins que sur cent emplois disponibles, trente sont quand même attribués à des «non français». (Ce n’est pas moi mais le Point, ou ceux qui lui tiennent la plume, qui fait cette distinction entre les «Français» et les autres). Serait-il donc discriminatoire de donner 70% des emplois à des Français alors que, sauf si nos statisticiens nous mentent, ils représentent encore la majorité de la population de la République ? Je croirais plutôt qu’à force de donner dans la discrimination «positive», ce sont les Français, descendants de ceux qui ont bâti la France, qui sont discriminés. Nous le signalons à la Halde pour qu’elle défende un peu les «Gaulois». Rêvons…. C’est tout ce qui nous reste encore permis.

Mais une autre idée me vient à l’esprit. Si les «non français» qui occupent 30% des emplois offerts sont néanmoins discriminés par rapport aux «Gaulois», c’est qu’ils représentent plus de 30% de la population totale. Trente pour cent reportés sur la totalité de notre population représenteraient déjà quelque vingt millions de personnes. Alors combien sont-ils réellement ? Vingt-cinq millions ? Trente millions ?

Alors de deux choses l’une :

1°) Nos officiels et officieux nous mentent quant au nombre de personnes qui se sont installées en France au cours des trente à quarante dernières années. Ce ne serait pas un scoop.

2°) Les vrais discriminés, tant en matière d’emploi que d’attribution de logements sociaux, ne sont pas ceux que l’on s’efforce de nous faire croire.

3°) (après tout, les Trois Mousquetaires étaient bien quatre). Le 1° et le 2° ne s’excluent pas


© André Dufour pour LibertyVox

Retour à la Une

© André Dufour pour LibertyVox - Article paru le 13/03/2008 Imprimer cet article
URL de cet article = http://www.libertyvox.com/article.php?id=311