La Une de LibertyVox en RSS: 15 derniers articles 30 Tous
Retour à l'accueil
Retour à la Une  

Un peu de géopolitique et beaucoup de jean-foutre

Le texte «Les jean-foutre» a conduit pas mal de lecteurs à poser une question simple : «pourquoi des jean-foutre» ? Martin Birnbaum nous livre cette explication.

Pour l’expliquer, il n’y a pas moyen de faire autrement que de prendre des exemples précis et, tant qu’à faire, de les prendre dans le paysage géopolitique à l’intérieur duquel notre pays veut être un des principaux acteurs.

Amérique Latine – Théâtre d’opération principal des épigones de Fidel Castro, le Leader Maximo qui a écrasé sous son talon (avec l’aide de feu l’Union Soviétique et des gauches du monde entier) toutes libertés à Cuba, territoire d’expansion pour un «nouveau socialisme» sous la bannière d’un ancien condamné pour un coup d’état, Hugo Chavez. Sur le territoire de la Colombie, les Farc, une organisation terroriste «narco-marxiste», depuis plus de 40 ans, avec moult argent procuré par la drogue qu’ils fabriquent et commercialisent, s’est spécialisée dans la prise d’otages. Notre président s’est sérieusement décrédibilisé en s’adressant directement au terroriste en chef pour lui demander de libérer un otage, une franco-colombienne. Et voilà que l’on apprend, après la destruction d’une implantation terroriste dans l’Equateur voisin (dont le président est un clone de Chavez), qu’il a reçu de l’argent pendant qu’il était en prison, condamné pour sa participation à un coup d’état, et qu’il a transféré à l’organisation terroriste plusieurs centaines de millions de dollars depuis qu’il est président du Venezuela qui regorge de pétrole. L’Equateur qui laisse opérer sur son sol des bandes armées qui s’attaquent à un pays voisin, le tout sous le chapeau d’un troisième pays qui se veut le porte-drapeau du socialisme en marche, anti-impérialiste et, naturellement, anti-américain. Le Président colombien, Alvaro Uribe, annonce que son gouvernement demandera à la Cour Criminelle Internationale d’inculper Hugo Chavez comme commanditaire et financier d’une organisation considérée comme terroriste par l’Europe et les Etats-Unis. Tranquillement, notre ministre des affaires étrangères confirme que la France était en relation avec le No2 terroriste «en vue de la libération de l’otage franco-bolivienne».

Mais comme il faut voir la main d’Israël partout, Chavez déclare «la Colombie est devenue l’Israël de l’Amérique Latine». Et comme Israël est un des fournisseurs de l’armée colombienne … Il y a des années, la France de Mitterrand a reçu en grande pompe Fidel Castro. Le même Chavez qui s’acoquine avec l’Iran, la Syrie et la Corée du Nord, a été reçu par la France de Nicolas Sarkozy. Pour faire bonne mesure, il était disposé (selon les déclarations des terroristes) à rencontrer leur numéro deux pour libérer l’otage franco-colombienne. Tout cela sous les applaudissements des représentants de la gauche … les jean-foutre !

L’Afrique et les pays arabes – 250.000 morts au Darfour, le Soudan s’est opposé pendant plusieurs années à toute intervention étrangère à caractère humanitaire. Pour sauver d’une mort certaine des noirs animistes ou chrétiens poursuivis et «nettoyés ethniquement» par des milices arabes organisées par le gouvernement dudit Soudan. Enfin, la France (sous couvert européen) se prépare à mettre en place une force de défense des populations traquées. En réalité, pour que ce qui se passe au Darfour ne se déverse pas trop sur le Tchad, notre allié … A peine la mise en place commence, qu’un soldat français est mort. En Centre-Afrique et au Congo, selon les sources, quelque 2.000.000 de morts pendant les dernières dix années. Au Nigéria le nettoyage ethnique des populations du Nord, chrétiennes, par les musulmans qui tiennent le pays, est en marche. En Somalie, les seigneurs de la guerre, musulmans proches d’Al-Qaida, détruisent le pays et s’en prennent à l’Ethiopie voisine qui a l’inconvénient de ne pas être musulmane. Qu’importe, on apprend que le No.2 de l’Egypte (le Général Omar Souleymane) vient de rencontrer les délégués des «Comités des Cours de Justice Islamiste» pour coordonner les actions contre l’Ethiopie. Pendant les 40 dernières années, l’Occident a versé dans les tonneaux sans fond de l’Afrique plus de 1.000 Milliards de $ ! La transformation de ce continent, sous l’influence et sous l’emprise arabo-musulmane, en dépotoir de l’humanité est en marche : des dizaines de millions d’êtres malades du Sida qui, sans l’obole occidentale, disparaîtraient en moins d’une génération. Et le Zimbabwe où un dictateur sanguinaire vieillissant a réussi le miracle de transformer un grenier de l’Afrique en pays mendiant sa subsistance à l’Occident, avec la complicité des pays noirs «solidaires» qui n’ont pas condamné la spoliation des fermiers blancs ou leur expulsion quand il ne s’agissait pas de leur destruction physique. Le tout avec l’aide fraternelle de la Libye qui contrôle tout et tient le pays sous sa coupe. La Ligue Arabe, réunie au Caire, vient de déclarer «la politique d’Israël vis-à-vis des palestiniens est une politique de nettoyage ethnique et à ce titre doit être condamnée comme crime contre l’humanité». La France et le Tchad, le Soudan et la Somalie, le Congo et maintenant le Cameroun, la France et l’Afrique du Sud, tout ce beau monde se retrouvant au Conseil des droits de l’homme de l’ONU pour observer «une minute de silence pour les martyrs de la barbarie israélienne à Gaza». Les pays occidentaux ? Certains se sont abstenus tandis que d’autres … les jean-foutre !

L’Iran – Le Conseil de Sécurité de l’ONU vient de «sanctionner» encore une fois l’Iran mais lui donne «trois mois» pour arrêter l’enrichissement de l’uranium. Les cinq membres permanents du Conseil, plus l’Allemagne, se congratulent pour l’unanimité (moins une voix) qui a permis de sanctionner l’Iran. La première fois quand on a donné «trois mois» à l’Iran, ce pays avait 164 centrifugeuses en marche. Aujourd’hui l’Iran en aligne 3.000 et va à grande vitesse vers la bombe. Et il s’en fiche comme d’une guigne des résolutions du Conseil de Sécurité. Son Guide Suprême déclare le 26 février «Un exemple de succès du régime islamique a été l'issue nucléaire, dans laquelle la nation iranienne honnêtement et sérieusement a gagné une grande victoire. Les gens qui avaient l'habitude de dire que l'activité nucléaire de l'Iran doit être démantelée disent maintenant qu’ils sont prêts à accepter nos progrès à condition que l’on s’arrête pendant un temps » Quèsaco ? Selon des sources habituellement bien informées, l’Allemagne et d’autre pays (l’Autriche ? l’Italie ?) auraient essayé d’infléchir la position de l’Iran en lui promettant de fermer les yeux sur vingt années de mensonges et dissimulations couvrant un programme nucléaire à but militaire. Le commerce florissant de l’Allemagne, l’Autriche et de l’Italie avec l’Iran risquerait-il d’être compromis ? Le Royaume-Uni, en apparence poussant à des sanctions fortes contre l’Iran avec l’approbation du Foreign Office, a admis 60 Iraniens en 2007 pour des études avancées de physique nucléaire dans des universités britanniques. Et pour ne pas perdre la clientèle de l’Iran, Londres lui avait également vendu des composants à utilisation double (civile et militaire) qui pourraient être employés par l’Iran pour son programme nucléaire et de construction de missiles. La France ? Des paroles en l’air … «l’Iran a le choix entre la bombe et le bombardement». Le secrétaire Général de l’ONU ? «Les paroles de M. Ahmedinejad quant à l’éradication d’Israël sont inadmissibles». Ah bon ? Mais alors pourquoi ne se réfère-t-on pas à une des stipulations de la Charte des Nations-Unies qui prévoit la chose, pour procéder à l’expulsion de l’Iran ? Les jean-foutre !

Israël – Au bout de presque 8.000 fusées «artisanales», Israël décide une incursion de trois jours à Gaza, après que le Hamas ait fait exploser la frontière avec l’Egypte et réalisé l’entrée, avec la complicité de ce pays, de moult terroristes formés en Iran et des «combattants» du Hezbollah. Plus de fusées Grad, cette fois-ci, pas artisanales. Des fusées de conception ou de fabrication russe, fournies à tous les adversaires d’Israël, puisées dans les arsenaux de l’Iran ou de la Syrie car présentes dans la dotation des pays de l’ex bloc de l’Est, la plupart des pays arabes, de la Chine et de la Corée du Nord. Elles ont une trajectoire fiable et une haute probabilité d’explosion à l’impact. 20 km de distance de tir, un calibre de 122 mm, un poids total de 66 kg avec une tête explosive ou incendiaire. Elles sont tirées sur une ville biblique d’Israël (qui a donné au monde «l’ail d’Ascalon» soit l’échalote), habitée par 120.000 personnes et se trouvant à 64 km au Sud de Tel Aviv.
Une centaine de palestiniens tués, 90 % les armes à la main. Et un bébé d’un mois tué par une balle perdue tirée par on ne sait qui, nouvelle qui a fait les délices de la presse bien pensante de France et de Navarre. Le partenaire avec lequel Israël négocie «la paix» et la création d’un état palestinien décide d’arrêter les négociations en qualifiant ce qui s’est passé à Gaza de «massacres dépassant l’Holocauste». Spécialiste de la question, M. Abbas a présenté une thèse de doctorat à Moscou dans les années soixante dans laquelle il démontrait que l’Holocauste n’a jamais eu lieu…

Et de nouveau le bon docteur ministre français des affaires étrangères, désabusé, déplore «l’acharnement israélien sur Gaza» en réclamant la levée du siège et, d’une manière implicite, une négociation avec le Hamas. Tandis que l’ancien communiste, Massimo D’Alena, ministre italien des affaires étrangères, le demande aussi, mais ouvertement. Les conditions posées par le Quartette pour accepter le Hamas (reconnaissance d’Israël et des accords signés auparavant par l’Autorité Palestinienne avec Israël, renonciation au terrorisme) … jetées à la rivière.
Mais le Hamas est pratiquement en situation de guerre civile avec l’Autorité Palestinienne (maîtrisée par le Fatah). Alors, avec qui Israël devrait-il négocier ? Jusqu'à ce que le Hamas apprenne que le lancement des fusées pour tuer sans distinction des civils Israéliens n'est pas la bonne manière pour faire la paix (ce dont il n’a aucune envie …), l'état juif n'aura d’autre choix que de défendre ses citoyens des actions des terroristes et des assassins. Comment ne pas voir que l'effort désespéré d'une nation souveraine de vivre dans sa patrie et qui cherche la paix avec ses voisins, ne trouve devant lui que la volonté de ceux qui cherchent sa destruction. On les appelle «militants» ou «activistes», tous se réclamant de l'Islam : quelle est la cause pour laquelle ils «militent» ou «s’activent» ? La destruction d’Israël et, en attendant, l’assassinat des Israéliens partout où ils sont vulnérables, même dans une école religieuse …

Si la défense des citoyens israéliens doit comporter une invasion grandeur réelle de Gaza pour détruire la puissance du Hamas, tout en ayant des victimes collatérales … ainsi soit-il. De toute manière, l’ONU et l’Europe, l’Egypte et tous les pays arabes considèrent qu’Israël utilise «une force disproportionnée et pratique la punition collective». Force disproportionnée ? 8.000 fusées «artisanales» c’est proportionnel à quoi ? Des fusées perfectionnées tirées sur une ville habitée uniquement par des civils, c’est proportionnel à quoi ?

Quant à la punition collective, regardons de plus près :

- Des actes de guerre sont perpétrés quotidiennement contre Israël à partir de Gaza ; des fusées sont lancées contre des villes israéliennes avec la complicité enthousiaste des autorités locales, le Hamas, qui nie le droit d'exister à Israël ; Israël a le droit de se défendre selon toute la pratique et la jurisprudence internationale ;

- Interdire le transport de marchandises ou réduire la fourniture d’électricité, pétrole ou autres fluides, ne peut pas être considéré comme punition collective. Imaginons que l’on tire des fusées de Vintimille sur Nice, la France continuerait-elle à alimenter en électricité l’Italie ? Les mesures appliquées par Israël sont des actes de guerre non violents en vue de se défendre ;

- Détruire une centrale électrique ou réduire la fourniture d’électricité à Gaza sont des actes parfaitement en ligne avec la Convention de Genève ; l'article 52 de l'amendement de 1977 approuve explicitement des attaques sur des objectifs militaires légitimes qui sont «les objets qui par leur nature, endroit, but ou utilisation apportent une contribution efficace à l'action militaire et dont la destruction, la capture ou la neutralisation totale ou partielle offre un avantage militaire défini.» ; nonobstant la mise en scène du Hamas (coupure d’électricité dans tout Gaza, hôpitaux sans courant, etc.,) à l’intention de tous ceux qui cherchent noise à Israël, on a constaté que les «usines» de fabrication de fusées tournaient à plein régime …
Ce qui fait dire à M.I. Krauss- Professeur de Droit à l’Université George Mason aux Etats Unis «L’accusation de punition collective est soulevée contre une partie au conflit Israélo-palestinien ; mais cette partie n'est pas Israël». Punition collective ? Oui, les attaques permanentes des palestiniens contre des civils israéliens.

Le dernier en date, ignoble par sa cible (étudiants dans une école religieuse) et incompréhensible par l’exécutant : un livreur de ladite école qui tue ceux qui le font vivre. Son village (arabe, israélien …) le considère comme un héro, à Gaza et en Iran ( ?!) on fête l’exploit en distribuant des douceurs et M. Abbas «condamne tous les actes qui visent des civils, israéliens ou palestiniens». En rappelant cependant que les palestiniens ne reconnaîtront jamais la caractère juif d’Israël. Et notre presse, s’empresse de souligner (à tout hasard …) que ladite école est liée au courant des colons … Israël réagira, durement sans doute. Et on criera de nouveau à la «punition collective».
L’Europe et la France, l’ONU et les pays arabes, tous ceux qui crient à la punition collective, à la force démesurée, aux actes inhumains d’Israël, c’est quoi ce vacarme ? Rien que des jean-foutre !

© Martin Birnbaum pour LibertyVox

Ahmadinejad et Chavez

Image à la Une: Chavez

Retour à la Une

© Martin Birnbaum pour LibertyVox - Article paru le 09/03/2008 Imprimer cet article
URL de cet article = http://www.libertyvox.com/article.php?id=310