La Une de LibertyVox en RSS: 15 derniers articles 30 Tous
Retour à l'accueil
Retour à la Une  

Salir une islamologue !

Caroline Brancher de Prochoix vient de publier un texte attaquant Anne-Marie Delcambre. Cette dernière, guère impressionnée par les fatwas de ces néo-bien-pensants entend réagir.

L’islamologie est l’étude scientifique de l’islam.

Certains islamologues adoptent la démarche historico-critique, mais d’autres, dont je suis, considèrent les textes de l’islam dans leur logique propre, prennent les textes pour ce qu’ils prétendent être, suivent fidèlement l’histoire officielle que les musulmans adoptent. Il s’agit alors de décrire, de photographier et non pas d’inventer, de créer autre chose. Les islamologues arabisants, dont je suis aussi, ont un grand avantage, celui de connaître l’arabe littéraire et de pouvoir comprendre les textes.

Mais voilà, les islamologues qui entreprennent de décrire l’islam tel qu’il apparaît, à travers ses textes, et non pas tel que certains non musulmans voudraient qu’il soit, sont devenus les bêtes noires d’un grand nombre de personnes. En effet beaucoup ont intérêt à présenter au public un islam de paix, de tolérance et d’amour et non pas un islam qui connaîtrait la violence. Peu leur importe que la réalité politico/religieuse des pays musulmans contredise leur vision idéalisée de l’islam.

Pourtant le citoyen non musulman lambda ne comprend pas qu’une religion de paix puisse donner naissance à des terroristes qui se réclament du coran et du prophète de l’islam, le même coran, le même prophète que les musulmans... modérés.
Alors spontanément, pour calmer l’angoisse que les musulmans d’occident sentaient naître en eux, à savoir la crainte de se voir stigmatisés, les média, les politiques et certains spécialistes de l’islam, d’un commun accord, ont inventé cette distinction très pratique entre islam et islamisme. L’islam serait la religion que pratiqueraient les musulmans dits modérés et l’islamisme, lui, ne serait pas la religion mais une déviation, une maladie de l’islam. Ce serait une idéologie politique, l’islam des extrémistes et qui n’aurait absolument rien à voir avec le vrai islam, le bel islam, une religion mystique, philosophique, génératrice de paix et de douceur.

Dans ces conditions, l’islamologue qui ose écrire et dire qu’il n’y a pas de bon et de mauvais islam, qui ose affirmer qu’entre islam et islamisme, il n’y a pas de différence de nature mais seulement de degré, qui ose répéter les propos d’un Henri Boulad, jésuite égyptien, islamologue, à savoir que «l’islamisme est contenu dans l’islam comme le poussin dans l’œuf ou comme le fruit dans la fleur», cet islamologue sera considéré comme raciste, islamophobe, empêcheur de tourner en rond, gênant à l’extrême.

Alors on ne s’étonnera pas que le moindre prétexte soit utilisé pour discréditer cet islamologue, car dire que l’islamisme n’a pas une nature différente de l’islam, que c’est le même Coran, le même prophète et qu’il n’y a qu’une différence de degré :

- cela n’arrange pas les religieux des trois religions qui sont désireux d’établir des alliances
- cela n’arrange pas les musulmans dits modérés qui ne veulent pas être assimilés aux terroristes et qui ne veulent pas se rappeler que leur prophète a, lui-même, fait régner la peur pour triompher à Médine
- cela n’arrange pas les gauchistes alter-mondialistes qui ne veulent pas critiquer les textes pour ne pas inférioriser les adeptes de cette religion
- cela n’arrange pas les politiques qui se trouvent, avec l’islam, face à une religion différente, et qui ne veulent et ne peuvent absolument pas l’avouer.

L’islamologue qui tient un discours politiquement et religieusement incorrect doit absolument être empêché de parler. Mais comment faire dans un pays qui se targue de respecter la liberté d’expression ?

Pour ce qui me concerne, certains se sont servis de propos tenus sur la nomination de Rachida Dati, à la fois sur le forum LibertyVox et sur la Web radio canadienne http://www.rockik.com pour immédiatement avertir la revue Prochoix et Caroline Brancher. Et dès le début, celle-ci m’attaque, avec des coups de massue. Elle assène les accusations : celle d’être sur «les sites d’extrême droite», celle de me lancer dans «une diatribe hallucinante» sur les ondes radio de RocKIK, ceci pour arriver à l’équation finale qui serait la mienne : arabe= musulman= islamiste. http://www.prochoix.org/cgi/blog/index.php/2007/05/28/1617-nombreuses-attaques-racistes-contre-rachida-dati

Ce qui est extrêmement curieux c’est que certains n’ont pas du tout «entendu» et compris mes propos de la même façon. C’est ainsi que sur le site «Extrême centre» que je ne connais pas plus que les sites d’extrême droite, je trouve ainsi relatée ma critique de la nomination de Rachida Dati au ministère de la justice : «(…)Anne-Marie Delcambre qui s’inquiétait, lors d’un récent entretien sur une radio québécoise (RocKIK) des éventuelles pressions que pourrait subir dans les dossiers sensibles tels que les procès pour islamophobie, une personne d’origine marocaine qui n’aurait pas explicitement pris position par rapport à la religion de sa communauté d’origine.
Et ce d’autant plus, comme elle l’a maintes fois expliqué dans ses livres et interventions et contrairement à ce qu’en dit le site Prochoix (qui n’hésite pas au passage à déformer la pensée de Mme Delcambre et à l’accuser de racisme ainsi que de liens avec des sites d’extrême-droite) qu’on a affaire avec l’islam à une religion qui ne reconnaît pas la séparation religieux/public et qu’il n’y a donc pas deux islams, d’où la distinction tout à fait fallacieuse islam/islamisme.»
http://extremecentre.org/2007/06/05/gouvernement-fillon-polemique-autour-de-la-nomination-de-rachida-dati/

Mais comment ne pas conclure à un véritable assassinat médiatique de l’islamologue que je suis :

- quand Madame Caroline Brancher mentionne, sans doute pour donner plus de vigueur à son lynchage, un argumentaire anti-islam dont je ne suis absolument pas l’auteur et qui n’est pas l’œuvre du site Liberty Vox (1)
- quand Madame Caroline Brancher, dès le tout début, entend lier mon nom à des sites d’extrême droite et à France-Echos alors que je n’interviens que sur le site LibertyVox. Pour lier mon nom à celui de France-Echos elle mentionne un partenariat qui existerait entre LibertyVox et France–Echos. Que je sache on est là en plein délire. Je n’incarne pas le site LibertyVox et ce qui est conclu entre les deux sites ne me concerne absolument pas. J’ai toujours été claire sur ma participation exclusive à LibertyVox.
- quand Madame Caroline Brancher va jusqu’à ressusciter des posts effacés -véritable méthode marxiste- alors que si l’on efface des posts c’est bien que l’on désire qu’ils ne soient pas pris en considération !
- quand Madame Caroline Brancher tient à tout prix à lier mon nom et ma qualification d’islamologue ainsi que la mention de mon lieu de travail … à des propos tenus sur un forum en tant que simple "libertynaute" qui a donné sur le mode plaisant son avis sur le panel de ministres choisis par Nicolas Sarkozy.

Il est pour moi hors de doute que Madame Brancher a voulu faire plaisir à tous ceux qui rêvaient de me voir discréditée… C’est d’autant plus drôle que Madame Caroline Brancher a rédigé un article pour défendre Redeker, intitulé «Salir un philosophe». Elle s’insurge contre une certaine gauche qui n’a pas hésité à traîner Redeker dans la boue.

Je me suis amusée à remplacer le nom de Redeker par le mien et j’ai imaginé que Madame Caroline Brancher écrivait un article pour me défendre, intitulé «Salir une islamologue». Seulement, pour les propos concernant Rachida Dati, Madame Caroline Brancher a confondu allègrement, ce que dénonce brillamment la féministe antitotalitaire, Elisseievna, à savoir islam et musulman... Mais, de toute façon, dans son esprit, j’étais condamnée d’avance. Pour ce genre de journalistes, n’être pas de gauche est un vice rédhibitoire.

C’est cela avoir des œillères. Pour Madame Caroline Brancher je parlerais plutôt de «regard mutilé», «hémiplégique», pour reprendre l’expression de Daryush Shayegan «Le regard mutilé», Albin Michel, 1989 ; Le regard hémiplégique c’est cette paralysie d’un œil qui vous empêche de voir ce qui n’est pas de votre côté. En revanche l’œil sain voit parfaitement ce qui est de son côté.

Oui, finalement je pardonne à Madame Caroline Brancher car elle ne voit pas à droite. Elle ne peut percevoir que ce qui est à gauche. C’est triste d’être borgne.


Anne-Marie Delcambre pour LibertyVox


Anne-Marie Delcambre est docteur en droit, docteur en civilisation islamique et agrégée d'arabe classique.

Note : LibertyVox n’est en rien l’auteur de ce que Caroline Brancher qualifie de «manifeste anti musulman». Il s’agit de l’opération « SITA » (sensibilisation à l’islam tous azimuts) lancée par France-Echos, Occidentalis et Coranix. Francis Percy Blake de France-Echos a eu beau s’expliquer et démentir, son communiqué ne fut même pas pris en compte par Prochoix… http://france-echos.com/communique-prochoix.html

Retour à la Une

© Anne-Marie Delcambre pour LibertyVox - Article paru le 12/06/2007 Imprimer cet article
URL de cet article = http://www.libertyvox.com/article.php?id=255