La Une de LibertyVox en RSS: 15 derniers articles 30 Tous
Retour à l'accueil
Retour à la Une  

Les tribunaux de la honte !

Messaoud Bouras repasse en jugement le 22 mai devant le TGI de Paris. François Saint-Eugène, qui vient de rejoindre LibertyVox, dénonce la soumission des juges à la mafia islamo-socialo-verte du Nord de la France et entend bien ne pas laisser Messaoud se faire lyncher en silence.

Depuis que le Shah n’est plus là, les rats dansent…

Inutile bien sûr de préciser à qui s’applique ce calembour. Cet excellent jeu de mots n’est pas de moi, mais d’un de mes beaux-frères, lecteur assidu de l’immonde quotidien du soir, bref, plutôt bien-pensant. En France, on n’a jamais eu de Shah, pourtant nous avons des rats qui dansent. Ces sinistres bestioles constituent une sous-espèce particulièrement nuisible. Rien à voir avec les campagnols de nos campagnes, ni les mulots de nos villes, quoique, comme ces derniers, ils puent l’égout.

Cette sous-espèce infeste des lieux d’aisance particuliers appelés, on ne sait trop pourquoi, «palais de justice». Certes, en temps ordinaire, pour les affaires de droit commun, la justice y est rendue. Mais dès qu’elles sortent un peu du commun, alors… Et aussi loin que l’on remonte dans les annales de cette vénérable institution, il y a toujours eu des affaires «hors du commun». De tout temps, on a tenté de criminaliser des attitudes ou des comportements, qui déplaisaient aux puissants. De tout temps, on a acquitté d’authentiques criminels, complices des puissants. De tout temps des magistrats se sont pliés à ses dévoiements. C’est la vie.

Aujourd’hui, ceux qui hélas gouvernent la France, tentent d’imposer aux Français, l’idée que la charia nazislamiste est bonne pour eux. Et gare à celui qui ose dire que c’est faux. Aussitôt, on le jette aux rats, et ils ont tôt-fait de le condamner. A contrario, la dernière des déjections raciste, noire de haine, le pire complice des nuisances sanguinaires du Proche-Orient, est jugé tout à fait respectable, par ces fameux rats de palais. Ces rats de palais déguisés en noir dansent une sarabande macabre, celle de la mort de la civilisation. Comme lors des grandes épidémies de peste qui ravagèrent notre vieille Europe, ces rats transportent la maladie mortelle. Un jour, que nous espérons prochain, ils suivront le joueur de flûte qui les emmènera se noyer dans la Seine, et ce sera très bien*. Sinon, il faudra les «détruire»** un par un.

Comme dans la chanson de Guy BEART, Messaoud BOURAS a dit la vérité sur l’islam, il doit être exécuté. Mais, en attendant de s’en donner librement à cœur joie, à l’Ouest, comme déjà à l’Est, les nazislamistes font encore un peu des manières, ils essuient donc leurs babouches crottées sur les paillassons. Les rats de palais jouent les paillassons avec une étrange volupté. La capacité d’absorber la merde est l’une des conditions nécessaires pour réussir dans cette fonction. Une symbiose harmonieuse s’établit entre le puissant déféquant et le paillasson scatophage qui le débarrasse de ses fèces…

Dans l’affaire Messaoud BOURAS, on est stupéfait par l’esprit inventif de ces fameux rats de palais ! Quelles que soient les circonstances, quels que soient les faits, les déchets nazislamistes ont toujours raison, et notre courageux ami, toujours tort (1). En l’occurrence, les rats sont cette fois, puissamment soutenus par la ligue du Nord. Cette ligue du Nord-ci a son siège dans le bureau du maire de Lille. Oui, je sais, c’est dangereux d’affirmer une vérité pareille. Mais, il faut se résigner à dire les choses comme elles sont: Sous des prétextes sans importance, une clique de politicards se démène pour aider les plus nuisibles des islamistes. Dans la foulée, elle fait dans l’antisémitisme le plus abject. (Mais que font la LICRA et le CRIF? Ils ont fait mais en silence, comme s’ils avaient honte). Et surtout, cette clique s’acharne avec férocité depuis bientôt quatre ans, sur Messaoud BOURAS, parce que, d’origine musulmane, il dénonce les travers de son accident de naissance.

C’est vraiment énorme! ça dépasse la référence du genre, l’affaire «Am Israël Haï» !

Donc, des rats de palais prennent l’initiative de convoquer M. BOURAS, parce qu’il les aurait diffamés!

Les rats scatophages de palais se sentent insultés, parce que M. BOURAS a dit qu’il était confronté à une horde de racistes nazislamistes qui tentent de lui nuire le plus possible, en attendant de l’assassiner à la première occasion. Pour cela il a été condamné une première fois à dix mille euros d’amende ! Pour cette somme-là, les rats ont dû se goinfrer des quintaux d’étrons !

Mais attention, notre ami Messaoud ne parle pas sur un ton dérisoire, comme moi. Il reste toujours courtois, respectueux, factuel et précis. Il faut croire que les rats préfèrent l’humour noir… Je ne sais pas, faut voir. Quelque chose me dit que mon authentique dérision échapperait complètement aux rats. On dirait qu’ils n’aiment pas l’humour antiraciste. Il n’y a que les blagues antijuives bien grasses, comme celle de l’autre ordure qu’ils acquittent systématiquement, plusieurs fois par an, qui font rigoler ces sales bêtes.

Bon, en espérant que la SPA ne va pas m’intenter un procès, pour avoir comparé les rongeurs à des rats de palais, Messaoud BOURAS est convoqué le 22 mai prochain, au TGI de Paris. Il a besoin du soutien moral, matériel, et surtout financier de chacun (2). Il est à la pointe du combat silencieux contre la nazislamisation de l’Occident, voulue par les traîtres qui nous gouvernent. Plus que jamais soyons unis et solidaires à ses côtés.


François Saint-Eugène pour LibertyVox

Notes :

*«Noyer»… Il s’agit bien évidemment d’une métaphore… Nous le précisons pour que ces « rats de palais » ne puissent penser avoir trouvé ici un prétexte pour ajouter le nom de « LibertyVox » à la liste de leurs victimes.

** « Détruire »… Au sens de détruire leur carrière en leur faisant rendre des comptes à la Justice, la vraie… Il ne s’agit pas d’un appel au crime, cela va sans dire.

(1) http://www.messaoud-bouras.com/index.php/2006/05/09/10-cherchez-lerreur

(2) http://www.messaoud-bouras.com/index.php/2006/04/26/2-comment-faire-un-don

Photo http://www.surlering.com

Images humoristiques en Une et ici http://www.no-rats.com

Retour à la Une

© François Saint-Eugène pour LibertyVox - Article paru le 11/05/2006 Imprimer cet article
URL de cet article = http://www.libertyvox.com/article.php?id=188