La Une de LibertyVox en RSS: 15 derniers articles 30 Tous
Retour à l'accueil
Retour à la Une  

Passeports interdits : Visa pour l’absurde

John Daligre, notre irritable chroniqueur qui nous avait fâché en juin dernier avec la Mairie de Paris, revient plus en colère que jamais suite à l’impossibilité de l’Administration française de lui délivrer un passeport pour se rendre aux USA ... Ouille ... C’est au Ministère de l’Intérieur que LibertyVox va se faire des amis à présent. Encore merci John !

Avis de nouvelles restrictions des libertés! Avis de légère brise Vichyste! Mais… Aïe… ne comptez pas vous réfugier trop vite aux USA pour mieux respirer !

Il n’est pas toujours aisé, pour un chroniqueur de LibertyVox, d’avoir un dîner «en ville» paisible. Si par hasard, la conversation vient à tourner autour de l’arrogance moralisatrice de nos dirigeants, leur impunité, ou alors la liste continuellement renouvelée de l’arsenal juridique liberticide, ou bien la décrépitude économique et financière de la France, le harcèlement fiscal, etc. et s’il ose, après une longue apnée, une comparaison avec les USA, la réponse inévitable ne tarde pas à tomber sous forme de couperet: «Tu n’as qu’à partir aux USA si tu aimes tant les USA!».

Cette injonction à la fois amusante et pénible, nous l’avons très, très souvent entendue. Et nous la suivons, bien sûr, car nous nous rendons le plus souvent possible aux USA pour respirer un air beaucoup plus libre qu’en France, air particulièrement libre sous les mandats Démocrates, air spécialement libre sous les mandats Républicains. C’est toujours un bonheur! Bizarrement chez eux, le droit à liberté n’est pas une revendication partisane, ça fait partie du sacré.

Parmi les libertés qui nous sont rognées en France, nous avions pensé à tout, vraiment à tout, mais quand même pas à l’impossibilité «kafkaïenne», d’obtenir un nouveau passeport biométrique suite à l’incurie complète de l’Etat Français, impliquant par conséquent, l’impossibilité de se rendre aux USA pendant deux mois minimum. C’est fait !!!

Voici donc la France de 2006. Une entreprise nationale peut bloquer les fonctions régaliennes de l’Etat, son ADN. La base même du rôle de l’Etat: nous donner des papiers pour voyager. La raison pour laquelle nous payons des impôts à très juste titre : financer les fonctions de base, «toutes bêtes», comme se faire délivrer un passeport rapidement et facilement.

C’est impensable, c’est inadmissible, c’est indigne, c’est injuste, c’est illégal, c’est absurde, c’est gravissime. Mais c’est arrivé. Cette situation, qui ne semble guère faire de vagues à la surface de l’océan politico-médiatique, est un scandale sans précédant dans l’histoire des libertés en France depuis le régime de Vichy.

Vichy a disparu, mais pas l’esprit des lois scélérates, pas les abus judiciaires. Il triomphe de nouveau. Les Français ont une indulgence inavouée pour Vichy. Ils n’ont jamais tenu rigueur de son «court» passé Vichyste à un Président de la Vème république qui voulait y faire une brillante et longue carrière, mais qui ne manquait pas à ce point de lucidité pour persister sur place et ignorer qu’après décembre 1941 (Pearl Harbor), puis février 1943 (Stalingrad), le grand protecteur ami Allemand et Nazi allait rapidement perdre la guerre. Enfin, ami et protecteur oui, pour feu notre Président ! Un peu moins, il paraît, pour les juifs, homosexuels, tsiganes et vrais résistants de la première heure.



Voici l’objet de notre exaspération et de notre rage: La législation américaine concernant l’exemption de visa de tourisme, exige que les passeports délivrés à partir du 26 octobre 2005 soient munis d’une photo numérique ou d’une puce à données biométriques. Il s’agit d’une mesure discutable, mais pas incompréhensible pour éviter -peut-être- que deux tours de 450 mètres ne soient détruites tous les six mois au nom d’Allah, et pourquoi pas Shiva, Raël et le Marsupilami, où de nous ne savons quelle cause sûrement très noble et légitime.

L’Administration américaine a prévenu tous les pays de l’Union Européenne, dont la France, suffisamment à l’avance, pour que les Etats soient prêts à délivrer ces nouveaux passeports.

Le Ministère de l’Intérieur a confié à Oberthur une partie de la fabrication des nouveaux passeports biométriques. L’Imprimerie Nationale, via les syndicats, a déposé une plainte administrative, qui a été acceptée et qui est suspensive. Les syndicats de l’Imprimerie Nationale estiment qu’une loi garantit l’exclusivité du marché, d’où l’origine de la plainte.

Il est incompréhensible que: 1) Cette plainte ait été acceptée, 2) Qu’elle soit suspensive. Quand on connaît la célérité de la justice française en ce moment (14 ans d’instruction dans le procès du Mont Saint-Odile) et son hyper-compétence et infaillibilité (Procès d’Outreau), il y a de quoi être très, très inquiet sur les interventions déplacées de la justice.

La fabrication des passeports biométriques, indispensables dans notre monde moderne, est donc suspendue, sans délais de reprise à court terme!

En pratique, la plainte de l’Imprimerie Nationale empêche de nombreux français, qui ne possèdent pas les passeports à lecture optique, de se rendre aux USA, car ils ne peuvent présenter un nouveau passeport biométrique et doivent demander un visa à l’Ambassade des Etats-Unis. Il y a tellement de demandes qu’il faut plus de huit longues semaines pour obtenir un visa auprès de l’Ambassade!!! Il faut se déplacer physiquement à l’Ambassade Américaine de Paris (sympa et économique pour les provinciaux), subir un entretien et bien sûr payer le visa.

Il est impossible pour les français d’obtenir un nouveau passeport biométrique et il est donc en pratique impossible à nombre d’entre nous d’obtenir un visa car, malgré ses efforts, l’Ambassade des Etats-Unis ne peut répondre à toutes les demandes.

Le plus étonnant est le silence assourdissant de Nicolas Sarkozy. C’est rare qu’il soit muet. Serait-il souffrant? Pourquoi Sarkozy devrait-il parler? Pas parce que c’est «la mode», pas parce que nous le soutiendrions en 2007, pas parce que, au contraire, nous le combattrions en 2007, mais pour QUATRE bonnes raisons. En tant que Ministre de l’Intérieur, Chef de la Majorité au pouvoir, candidat quasi-déclaré et candidat favori à la Présidence de la République, il est quadruplement responsable de la protection de nos libertés de base: le droit au déplacement, dans des délais raisonnables, à l’étranger en fait partie. Il devrait s’agiter nuit et jour pour mettre fin à cette situation ubuesque et indigne d’une démocratie.

Nous l’entendons notre volubile Ministre de l’Intérieur sur tous les sujets plus ou moins majeurs. Dès qu’un hall d’immeuble est légèrement bruyant ou enfumé, nous l’entendons. Quand sa «vie privée», qu’il a toujours voulu conserver hyper confidentielle, c’est connu, est menacée par un livre, il parle. Quand les terrifiants délinquants routiers, qui n’ont jamais blessé autre chose qu’un moustique, mordent une ligne jaune de 1 millimètre ou dépassent de 5 km/h la vitesse légale, nous l’entendons (et leur portefeuille aussi) très fort: «Je n’accepterai plus!, …, Ces comportements sont finis!, …, Gna gna gna, gna gna gna!». Nous ne l’entendons pas quand notre liberté de circuler est menacée.



Il n’a peut-être pas compris sa fonction: il est à son poste pour NOUS servir, NOUS les autres 62 millions de français qui ne somment pas LUI. Nous n’entendons pas non plus François Holland, qui ne remplit donc pas son rôle de chef naturel de l’opposition. C’est complètement lamentable. Ils n’aiment peut-être pas la liberté, ces deux-là?

Un jour l'Etat Français ne pourra plus imprimer aucun passeport ou document administratif à cause d'une plainte suspensive déposée par un syndicat, une entreprise ou un individu? «C’est pas très grave», nous ne voyagerons plus.

Ceci dit, il faut rester calme, prendre un peu de recul et reconnaître que tout ça est assez dérisoire et n’a finalement pas beaucoup d’importance: derrière cette histoire, il s’agit simplement des principes de la liberté de déplacement. (…) «Les libertés fondamentales? bah… pffff…». Ce ne sont que des principes, ce n’est pas «super important». On ne se fait pas une vie avec des principes.

Pourquoi, par ailleurs, vouloir passer ne serait-ce que dix minutes à l’extérieur de notre beau pays et sa fabuleuse et sacrée «République» (ailleurs on dit simplement «Démocratie») avec son extrême gauche juvénile et «sympathique» et son extrême droite en hyper-forme et en embuscade depuis les émeutes de novembre 2005, ses politiciens incapables et moralisateurs qui nous accusent de nous auto flageller quand nous leur décrivons les vrais problèmes? Ca, c’est bien la subtile victoire de l’esprit de Philippe P. (maréchal): nous faire la morale, nous demander d’être «positif», «patriote» via nos premiers ministres, nous traiter de mauvais français si nous avons des état d’âmes sur la gestion catastrophique et liberticide du pays!

La liberté de déplacement n’est qu’un tout petit passage de deux lignes du texte de la déclaration des droits de l’homme; il ne faut pas exagérer son importance. En fait, on se demande même pourquoi il y figure, tout bien réfléchi! D’ailleurs, voici un scoop: l’ONU réfléchit à supprimer l’article, tellement il est obsolète, inutile et ne correspond plus à rien et à aucun besoin dans notre monde moderne, avec la Télévision et surtout Internet et les téléphones mobiles. Allez, nous le recopions simplement à titre documentaire et pour l’anecdote, vous pourrez le montrer à vos petits-enfants, ça les fera un peu rigoler de voir comment on vivait en France avant 2005, avec cette manie de bouger:

Article 13
1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat.
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

Parlez-en par ailleurs à Alexandre Soljenitsyne, Nelson Mandela ou Aung San Suu Kyi: je sais qu’ils vous diront que la liberté de déplacement ne sert à rien, et qu’être assigné à résidence est une fabuleuse opportunité pour se concentrer et découvrir qu’il faut réfléchir un peu avant de parler ou écrire dans les pays fascistes ou totalitaires, ou bientôt légalement bien pensant comme la France.

Et puis, pourquoi s’agacer et être impatient? «Deux mois privés de voyage aux USA, c’est vraiment pas long. Y’a tout plein d’autres super chouettes pays à visiter», nous disait un ami! Vous n’êtes pas chaud pour l’Iran ou le Liberia? Alors, l’Angleterre par exemple, et sa cohorte de français expatriés pour pouvoir survire. On y parlera du pays qui est tellement mieux que l’Angleterre, mais où il est devenu impossible de mener une vie normale pour un jeune. Tant pis pour le voyage de repos ou de découverte prévu en Floride! Tans pis pour les opportunité de business en Californie. (Cette manie de vouloir gagner de l’argent plus facilement qu’en France !!!) Et, «nous n’en mourrons pas» comme nous disait un autre ami. Nous allons attendre patiemment et sagement notre visa. «C’est rien du tout». Ce n’est qu’une toute petite, ridicule et minuscule privation de liberté d’aller aux USA pendant deux mois! Non, «c’est vraiment rien du tout», cette histoire. D’ailleurs Mandela vous confirmera qu’on apprend facilement à être patient dans certaines situations qui ont tendance à durer, à s’éterniser. Nous allons donc nous aussi facilement apprendre à être patient, c’est donc «super bon» pour notre caractère! «Gé-nial !».

En plus, ce n’est pas que de la faute de la France et de l’Etat français cette affaire!!! C’est surtout de la faute des Américains! Ils ont –sûrement - prévu spécialement pour nous cette mesure bizarre de passeports biométriques qui rend impossible la fabrication de faux passeports, et ils font exprès de retarder les rendez-vous pour les visas, c’est certain! Ils veulent absolument éviter que l’on vienne dépenser nos devises chez eux, c’est connu! Ils sont durs à comprendre ces Américains: ils croient que pour éviter que Ben Laden ne mette ses menaces à exécution en tuant 2000 personnes tous les six mois, il faut peut-être changer certaines choses dans le fonctionnement de leur pays.

En plus, ils auraient pu se renseigner sur la société française en décomposition avancée, en agonie démocratique, en faillite financière. Et les risques de plaintes juridiques ignobles, les lois indignes de protection de monopoles qui retardent forcément la fabrication de nouveaux passeports… Ils les connaissent, quand même! Il auraient pu nous donner un délai! Ou alors mettre deux guichets et deux files d’attente dans tous leurs aéroports pour la zone UE:
1) «UE: France uniquement»
2) «UE: Autres pays plus libres et moins «à la con» de l’UE»

Ah, les lois et recours juridiques en France! Les plaintes monstrueuses! C’est une très jolie tradition française instaurée sous la justice de Vichy l’adorée, Vichy la regrettée: passer et laisser perdurer des lois scélérates qui interdisent de parler ou discuter sur tous les sujets, qui interdisent la publication d’images: colonisation, religion, conception de l’histoire, émeutes, photos de justiciables menottés, photos d’attentat, même les orientations sexuelles maintenant.

Vous pensez un peu différemment sur l’esclavage, qui est aboli chez nous depuis belle lurette? Au tribunal! Vous émettez une opinion sur l’Islam comme ce pauvre Houellebecq? Au tribunal ! Vous réfléchissez à haute voix sur les émeutes comme ce malheureux et hyper-modéré Finkielkraut? Au tribunal! Au tribunal ! Vous déclarez que l’homosexualité ne garantit pas forcément la reproduction de l’espèce? Au tribunal ! Vous filmez pour votre journal une starlette au chômage depuis deux ans, ivre de publicité mais qui veut «gérer son droit à l’image»? Au tribunal! Vous filmez un suspect en menottes? Au tribunal ! Vous filmez les victimes d’un attentat? Au tribunal ! Vous ne parlez pas suivant ce que l’Etat vous dit de penser? Au tribunal! Vous montrez dans un media la réalité sans la travestir? Au tribunal! Tout ça est indigne dans une démocratie moderne, et est sans équivalent dans les autres démocraties.

Et puis nous! Oui, nous! Nous aurions aussi pu faire attention, nous renseigner longuement et soit demander (et payer très cher) un visa US bien à l’avance, soit se faire faire un passeport optique l’année dernière, qui serait obsolète un an plus tard. Nous payons notre imprévoyance, et c’est bien fait!

Et puis, aussi cette idée grotesque d’enfant gâté/pourri de vouloir partir aux USA rapidement, quand nous le souhaitons, en imaginant que l’Etat Français ne nous en empêcherait pas! En fait, ça ressemble à un caprice puéril cette volonté de partir au dernier moment, ce besoin ridicule de… Liberté!

En plus d’être impatients, puérils et finalement entièrement responsables et coupables de ce problème nous sommes peut-être aussi un peu naïfs et irréfléchis: nous pensons en effet que ce ne serait pas forcément une mauvaise chose que la France ne bascule pas définitivement dans le totalitarisme ou l’autoritarisme, ou dans une nouvelle adulation illimitée de Philippe P. (maréchal).

Ou alors, juste avant, QU’ELLE NOUS DELIVRE EN URGENCE UN *PU… (censuré)* DE *BORD… (censuré)* DE *MER… (censuré)* DE *PASSEPORT* (non censuré) *BIOMET… (censuré)* pour voyager aux USA et dans les autres pays libres!


John Daligre pour Libertyvox.


Retour à la Une

© John Daligre pour LibertyVox - Article paru le 21/01/2006 Imprimer cet article
URL de cet article = http://www.libertyvox.com/article.php?id=150